étude des fortifications allemandes sur la côte méditerranéenne en France
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Batteries fantômes : Homme Mort, Marrane...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 13964
Age : 50
lieu : Le Girmont Val d'Ajol (88) ex : Grasse, Nice, Antibes
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Batteries fantômes : Homme Mort, Marrane...   Jeu 19 Oct 2006 - 14:21

La Marine Nationale en théorie responsable de la défense des côtes avait le projet dans les années 1920-1930 d'installer une batterie lourde côtière de marine, elle était dénommée : batterie de l'Homme Mort, du nom du plateau rocailleux sur lequel elle devait être construite, situé dans le massif de Marseilleveyre au sud de Marseille.

Ce projet de batterie entrait dans un programme important de réorganisation de la défense des côtes en Méditerranée en date du 12 juin 1922, qui prévoyait l'implantation près des grands ports de nouvelles batteries lourdes :
pour Marseille 2 batteries étaient envisagées :Ile de Rateauneau et Cap Croisette,
pour Toulon :une sur la presqu'ile de Saint Mandrier
et pour Nice :une batterie lourde sur Mont Boron.

Pour le secteur de Marseille, le site de l'Homme Mort fut préféré : la nouvelle batterie devait être armée de canons de 305 modèle 1906-10.

Le projet pharaonique fut abandonné dans un premier temps pour des raisons de budget (la priorité était la protection du port militaire de Toulon, la nouvelle batterie de Cépet avait englouti toutes les finances de la Marine).

A la fin des années 30, le projet réapparait dans les cartons des ingénieurs de l'armement de côte, avec une batterie étudiée avec un nouvel armement de 4 canons de 340 mm mle 1912 type "Normandie" (canons qui avaient fait leur preuve sur le front pendant la grande guerre, en batterie ALVF =Artillerie Lourde sur Voie Ferrée, et encore en 1939-1940). Deux tourelles doubles cuirassées devaient ainsi interdire toute approche de Marseille dans un rayon de 32 km, soit de Bandol à Port de Bouc. Ces pièces d'artillerie de conception Schneider au Creusot, devaient être identiques à celles installées au cap Cépet à Toulon - Saint Mandrier.

fiche technique :

Matériel de 340mm modèle 1912 (version Armée) :

Type de pièce : pièce de marine
Calibre : 340 mm
Longueur du tube : 45 calibres
Poids du tube : 67 t
Obus : Obus rupture : 450 kg pour Vo 900 m/s
Portée maximale : 39 km




Il y avait aussi l'annonce d'une seconde batterie pour Marseille, identique, à La Marrane.

La construction de cette batterie géante ne vit jamais le jour, faute de crédits... ; seule une fouille sur place fut réalisée. Le projet fut définitivement enterré avec la défaite de juin 1940.

FRANXEROX
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sudwall.superforum.fr
marseille44

avatar

Nombre de messages : 212
Age : 26
lieu : Marseille !
Date d'inscription : 19/03/2006

MessageSujet: Re: Batteries fantômes : Homme Mort, Marrane...   Sam 18 Nov 2006 - 8:26

Salut Franck !

Merci pour l'info ! Toujours bon a prendre Very Happy
A bientot !
Rémi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
agneti
Modérateur général - Archiviste
Modérateur général - Archiviste
avatar

Nombre de messages : 1767
Age : 47
lieu : Marseille 14ème
Date d'inscription : 29/11/2007

MessageSujet: Re: Batteries fantômes : Homme Mort, Marrane...   Mer 2 Jan 2008 - 5:29

Ah là Moulins on voit le spécialiste ! study
Merci pour ces précisions.

Tant qu'on y est, il me semble qu'il y avait deux autres sites prévus pour des batteries de ce type :
- l'Homme mort ou Mort homme dans le massif de Marseilleveyre (Fx a dit que des fondations ont été commencées en 1940) et
- Mavanne au sud de Martigues.
Pour ce dernier site, où exactement était prévu l'ouvrage (Cavallas ?) et sait-on si il y a eu un début de réalisation ? scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fortificationsdemarseille.lefrioul.fr/
moulins
Specialiste artillerie et batteries de côtes françaises
Specialiste artillerie et batteries de côtes françaises
avatar

Nombre de messages : 511
Age : 77
Date d'inscription : 21/12/2007

MessageSujet: Cépet   Mer 2 Jan 2008 - 6:09

Bonjour Agneti

Je ne suis pas chez moi aujourd'hui.
Je répondrai à vos questions, de façon détaillée, demain soir.
JJ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
moulins
Specialiste artillerie et batteries de côtes françaises
Specialiste artillerie et batteries de côtes françaises
avatar

Nombre de messages : 511
Age : 77
Date d'inscription : 21/12/2007

MessageSujet: Cépet 340   Ven 4 Jan 2008 - 3:14

Bonjour
Reprenons...
Les batteries de 340 Mle 12, en tourelles Mle 24 ou 28, projetées sur le littoral méditerranéen, et ayant fait l'objet d'une étude plus ou moins poussée, sont:
- la Marrane, à l'ouest de Marseille, située à 500 mètres au sud de la future batterie allemande de Cavalas. L'avant-projet de cette batterie à une tourelle est réalisé en 1931. Différée en 1935, elle ne sera pas réalisée.
- l'Homme Mort, actuellement Plan de Coulon, cote 400, dans le massif de Marseilleveyre, à l'est de Marseille. Primitivement prévue au cap Croisette, cette batterie fait l'objet d'un mémoire militaire daté de 1929. Elle ne sera pas réalisée. En 1940, un avant-projet est en cours de rédaction, concernant la réalisation, au même emplacement, d'une batterie à 2 tourelles de 305, provenant du désarmement de cuirassés. Solution de fortune, rendue nécessaire par l'absence de tourelles de 340, non commandées...
Les événements ne permettront pas la réalisation de cette batterie, mais l'insigne du bataillon de côte de Marseille représente une des tourelles de 305, non installées.
- la Cride, à l'Ouest de Toulon, batterie à 2 tourelles dont la définition sera la plus avancée, mais qui sera ajournée en 1931, et non réalisée.
- Sueil, à Nice, batterie à une tourelle, recevant une double mission, défense des côtes et couverture du Secteur Fortifié des Alpes Maritimes. Non réalisée...
On peut ajouter la batterie à une tourelle de Bonifacio, dont la mission principale devait être la contre-batterie des installations italiennes de la Maddaléna, non réalisée, les batteries de Bizerte, Metline et Lazouaz, dont seule la première sera réalisée, et celle de Kamart, à Tunis, non réalisée.
Enfin, on trouve mention de plusieurs autres installations prévues, comme Porquerolles ou Bénat. Mais aucun mémoire militaire ou avant-projet n'a été rédigé à leur sujet. Il est bien évident que le financement de ces projets dépassait très largement les moyens de la France de l'époque...
Je vous recommande la lecture de la plaquette "Les défenses de Bizerte", disponible chez AC.
JJ


Insigne du Bataillon de côte de Marseille


Site de la batterie projetée de la Marrane


Site de la batterie projetée de l'Homme Mort
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
agneti
Modérateur général - Archiviste
Modérateur général - Archiviste
avatar

Nombre de messages : 1767
Age : 47
lieu : Marseille 14ème
Date d'inscription : 29/11/2007

MessageSujet: Re: Batteries fantômes : Homme Mort, Marrane...   Ven 4 Jan 2008 - 4:54

beaucoup pour ces précisions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fortificationsdemarseille.lefrioul.fr/
moulins
Specialiste artillerie et batteries de côtes françaises
Specialiste artillerie et batteries de côtes françaises
avatar

Nombre de messages : 511
Age : 77
Date d'inscription : 21/12/2007

MessageSujet: Les batteries fantômes d'artillerie principale de Marseille   Mer 22 Oct 2008 - 9:59

En 1939, aucune batterie d'artillerie principale ne défend les approches du port de Marseille. Seules trois batteries d'artillerie secondaire, prévues au programme de 1926, ont été réalisées. Auxquelles on peut ajouter 8 batteries ou sections d'artillerie légère.
Comment expliquer cette carence ?

Le projet de programme de l'armement du littoral en artillerie, du 1er juillet 1920, prévoit, pour le groupe de Marseille, la réalisation de 3 batteries d'artillerie principale, deux fixes, dans l'île de Pomègues et au cap Croisette, et une mobile, au cap Couronne, armées chacune de 4 canons de 34 (cm) Mle 1912. C'est un projet beaucoup trop ambitieux pour les moyens de l'époque.

Le programme de 1922 n'en retient plus que les deux batteries fixes, aux mêmes emplacements, mais cette fois armées de canons de 305 Mle 1906.

Dans le programme de 1926, reflet des restrictions budgétaires imposées par la crise financière, le calibre diminue encore, puisque le matériel retenu pour les batteries d'artillerie principale est le canon de 240 Mle 1902-06. Les emplacements prévus sont le cap Croisette et le cap Méjean.

En 1929, les données changent à nouveau, et deux nouveaux emplacements sont proposés, le plateau de l'Homme Mort, dans le massif de Marseilleveyre, et la Marrane, au NW du cap Couronne. Les deux batteries doivent recevoir chacune une tourelle C Mle 28 armée de 2 canons de 340 Mle 1912.

La première, initialement prévue au cap Croisette, et classée en première urgence, fait l'objet d'un mémoire militaire (PV N° 14 en date du 1er mai 1929). Le principal obstacle est la réalisation d'une route militaire, permettant l'accès sur le plateau, situé à près de 400 mètres d'altitude. L'établissement d'un plan incliné est envisagé. Le projet de batterie est abandonné.
Il va renaître en 1939-40. En 1940, un avant-projet, concernant l'installation, sur le plateau de l'Homme Mort, d'une batterie de 4 canons de 305 Mle 1906 en deux tourelles, est en cours d'élaboration. Ce sont des tourelles Marine, provenant du désarmement d'un cuirassé de la classe Danton. Le événements ne permettront pas la réalisation de cet ouvrage, qui aurait pu être opérationnel vers la fin de 1941.
Les Italiens n'étaient sur ce point pas plus en avance que nous, puisque les deux tourelles de 381 défendant le port de Gênes, Monte-Moro et Arenzano, ne seront terminées qu'à cette époque. Il est piquant de constater que pour la batterie du Monte-Moro, située à une altitude comparable à celle de l'Homme Mort, la marine italienne utilisera elle même un plan incliné, tout à fait spectaculaire, pour hisser le matériel sur le site.
De nos jours, inutile de chercher le plateau de l'Homme Mort, dans le massif de Marseilleveyre. Il s'appelle maintenant Plan de Coulon sur les cartes IGN, et on ne peut y relever aucune trace du moindre début de travaux.
Il en reste néanmoins la trace, puisque l'insigne du bataillon de côte de Marseille représente, avec une belle confiance dans l'avenir, une des tourelles de 305 qui devaient y être implantées.

La définition de la batterie de la Marrane, quand à elle, est plus avancée, puisqu'elle fait l'objet d'un avant-projet (PV N°27 de novembre 1931). La tourelle devait être implantée dans une petite cuvette, complètement défilée du large, à la cote 39, et le PDT à la cote 61, à proximité d'une bergerie en ruine, qui existe toujours. La réalisation est ajournée en 1935, puis le projet est annulé.
Nulle trace sur le terrain d'un début de réalisation, hormis les bornes Marine qui délimitent le terrain militaire. Le site devait être relié à la voie ferrée par un embranchement prenant naissance à hauteur de la gare de Couronne.
Notons également les travaux du peintre Pierre Gatier sur une maquette de la batterie. Des effets d'éclairage lui permettent d'apprécier l'efficacité du camouflage, en fonction de la position du soleil (PV N°2 du 15 juin 1932).
En 1943, les Allemands édifieront une batterie lourde sur la ligne de crête située en arrière du site. Il s'agit de la batterie de Cavalas, armée de 5 canons Skoda de 21 cm K39/40 (5./M.A.A 625).
JJ


L'insigne du bataillon de côte de Marseille (Arthus Bertrand)


Le Plateau de l'Homme Mort


L'entrée de la batterie du Monte-Moro, à Gênes


L'emplacement prévu de la tourelle C Mle 28 de la batterie de la Marrane. La batterie de Cavalas se situe sur la ligne de crête, en arrière


Une des bornes de la batterie de la Marrane


L'emplacement prévu du PDT de la batterie de la Marrane
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 13964
Age : 50
lieu : Le Girmont Val d'Ajol (88) ex : Grasse, Nice, Antibes
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: Batteries fantômes : Homme Mort, Marrane...   Mer 22 Oct 2008 - 10:22

Merci Jean Jacques pour cet éclairage...

Fx

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sudwall.superforum.fr
kranken/Jean Philippe
Modérateur Provence Ouest / Fouilles Militaria
Modérateur Provence Ouest / Fouilles Militaria
avatar

Nombre de messages : 1735
Age : 48
lieu : Jnf.Div.244
Date d'inscription : 05/02/2007

MessageSujet: Re: Batteries fantômes : Homme Mort, Marrane...   Mer 22 Oct 2008 - 10:25

merci moulins pour cet historique !
j'en apprends pas mal !

amitiés
jean phi

_________________
" Mais moi les dingues, j'les soigne, j'm'en vais lui faire une ordonnance, et une sévère, j'vais lui montrer qui c'est Raoul.
Aux quatre coins d'Paris qu'on va l'retrouver, éparpillé par petits bouts façon puzzle...
Moi quand on m'en fait trop j'correctionne plus, j'dynamite... j'disperse... j'ventile..."
- Les Tontons Flingueurs -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erkennungsmarken-ww2.highforum.net/
jchfab



Nombre de messages : 127
Age : 58
lieu : AIX EN PROVENCE
Date d'inscription : 14/10/2008

MessageSujet: Re: Batteries fantômes : Homme Mort, Marrane...   Mer 22 Oct 2008 - 12:02

Merci beaucoup pour ces informations peu courantes amities
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alvin

avatar

Nombre de messages : 376
Age : 57
lieu : Martigues
Date d'inscription : 04/06/2007

MessageSujet: Re: Batteries fantômes : Homme Mort, Marrane...   Mer 22 Oct 2008 - 12:40

Merci pour ces précieuses infos



Au lieu dit "La Marrane" les ruines sont encore là, quand aux bornes on en retrouve aussi sur le site de la batterie de La Couronne.

Le site de Cavallas offre quand même un panorama mieux dégagé, sur + de 180° coté Sud.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Benoit

avatar

Nombre de messages : 431
Age : 38
lieu : MarS 8eme
Date d'inscription : 12/09/2007

MessageSujet: Re: Batteries fantômes : Homme Mort, Marrane...   Mer 22 Oct 2008 - 14:49

Super merci beaucoup
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PZIV

avatar

Nombre de messages : 3292
lieu : Rognac (13)
Date d'inscription : 13/08/2007

MessageSujet: Re: Batteries fantômes : Homme Mort, Marrane...   Mer 22 Oct 2008 - 14:55

Un régal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
maxdelescalette

avatar

Nombre de messages : 136
Age : 48
lieu : Marseille
Date d'inscription : 12/07/2011

MessageSujet: Re: Batteries fantômes : Homme Mort, Marrane...   Mar 22 Sep 2015 - 6:37

Bonjour à tous,

Je me permets de vous transmettre, mot pour mot, la demande d'un ami, Jean-Marc Nardini de l'association les Calancoeurs à Marseille :

"je reviens à la charge pour le projet militaire années 20 d’une énorme batterie sur le plateau de l’homme mort (bien au dessus calanque de marseilleveyre)
j’avais demandé à un copain qui était sur SUDWALL de se renseigner mais rien de précis (tu trouvera facilement le post je pense en tapant homme mort)
extrait:

En 1929, les données changent à nouveau, et deux nouveaux emplacements sont proposés, le plateau de l'Homme Mort, dans le massif de Marseilleveyre, et la Marrane, au NW du cap Couronne. Les deux batteries doivent recevoir chacune une tourelle C Mle 28 armée de 2 canons de 340 Mle 1912.

La première, initialement prévue au cap Croisette, et classée en première urgence, fait l'objet d'un mémoire militaire (PV N° 14 en date du 1er mai 1929). Le principal obstacle est la réalisation d'une route militaire, permettant l'accès sur le plateau, situé à près de 400 mètres d'altitude. L'établissement d'un plan incliné est envisagé. Le projet de batterie est abandonné.
Il va renaître en 1939-40. En 1940, un avant-projet, concernant l'installation, sur le plateau de l'Homme Mort, d'une batterie de 4 canons de 305 Mle 1906 en deux tourelles, est en cours d'élaboration. Ce sont des tourelles Marine, provenant du désarmement d'un cuirassé de la classe Danton. Le événements ne permettront pas la réalisation de cet ouvrage, qui aurait pu être opérationnel vers la fin de 1941.

en fait le dossier sur ce projet est probablement aux archives militaires (Vincennes ?) si l’auteur du post n’a pas copie de ce mémoire de 29
il semble qu’il y ait eu des sondages sur ce sommet , pas certain...

voilà si à l’occasion tu as des contacts qui vont sur place "

"si je te sollicite c'est parce que via ton adhésion Sudwall
tu peux certainement demander à l'auteur du post s'il a copie de ce mémoire
de 1929, ce serait le plus direct et rapide
ou alors où est-ce qu'il est ? Vincennes archives militaires ?"

Donc merci à ceux qui le peuvent d'éclairer la lanterne de Jean-Marc, je vous laisse son mail, ce sera beaucoup plus simple :
jnardini@sfr.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Batteries fantômes : Homme Mort, Marrane...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Batteries fantômes : Homme Mort, Marrane...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'homme mort dans le radeau B confondu avec Jack
» Programme genre "Homme mort" ou PTI
» le char MORT HOMME
» Après lecture du tome 7, votre avis sur Dumbledore...
» Sa biographie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sudwall :: PROVENCE OUEST-
Sauter vers: