étude des fortifications allemandes sur la côte méditerranéenne en France
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
EXPOSITION " CANNES OCCUPEE 1942 -1944 " A CANNES DU 3 OCTOBRE 2017 AU 28 JUIN 2018 A L'ESPACE CALMETTE - ENTREE LIBRE . LES APRES MIDI DU LUNDI AU VENDREDI

Partagez | 
 

 Avions allemands sous couleurs françaises - Provence

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 14158
Age : 51
lieu : Le Girmont Val d'Ajol (88) ex : Grasse, Nice, Antibes
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Avions allemands sous couleurs françaises - Provence   Lun 29 Oct 2007 - 12:50

"Des Junkers 88 pour l'Aéronautique Navale

La Marine prévoit d'affecter ses Junkers 88 à la Section d'essais (S.E.), également dénommée S.E.A.N. (Section d'essais de l'Aéronautique navale). Cet organisme, créé par décision du 19 décembre 1944, mais vraiment actif seulement en 1945, est installé à Hyères, et comporte un détachement au Luc. La section deviendra l'escadrille 10.S en juillet 1945.

Mise en service
Destinés essentiellement à des essais de torpille en liaison avec l'usine de la DCAN à Saint Tropez, les Junkers 88 de la Marine seront donc installés sur le terrain du Luc, à mi chemin entre Hyères et Saint Raphaël, une piste opportunément placé à 30 kilomètres de Saint-Tropez, où auront lieu les essais. La piste de Hyères est jugée trop courte pour l'appareil dans certaines conditions de vent et de chargement. Le Ministère de la Marine a donc très officiellement demandé au Ministère de l'Air l'autorisation d'installer le détachement de la section d'essais sur le terrain du Luc, par courrier 11
11 EMG/4 en date du 12 mai 1945." ....Début 1947, le Bureau d'études de l'Aéronautique navale, dans son compte-rendu d'activité pour les mois de janvier et février, indique que l'étude de la torpille planante (d'origine allemande) L 50 progresse à St Raphaël, Saint-Tropez et Cuers, que l'équipement des Junkers 88 lanceurs est en bonne voie, et que les premiers lancements par la CEPA sont prévus pour le mois de mai

extrait de : http://frenchnavy.free.fr/aircraft/ju-88/ju-88_fr.htm

FX


Dernière édition par Admin le Lun 23 Fév 2009 - 5:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sudwall.superforum.fr
Admin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 14158
Age : 51
lieu : Le Girmont Val d'Ajol (88) ex : Grasse, Nice, Antibes
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: Avions allemands sous couleurs françaises - Provence   Dim 23 Déc 2007 - 6:50

1945: 40 hydravions allemands DO 24 t ( DORNIER) furent livrés à la Marine Nationale, qui les utilisa pour le transport à la flotille 9F basée à St Mandrier.
Sources MACH 1 DORNIER 1980.

FX
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sudwall.superforum.fr
P38-13
Spécialiste radariste et aviation
Spécialiste radariste et aviation
avatar

Nombre de messages : 829
Age : 75
lieu : Eyguières
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Ju 88 sous les cocardes françaises en provence   Dim 23 Déc 2007 - 11:57

En ce qui concerne les ju 88 sous la cocarde:
C'est au début du mois de septembre 1944 que le nouveau Ministère de l'Air, ordonne de mettre en état un maximum de Ju 88 au profit des Forces Aériennes Françaises et de constituer une unité de bombardement.
C'est a Toulouse et à Cazeaux que se constitue une unité issue des FFI, le groupe Dor du nom de son commandant, qui devient le 1er décembre 1944 le GB I/31 Aunis. Cette unité fut équipée de Ju 88 assemblés en majorité à Toulouse-Francazal avec des pièces issues de tous les coins de France: anciens ateliers de réparations de la Luftwaffe sur notre territoire et terrains d'aviation occupés par la Luft qui y avait laissé pas mal de matériels (Montpellier, Orange, Salon, Istres et Montélimar pour notre région).
Le groupe Dor effectua sa première opération de bombardement sur la poche de Royan le 16 octobre 1944. Au total 22 Ju 88 équipèrent ce groupe jusqu'à la fin des hostilités.
On considère que c'est près de 80 Ju 88 qui furent remis en état, des fois pour peu de temps car le pilotage de cet appareil était assez pointu et les accidents furent nombreux. Il en fut affecté à divers centre d'essais en vol comme Villacoublay et Istres tandis que d'autres étaient mis à disposition de la Royale pour des essais de torpilles et de bombes
planantes
Les derniers JU 88 volèrent jusqu'au début des années 1950. C'est à un appareil de ce type que l'on doit, en 1952, le 1er tir réussi d'un missile air-sol dont la lignée allait donner le Aérospatiale AS 30 toujours utilisé de nos jours par nos forces aériennes.


Un Ju 88 au CEV d'Istres en 1950

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 14158
Age : 51
lieu : Le Girmont Val d'Ajol (88) ex : Grasse, Nice, Antibes
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: Avions allemands sous couleurs françaises - Provence   Mar 29 Jan 2008 - 10:51

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sudwall.superforum.fr
Admin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 14158
Age : 51
lieu : Le Girmont Val d'Ajol (88) ex : Grasse, Nice, Antibes
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: Avions allemands sous couleurs françaises - Provence   Lun 10 Mar 2008 - 16:49

Marignane 1947:



Fx
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sudwall.superforum.fr
PZIV

avatar

Nombre de messages : 3345
lieu : Rognac (13)
Date d'inscription : 13/08/2007

MessageSujet: Ju 88 sous les cocardes françaises en provence   Lun 10 Mar 2008 - 18:15

euh c'est pas un siebel??
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 14158
Age : 51
lieu : Le Girmont Val d'Ajol (88) ex : Grasse, Nice, Antibes
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: Avions allemands sous couleurs françaises - Provence   Lun 23 Fév 2009 - 5:04

Ici des hydravions DORNIER DO 24 dans l'Aéronavale 1945- 1953:



Base de Hyères-Palyvestre ???


Après la libération, l’usine CAMS de Sartrouville, qui avait produit durant l’occupation près d’une cinquantaine de DO.24.T1 au bénéfice des Allemands, fut remise sur « rail » et en construisit trente neuf autres pour l’ Aéronautique navale. Ils furent utilisés dès leurs mises en service au sein de l’escadrille 9FTr (qui devient 30S en 1946), puis à la flottille d’exploration 9F, à l’escadrille 20S du SAMAR et enfin à l’escadrille 53S. Ils ont été retirés du service en 1953 et revendus à l’Espagne.

Hydravion à voilure haute, il est propulsé par trois moteurs BMW 323 de 780 cv. Envergure 27 mètres, longueur 22 mètres. Poids à vide : 8300 kg, pour 14 500 à pleine charge. Vitesse de croisière 150 nœuds


+

Escadrille 30S

(créée en janvier 1946 et dissoute en janvier 1952)
SAMAR et transport
Dornier 24
Saint Mandrier


Le 1er janvier 1946. Toutes les escadrilles ont quitté Saint-Mandrier sauf la 9 FTR qui, pour marquer cet anniversaire, change ce jour-là de nom et devient 30S sous le commandement du LV Venot. Le personnel a diminué avec le départ des formations. L'effectif réel est alors : BAN : 10 officiers, 40 officiers-mariniers, 97 quartiers-maîtres et matelots, 40 civils; 30S : 17 officiers, 80 OM, 65 QMM. La base est loin d'être en état. Elle a transformé l'ancien logement de nos artilleurs de côte : le foyer de la Carraque est inauguré au début de 1946. Cette création a un impact très important sur le moral de l'équipage. La salle de cinéma a été aussi construite à cette époque.
L'essence est toujours rarissime. Cette même pénurie d'essence touche, bien sûr, les aéronefs. Les vols en 1946, seront arrêtés, fin septembre, faute de carburant : pourtant les vols ne sont pas nombreux, la disponibilité non plus : 2 DO sur 8 à la 30S. Les ST travaillent, mais les rechanges restent rares : les avions réparés ne sont pas obligatoirement pour la base : ils vont à Aspretto (20S), bien pauvre en matériel et à Karouba pour la nouvelle 9F. Car la 20S vient d'être créée, le 15 avril 1946, avec pour commandant le LV Colardelle puis le LV Langlois. Pauvre 20S Samar… Ses Dorniers sont fournis par Saint-Mandrier. Le premier est arrivé le 24 mai, le second le 8 juin, en état défectueux. Elle dispose de 2 équipages et d'aucun rechange. En six mois, l'Achernar de la 30S (OPE Larmigny puis LV Guesdon) n'a pu effectuer qu'une liaison Madagascar, et une sur Port-Lyautet. Il convient de faire un choix entre le transport (SLAM) et le SAR que la 30S assure depuis le départ de la 4S . Par ordre d'Aéro Sud de mai 1946 à la 30S : "les missions de sauvetage priment le transport. Prenez vos dispositions pour avoir tous les jours un appareil disponible à 1h15 pour alerte SAMAR.
sources: BAN St mandrier

9FTR :En avril, elle aligne 8 DO sur le plan d'eau. Ses problèmes ne sont pas pour autant résolus. Quelques liaisons régulières ont pu être réalisés, mais il n'y a pas d'appareils disponibles pour l'entraînement. En mars 1945, la 9FTR inaugure par DO le voyage Saint Mandrier- Dakar, via Arzew, Port-Lyautey, et Port-Etienne à la vitesse moyenne admirable de 135 nœuds. De son côté, la 2S, malgré ses difficultés matérielles, a envoyé un fort détachement sur les côtes atlantiques où elle participe à des opérations de réduction des poches allemandes (opération Vénérable Jupiter Assault) et capture des chalutiers armés. Elle est au complet à Saint-Mandrier le 24 mars 1945. En fin juin, elle repart pour Hourtin où elle cherche encore des mines dans l'estuaire de la Gironde sous les ordres du contre-amiral, commandant la Marine à Bordeaux. Comme au cours des missions sur les côtes de Méditerranée, les recherches se font à vue, les équipages guettent les mines en surface ou les tâches rondes sous l'eau quand le calme de la mer le permet. Les mines repérées sont détruites à la grenade, car il ne faut pas utiliser les mitrailleuses pour éviter à l'avion le danger de passer dans la gerbe d'explosion. L'affectation définitive de la 2S à Hourtin est décidée pendant cette mission (1375 EMG/aéro/1 du 11.6.45). La 2S sera dissoute à l'été 1946.

Escadrille 20S

(Créée en avril 1946 et dissoute en février 1950)
SAMAR
Dornier 24
Aspretto (Corse)



sources: Les Choufs

Fx
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sudwall.superforum.fr
Admin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 14158
Age : 51
lieu : Le Girmont Val d'Ajol (88) ex : Grasse, Nice, Antibes
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: Avions allemands sous couleurs françaises - Provence   Dim 30 Jan 2011 - 6:42

1950, BAN LE Palyvestre à Hyères transport JU 52 "La Julie":

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sudwall.superforum.fr
Admin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 14158
Age : 51
lieu : Le Girmont Val d'Ajol (88) ex : Grasse, Nice, Antibes
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: Avions allemands sous couleurs françaises - Provence   Ven 16 Sep 2011 - 1:57

Admin a écrit:
1945: 40 hydravions allemands DO 24 t ( DORNIER) furent livrés à la Marine Nationale, qui les utilisa pour le transport à la flotille 9F basée à St Mandrier.
Sources MACH 1 DORNIER 1980.

FX

St Mandrier 1947:

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sudwall.superforum.fr
Admin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 14158
Age : 51
lieu : Le Girmont Val d'Ajol (88) ex : Grasse, Nice, Antibes
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: Avions allemands sous couleurs françaises - Provence   Lun 6 Fév 2012 - 4:43

Créée en 1935 afin de former, dès le début de leur carrière militaire, les officiers destinés à servir dans l’armée de l’Air, l’École de l’Air accueille définitivement ses élèves sur la base de Salon-de-Provence depuis 1946.
http://www.ecpad.fr/lecole-de-lair-a-salon-de-provence

on semble voir dans le diaporama des avions allemands Messersmith d'entrainement et un transport de parachutistes Junker J 52
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sudwall.superforum.fr
P38-13
Spécialiste radariste et aviation
Spécialiste radariste et aviation
avatar

Nombre de messages : 829
Age : 75
lieu : Eyguières
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Avions allemands sous couleurs françaises - Provence   Lun 6 Fév 2012 - 6:20

Bonjour à tous,
Attention, dans le diapo proposé par FX, il ne s'agit pas d'avions allemands, mais bien français stationnés sur le tarmac de l'école de Salon de Provence. Il s'agit de l'avion SIPA S10 ou S11, voire S12.
En 1945, l'Armée de l'Air demanda à la Société Industrielle Pour l'Aéronautique (SIPA) de construire un appareil d'entrainement dérivé des Arado 96 et surtout 396 allemands. Cet appareil fut produit à environ 200 exemplaires pour les écoles de pilotage dont Salon de Provence. Ils furent même utilisés pendant la guerre d'Algérie comme avions d'observation et d'appui-feu jusqu'en 1956.
Pour ceux que cela intéresse, allez voir sur le net, on en parle beaucoup.
Michel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 14158
Age : 51
lieu : Le Girmont Val d'Ajol (88) ex : Grasse, Nice, Antibes
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: Avions allemands sous couleurs françaises - Provence   Jeu 28 Juin 2012 - 14:35

La base aéronautique (St Mandrier) fut la première à reprendre vie. Dans la matinée du 3 septembre 1944, les premiers marins
retournèrent sur la base aérienne et remirent en état le site fortement dégradé par les bombardements. Le 1er novembre
1944, quatorze Latécoère 298 venant d’Arzew arrivèrent sur la base, suivis, le 25 novembre, par les premiers Dornier,
hydravions avec trois moteurs. La grande grue que l’on voyait si bien du Mourillon reprit du service !
En octobre 1951, début des temps modernes : une escadrille pas comme les autres fut créée, la 1re flottille d’hélicoptères
de l’aéronautique navale et la première école d’hélicoptères.
En janvier 1952, les derniers hydravions Dornier cessèrent de voler, remplacés peu après par de gros hydravions
blancs, les Sunderland, qui étaient parfois au mouillage au fond du creux Saint-Georges


sources:http://www.academieduvar.org/oeuvres/histoire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sudwall.superforum.fr
JMAMONT



Nombre de messages : 4
Age : 73
lieu : 84 Beaumes-de-Venise
Date d'inscription : 26/02/2015

MessageSujet: Bataille de l'Authion, reconnaissance sur Messerschmitt   Jeu 26 Fév 2015 - 8:59

Parmi les avions allemands sous couleurs françaises, il faut citer le Messerschmitt 108 que pilotait le capitaine Supplisson, officier Air Support de la 1re DFL, lors des reconnaissances au dessus du massif de l'Authion avant bombardement des forts par les P 39 du GC 2/6, et lors des missions de ravitaillement et parachutage effectuées un C47 stationné à Valence. Supplisson insiste sur la maniabilité de cet appareil, qu'il juge parfaitement adapté aux missions qu'il effectue et très supérieur aux Piper qui équipaient l'artillerie de la 1re DFL.
Source : rapport du capitaine Supplisson, DAA, EM, 3e Bureau, n° 991/3, 29 mai 1945, SHAT Vincennes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Avions allemands sous couleurs françaises - Provence   

Revenir en haut Aller en bas
 
Avions allemands sous couleurs françaises - Provence
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» P47 aux Couleurs Françaises
» Oblitérations françaises
» Quel abonnement pour les chaînes françaises en HD ?
» Satellite et HD pour chaînes suisses & françaises
» Editions et publications françaises

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sudwall :: LA GUERRE DANS LE SUD DE LA FRANCE (1939-1945) :: La Bataille des Alpes 1944-1945 et l'après guerre.-
Sauter vers: