étude des fortifications allemandes sur la côte méditerranéenne en France
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La fin du cuirassé Roma : 9-14 sept 1943

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 14036
Age : 51
lieu : Le Girmont Val d'Ajol (88) ex : Grasse, Nice, Antibes
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: La fin du cuirassé Roma : 9-14 sept 1943   Lun 19 Jan 2009 - 3:36

Vu Sur PLANETE THALASSA:

le documentaire italien de la LUCE "LES DERNIERES HEURES DU CUIRASSE ROMA":
trés interessant, trés bien documenté en images d'époque, et belles reconstitutions de l'attaque à la bombe FRITZ, et des témoignages des survivants poignants...à ne pas manquer.

Le doc repasse sur cette chaine MERCREDI 21 JANVIER à 19 H 40

Qui veut appronfondir le sujet sur l'attaque de la Luftwaffe depuis Istres vers la flotte italienne au large de la Sardaigne????
Merci aux spécialistes aviation et marine du forum...

Fx


Dernière édition par Admin le Lun 19 Jan 2009 - 4:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sudwall.superforum.fr
Admin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 14036
Age : 51
lieu : Le Girmont Val d'Ajol (88) ex : Grasse, Nice, Antibes
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: La fin du cuirassé Roma : 9-14 sept 1943   Lun 19 Jan 2009 - 4:01

du forum LA SECONDE GUERRE MONDIALE 39 -45:

Le navire de bataille Roma est un navire de la Regia Marina, la troisième unité de la classe Littorio et représente le meilleur de la production navale de guerre italienne de la seconde guerre mondiale.

Projeté par l’inspecteur général du génie naval Umberto Pugliese, cette classe de navire de bataille constitua un des premiers exemples au monde d’unité dépassant les 35 000t, limites imposées par le traité naval de Washington en vigueur à l’époque de la construction du navire.

Le 9 septembre il est touché par une bombe téléguidée le Ruhrsthal SD 1400, connue des alliés sous le nom de Fritz X, lancée par un groupe de bimoteurs allemands Dornier Do 217 KII et coula le Roma avec l’amiral Carlo Bergamini, commandant en chef des Forces Navales de Batailles ainsi que le capitaine de vaisseau Adone del Cima, une bonne partie de l’état-major de la Regia Marina et l’équipage (1393 victimes) au large de l’île d’Asinara.

Il lève l’ancre le 9 septembre 1943 de La Spezia pour rejoindre le port de Malte, conformément aux conditions d’armistice, il était en compagnie du navire de bataille Italia, ex-Littorio, du Vittorio Veneto et d’une flotte de lance-torpille. Les navires montraient leurs pavillons noirs prescris par les clauses d’armistice pour éviter d’être attaquer par l’aviation alliée.

Durant la journée, les avions allemands exécutèrent sans succès une attaque contre la formation italienne, mais la fin du navire de bataille le plus moderne de la Regia Marina était une question de temps ; peu après il est survolé à haute altitude par des Dornier Do 217 partis de l’aéroport Istres-Marseille et larguèrent leurs objets fuselés.

C’étaient les nouvelles bombes volantes, presque inconnues à l’époque : les Fritz X. Malheureusement, pour avoir trop observé les dispositions du haut commandement pour l’observation de la neutralité, les chasseurs que portaient à bord les navires de Classe Littorio ne furent pas lancés, qui pouvaient contrecarrer l’action des bombardiers allemands en haute altitude. La défense anti-aérienne ne réagit nullement alors que le lourd armement du cuirassé permettait avec ses excellentes pièces anti-aériennes de 90/50. Ainsi, les marins réalisèrent immédiatement que ces armes arrivaient sur eux, ils ne purent rien contres elles même l’unique moyen pratique de les contrecarrer, à l’étude du côté allié, le brouillage radio.

L’Italia est le premier navire gravement touché, mais le coup n’est pas mortel, vu que la charge était réduite, le navire continue donc à naviguer en formation.

C’est ensuite au tour du Roma, un premier coup au but le frappe sans effet dévastateur apparent, car l’explosion se produit en profondeur de la coque et il n’y a pas moyen, en étant à couvert, de comprendre se qui se passe. Le second coup frappe la proue, les conséquences donne à divergences. Ils existent d’autres témoignages directs dont celui de l’officier survivant le plus élevé en grade, outre l’enfer qui en dérive, font la mise au point que la poudre des dépôts du Roma déflagra, mais n’explosa pas comme sur les navires britanniques. Cette maniaquerie technique, qui serait un compliment de la qualité de la poudre italienne, sera aussi techniquement vraie mais elle ne réussira pas au destin du navire et d’une grande partie de l’équipage : la tour numéro 2 sauta en l’air pour retomber à la mer de toute sa masse de 1500 tonnes. La coque se brisa après quelques minutes. La tour cuirassée de commandement fut saisie par les flammes, elle s’en retrouva déformée et pliée par la chaleur, l’ammiral Bergamini et son état-major sont tués sur le coup. Le nuage de flamme monta jusqu’à 400 m en hauteur, formant le champignon classique des grandes explosions. Si on peut disserter sur la poudre qui aurait déflagré ou explosé, il est indubitable que le navire explosa ou plus communément sauté en l’air. Il est certain qu’il résista mieux que le HMS Hood avant de sombrer, mais le Roma avait une cuirasse plus moderne et plus robuste.

En quelques minutes, le navire se brisa en deux troncs, alors que sur le pont les marins s’inquiétaient, nombreux gravement blessés et brûlés. Alors, le navire s’enfonçait dans les eaux, après que la coque se soit brisée en deux, ceux qui se trouvaient à bord et spécialement ceux qui étaient en poupe se voyaient condamnés. Ceux qui pouvaient encore, réussirent à s’éloigner et furent sauvés par les torpilleurs d’escorte. Le naufrage du navire le plus moderne et le plus puissant de la flotte, au nom de la cité symbole de l’imaginaire fasciste, fut l’extraordinaire et goguenard épilogue de l’événement historique de l’Italie fasciste, avant l’occupation allemande et la guerre civile qui dureront 19 mois.

Le plus prestigieux des navires de guerre de la Regia Marina, extrema ratio des ressources que l’Italie attendait à engager même quand la Sicile fut envahie, fut coulé dans un climat irréel par ceux qui 48 heures auparavant étaient des alliés (d’où la fameuse phrase de Sordi dans tutti a casa « les Allemands se sont alliés avec les Américains »), et en même temps, pour la première fois, l’inutilité des cuirassés même les plus moderne est démontré, face aux armes de nouvelle génération.

Caractéristiques:

Poids : 44 050 t

Longueur : 240,7 m

Largeur : 32,9 m

Propulsion : 8 chaudières

4 hélices

8 turbines

180 000 CV

Vitesse : 31 noeuds

Autonomie : 3 920 mille à 20 noeuds

Equipage : 120 officiers et 1800 hommes d'équipage

Armement :

9 canons de 381/50 mm

12 canons de 152/55 mm

4 canons de 120/40 mm

12 canons AA de 90 mm

34 pièces AA de 20 mm

Blindages :

350 mm en vertical

150 mm en horinzontal

350 mm pour les tours d'artillerie principales

280 mm pour les tours d'artillerie secondaires

260 mm pour la tour de commandement

3 avions.


La bombe FRITZ X:

Fx 1400 " Fritz X "




http://www.ausairpower.net/PC-1400-Cutaway-1.jpg

Autre missile destiné comme le Hs 293 à l'attaque d'objectif naval.

Longueur 3.26 m Envergure 1.35 m

Hauteur 0.56 m Poids de la charge explosive 300 kg

Celui ci disposait d'une meilleure précision grâce à un guidage radio mais avec une portée plus faible que le Hs 293 de l'ordre de 5 km.

Les premiers essais remontent au mois de février 1942.

La première utilisation sur un théatre d'opération est datée du 29 août 1943 en Méditérannée avec un premier succés quelque semaines plus tard sur le cuirassé "Roma". Dans les jours suivants, plusieurs coups au but seront enregistrés contre la flotte Alliées lors du débarquement d'Anzio en particulier avec la
destruction du croiseur US "Spartan

sources: http://l.bailleul.free.fr/autresarmessecretes.htm

voir ici les photos de l'attaque:
http://www.1jma.dk/articles/1jmaluftwaffegroundweapons.htm


FX
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sudwall.superforum.fr
EKAERGOS
Spécialité: armement
Spécialité: armement
avatar

Nombre de messages : 1906
Age : 58
lieu : Grand Sud
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: La fin du cuirassé Roma : 9-14 sept 1943   Lun 19 Jan 2009 - 6:04

Bonjour
Dans le "MILITARIA Hors Série N°41 DEBARQUER A SALERNE !" On trouve une version moins détaillée :
"Ayant appareillé de La Spézia, le gros de la Flotte est quand même repérée par la Luftwaffe à l'Ouest de la Corse, au matin du 9 Septembre.
Les pilotes allemands comptent 3 Cuirassés, Six Croiseurs et Treize Destroyers.
Dans l'Après midi , le KG 100 basé à Toulouse, passe à l'attaque avec des armes nouvelles, des bombes planantes FX 1200.
Deux d'entre elles frappent le navire amiral de la Flotte , le "ROMA". Un incendie se déclare dans la soute arrière et le cuirassé prend l'eau de façon dramatique. Après 50 mn,il chavire sur tribord et coule. Les autres navires s'échapperont sans dommages et gagneront Malte conformément aux termes de l'Armistice"


Volà on note que c'est le KG 100 de Toulouse qui est crédité du naufrage du "ROMA" d'autre part j'ai surligné la dernière partie car il me semble me souvenir avoir lu quelque part que les navires restés sur zone pour recueillir les survivants s'étaient ensuite diriger sur Les Baléares pour se faire interner par les Espagnols à Majorque....?
Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P38-13
Spécialiste radariste et aviation
Spécialiste radariste et aviation
avatar

Nombre de messages : 829
Age : 75
lieu : Eyguières
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: La fin du cuirassé Roma: 9-14 sept 1943   Lun 19 Jan 2009 - 10:01

Bonjour à tous,
Je vais ajouter ma petite version à cette affaire car j'ai l'impression que nous n'avons pas les mêmes sources avec Ekaergos (le hors- série n° 41 de Militaria est intéressant, mais des fois les auteurs sont un peu trop succints d'autant plus que ce numéro concernait en priorité le débarquement à Salerne)
Allons y. Le 9 septembre 1943, l'Italie avait capitulé et sa flotte faisait route sur Malte pour se rendre aux alliés. Elle était partie de La Spezia et comportait notamment 3 cuirassés (Roma, Italia et Vittorio Veneto), le tout placé sous le commandement de l'Amiral Bergamini. Cette flotte était surveillée par les allemands depuis son départ. Dans le cadre de l'opération Achse l'intervention sur la flotte italienne fut décidée. Elle fut localisée au large des bouches de Bonifacio entre la Corse et la Sardaigne. En début d'après-midi le IIIe groupe de la KG 100 basé à Istres décolla sous les ordres de son chef le Major Jope avec 11 Dornier 217 K2 (version haute altitude du 217). Chaque appareil emportait, sous l'aile droite, une bombe "télédéviée" Ruhrstahl FX 1400 (Fritz-X).
Cette bombe de 1600 kg dont 320 kg d'explosif à base d'Amatol, ne disposait pas de moyen de propulsion mais d'un ensemble empennage-voilure qui permettait de stabiliser et de modifier la trajectoire de l'engin; elle était guidée par le bombardier installé dans l'avion lanceur. Cette bombe devait être larguée d'une altitude moyenne de 6000 m. Au bout d'une chute de 15 secondes, le bombardier pouvait prendre le contrôle de la bombe pendant la dernière partie de sa trajectoire soit 25 secondes; elle arrivait sur le but quasiment à la vitesse du son.
Le 9 à 16h10, les Dornier du Major Jope arrivent sur la flotte italienne; les bombardiers rompent leur formation et passent à l'attaque individuellement.
Le cuirassé Italia reçoit une bombe sur l'étrave provoquant une voie d'eau, mais le cuirassé parviendra à regagner Malte par ses propres moyens (la bombe Fritz-X fut mise au but par l'Uff. Hunn dans le dornier piloté par le Hauptman Schmetz).
Le cuirassé Roma reçu une première bombe larguée par le Dornier du Major Jope lui-même et guidée par l'Uffz Klapproth; elle tomba sur le pont à hauteur de la cheminée arrière, traversa l'intérieur du bâtiment pour exploser sous la coque; une voie d'eau se déclara et le cuirassé commenca à donner de la bande sur tribord. Quelques minutes après, une deuxième bombe toucha le Roma (guidée par l'Uffz Degan dans le Dornier piloté par l'Ofw. Steinborn); l'impact se produisit devant la passerelle et explosa à l'intérieur du cuirassé. Un incendie se déclara dévastant la soute avant. Le Roma se brisa en deux et coula. Il y eut 622 rescapés sur les 2000 hommes d'équipage. L'amiral Bergamini et son état-major perdirent la vie dans ce bombardement.
On pourrait écrire un bouquin sur l'opération Achse
Michel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 14036
Age : 51
lieu : Le Girmont Val d'Ajol (88) ex : Grasse, Nice, Antibes
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: La fin du cuirassé Roma : 9-14 sept 1943   Lun 19 Jan 2009 - 10:45

Le documentaire diffusé hier soir existe en DVD produit par L'istituto LUCE:





FX
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sudwall.superforum.fr
Capu Rossu
Spécialiste: artillerie et marine de guerre
Spécialiste: artillerie et marine de guerre
avatar

Nombre de messages : 1846
Age : 68
lieu : Martigues
Date d'inscription : 29/04/2007

MessageSujet: La fin du cuirassé Roma : 9-14 sept 1943   Lun 19 Jan 2009 - 14:18

Dans le livre "la partecipazione tedesca alla guerre aeronvale nel Mediterranée)" de Alberto Santoni et Francesco Mattesini, il est dit que le II/KG 100 avec 7 DO.217 armés de bombes type HS.293 attaquèrent la flotte italienne entre 19h30 et 19h34 mais ne mirent aucun coup au but de même qu'une autre vague de 6 DO.217 du II/KG 100 qui attaquèrent entre 19h20 et 19h40.
Les navires manqués étaient le croiseur léger, les torpilleurs et contre-torpilleurs qui recueillaient les survivants du Roma.
Un DO.217 du II/KG 100 atteignit et coula à 20h00 le contre-torpilleur Vivaldi au Nord de l'île d'Asinara.
Les navires qui avaient recueilli les rescapés firent route vers les Baléares et y furent internés.
Trois vues de la fin du Roma







Sur la photo centrale on peut voir qua la tourelle n) 2 de 381 mm est manquante, elle a été projetée à la mer par l'explosion. Poids d'une tourelle : 1500 tonnes !!!

@+
Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P38-13
Spécialiste radariste et aviation
Spécialiste radariste et aviation
avatar

Nombre de messages : 829
Age : 75
lieu : Eyguières
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: La fin du cuirassé Roma: 9-14 sept 1943   Lun 19 Jan 2009 - 22:23

Merci à Capu Rossu pour ses précisions et ses photos; c'est bien lorsque les diverses docs. se recoupent et permettent d'avoir de précisions supplémentaires.
De mon côté, j'ajouterai le texte suivant issu d'un article de Alain Marchand (Fana de l'aviation n° 237 d'août 1999)
" C'est a 19h20 que se présente sur le théâtre d'opérations la seconde vague du III/KG 100 formée de 6 Do 217 K2, qui reviennent au combat après être retournés à Istres pour s'approvisionner en carburant et en bombes FX. L'attaque menée d'une altitude de 7000 m fut exécutée entre 19h20 et 19h40 par 2 "Kette" de 3 appareils qui larguèrent leurs 6 FX dont 2 eurent des problèmes de fonctionnement. le premier kette n'arriva pas à repèrer les cuirassés et la seconde lanca ses engins sur un navire de l'escorte au nord-ouest d'Alghero, sans résultats apparents.
La troisième attaque, celle menée par des Dornier 217 A-5 du II/KG 100 fut effectuée entre 19h30 et 19h40 par 7 appareils qui lancèrent leurs bombes planantes Henschel 293 d'une altitude de 1300 à 1700 m contre des destroyers à l'ouest de la Sardaigne. Les engins atteignirent et endommagèrent 2 des unités qui avaient participé au sauvetage des survivants du Roma, le Pegaso et l'Impetuoso."


Michel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 14036
Age : 51
lieu : Le Girmont Val d'Ajol (88) ex : Grasse, Nice, Antibes
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: La fin du cuirassé Roma : 9-14 sept 1943   Jeu 30 Juil 2009 - 0:30

Le Roma et son sister-ship l'Impero furent commandés en 1938. Le Roma fût mis sur cale aux chantiers CDRA de Trieste le 18 septembre 1938. Lancé le 9 juin 1940, il fût admis au service actif le 14 juin 1942.

Entré en service à une époque où la marine italienne avait perdu toute initiative sur le front méditerranéen, le Roma n'entra dans l'histoire qu'en devenant à ses dépens le premier navire détruit par une arme tirée à distance de sécurité.

Le 8 septembre 1943, l'Italie signa un armistice avec les alliés et le gouvernement de Badoglio ordonna à la flotte de rejoindre Malte. Le Roma appareilla de La Spezia avec à son bord l'amiral Carlo Bergamini, commandant en chef de la Regia Marina qui comprenait alors deux autres cuirassés (Vittorio Veneto et Italia) trois croiseurs et huit destroyers.

Le lendemain 9 septembre, la flotte fût interceptée au nord de la Sardaigne par 12 bombardiers Dornier Do 217K2 du Kampfgrupe 100 basé à Istres transportant une bombe radio guidée FX1400 Fritz X dont le premier tir le 21 juillet 1943 avait été un échec. Cet ancètre des missiles antinavires affichait un poids total de 1362kg (charge militaire de 320kg) pour une longueur de 3.32m, une envergure de 1m40 et un diamètre de 853mm pour une vitesse 1235 km et une portée de 5km

Les bombardiers allemands lancèrent leurs armes laissant la DCA italienne impuissante. Un premier projectile toucha l'Italia à la proue, l'encombrant de 900 tonnes d'eau ce qui ne l'empêcha pas de poursuivre sa route sans réduire sa vitesse.

Le Roma n'eut pas cette chance puisqu'il fût touché par une première bombe qui perça le pont blindé, explosa sous la flottaison en détruisant la turbine tribord réduisant la vitesse du navire à 10 noeuds. La seconde Fritz X explosa entre la tourelle n°2 et la tour de commandement projeta la tourelle par dessus bord et forçant le navire à stopper. Le navire explosa à 16.12 et sur les 1350 membres d'équipage, seuls 596 furent sauvés, la plupart étaient gravement brûlés


sources: Forummarine. forumactif.

fx
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sudwall.superforum.fr
Capu Rossu
Spécialiste: artillerie et marine de guerre
Spécialiste: artillerie et marine de guerre
avatar

Nombre de messages : 1846
Age : 68
lieu : Martigues
Date d'inscription : 29/04/2007

MessageSujet: La fin du cuirassé Roma : 9-14 sept 1943   Jeu 30 Juil 2009 - 14:05

La classe Vittorio Veneto comprenait quatre unités commandées en deux lots.
La première paire, Vittorio Veneto et Littorio, fut mise sur cale le 28 octobre 1934, date du douzième anniversaire de la Marche sur Rome, auprès des Cantieri Riuniti dell'Adriatico di Trieste (Vittorio Veneto) et Cantieri Ansaldo di Genova-Sestri (Littorio). Le Vittorio Veneto fut lancé le 25/07/1937 et admis au service le 28/04/1940 tandis que le Littorio était lancé le 22/08/1937 et admis au service le 06/05/1940.
Les deux autres navires de ligne furent mis sur cale le 14/05/1938 au Cantieri Ansaldo di Genova-Sestri pour l'Impero qui fut lancé le 15/11/1939 mais ne fut jamais achevé. Par contre le Roma fut mis sur cale le 18/09/1938 par les Cantieri Riuniti dell'Adriatico di Trieste, lancé le 09/06/1940 et mis en service le 14/06/1942.
Les Vittorio Veneto eurent une carrière assez active et participèrent aux tentatives de la Reggia Marina pour prendre le dessus sur la Royal Navy.
Le 11 novembre 1940, eut lieu l'attaque de nuit par des biplans torpilleurs Swordish britanniques sur Tarente. Le Littorio fut gravement endommagé par trois torpilles et s'il ne coula pas, c'est d'une part parce qu'il n'y avait pas assez de fond et que son commandant l'échoua pour éviter qu'il ne chavire. Le Vittorio Veneto eut la chance de s'en tirer indemne, le Swordish qui l'attaquait fut abattu par la DCA. Deux cuirassés anciens furent touchés, le Conte di Cavour coulé et le Duilo gravement endommagé.
Lors d'une sortie contre la flotte anglaise durant les opérations de Grèce, le 28 mars 1941, le Vittorio Veneto et le croiseur lourd Pola furent atteints par les torpilles des Swordish. Le Vittorio Veneto dut rentrer en Italie à faible vitesse, les arbres porte-hélices bâbord endommagés et avec en prime 4000 tonnes d'eau embarquées par les brèches. Le Pola resta en arrière privé de propulsion. Ses deux camarades de division firent demi-tour pour le prendre en remorque. Repéré au radar par les Anglais, ils encaissèrent à 3450 mètres, quasiment à bout portant, la bordée de 381 mm que leur envoyèrent les trois cuirassé de Cunningham. La surprise était telle que les croiseurs italiens avaient leurs pièces dans l'axe et n'avaient même pas mis aux postes de combat ! Quant au Pola, il fut accosté par un destroyer anglais qui embarque son équipage avant d'être torpillé.
Avant d'en arriver au changement de camp de septembre 1943, les navires de ligne italiens tentèrent d'intercepter des convois Alexandrie - Malte mais ces opérations furent des échecs bien que la Royal Navy ne put aligner lors de ces rencontres que des croiseurs légers (12 x 152 mm) ou anti-aérien (10 x 133 mm).
Le 30 juillet 1943, le Littorio fut rebaptisé Italia quelque semaines avant de rallier Malte, opération au cours de la quelle fut coulé le Roma.
Les deux navires de ligne furent mouillés avec équipage réduit dans le Grand Lac Amer au milieu du canal de Suez. Rentrés en Italie le 9 février 1946, ils devaient être remis à la Grande Bretagne (Vittorio Veneto) et aux USA (Littorio). Les deux pays n'en ayant pas l'utilité ordonnèrent leur démolition. En fait, gardiennés dans un recoin de l'arsenal de La Spezia, ils servirent de stocks de pièces de rechange pour la nouvelle Marine Italienne. En 1951, la volée des pièces d'artillerie fut découpée au chalumeau pour rendre les navires inutilisables avant leur démolition dans les années 60

@+
Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capu Rossu
Spécialiste: artillerie et marine de guerre
Spécialiste: artillerie et marine de guerre
avatar

Nombre de messages : 1846
Age : 68
lieu : Martigues
Date d'inscription : 29/04/2007

MessageSujet: La fin du cuirassé Roma : 9-14 sept 1943   Dim 16 Aoû 2009 - 14:10

La dernière page de Nice Matin de ce jour est consacrée à la fin du Roma coulé par des Stukas (?) et à l'annonce de la prochaine campagne de la Comex qui va rechercher l'épave au mois de septembre.

Si pour les non-initiés tous les chars allemands sont des Tigres, les avions allemands sont des Messerschmitt s'il s'agit de chasseurs et des Stukas s'il s'agit de bombardiers !!!!!!

@+
Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 14036
Age : 51
lieu : Le Girmont Val d'Ajol (88) ex : Grasse, Nice, Antibes
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: La fin du cuirassé Roma : 9-14 sept 1943   Lun 17 Aoû 2009 - 2:35

Par des Stukas !!!!!!...aaaah ces journalistes ... mauvais à la pêche aux infos.

FX
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sudwall.superforum.fr
Admin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 14036
Age : 51
lieu : Le Girmont Val d'Ajol (88) ex : Grasse, Nice, Antibes
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: La fin du cuirassé Roma : 9-14 sept 1943   Sam 12 Juin 2010 - 4:57

Fritz X Guided Bomb :
http://www.youtube.com/watch?v=YJ_VdnQ5a7I
http://www.youtube.com/watch?v=kyHZw92TbNU
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sudwall.superforum.fr
Admin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 14036
Age : 51
lieu : Le Girmont Val d'Ajol (88) ex : Grasse, Nice, Antibes
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: La fin du cuirassé Roma : 9-14 sept 1943   Lun 23 Avr 2012 - 3:35

Bombe planante Fritz X à Istres ( été 1943) à monter sur un bombardier DORNIER 17 K

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sudwall.superforum.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La fin du cuirassé Roma : 9-14 sept 1943   

Revenir en haut Aller en bas
 
La fin du cuirassé Roma : 9-14 sept 1943
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Collection de Roma
» cuirasse Roma en 3d
» Coe David B. - La guerre des clans - La couronne des sept royaumes T8
» Régiment d'Auvergne (Guerre de Sept ans) [Achevé]
» 28 sept- sac petit cadeau !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sudwall :: LA GUERRE DANS LE SUD DE LA FRANCE (1939-1945) :: L'occupation italienne et allemande-
Sauter vers: