étude des fortifications allemandes sur la côte méditerranéenne en France
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
EXPOSITION " CANNES OCCUPEE 1942 -1944 " A CANNES DU 3 OCTOBRE 2017 AU 28 JUIN 2018 A L'ESPACE CALMETTE - ENTREE LIBRE . LES APRES MIDI DU LUNDI AU VENDREDI

Partagez | 
 

 Mar 183, HKB 5./1291 Escalette bas (calanques,Marseille 13)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
jeanne d'arc
Spécialiste: Blindés et maquettiste
avatar

Nombre de messages : 1475
Age : 38
lieu : M.A.A 611 Marseille
Date d'inscription : 23/09/2007

MessageSujet: Re: Mar 183, HKB 5./1291 Escalette bas (calanques,Marseille 13)   Mer 17 Oct 2012 - 12:37

joelle13 a écrit:
Bonjour, à tous
toute nouvelle sur ce forum, j'aurais aimé savoir si il existe une association pour la défense des blockhaus

Oui l'association FMBR.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maxdelescalette

avatar

Nombre de messages : 139
Age : 48
lieu : Marseille
Date d'inscription : 12/07/2011

MessageSujet: Re: Mar 183, HKB 5./1291 Escalette bas (calanques,Marseille 13)   Dim 5 Jan 2014 - 5:48

guytas13 a écrit:
Bonjour à tous,
En revoyant le secteur il m'est revenu une discussion avec un habitant du coin. Il m'a affirmé qu'il y avait l'entrée d'un tunnel dans cette petite falaise derrière les maisons (cercle rouge) mais que le propriétaire ne serait pas très enclin à ouvrir ses portes facilement. Époque de la construction inconnue, utilité inconnue. Il pourrait, s'il existe, être lié au site industriel à l'est ; mais avec un peu de chance ce pourrait être du WW2. Je n'ai jamais eu le temps d'approfondir le sujet alors je vous passe l'info, des fois que ...
Bonne chance aux enquêteurs s'il y en a
Guy



Non, avec certitude, il n'y a pas d'entrée de tunnel à l'endroit précisément indiqué sur cette photo. Il s'agit d'un canal d'évacuation des eaux, ayant notamment servi à drainer l'ancien lavoir commun du petit groupe d'habitations. En revanche, le tunnel se situe bien dans une propriété privée qui le rend parfaitement invisible et inaccessible (traduction = inutile aux petits "aventuriers" de chercher à y accéder!). Il permet une communication directe entre l'ensemble d'habitations et le groupe des deux bunkers situés au sud de l'Escalette. De ce fait, il permet également une jonction plus sécurisée entre le groupe des bunkers du nord de l'Escalette et ceux du sud.

Pour autant, le fameux "tunnel de l'Escalette" pose clairement la question du rôle qu'a pu jouer le site de l'ancienne usine durant la période de l'occupation, en particulier la partie des corps d'habitation. Ces demeures, anciens bâtiments administratifs ou maisonnettes ouvrières, ont-elles servi de logement de repos aux occupants, de locaux de stockage, de point de base logistique pour le ravitaillement des différents ouvrage de la zone de l'Escalette, de geôles pour les soldats italiens devenus prisonniers? Apparemment les civils avaient évacué à ce moment-là.

Quant au tunnel mais ce n'est là qu'une hypothèse, je pense plutôt qu'il date initialement de l'époque de l'usine (1851 à 1924) et qu'il servait de chambre froide collective pour le groupe d'habitations ouvrières. L'agencement des lieux ainsi que l'époque laissent fort à penser à une organisation de type phalanstère ou familistère, du moins pour les premiers temps de l'usine. Pour revenir au tunnel, la disposition des galeries et alcôves peut tout-à-fait se prêter au stockage de matières nécessitant de la fraîcheur, telles des denrées de consommation alimentaire. De là à faire un tunnel de 150 mètres de long qui plus est, ouvert à l'autre extrémité, l'hypothèse ne tient plus la route sauf à penser qu'en plus de la fraîcheur de la roche, le tunnel ait été conçu pour être refroidi par un courant d'air glacé de Tramontane... peut-être? Autre hypothèse plus probable, le tunnel a été rallongé plus tardivement afin précisément de faire jonction avec le groupe des deux bunkers de type 669. Auquel cas, il doit y avoir des indices évidents sur place. Affaire à suivre donc...


Dernière édition par maxdelescalette le Sam 11 Jan 2014 - 1:35, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maxdelescalette

avatar

Nombre de messages : 139
Age : 48
lieu : Marseille
Date d'inscription : 12/07/2011

MessageSujet: Re: Mar 183, HKB 5./1291 Escalette bas (calanques,Marseille 13)   Mar 7 Jan 2014 - 13:09

En ce qui concerne le HKAR 1291 dont la 5ème batterie occupait la zone de l'Escalette lors de la Libération, voilà ce que j'ai pu glaner sur le net mais qui n'est certainement pas un scoop, j'en conviens. Cela-dit, ces éléments tendent à valider l'hypothèse de la présence de soldats italiens sur le site de l'Escalette. Ceux-ci avaient certainement un statut très particulier puisque l'Italie capitule secrètement en septembre 1943 et déclare la guerre à l'Allemagne en octobre :

L'Heeres-Küsten-Artillerie-Regiment 920
Créé le 2 janvier 1943 après l'occupation de la France du sud avec d'abord trois, puis quatre détachements pour un ensemble de 20 batteries. En septembre 1943, les effectifs sont remplacés par des soldats italiens, encadrés par du personnel allemand. Le 19 décembre 1943 le régiment est dissous, les effectifs sont reversées aux H-K-A-R 1290 et 1291.
Les troupes de réserve constituent l’Artillerie-Ersatz-Abteilung 58 à Itzehoe.

L'Heeres-Küsten-Artillerie-Regiment 1291
Créé le 5 décembre 1943 sur ordre de l'état-major ouest de l'Heeres-Küsten-Artillerie-Regiments 920 avec deux détachements pour 13 batteries. Le régiment a été employé dans le Biscaya et a été anéanti lors de la Libération du sud de la France en août 1944.
Les troupes de réserve constituent l’Artillerie-Ersatz-Abteilung 58 à Itzehoe.


Dernière édition par maxdelescalette le Sam 11 Jan 2014 - 1:40, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maxdelescalette

avatar

Nombre de messages : 139
Age : 48
lieu : Marseille
Date d'inscription : 12/07/2011

MessageSujet: Re: Mar 183, HKB 5./1291 Escalette bas (calanques,Marseille 13)   Mar 7 Jan 2014 - 14:29

Effectivement, la présence des Italiens à l'escalette est clairement évoquée :

http://sudwall.superforum.fr/t3066-soldats-italiens-a-marseille-13
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maxdelescalette

avatar

Nombre de messages : 139
Age : 48
lieu : Marseille
Date d'inscription : 12/07/2011

MessageSujet: Re: Mar 183, HKB 5./1291 Escalette bas (calanques,Marseille 13)   Sam 11 Jan 2014 - 1:06

Une petite visite du PDT de l'Escalette, durant l'été 2010 :
https://imageshack.com/a/9qBq/1

Et un petit croquis, issu du livre "Marseille dans la tourmente" (André Sauvageot), figurant la construction des bunkers situés à l'entrée nord de l'Escalette :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maxdelescalette

avatar

Nombre de messages : 139
Age : 48
lieu : Marseille
Date d'inscription : 12/07/2011

MessageSujet: Re: Mar 183, HKB 5./1291 Escalette bas (calanques,Marseille 13)   Ven 17 Jan 2014 - 6:53

Quelques petites infos glanées aujourd'hui auprès de mes voisins :

1/ Le site de l'Escalette n'a été ouvert aux civils qu'à partir de 1947. Les premiers habitants de l'après-guerre ont trouvé des infrastructures très fortement dégradées du fait des dommages de guerre. Le règlement de copropriété de 1950 fait d'ailleurs état, pour certains lots, de "ruines de guerre", notamment au sud-est du site (peut-être la zone par laquelle les Tabors auraient attaqué la position, venant des collines au-dessus de Saména?)

2/ Le "fameux" tunnel de l'Escalette est répertorié sur les plans du cadastre. Aux dires d'un "initié" du quartier, il ne présenterait pas les caractéristiques de deux périodes de construction et serait donc homogène de ce point de vue-là ce qui tend à invalider l'hypothèse selon laquelle les Allemands auraient prolongé un ouvrage pré-existant. Il faudrait obtenir des témoignages d'avant-guerre et là, ça devient une autre paire de manches! Dans ce tunnel, les enfants de l'Escalette, en soulevant des sortes de trappes à même le sol, pouvaient trouver des chargeurs d'armes individuelles ainsi que des munitions de types variés et des masques à gaz. Ce sont ces enfants qui ont déblayé la sortie, du côté du groupe des deux bunkers, au sud du site, il n'y a donc pas d'autre sortie. Le sol est en terre battue, sans traces d'éventuels rails. Le mystère reste donc entier quant à l'époque où fut construit ce tunnel.

3/ Détail anecdotique certes, mais les Allemands ont porté le casque colonial à l'Escalette, l'une de mes voisines possédant les restes d'un écusson de la Kriegsmarine, trouvé à proximité du port de l'Escalette. Cette même personne m'a également montré des balles retrouvées sur le site de l'usine dont principalement des ogives de Mauser et une balle de 6.35 pour arme automatique (pistolet Mauser de type 1910???).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vtt13

avatar

Nombre de messages : 1621
Age : 53
lieu : Marseille
Date d'inscription : 22/06/2007

MessageSujet: Re: Mar 183, HKB 5./1291 Escalette bas (calanques,Marseille 13)   Ven 17 Jan 2014 - 11:17

Pour completer les témoignages de Max, le récit des tabors. C'est totalement compatible avec les souvenirs des habitants. Si quelqu'un pouvait nous positionner les chateaux dont il s'agit, ça serait sympa.

Citation :


Le 3° gtm reprend sa course à la mer avec 2 tabors en tête , le XVII° au nord et le X° au sud. Ce dernier reçoit une mission particulière à accomplir : liquider le réduit situé autour du château de Mantes. Une première opération est montée aux ordres du capitaine Coulon disposant de son goum , du 81° et d’un peloton de tanks-destroyers du 7°RCA. La résistance se révèle plus sérieuse que prévue car le château voisin de Guise est également occupé par l’ennemie. Aussi, le commandant Boulet-Desbareau organise-t-il une deuxième attaque avec le 84° goum comme moyen supplémentaire. L’assaut donnée avec fougue par les sections des sous-lieutenants Chrétien et Gruyer conduisent les défenseurs à se rendre. Les 146 prisonniers appartiennent pour la plupart à la kriegsmarine.
……….
Pendant ce temps, le XVII° tavor se heurte à la résistance du chateau de Montredon, aux lisières de la Vieille-Chapelle. Juché sur une colline, cet excellent observatoire a été remarquablement organisé avec abris souterrains, emplacement de mortiers et épaulement d'armes automatiques. De ces ouvrages partent de contre-attaques et du haut des arbres font des tirs à tuer de redoutables snipers. Le tabor exerce une pression continue soulignée par les tirs d'artillerie et des tanks destroyers. Ce n'est que le lendemain que la garnison se décidera à capituler: 138 prisonniers

…………….

Le 3° GTM ayant atteint tous ses objectifs du littoral peut faire face au sud. Laissant le soin au XVII° tabor de nettoyer les abords de la vieille-Chapelle, le colonel Massiet du Biest pousse le X° sur le front de mer . Guidé par des résistants marseillais, ce dernier enlève le fort du Mont-Rose puis la batterie de l’Escalette avant d’investir le fort Napoléon couronnant la presqu’ile des Goudes. Le bilan des prisonniers est imposant : 380 Allemands ; 48 Italiens.
………………………………………

Au 3° GTM, les nettoyages se poursuivent notamment dans le secteur du XVII° tabor. Le X° tabor resserre son étreinte autour du fort Napoléon. Il est pris à partie par les canons de ses ouvrages et par les batteries des îles du Frioul. Par l’intermédiaire d’un officier de liaison britannique, un tir d’artillerie navale est réalisé sur le fort par des croiseurs alliés.
……………………………………………..
Le 28/8 à 9 heures , la garnison du fort Napoléon se rend au 3° GTM ; elle est forte de 150 hommes de la Kriegsmarine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
maxdelescalette

avatar

Nombre de messages : 139
Age : 48
lieu : Marseille
Date d'inscription : 12/07/2011

MessageSujet: Re: Mar 183, HKB 5./1291 Escalette bas (calanques,Marseille 13)   Ven 17 Jan 2014 - 11:37

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maxdelescalette

avatar

Nombre de messages : 139
Age : 48
lieu : Marseille
Date d'inscription : 12/07/2011

MessageSujet: Re: Mar 183, HKB 5./1291 Escalette bas (calanques,Marseille 13)   Dim 26 Jan 2014 - 14:14

Admin a écrit:


Lors d'une visite en 2005, j'ai recherché en vain derrière la dernière R 669 et les positions de Flak pour la défense de la batterie, rien vu, nada...

FX

Pour les positions de Flak, je pense avoir une petite idée :

1/ il y a effectivement deux positions de Flak, en arrière du groupe de bunkers au sud de la zone de l'Escalette. Ceux-ci sont répartis de part et d'autre d'un chemin, selon un axe nord-sud :


2/ la position de Flak située au nord du chemin est aujourd'hui ensevelie, de même que la casemate H669 la plus au nord du groupe des trois bunkers du sud de l'Escalette .

3/ La position de la Flak sud est en revanche parfaitement visible sur la photo aérienne de 1968 :


4/ Je suis allé me balader ce matin et je pense avoir (assez facilement) retrouvé la position Flak sud de l'Escalette :
J'ai commencé en empruntant le chemin entre la dernière H669 et la H612 au sud de la zone de l'Escalette, celui-là même qui sépare les deux positions de Flak.

Je l'ai parcouru un peu de moins de 50 mètres jusqu'à une bifurcation où j'ai pris à droite, en direction du H612, par le haut du restaurant "Le Tiboulen de Maïre".

A quelques pas après m'être engagé sur la droite je remarque ceci sur le bord droit du chemin :

Je continue jusqu'au bout de ce petit chemin d'une bonne cinquantaine de mètres et j'arrive sur un terre-plein. A ma droite, la rade, à ma gauche, un flanc de colline sur lequel je remarque un muret :

Je grimpe en sa direction et trouve ceci, à flanc de colline, à moins d'une dizaine de mètre en contre-bas du muret :

Je remarque un morceau de muret détaché, les pierres sont jointes par du béton :

Le muret fait comme une terrasse en arrondi, ouverte sur la mer. Le terre-plein est envahi d'arbustes et en partie, comblé par des éboulis de pierres venant de la colline. Les pierres sont jointes par du béton :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PZIV

avatar

Nombre de messages : 3334
lieu : Rognac (13)
Date d'inscription : 13/08/2007

MessageSujet: Re: Mar 183, HKB 5./1291 Escalette bas (calanques,Marseille 13)   Dim 26 Jan 2014 - 15:51

bonsoir

belle recherche

mais le site a été modifié année aprés année



il apparait en 62 deux emplacements qui n'y sont plus en 1968
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maxdelescalette

avatar

Nombre de messages : 139
Age : 48
lieu : Marseille
Date d'inscription : 12/07/2011

MessageSujet: Re: Mar 183, HKB 5./1291 Escalette bas (calanques,Marseille 13)   Lun 27 Jan 2014 - 13:29

Effectivement, la topographie de l'Escalette a bien changé et il est parfois très compliqué de s'y retrouver même avec des photos aériennes aussi précises!

Après quelques heures de méditations, de recherches, de calculs et de tracés, je pense effectivement que le muret d'enceinte que j'ai trouvé hier n'a pas grand chose à voir avec une position de Flak, en revanche le poste est parfais pour un nid de mitrailleuse... mais c'est encore une autre histoire.

En effet, une pièce de Flak de 3,7cm modèle 36 ressemble à ça :

Elle peut être utilisée, déployée à même le sol ou montée sur un véhicule :

Elle peut également être accompagnée d'un projecteur, comme ce fût le cas à l'Escalette (projecteur de 60cm)


Honnêtement, je vois mal comment installer un tel bazar sur la terrasse que j'ai trouvée hier et d'autre part, la pente du terrain empêcherait très surement une rotation totale de ce type de pièce d'artillerie.

Par contre, en regardant attentivement différentes photos aériennes, on voit nettement un long terre-plein, en contrebas, derrière le groupe des deux H669 sud de l'Escalette (actuellement enseveli avec le premier H669 du groupe) ainsi que le terre-plein toujours présent au pied du muret que j'ai trouvé hier, derrière le H612 (en surplomb du restaurant Le Tiboulen). Eventuellement, en contre-bas de ce terre-plein, il y a également un autre terre-plein qui pourrait très bien abriter ce genre de matériel.

Après donc avoir vu des photos d'une pièce 3,7cm Flak et d'un projecteur de 60cm, en comparant mon schéma des positions de l'Escalette à la topographie du terrain et en n'arrêtant pas d'aller m'y balader, j'en suis conduit à penser que ces deux pièces de Flak auraient parfaitement pu être positionnées sur ces deux terre-pleins. En effet, ces deux terrains sont parfaitement accessibles par des véhicules militaires, le sol est relativement plat ce qui permet une bonne assise des pièces d'artillerie et le relatif encaissement de ces deux positions peut contribuer à les masquer, voire les abriter de tirs.

A ce jour, voici donc mon hypothèse concernant la position des deux Flak de l'Escalette :


Comme je n'y connais pas grand chose à ce type d'archéologie mais comme j'habite juste à côté, merci d'avance aux experts de m'indiquer ce que je pourrais éventuellement retrouver encore sur place et qui attesterait d'une position de Flak.

Bonne soirée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maxdelescalette

avatar

Nombre de messages : 139
Age : 48
lieu : Marseille
Date d'inscription : 12/07/2011

MessageSujet: Re: Mar 183, HKB 5./1291 Escalette bas (calanques,Marseille 13)   Mar 28 Jan 2014 - 13:04

PZIV a écrit:
bonsoir

belle recherche

mais le site a été modifié année aprés année


...et on ne peut imager à quel point! L'observation fine des photos aériennes de 1950 à nos jours, révèle l'ampleur des transformations profondes du paysage du fait de la main de l'Homme, c'est tout simplement hallucinant! Ce sont en effet de véritables collines artificielles qui ont ainsi été édifiées tout le long du littoral de l'Escalette à l'entrée des Goudes. En gros et en clair, la plupart des parcelles sur lesquelles poussent aujourd'hui herbes et arbustes ne sont en fait que des tas de gravats et de remblais dont certains ont littéralement enseveli des éléments entiers de fortification, comme c'est le cas du premier H669 de l'Escalette sud dont ne dépasse plus qu'un bord de la plateforme de tir nord. Il devient très difficile de se représenter le relief de la zone il y a sept décennies.

Pour l'anecdote, dixit une voisine : le blockhaus est enterré sous les remblais des travaux du métro de Marseille et il s'agirait en partie de la conséquence de l'obsession d'un élu ou d'un technicien des administrations qui, ne supportant pas la vision de ces vestiges de guerre, avait le souci de préempter toutes les cessions d'ouvrages fortifiés afin de les faire ensevelir. Quoi qu'il en soit, le littoral sud de Marseille est un dépotoir des plus officiels depuis plus d'un siècle et demi, la route de Samena aux Goudes ainsi que les terre-pleins de terrassement ont été fabriqués en grande partie avec les déchets des usines locales dont principalement celle de l'Escalette.

Revenons-en donc à la recherche de "nos" deux Flak 3,7cm /36 et du projecteur de 60cm qui couvraient la position de l'Escalette. C'est bien dans les anciennes photos qu'il faut aller rechercher, en l'occurrence, celle de l'année 1952 est très intéressante. Il n'y a pas de terre-plein derrière les deux H669, le terrain se prolonge sur une pente relativement douce vers les contreforts de la colline. Sur ce terrain, on voit nettement deux positions de forme carrée qui semblent être des murets ou des périmètres creusés dans la roche, le premier est plus imposant que le second. Juste au-dessus, la sortie du tunnel, dans un enclavement creusé à même la roche. Si on fait l'hypothèse que ces deux emplacements correspondent à un canon de Flak et un projecteur et si on reprend le plan de l'article d'Alain Chazette et qu'on recherche la seconde position, on retombe sur "mon" petit muret, terrasse en partie ensevelie sous un pierrier, trouvée et photographiée ce dimanche (voir ci-dessus). PZIV pointe également cette même position de forme carrée, parmi les deux points évoqués ci-dessus sur la carte de 1962. Je ne donnais pas cher de ce petit muret hier soir, aujourd'hui, je revois très sérieusement ma copie...

Les deux pièces métalliques scellées dans le sol, également repérées lors de cette balade dominicale : tout simplement, des éléments de poteaux électrique, assez clairement visibles sur la photo aérienne de 1962, donc rien à voir avec l'objet de cette recherche.

Mieux que des longs discours, voici l'image de 1952, soit 5 ans après la réouverture de la zone aux civils :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maxdelescalette

avatar

Nombre de messages : 139
Age : 48
lieu : Marseille
Date d'inscription : 12/07/2011

MessageSujet: Re: Mar 183, HKB 5./1291 Escalette bas (calanques,Marseille 13)   Sam 1 Fév 2014 - 5:40

Bonjour à tous,

Le week end a cela de sympa qu'on peut prendre le temps de tchatcher avec les proches. Ce matin, j'ai croisé l'un de mes voisins qui m'a apporté des informations très intéressantes, concernant la modification du relief de la zone sud de l'Escalette. En effet, cette modification s'est opérée très tôt, dès le début des années 1950 et ce à l'initiative du propriétaire du tout nouveau "Camping de la Calanque Blanche". Marseille était alors en reconstruction et il fallait évacuer de très nombreux et volumineux gravats, opération relativement coûteuse. Aussi, ce monsieur a-t-il fait savoir qu'il acceptait gratuitement les gravats sur son terrain, ceux-ci lui permettant de réaliser les travaux de terrassement du camping. D'après mon voisin, il y eut un ballet incessant de camions venant dévider leur chargement sur les abords de la colline, modifiant ainsi aussi rapidement que radicalement, la topographie du lieu.

Une voisine, se mêlant à la conversation, évoque le cas du bunker H669 enterré beaucoup plus tardivement, vers le tout début des années 1980. Une fois de plus, il s'agit de gravats mais ceux-ci aux sceaux de la municipalité car il semblerait s'agir des remblais des travaux du métro. Donc deux périodes bien distinctes viennent profondément modifier le relief de cette zone.

Enfin, dernier point intéressant, en observant une photo aérienne de 1927, il semblerait que l'on retrouve la sortie du tunnel ce qui tendrait à valider l'hypothèse que cet ouvrage est antérieur à la période de la guerre.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maxdelescalette

avatar

Nombre de messages : 139
Age : 48
lieu : Marseille
Date d'inscription : 12/07/2011

MessageSujet: Re: Mar 183, HKB 5./1291 Escalette bas (calanques,Marseille 13)   Dim 2 Fév 2014 - 5:34

vtt13 a écrit:
Pour completer les témoignages de Max, le récit des tabors. C'est totalement compatible avec les souvenirs des habitants. Si quelqu'un pouvait nous positionner les chateaux dont il s'agit, ça serait sympa.

Citation :


Le 3° gtm reprend sa course à la mer avec 2 tabors en tête , le XVII° au nord et le X° au sud. Ce dernier reçoit une mission particulière à accomplir : liquider le réduit situé autour du château de Mantes. Une première opération est montée aux ordres du capitaine Coulon disposant de son goum , du 81° et d’un peloton de tanks-destroyers du 7°RCA. La résistance se révèle plus sérieuse que prévue car le château voisin de Guise est également occupé par l’ennemie. Aussi, le commandant Boulet-Desbareau organise-t-il une deuxième attaque avec le 84° goum comme moyen supplémentaire. L’assaut donnée avec fougue par les sections des sous-lieutenants Chrétien et Gruyer conduisent les défenseurs à se rendre. Les 146 prisonniers appartiennent pour la plupart à la kriegsmarine.
……….
Pendant ce temps, le XVII° tavor se heurte à la résistance du chateau de Montredon, aux lisières de la Vieille-Chapelle. Juché sur une colline, cet excellent observatoire a été remarquablement organisé avec abris souterrains, emplacement de mortiers et épaulement d'armes automatiques. De ces ouvrages partent de contre-attaques et du haut des arbres font des tirs à tuer de redoutables snipers. Le tabor exerce une pression continue soulignée par les tirs d'artillerie et des tanks destroyers. Ce n'est que le lendemain que la garnison se décidera à capituler: 138 prisonniers

…………….

Le 3° GTM ayant atteint tous ses objectifs du littoral peut faire face au sud. Laissant le soin au XVII° tabor de nettoyer les abords de la vieille-Chapelle, le colonel Massiet du Biest pousse le X° sur le front de mer . Guidé par des résistants marseillais, ce dernier enlève le fort du Mont-Rose puis la batterie de l’Escalette avant d’investir le fort Napoléon couronnant la presqu’ile des Goudes. Le bilan des prisonniers est imposant : 380 Allemands ; 48 Italiens.
………………………………………

Au 3° GTM, les nettoyages se poursuivent notamment dans le secteur du XVII° tabor. Le X° tabor resserre son étreinte autour du fort Napoléon. Il est pris à partie par les canons de ses ouvrages et par les batteries des îles du Frioul. Par l’intermédiaire d’un officier de liaison britannique, un tir d’artillerie navale est réalisé sur le fort par des croiseurs alliés.
……………………………………………..
Le 28/8 à 9 heures , la garnison du fort Napoléon se rend au 3° GTM ; elle est forte de 150 hommes de la Kriegsmarine.


On avance sur la question des châteaux!

Ci-joint, message reçu ce matin de M. Thierry Garcia qui anime un petit site Internet fort intéressant sur l'histoire des quartiers sud (http://www.titidegun.fr/) :

"...Concernant votre question sur les trois châteaux, passons rapidement sur le château de l'actuelle usine Mante que nous connaissons tous bien. Le second est bien plus énigmatique pour moi. Je mets mes amis Calancoeurs (notre club de randonneurs historiens des calanques) en copie et, à nous tous, je ne doute pas que nous aurons un début de réponse à vous apporter sous peu.
Le dernier chateau, j'ai par contre beaucoup plus de certitudes; il s'agit, sans aucun doute possible, du chateau du Collet sur la butte du même nom entre la vielle chapelle et Bonneveine (vous trouverez facilement les images sur mon site)..."

D'autre part, un fort sympathique membre du forum m'a également informé qu'un château se trouvait à proximité du domaine de l'usine Mante, à la Verrerie, sur le site de l'actuel gymnase. Il y aurait retrouvé des jerricanes américains mais pas de traces d'installations militaires.

Un autre témoignage, de M. Nardini de l'association Les Calancoeurs :

"bonjour
château de Guise ?? ils écrivent que c'est juste à coté du château de Val (MANTE) je vais me renseigner si dans ma famille cela leur parle...!
à mon avis c'est une déformation
Montredon oui c'est le Collet

Pour l'Escalette les soldats Italiens y étaient enfermés dés fin 43, ils sortaient pour travailler pour le compte des allemands
les enfants du quartier allaient approvisionner ces soldats car certains faisant partie des familles des très nombreux Italiens des quartiers des Goudes et de l'Escalette. Ils faisaient aussi petit commerce (vente fruits et boissons)
dans l'usine il y a encore un dépôt de "triangles" en béton fabriqués par les allemands pour bloquer toutes les calanques (plages Podestat , sormiou, morgiou, Marseilleveyre...)
dans les documents, j'ai un "pass" d'un ouvrier italien qui habitait donc en 43 samena-Escalette
Nous avons reconstitué toute l'histoire détaillée de l'usine (fera probablement objet d'une publication)"

"et pour chateau montredon, en réalité c'est celui de Pastré qui s'appelait comme cela, il y a confusion tout le temps, sachant que celui attaqué est bien celui du Collet, le chateau du collet-redon et pas le chateau de Montredon"

"euh en relisant le mail de thierry Garcia lu trop rapidement il a confondu chateau Mante à Valmante et celui dans l'usine Mante à la madrague, rien à voir !! c'est bien celui de valmante qui a été attaqué"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vtt13

avatar

Nombre de messages : 1621
Age : 53
lieu : Marseille
Date d'inscription : 22/06/2007

MessageSujet: Re: Mar 183, HKB 5./1291 Escalette bas (calanques,Marseille 13)   Dim 2 Fév 2014 - 10:35

merci bien

donc Mante = Valmante, ça correspond bien avec d'autres récits

MOntredon = Le collet

Et Guise à voir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
maxdelescalette

avatar

Nombre de messages : 139
Age : 48
lieu : Marseille
Date d'inscription : 12/07/2011

MessageSujet: Re: Mar 183, HKB 5./1291 Escalette bas (calanques,Marseille 13)   Lun 3 Fév 2014 - 8:25

Pour les châteaux de Mante et de Guise, j'ai renvoyé à un vieux post sur les souterrains de la chapelle du Redon, plus proche que l'Escalette...

http://sudwall.superforum.fr/t2009-mar-173-souterrain-saint-joseph-du-redon-marseille-13#67293

Pour le château du Collet-Redon ("château de Montredon"), voici le lien d'une photo de 1947 sur laquelle on le voit bien en haut, il semblerait que l'on distingue une entrée de souterrain dans la partie taillée dans la roche, en bas au pied du château. Quoi qu'il en soit, celui-là était réputé pour ses souterrains, c'est certain!

lien direct: http://imageshack.com/a/img845/8435/3tr3.jpg

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maxdelescalette

avatar

Nombre de messages : 139
Age : 48
lieu : Marseille
Date d'inscription : 12/07/2011

MessageSujet: Re: Mar 183, HKB 5./1291 Escalette bas (calanques,Marseille 13)   Dim 23 Fév 2014 - 8:51

Revenons à la recherche des deux positions de Flak de l'Escalette, notamment celle du sud, celle du nord étant aujourd'hui ensevelie.

Le mois dernier, j'avais trouvé et photographié un petit muret d'enceinte, en grande partie enseveli par des gravats, nous l'appellerons "position n°1". En me promenant aujourd'hui, je me suis intéressé à une position légèrement en contre-bas (position n°2) sur laquelle j'ai trouvé des indices intéressants : une dalle et un escalier d'accès en béton, deux rangements à chaque extrémité du mur qui fait face à la mer, deux rangements plus rudimentaires au niveau de l'entré, à droite après l'escalier.

Voici les photos prises aujourd'hui : https://picasaweb.google.com/101351378250994017637/FlakSud2?authuser=0&authkey=Gv1sRgCLjZ_c7Z3LuK-AE&feat=directlink



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maxdelescalette

avatar

Nombre de messages : 139
Age : 48
lieu : Marseille
Date d'inscription : 12/07/2011

MessageSujet: Re: Mar 183, HKB 5./1291 Escalette bas (calanques,Marseille 13)   Mer 5 Mar 2014 - 9:36

Et très certainement, encore une nouvelle position découverte, concernant le site de l'Escalette!

Cette fois-ci, il s'agit d'un point se situant à l'entrée nord du site de l'Escalette. Depuis un petit moment, en ayant enfin compris l'agencement général de la position de l'Escalette, je me disais qu'il devait forcément y avoir un nid de mitrailleuse ou quelque chose de ce type sur la colline qui surplombe le bunker type H612 de l'entrée nord, par ici :

escalette_1968-007 par maxdelescalette1, sur Flickr


Alors je suis allé m'y promener hier et voilà ce que j'ai trouvé : un encaissement circulaire, taillé dans le calcaire sur une profondeur d'environ 50cm., avec cette pièce en béton fixée au milieu. Je n'y connais rien du tout en archéologie militaire, alors je laisse le soin à nos experts de nous dire s'il s'agit ou pas d'un possible socle pour une pièce d'armement. Enfin, de cet endroit, on est en contact visuel avec le Tobrouk qui se situe sur le flanc sud du Mont Rose, au-dessus de Saména, on est également en contact visuel avec l'ensemble des positions de l'Escalette, y compris ce que je suppose comme étant la Flak sud (voir plus haut).

DSC_0312 par maxdelescalette1, sur Flickr

DSC_0316 par maxdelescalette1, sur Flickr

DSC_0314 par maxdelescalette1, sur Flickr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dpipet

avatar

Nombre de messages : 926
lieu : BDR
Date d'inscription : 02/08/2008

MessageSujet: Re: Mar 183, HKB 5./1291 Escalette bas (calanques,Marseille 13)   Mer 5 Mar 2014 - 10:08

3,7 mm Flak 36 il me semble
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Manuferey

avatar

Nombre de messages : 334
Age : 54
lieu : Virginie, USA
Date d'inscription : 06/01/2012

MessageSujet: Re: Mar 183, HKB 5./1291 Escalette bas (calanques,Marseille 13)   Mer 5 Mar 2014 - 19:06

La carte plus haut de la batterie indique des canons de type 12,2 cm K390/1(r) alors que les deux photos d’époque de canons postées sur ce fil montrent des 12,2 cm K390/2(r). Cf. ci-dessous
Les deux types de canons se reconnaissent d’abord avec les deux tubes d'équilibrage verticaux: parallèles au bouclier pour le K390/2(r), toujours verticaux et plus longs pour le K390/1(r).

Le type de canon aurait-il changer au cours de la courte vie de la batterie?






Pour comparaison, un 12,2 cm K390/1(r) en Finlande:


http://en.wikipedia.org/wiki/122_mm_gun_M1931_(A-19)

Emmanuel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maxdelescalette

avatar

Nombre de messages : 139
Age : 48
lieu : Marseille
Date d'inscription : 12/07/2011

MessageSujet: Re: Mar 183, HKB 5./1291 Escalette bas (calanques,Marseille 13)   Jeu 6 Mar 2014 - 0:57

Attention, la photo figurant un canon avec, en arrière plan, une locomotive, ne se situe pas à l'Escalette.

Voici une autre photo, prise à la sortie sud de l'Escalette, en direction des Goudes. Si mes souvenirs sont exacts, la photo date du début de l'année 1943, période durant laquelle les ouvrages de l'Escalette sont en pleine construction. Je pense d'ailleurs que dans un premier temps, les quatre canons de la batterie ont été disposés sur le bord de mer, entre le port et le virage de la sortie sud vers les Goudes. On voit encore aujourd'hui assez bien les quatre emplacements circulaires. Par la suite, une fois les ouvrages terminés, ils ont certainement été répartis dans les bunkers comme le figure le plan d'Alain Chazette.


04_gri10 par maxdelescalette1, sur Flickr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maxdelescalette

avatar

Nombre de messages : 139
Age : 48
lieu : Marseille
Date d'inscription : 12/07/2011

MessageSujet: Re: Mar 183, HKB 5./1291 Escalette bas (calanques,Marseille 13)   Jeu 6 Mar 2014 - 1:17

dpipet a écrit:
3,7 mm Flak 36 il me semble

Moi j'y verrais plutôt du 2cm Flak sur ce type de supports.
Ce qui veut dire que si l'on reprend le plan d'Alain Chazette, les cinq "Schwere Maschinengewehre" (mitrailleuses lourdes) mentionnées, pourraient bien être des engins de ce type.


flakarticle_dmouritzsen9 par maxdelescalette1, sur Flickr

flakarticledmouritzsen7 par maxdelescalette1, sur Flickr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clairon

avatar

Nombre de messages : 455
Age : 60
lieu : MARTIGUES
Date d'inscription : 01/09/2011

MessageSujet: Re: Mar 183, HKB 5./1291 Escalette bas (calanques,Marseille 13)   Jeu 6 Mar 2014 - 4:07

[quote="maxdelescalette"]Attention, la photo figurant un canon avec, en arrière plan, une locomotive, ne se situe pas à l'Escalette.


Bonjour , cette photo semble avoir été prise a la batterie du Rove avant que les canons ne soient placés sous casemates .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Manuferey

avatar

Nombre de messages : 334
Age : 54
lieu : Virginie, USA
Date d'inscription : 06/01/2012

MessageSujet: Re: Mar 183, HKB 5./1291 Escalette bas (calanques,Marseille 13)   Jeu 6 Mar 2014 - 15:24

maxdelescalette a écrit:
Attention, la photo figurant un canon avec, en arrière plan, une locomotive, ne se situe pas à l'Escalette.
Voici une autre photo, prise à la sortie sud de l'Escalette, en direction des Goudes. Si mes souvenirs sont exacts, la photo date du début de l'année 1943, période durant laquelle les ouvrages de l'Escalette sont en pleine construction. [...]

Merci. Il s'agit toujours d'un canon de 12,2 cm K390/2(r) sur cette photo.

Je serais curieux de savoir de quelle source primaire vient la mention du type K390/1(r) sur la carte de la batterie.

Emanuel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capu Rossu
Spécialiste: artillerie et marine de guerre
Spécialiste: artillerie et marine de guerre
avatar

Nombre de messages : 1860
Age : 68
lieu : Martigues
Date d'inscription : 29/04/2007

MessageSujet: Re: Mar 183, HKB 5./1291 Escalette bas (calanques,Marseille 13)   Ven 7 Mar 2014 - 14:23

Bonsoir,

La photo avec la locomotive en second pla est bien prise à la HKB 2./1291, Batterie du chemin de fer au Rove avant que les tunnels-casemates ne soient achevés.

@+
Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mar 183, HKB 5./1291 Escalette bas (calanques,Marseille 13)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mar 183, HKB 5./1291 Escalette bas (calanques,Marseille 13)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» Vu du dessus!!!
» Denier de Sardaigne sous Jaume II (1291-1327)
» Calanques...
» Calanques de Cassis série N° 3/3
» Calanques....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sudwall :: PROVENCE OUEST-
Sauter vers: