étude des fortifications allemandes sur la côte méditerranéenne en France
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Combat 5 avenues, rue de Provence 23 aout 44 (Marseille, 13)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
aigoual44

avatar

Nombre de messages : 47
Age : 48
lieu : BAGNOLS 30
Date d'inscription : 18/05/2010

MessageSujet: Re: Combat 5 avenues, rue de Provence 23 aout 44 (Marseille, 13)   Dim 30 Mai 2010 - 13:36

Bravo KRANKEN
Effectivement c'est le hangar à dirigeable de GEMENOS (plaine de jouques), voir le commentaire (http://www.mairie-gemenos.fr/Office-de-Tourisme-de-Gemenos/Circuit-decouverte) sur l'office de tourisme de la ville. Il y quelques photos sur le site du ministère de la culture en PACA. [URL=http://img139.imageshack.us/i/hangaegemenos.jpg/]
A +
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aigoual44

avatar

Nombre de messages : 47
Age : 48
lieu : BAGNOLS 30
Date d'inscription : 18/05/2010

MessageSujet: Re: Combat 5 avenues, rue de Provence 23 aout 44 (Marseille, 13)   Dim 30 Mai 2010 - 13:48

Malgré une révision sur le sujet comment poster une photo je n'ai pas réussi du premier coup.
http://img156.imageshack.us/img156/5379/hangaegemenos.jpg
J'espère que celui ci est le bon lien. scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vtt13

avatar

Nombre de messages : 1586
Age : 52
lieu : Marseille
Date d'inscription : 22/06/2007

MessageSujet: Re: Combat 5 avenues, rue de Provence 23 aout 44 (Marseille, 13)   Dim 30 Mai 2010 - 13:52

Bon ben on avance, merci à vous

Pour la photo 1, j'ai résolu. C'est aussi la rue de Provence comme là
http://sudwall.superforum.fr/hier-et-aujourd-hui-f2/rue-de-provence-a-marseille-t4964.htm#44374

Et c'est l'entrée du "pénitencier pour mineur" de l'abbé Fissiaux. Ca a bien un rapport avec la chasse aux tireurs isolés des 5 avenues puisque c'est juste la rue à coté. Il y a maintenant des immeubles neufs.

Et on voit également le chef de Char du Foch avec sa thomson (en marcel et bonnet de casque). C'est celui qui defouraillait à la 12,7 avenue de la blancarde. donc surement le siège de la milice des 5 avenues.

Avec quelques échanges avec l'EM, l'affiche est celle d'un film "une étoile au soleil".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aigoual44

avatar

Nombre de messages : 47
Age : 48
lieu : BAGNOLS 30
Date d'inscription : 18/05/2010

MessageSujet: Re: Combat 5 avenues, rue de Provence 23 aout 44 (Marseille, 13)   Dim 30 Mai 2010 - 14:29

J'ai fait une recherche avec GOOGLE EARTH, j'ai pu localiser l'emplacement par rapport a la photo du ministère de la culture sur mon post précédent. Le batiment principal à disparu mais il reste un batiment annexe (en préfabriqué ?) de plein pied coté sud est du térrain.
http://img9.imageshack.us/img9/5379/hangaegemenos.jpg
http://img514.imageshack.us/img514/6316/hangargemenos2g.jpg
Que le quartier à changé en 25 ans!!!!!
@+ Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aigoual44

avatar

Nombre de messages : 47
Age : 48
lieu : BAGNOLS 30
Date d'inscription : 18/05/2010

MessageSujet: Re: Combat 5 avenues, rue de Provence 23 aout 44 (Marseille, 13)   Dim 30 Mai 2010 - 14:41

Une petite vue aérienne récente pour aider à situer... C'est mieux ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marc

avatar

Nombre de messages : 141
Age : 58
lieu : 13 AUBAGNE ( GEMENOS)
Date d'inscription : 24/12/2006

MessageSujet: Re: Combat 5 avenues, rue de Provence 23 aout 44 (Marseille, 13)   Dim 30 Mai 2010 - 23:57

Bonjour à tous,
Je confirme camp de prisonnier d'Aubagne Gémenos ( dirigeable) RN 8

Bonne journée

Marc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vtt13

avatar

Nombre de messages : 1586
Age : 52
lieu : Marseille
Date d'inscription : 22/06/2007

MessageSujet: Fusils de FFI   Mer 2 Juin 2010 - 6:13

Petite question, c'était quoi les escopettes que tenaient ces braves résistants aux 5 avenues ?
Spoiler:
 


Dernière édition par vtt13 le Dim 7 Nov 2010 - 11:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EKAERGOS
Spécialité: armement
Spécialité: armement
avatar

Nombre de messages : 1904
Age : 57
lieu : Grand Sud
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: Combat 5 avenues, rue de Provence 23 aout 44 (Marseille, 13)   Mer 2 Juin 2010 - 8:17

Bonjour vtt13

"C'est du Français , Môssieur ! Very Happy

Photo n°1: Fusil "Lebel" 1886 M93 8 mm (on distingue bien le "chien" à l'armé
Photo n°2: Trop flou pour être catégorique ,je ne distingue pas grand chose si ce n'est que si la bretelle est accrochée sur le coté ce fusil possède également un anneau grenadière dessous.
Cette caractéristique se retrouve sur certains "Mauser" non allemands dont les fusils tchécoslovaques (Vz24) et yougoslaves (M24)

Photo n°3 : "Mousqueton 1916" ou plus exactement "Mousqueton d'Artillerie Mle 1892 M16"
La modification 1916 permettant l'utilisation de "clips" Mannlicher à 5 coups ;au lieu de 3; grace à un magasin saillant en tôle alors que dans le 1892 à 3 coups celui ci était intégré dans la protubérance en bois.
Accessoirement la modification comportait la présence d'un garde-main et le remplacement des instruments de visée (cran de Mire+Guidon) en "Grain d'Orge" par d'autres trapèzoîdaux avec ,comble de raffinement le guidon fendu le trait de lumière permettant de mieux centrer le guidon surtout en tir rapide. (Celà doit faire au moins 40 ans qu'à chaque séance de tir avec mon paternel j'ai droit à un commentaire élogieux sur la visée de son M1916"Continsouza" de dotation aux Spahis) Very Happy
Toutefois il semble que certains M1892 restés à 3 coups aient également vu leur visée modifiée (?????)
Je vais voir pour la photo 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jchfab



Nombre de messages : 127
Age : 58
lieu : AIX EN PROVENCE
Date d'inscription : 14/10/2008

MessageSujet: Re: Combat 5 avenues, rue de Provence 23 aout 44 (Marseille, 13)   Mer 2 Juin 2010 - 9:26

Bravo pour ces vues. Amitiés. JC.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daffy

avatar

Nombre de messages : 88
Age : 35
lieu : Agde
Date d'inscription : 11/08/2009

MessageSujet: Re: Combat 5 avenues, rue de Provence 23 aout 44 (Marseille, 13)   Mer 2 Juin 2010 - 9:27

Interessant aussi le brassard de la 3eme photo cousu au pantalon Suspect Suspect
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vtt13

avatar

Nombre de messages : 1586
Age : 52
lieu : Marseille
Date d'inscription : 22/06/2007

MessageSujet: Re: Combat 5 avenues, rue de Provence 23 aout 44 (Marseille, 13)   Mer 2 Juin 2010 - 11:52

Merci bien. Une idée pour comprendre comment des armes de guerre françaises ont pu se retrouver dans les mains de civil aux 5 avenues alors que le Lebel est toujours une arme de 1°catégorie en 2010. Stock de l'armée territoriale ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EKAERGOS
Spécialité: armement
Spécialité: armement
avatar

Nombre de messages : 1904
Age : 57
lieu : Grand Sud
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: Combat 5 avenues, rue de Provence 23 aout 44 (Marseille, 13)   Mer 2 Juin 2010 - 13:23

Pour vtt13
Concernant l'origine de ces armes françaises ,outre des armes "planquées" par des particuliers et ressorties pour "le grand jour" il y a principalement deux origines:
- Les Stocks planqués par l'Armée d'Armistice. La plupart tombèrent aux mains des allemands après Novembre 42 faute d'existence des structures nécessaires à leur récupération à cette époque.
- Capture sur des allemands ou des positions allemandes abandonnées (armement "de Poste")

A ce sujet mon Père a toujours eu cette réflexion:
" Avant la Guerre (à Marseille + "Actualités"), on ne voyait guère de 86/93 si ce n'est aux mains des Pompiers lors des défilés; la plupart des troupes étant dotés de Fusils 07/15 M16* ,parfois même de 07/15.
Curieusement après l'arrivée des allemands (Nov42) ce fut l'inverse et on les voyait plus souvent avec des 86/93,dont il modifiait le réglage de la bretelle pour le porter plus bas, qu'avec des 07/15 ou M16

Mon paternel met cette rareté soudaine sur le fait que ces derniers devaient avoir été détruits ou abimés dans les combats alors que les 86/93 soigneusement stockés dans la graisse des dépots avaient été plus facilement saisis par les allemands ????

*Je ne parle bien évidemment que des troupes dotées de Fusils.
En 39/40 beaucoup de troupes étant dotés du "Mousqueton" (Artillerie,Cavalerie mais également dans l'Infanterie les servants des divers matériels collectifs (Mitrailleuses ,canons antichars,mortiers)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jeanne d'arc
Spécialiste: Blindés et maquettiste
avatar

Nombre de messages : 1473
Age : 38
lieu : M.A.A 611 Marseille
Date d'inscription : 23/09/2007

MessageSujet: Re: Combat 5 avenues, rue de Provence 23 aout 44 (Marseille, 13)   Jeu 3 Juin 2010 - 12:17

Et les caisses de "calibre 30" sur le flan de l'half-track, pas mal non ? Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cplk

avatar

Nombre de messages : 314
Age : 44
lieu : Aubagne
Date d'inscription : 17/09/2008

MessageSujet: Re: Combat 5 avenues, rue de Provence 23 aout 44 (Marseille, 13)   Ven 25 Juin 2010 - 10:09

aigoual44 a écrit:
J'ai fait une recherche avec GOOGLE EARTH, j'ai pu localiser l'emplacement par rapport a la photo du ministère de la culture sur mon post précédent. Le batiment principal à disparu mais il reste un batiment annexe (en préfabriqué ?) de plein pied coté sud est du térrain.
http://img9.imageshack.us/img9/5379/hangaegemenos.jpg
http://img514.imageshack.us/img514/6316/hangargemenos2g.jpg
Que le quartier à changé en 25 ans!!!!!
@+ Very Happy

Voila les photos:

http://sudwall.superforum.fr/provence-ouest-f4/vers-aubagne-13-t2082-60.htm

Cpl K.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EKAERGOS
Spécialité: armement
Spécialité: armement
avatar

Nombre de messages : 1904
Age : 57
lieu : Grand Sud
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Synthèse "Combats 5 Avenues" ?   Mar 26 Oct 2010 - 12:08

Bonjour

J'ai "déterré" ce sujet car j'avais trouvé passionnant cet épisode qui a été amplement filmés , en particulier sur ce film couleur qui se termine par la capture des deux "collabos" vers la Rue de Provence avec un "Gamma" de la Milice en arrière plan
http://sudwall.superforum.fr/hier-et-aujourd-hui-f2/rue-de-provence-a-marseille-t4964.htm
Toutefois ce sujet ,dont le fim est un peu le "fil rouge" est un peu éparpillé dans les divers sous-forums et dans plusieurs posts j'ai doc entrepris de recenser ici tout ceux qui ont trait à cet épisode car il n'est peut être pas évident pour un "non-marseillais" de savoir que la "Rue de Provence" se situe du coté des "5 Avenues"... Comme çà "on" pourra peut être faire une bonne synthèse ,largement illustrée et en couleur s'il vous plait Very Happy


http://sudwall.superforum.fr/recherches-et-identifications-f8/c-est-ou-a-marseille-t4963.htm#44348
Au fait à la Rue de Provence c'est juste le coin ou les "collabos" (miliciens ?) se font arréter ou c'est l'adresse du local de la Milice dans le quartier dont il est souvent question ?

Et aussi

http://sudwall.superforum.fr/recherches-et-identifications-f8/fusils-de-ffi-t4974.htm?highlight=fusils+ffi

@+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vtt13

avatar

Nombre de messages : 1586
Age : 52
lieu : Marseille
Date d'inscription : 22/06/2007

MessageSujet: Re: Combat 5 avenues, rue de Provence 23 aout 44 (Marseille, 13)   Dim 7 Nov 2010 - 11:09

Allez on continue, Avec le recit d'André Négis




Il en fut, en revanche, parmi les fanatisés du nazisme, qui avaient préféré se glisser dans quelques maisons pour canarder les soldats français. Ces guérilleros firent, pendant deux jours, ce qu'on a appelé la « bataille des toits ». Embusqués derrière les persiennes mi-closes des étages supérieurs, les cheminées des toitures, ils déchargeaient leur mitraillette ou leur parabellum, puis se taisaient longuement, pour recommencer ailleurs, ce qui rendait difficile et leur repérage et leur capture.
Cette « bataille des toits ne fit pas seulement, des victimes parmi les troupes régulières et les combattants sans uniforme, elle eut aussi pour conséquence de faire peser graves soupçons sur d'honnêtes Marseillais et elle aurait même tourné tout à fait au tragique pour certains d’entre eux. Nous citerons en exemple ce qui se passa l'après-midi du jeudi 24 août, dans l'avenue Maréchal-Foch où comme nous l'avons indiqué, une partie de l'état-major de la division africaine s'était établie au lycée Michelet.


Au moment où une foule nombreuse assistait à l'arrivée des premiers prisonniers allemands, des balles furent tirées faite d'une maison. On crut comprendre qu’il s'agissait de l'immeuble portant le n° 25.




Les habitants eurent la désagréable surprise de voir surgir chez eux, escorté de tirailleurs, un chef de F.F.I. qui, soufflant de colère, fit enfoncer les porter à coups de crosse et fouiller les logements. Ce ne fut pas tout.



On contraignit ces habitants à sortir l’un derrière I'autre, les mains en l’air, sous les regards hostiles d’une foule qui croyait que c'étaient eux les coupables !
Hommes, femmes et enfants, vieux et jeunes, valides et impotents, tous ces braves gens, qui venaient d'acclamer avec enthousiasme les libérateurs et d'accrocher à leurs balcons Ies drapeaux des Allies, furent conduits an lycée voisin où on les garde durant deux heures d'horloge, debout dans un escalier, sous la garde de soldats algériens, fort heureusement pleins de bonhomie. Ils comparurent individuellement devant un jeune lieutenant de l'armée d'Afrique qui examine chaque carte d'identité. Nous eûmes la malchance d'être parmi ces « suspects ». Quand vint notre tour, nous nous efforçâmes de donner quelques explications à l’officier qui nous répondit avec une rudesse toute militaire quelque chose qui peut se traduire ainsi :
Nous avons été canardés par les Boches et par les Italiens, nous ne voulons pas l'être par les Français !
Il est vrai qu'après le débarquement à Naples, des Français avaient été maintes fois attirés dans des guet à pens par des fascistes italiens complices des Allemands ;
Cela nous fut conté par des soldats qui avaient failli être les victimes de ces pièges ou qui avaient vu y tomber leurs camarades. La colère du jeune chef était donc fort justifiée
Toutes les personnes arrêtées furent renvoyées chez elles. Mais à peine eurent-elles repris place à leurs balcons qu'une nouvelle fusillade éclata, partie, cette fois, d'un autre ilot de maisons. L'effet, ne se fit pas attendre. Des autos mitrailleuses apparurent qui, pendant plus d'un quart d'heure, arrosèrent la rue. L'opération, heureusement, ne fit aucune victime, les habitants s'étant mis à l'abri dans leur escalier.
Les « tirailleries » se prolongèrent durant plusieurs semaines, en particulier la nuit, aux abords des casernes, mettant aux prises les soldats de la Résistance avec ceux que le général de Monsabert avait nommés, par un doux euphémisme des « éléments malsains ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EKAERGOS
Spécialité: armement
Spécialité: armement
avatar

Nombre de messages : 1904
Age : 57
lieu : Grand Sud
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: Combat 5 avenues, rue de Provence 23 aout 44 (Marseille, 13)   Dim 7 Nov 2010 - 12:41

EKAERGOS a écrit:

Au fait à la Rue de Provence c'est juste le coin ou les "collabos" (miliciens ?) se font arréter ou c'est l'adresse du local de la Milice dans le quartier dont il est souvent question ?
Merci aux "modos" d'avoir regroupé les différents sujets sur les 5 Avenues et à vtt13 pour ce témoignage qui fait "avancer le schmilblick" en indiquant que les "éléments malsains" avait "essaimé" (je devrai dire "métastasé" pour poursuivre la métaphore de Montsabert.

Grace à vtt13 on sait désormais que les tirs des "miliciens" se faisaient depuis diverses adresses ,dont le 25 Rue du Maréchal Foch,n'ayant rien à voir avec un établissement de la Milice et qu'une des photos citéEs est prise à cette adresse.
Si l'arrestation des miliciens se fait a proximité d'un théatre ou d'un cinéma se souvenir que l'actuel cinéma "Pathé" est situé au n°36 de l'Av du Mal Foch à l'angle de la Rue du Bosquet.

Toutefois sait on exactement ou était le "siège" de la Milice dans ce quartier qui semble avoir été copieusement siglé avec le "Gamma" ?

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vtt13

avatar

Nombre de messages : 1586
Age : 52
lieu : Marseille
Date d'inscription : 22/06/2007

MessageSujet: Re: Combat 5 avenues, rue de Provence 23 aout 44 (Marseille, 13)   Dim 7 Nov 2010 - 13:03

Citation :
Toutefois sait on exactement ou était le "siège" de la Milice dans ce quartier qui semble avoir été copieusement siglé avec le "Gamma

Je soupconne fortement le penitencier "juvénile" de l'abbé fissiaux qui était à l'emplacement du supermarché et de l'actuel centre fissiaux.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vtt13

avatar

Nombre de messages : 1586
Age : 52
lieu : Marseille
Date d'inscription : 22/06/2007

MessageSujet: Re: Combat 5 avenues, rue de Provence 23 aout 44 (Marseille, 13)   Lun 8 Nov 2010 - 12:40

C'est bien le cinémadeleine qui a d'ailleurs servi à herberger des prisonniers



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Combat 5 avenues, rue de Provence 23 aout 44 (Marseille, 13)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Combat 5 avenues, rue de Provence 23 aout 44 (Marseille, 13)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» FLOTTES DE COMBAT 2015
» Avis de marché - Marseille - crypte de l'abbaye Saint Victor - Lot 3 archéologie du bâti, lot 4 conservation-préventive décor
» Résultat de combat et prise de flan
» Le meilleur style de combat rapproché ?
» premier combat du tournois . 2 contre 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sudwall :: LA GUERRE DANS LE SUD DE LA FRANCE (1939-1945) :: La Bataille de Provence et La Libération du sud de la France-
Sauter vers: