étude des fortifications allemandes sur la côte méditerranéenne en France
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Impasse sur le sabordage de la flotte à Toulon (83)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
brit



Nombre de messages : 608
lieu : Hyères les Palmiers
Date d'inscription : 08/03/2006

MessageSujet: Impasse sur le sabordage de la flotte à Toulon (83)   Mar 27 Nov 2007 - 2:13

Ce jour le 27 novembre 2007, est le 65 ème jour anniversaire du sabordage de la flotte à Toulon.

Circulez y a rien à voir! Mairie de Toulon contactée, service communication de la Marine contactée, circulez y a rien à voir, du moins coté officiel. C'est quand même pas rien 230 000 tonnes de coulées. Au moins pourrait-on célébrer le héros de ce jour-là, le sous-marin Casabianca!

Alors permettez-moi de le faire modestement sur cette page:

http://www.netmarine.net/g/dossiers/casabianca/index.htm



study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vtt13



Nombre de messages : 1559
Age : 52
lieu : Marseille
Date d'inscription : 22/06/2007

MessageSujet: Re: Impasse sur le sabordage de la flotte à Toulon (83)   Mar 27 Nov 2007 - 2:40

C'est pas étonnant. Ca fait partie des grosses c.... dont on veut plutot oublier qu'on les a faites tellement elles semblent inimaginables. Ceux qui occupent la place des mecs de l'époque n'ont surement pas tellement envie de les commémorer. (Ps je parle pas du casabianca qui a sauvé un peu d'honneur, le site est très intéressant)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jeanne d'arc
Spécialiste: Blindés et maquettiste


Nombre de messages : 1471
Age : 37
lieu : M.A.A 611 Marseille
Date d'inscription : 23/09/2007

MessageSujet: Re: Impasse sur le sabordage de la flotte à Toulon (83)   Mar 27 Nov 2007 - 4:56

voiçi quelques photos récentes du kiosque.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capu Rossu
Spécialiste: artillerie et marine de guerre
Spécialiste: artillerie et marine de guerre


Nombre de messages : 1833
Age : 67
lieu : Martigues
Date d'inscription : 29/04/2007

MessageSujet: Impasse sur le sabordage de la flotte à Toulon   Mar 27 Nov 2007 - 5:48

Bonjour,
Il est évident que la flotte aurait pu appareiller de Toulon à plusieurs reprises entre le 8 et le 27 novembre 1942 car elle a été sous les feux trois ou quatre fois de façon très officielle.
Un appareillage clandestin de nuit aurait été même possible, l'allumage des feux et donc les fumées indiscrètes ayant été masqué par les longues nuits de novembre.
Fait peu connu, normalement le 8 novembre, l'amiral de Laborde, ayant dépassé la limite d'âge de son grade, aurait du passer son commandement à l'amiral Gouton.
Le débarquement en AFN a fait repousser ce changement de commandement.
Il est évidement impossible de dire ce qui aurait pu se passer à moins d'écrire un roman de politique-fiction. Je dis politique-fiction car appareiller ou ne pas appareiller relevait plus d'une décision politique que militaire.
Pour l'anecdote, l'amiral de Laborde, surnommé dans la marine le comte Jean, est décédé à l'âge de 99 ans une trentaine d'année après la fin de la guerre.
@+
Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
Admin


Nombre de messages : 13878
Age : 50
lieu : Le Girmont Val d'Ajol (88) ex : Grasse, Nice, Antibes
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: Impasse sur le sabordage de la flotte à Toulon (83)   Mer 28 Nov 2007 - 10:43

Il n'y apas de cérémonie??? Normal il y a pas eu de victimes je crois...pas comme à Mers el Kebir, où l'évenement tragique de juillet 1940 est commémoré avec des anciens marins au cimetière militaire de Mers El Kebir.


_____________________________________________________________

Aujourdhui 28 novembre, jour pour jour, il a 60 ans disparaissait le Général Leclerc de la Hautecloque, le chef de la 2eme DB, symbole de la France Combattante de Kouffra à Berchtengaden. Il mourut en Algérie le 28 novembre 1947 dans un accident d'avion militaire. Il fut nommé par la suite Maréchal de France à titre postume. Hommage au grand soldat de la France Libre
http://www.witzgilles.com/la_mort_du_general_leclerc.htm
http://secretdefense.blogs.liberation.fr/defense/2007/11/mort-du-gnral-l.html

Fx
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sudwall.superforum.fr
Capu Rossu
Spécialiste: artillerie et marine de guerre
Spécialiste: artillerie et marine de guerre


Nombre de messages : 1833
Age : 67
lieu : Martigues
Date d'inscription : 29/04/2007

MessageSujet: Impasse sur le sabordage de la flotte à Toulon   Mer 28 Nov 2007 - 13:19

Si le nombre des victimes est insignifiant par rapport à celui e Mers El Kebir, Dakar, Diego Suarez ou de l'opération Torch, il en a eu malheureusement : 11 morts et 27 blessés.
@+
Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pbel06



Nombre de messages : 188
lieu : SFAM
Date d'inscription : 20/01/2007

MessageSujet: Re: Impasse sur le sabordage de la flotte à Toulon (83)   Jeu 29 Nov 2007 - 3:24

Capu Rossu a écrit:
Bonjour,
Il est évident que la flotte aurait pu appareiller de Toulon à plusieurs reprises entre le 8 et le 27 novembre 1942 car elle a été sous les feux trois ou quatre fois de façon très officielle.
Un appareillage clandestin de nuit aurait été même possible, l'allumage des feux et donc les fumées indiscrètes ayant été masqué par les longues nuits de novembre.
Fait peu connu, normalement le 8 novembre, l'amiral de Laborde, ayant dépassé la limite d'âge de son grade, aurait du passer son commandement à l'amiral Gouton.
Le débarquement en AFN a fait repousser ce changement de commandement.
Il est évidement impossible de dire ce qui aurait pu se passer à moins d'écrire un roman de politique-fiction. Je dis politique-fiction car appareiller ou ne pas appareiller relevait plus d'une décision politique que militaire.
Pour l'anecdote, l'amiral de Laborde, surnommé dans la marine le comte Jean, est décédé à l'âge de 99 ans une trentaine d'année après la fin de la guerre.
@+
Alain
un ancien m'a raconté que les navires avaient eu les pleins fait (pour les machines et approvisionnement en vivre) peu de temps avant !!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capu Rossu
Spécialiste: artillerie et marine de guerre
Spécialiste: artillerie et marine de guerre


Nombre de messages : 1833
Age : 67
lieu : Martigues
Date d'inscription : 29/04/2007

MessageSujet: Impasse sur le sabordage   Jeu 29 Nov 2007 - 13:51

Exact,
A l'annonce du débarquement allié en AFN, les Comissions d'Armistice autorisèrent le complément des munitions, des approvisionnements et du mazout pour tous les bâtiments armés et l'alluamge des chaudières. Ils autorisèrent même la mise en état d'appareiller des sous-marins du Groupe de Relève, sous-marins désigné pour remplacer les sous-marins d'AFN ou d'AOF mais dont les équipages n'étaient pas au complet et qui, pour interdire toutes tentives de prendre la mer, n'avainet ni torpilles, ni périscopes et dont certains panneaux étaient démontés et stockés à terre (ils ne pouvaient donc pas plonger).
Après l'alerte du 8 (qui dure jusqu'au 10 date à laquelle on remet bas les feux), il y en eu une autre : le 12 au soir, une escadre escortant un fort convoi est signalée par les Allemands au large des Baléares (info complètement fantaisiste) suvie d'une nouvelle extinction des feux le 13.
Enfin, en riposte à l'opération Attila, invasion de la Zone Sud par les Allemands, le 11, les feux sont allumés, bâtiments après bâtiments pour réduire les émissions de fumée, et vers 12h00, l'escadre est ainsi prête à appareiller. Malheureusement, ordres est donné de remettre bas les feux dans la soirée.
Par contre aucun bâtiment ne débarqua ses compléments d'approvisionnemnt divers ni aucun sous-marin du Groupe de Rélève ne reprit sa position antérieur. Dans son livre Casabianca, le commandant L'Herminier dit que certaines modifs sont faites aux tuyautages du bord pour tromper les memebres italiens de la Comission d'Armistice qui viendraient inspecter les soutes à gas-oil.
En fait, il certain que l'appareillage aurait été possible si le Maréchal en avait donné l'ordre comme le presser de le faire le général Weygand et l'amiral Auphan. Mais le président Laval et ses amis purent empêcher le Maréchal de donner cet ordre et on connait la suite.
@+
Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lefrioul



Nombre de messages : 191
Age : 71
lieu : MARSEILLE
Date d'inscription : 18/01/2008

MessageSujet: photo casabianca   Ven 21 Nov 2008 - 15:49

http://nsm01.casimages.com/img/2008/11/21//081121115016242422783367.jpg
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fortificationsdemarseille.lefrioul.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Impasse sur le sabordage de la flotte à Toulon (83)   Aujourd'hui à 6:59

Revenir en haut Aller en bas
 
Impasse sur le sabordage de la flotte à Toulon (83)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sabordage de la flotte française à Toulon.
» Dernière Guerre Mondiale no. 5 est en ligne
» Scapa Flow
» Bonjour à tous
» flotte ruche sephiroth

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sudwall :: LA GUERRE DANS LE SUD DE LA FRANCE (1939-1945) :: L'occupation italienne et allemande-
Sauter vers: