étude des fortifications allemandes sur la côte méditerranéenne en France
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

  B-24 liberator 41-29412 abattu / Cannes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
David Mallen
Histoire locale d'Agde
Histoire locale d'Agde
avatar

Nombre de messages : 2102
Age : 43
lieu : AGDE
Date d'inscription : 31/05/2006

MessageSujet: B-24 liberator 41-29412 abattu / Cannes   Dim 10 Mai - 11:55


Jeudi 25 Mai 1944. Durant les opérations aériennes alliées menées détruire les moyens de communication de l'occupant dans le sud de la France, 2 groupes de B-24 Liberator du 55th Bomber-Wing de la 15th Air Force, les 464th et 465th Bomber-Group, avaient pour mission la mise hors service du noeud ferroviaire de Givors, ville située à une vingtaine de km au Sud de Lyon dans la vallée du Rhône.

Quatre quadrimoteurs appartenant 464th BG seront très sérieusement endommagés dont 3 ne rentreront pas à leur base temporaire de Gioia del Colle, dans les Pouilles italiennes. Les groupes de bombardiers américains avaient été durement malmenés sur leur route de retour, tant par la Flak, que la Luftwaffe, dont les Messerchmitt 109 et Focke Wulf 190 dont les bases étaient localisées a Istres, Salon-de-Provence et les Channoines.

Le deuxieme appareil perdu portait le matricule militaire (serial number) 41-29412. Surnommé Strictly from Hunger par son équipage il était piloté par le capitaine Robert W. Hornbaker.

Durement touché par la Flak au passage des côtes de l'Estérel, il fut particulièrement pris à partie par 4 chasseurs allemands, l'un d'eux, un Me 109, réussi à éviter les tirs provenant des tourelles américaines en plongeant et resurgissant sur la gauche du quadrimoteur tout en lachant des rafales de MG15 (7,92 mm) et de 20 mm provenant de son canon axial.

Le résultat ne se fit pas attendre : moteur numéro 1 incendié (le feu ne pourra pas être éteint), numéro 2 avec une perte du régime importante et pression d'huile baissant dangereusement, tout en dégageant un long panache de fumée noirâtre et épaisse.

Mais ce n'est pas tout, le côté gauche du fuselage a aussi été criblé d'impacts et la pompe principale de transvasement de carburant est détruite, faisant s'écouler au niveau de l'emplanture de l'aile gauche un flot de carburant s'échappant par les soutes à bombes. Comble de malchance, plusieurs câbles de commandes sont sectionnés.

Malheureusement aussi, le pilote a été tué sur le coup par des éclats reçus à la tête et au thorax.

C'est dans ce contexte infernal que l'appareil, maintenant piloté par le sous-lieutenant Raymond H. Burklund, fort heureusement indemne, s'élance tout de même, en perdant de l'altitude, au-dessus de la Méditerranée.

Au passage des côtes, le B-24 aura encore été l'objet de tirs de la Flak localisée au Cap Roux entre Cannes et Saint-Raphaël.

Survolant la mer, la formation de B-24 du 464th BG est alors vue disparaître au loin en direction de l'Italie via la Corse. C’est le moment ou le sous-lieutenant Burklund se rend compte qu'il lui sera impossible de rallier l’île de beauté, son appareil risquant l’explosion à chaque instant !

Quittant sa route en virant dans une grande courbe sur la gauche, le B-24 mortellement touché se dirige au droit de Cannes en survolant les îles de Lérins.

La Flak du secteur entre alors en action, tandis que 4 hommes d'équipage (incluant le co-pilote) sautent en parachute. L'appareil, désormais livré à lui-même, et dans dans une dernière spirale sur sa gauche, va s'écraser sur la face Est de la colline de La Croix des Gardes, évitant par miracle un désastre en ne s'abattant pas sur la ville.

Dans l'épave, seront retrouvés les corps sans vie du pilote et celui d'un autre aviateur qui ne sera jamais identifié, tout comme aucune trace des 4 autres hommes restant, et pour cause, il se trouve en effet que sur les dix hommes qui composaient l'équipage, 4 ont sauté très au large des côtes provençales (ils ne serons jamais retrouvés), tandis que pour un de ceux se parachuta au-dessus de Cannes, le s/sgt Lawrence E. Reinceke, il ne survécut pas au fait que son parachute ne s'ouvrit pas.

Il sera retrouvé sans vie, face contre terre, à près de 2 km à l'Est de l'endroit où s'est écrasé son avion.

Le résultat de cet accident qui mit en émoi toute la population cannoise sera de 4 disparus, 3 tués (dont 1 non identifié), et 3 prisonniers de guerre.

50 années plus tard, le 4 Juillet 1994, le dernier survivant de ce quadrimoteur, le sergent Alfred R. Karow, qui occupait les fonctions de mécanicien de bord et mitrailleur de la tourelle dorsale, sur invitation de la municipalité cannoise et d'Aéro-Re.L.I.C., revenait sur les lieux du premier et seul parachutage qu'il effectua de sa vie : Cannes.

Aussi présents avec lui, la veuve du pilote, Madame Velma Hornbaker/Kirby, qui se remaria de nombreuses année plus tard avec le Dr Vernon Kirby. La soeur du mitrailleur arrière était aussi présente, ainsi que sa fille, tout comme des anciens de l'escadrille du capitaine Hornbaker.


http://www.aero-relic.org/Francais/B-24_41-29412_Hornbaker/f-00-b24hornbaker.htm

http://ray.mlwsw.com/macr/MACR_5415.pdf
http://www.zplace2b.com/464th/macr/5415-rev_464th-1of3.pdf
http://www.zplace2b.com/464th/macr/5415-rev_464th-2of3.pdf
http://www.zplace2b.com/464th/macr/5415-rev_464th-3of3.pdf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 13918
Age : 50
lieu : Le Girmont Val d'Ajol (88) ex : Grasse, Nice, Antibes
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: B-24 liberator 41-29412 abattu / Cannes   Sam 30 Avr - 14:50

Vers Thorenc:
le crash d'un bombardier B 24 Libérator, n°42-52399, partant détruire le terrain d'aviation de Salon de Provence, le 27 mai 1944. Touché par les tirs de la défense allemande au niveau du cap d'Antibes et ayant largué ses bombes dans la mer, son équipage le dirigea sur l'arrière pays avant de sauter en parachute Les 10 hommes d'équipage furent sains et saufs. Cinq furent fait prisonniers et les cinq autres cachés par les familles locales seront récupérés par les troupes Us ayant participé au débarquement. L'avion s'écrasa au pic de l'Aiglo.

La stèle comporte un morceau du blindage de l'avion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sudwall.superforum.fr
Admin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 13918
Age : 50
lieu : Le Girmont Val d'Ajol (88) ex : Grasse, Nice, Antibes
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: B-24 liberator 41-29412 abattu / Cannes   Jeu 29 Mai - 18:24

Article dans LE PATRIOTE :


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sudwall.superforum.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: B-24 liberator 41-29412 abattu / Cannes   

Revenir en haut Aller en bas
 
B-24 liberator 41-29412 abattu / Cannes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ligue de Cannes recherche entraineur !
» Devdas: Cannes 22 mai 2002
» 3 eme Expo de Modélisme à Cannes le 08,09 et 10 février 08
» Cannes 2009: du beau monde en perspective!
» Rédactrice en chef du Madame Figaro Spécial Cannes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sudwall :: LA GUERRE DANS LE SUD DE LA FRANCE (1939-1945) :: La Bataille de Provence et La Libération du sud de la France-
Sauter vers: