étude des fortifications allemandes sur la côte méditerranéenne en France
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
EXPOSITION " CANNES OCCUPEE 1942 -1944 " A CANNES DU 3 OCTOBRE 2017 AU 28 JUIN 2018 A L'ESPACE CALMETTE - ENTREE LIBRE . LES APRES MIDI DU LUNDI AU VENDREDI

Partagez | 
 

 Mortier lourd Skoda tirant sur Briançon (05) 1945

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
pak 88
Spécialiste Bunkerarchéo
Spécialiste Bunkerarchéo
avatar

Nombre de messages : 524
Age : 50
lieu : Montpellier
Date d'inscription : 07/03/2006

MessageSujet: Mortier lourd Skoda tirant sur Briançon (05) 1945   Mar 9 Mai 2006 - 12:20

Autre photo rayon artillerie lourde :

Un espèce de mortier géant sur chenilles, aucune légende pour fournir quelques informations.
Le calibre doit faire peur, je penserais au front de l'Est pour les pièces titanesques employées sur les sièges des villes russes...

Question : de telles pièces ont elles été employées sur le Südwall ?

On a vu avec les canons sur rail stoppé à Montélimar qu'il y a eu du lourd en pièces de tir longue portée.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
seeko riviera

avatar

Nombre de messages : 521
Age : 36
lieu : La Valette
Date d'inscription : 20/04/2006

MessageSujet: Re: Mortier lourd Skoda tirant sur Briançon (05) 1945   Mar 9 Mai 2006 - 12:43

Sur le Südwall je ne pense pas, c'est une arme d'attaque quand tu es en position de force, pas en defense, cela doit être compliqué à manœuvrer et à protéger en cas d'attaque aérienne
A la vue du tube, l'obusier ne doit pas avoir une très longue portée contrairement aux canons sur rail.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MDS

avatar

Nombre de messages : 157
lieu : Seillans (Var )
Date d'inscription : 07/03/2006

MessageSujet: du lourd   Mer 10 Mai 2006 - 11:13

bonjour,
Voila quelques caractéristiques :
Mortier de type "Karl", il existe en deux calibres 540 et 600 mm, d'une portée respective de 6200 et 4500 m. Son poids est de 124 tonnes ce qui ne lui permet pas de se déplacer sur de longues distances.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/museedusouvenir/
Admin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 14129
Age : 51
lieu : Le Girmont Val d'Ajol (88) ex : Grasse, Nice, Antibes
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: Mortier lourd Skoda tirant sur Briançon (05) 1945   Mar 30 Mai 2006 - 10:47

Ce type de mortier lourd n'a rien à faire sur nos côtes...pour détruire quoi???

Il était prévu pour "casser de la fortif"...tel qu'a Sébastopol en Crimée en 1942 contre les forts russes. En Juin 1940: les allemands l'ont amener sur la Ligne Maginot dans l'Est de la France...je ne sais pas si il a été utilisé cotre les casemates et les blocs des ouvrages français. En Août 1944, Von Choltitz avait tenter de le faire venir sur Paris pour détuire la captitale (voir celà dans le film de René Clément "PARIS BRULE T'IL?).

Fx
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sudwall.superforum.fr
Invité
Invité



MessageSujet: mortier lourd 60cm (adam)   Sam 19 Avr 2008 - 1:16

Salut,

Pour voir un mortier lourd de 60 cm, taper kubinka (musée soviétique des blindés) de très belles photos.
Salut a plus.
Revenir en haut Aller en bas
Nico..!
Spécialiste radariste et aviation
Spécialiste radariste et aviation
avatar

Nombre de messages : 178
Age : 45
lieu : Mornas (84)
Date d'inscription : 06/12/2007

MessageSujet: Re: Mortier lourd Skoda tirant sur Briançon (05) 1945   Sam 26 Avr 2008 - 11:41

Cadeau pour les purs et durs..!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
agneti
Modérateur général - Archiviste
Modérateur général - Archiviste
avatar

Nombre de messages : 1767
Age : 47
lieu : Marseille 14ème
Date d'inscription : 29/11/2007

MessageSujet: Re: Mortier lourd Skoda tirant sur Briançon (05) 1945   Sam 5 Sep 2009 - 4:46

Admin a écrit:
En Juin 1940: les Allemands l'ont amener sur la Ligne Maginot dans l'Est de la France... Je ne sais pas si il a été utilisé contre les casemates et les blocs des ouvrages français.

Le gros ouvrage du Schoenenbourg (secteur de Haguenau) a été bombardé au 42 cm Gamma (portée 14 km donc hors de portée de l'artillerie de l'ouvrage limitée à 9,5 km).
Le 23 juin 1940, grosse frayeur : un des obus d'une tonne tombe à 50 cm d'une cloche lance grenade de 50 mm inachevée protégée seulement par une plaque de 4 cm.
Dégâts minimes (la tourelle de 81 mm ne peut plus s'éclipser totalement), mais 50 cm plus loin il aurait pénétré et détruit le bloc 5 avec sa dizaine d'occupants...
Ce matériel servira ensuite en URSS.

_________________
Membre de l'association Fortifications de Marseille et des Bouches-du-Rhône
http://www.fortificationsdemarseille.lefrioul.fr/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fortificationsdemarseille.lefrioul.fr/
Admin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 14129
Age : 51
lieu : Le Girmont Val d'Ajol (88) ex : Grasse, Nice, Antibes
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Mortier lourd Skoda tirant sur Briançon 1945   Sam 19 Déc 2009 - 7:11

Dans son article sur LA SCWERSTE ARTILLERIE ALLEMANDE page 17 du magazine TANK ZONE N° 8 de décembre 2009 :
Guy François nous parle et nous montre en images un mortier lourd de 42 cm M.14 Skoda saisi par les Allemands sur leur anciens alliés italiens (qui eux même l'ont saisi sur les Austro-Hongrois en 1918), et qui est intervenu sur la ville de Briançon depuis l'Italie en 1944-1945 à plusieurs reprises.

Pourrait t' il nous en dire plus ? Merci.

image d'un 42 cm Küstenhaubitze M. 14



Calibre : 420 mm
Poids en batterie : 150 tonnes
Longueur du tube : 6, 29 m
1 tir tous les 5 mn
Poids de l'obus : 1 tonne
Vélocité : 420 m/s
Portée maximale : 14 600 m
Fabriquant : Skoda à Pilsen

Fx
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sudwall.superforum.fr
EKAERGOS
Spécialité: armement
Spécialité: armement
avatar

Nombre de messages : 1911
Age : 58
lieu : Grand Sud
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: Mortier lourd Skoda tirant sur Briançon (05) 1945   Sam 19 Déc 2009 - 11:55

Bonsoir,

Au vu de la portée maximum de 14.600 m il ne pouvait guère être plus loin que Sestrière.
D'autre part vu la taille du "Bestiau" celui-ci semble nécessiter la confection d'une dalle béton et de travaux de terrassement relativement importants impossible à réaliser pendant la mauvaise saison à partir d'une altitude modeste.
Cela restreint le champ des recherches et on doit pouvoir retrouver cette dalle surtout si on connait la date de ces bombardements.

A moins que les Allemands aient utilisé des emplacements italiens préexistants.
En juin 1940 l'ex "batterie" de Viraysse, derrière le Col de Larche, avait mentionné avoir reçu des tirs de mortier lourd (estimé à 305 mm, autre pointure sortie de chez Skoda et récupérée par les Italiens).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capu Rossu
Spécialiste: artillerie et marine de guerre
Spécialiste: artillerie et marine de guerre
avatar

Nombre de messages : 1860
Age : 68
lieu : Martigues
Date d'inscription : 29/04/2007

MessageSujet: Mortier lourd Skoda tirant sur Briançon 1945   Dim 20 Déc 2009 - 12:55

En juin 1940, le Janus, outre les 149 mm du Chaberton, a reçu des pruneaux de 210 mm.
Le bestiau en question ci-dessus aurait-il pu réutiliser la position italienne de 1940 ?

@+
Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EKAERGOS
Spécialité: armement
Spécialité: armement
avatar

Nombre de messages : 1911
Age : 58
lieu : Grand Sud
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Morser 42 cm   Ven 25 Déc 2009 - 7:18

Bonjour,

En attendant q' ALVF nous en dise un peu plus, voilà ce que j'ai trouvé :
http://www.landships.freeservers.com/420mm_morser_m17.htm
En gros cette pièce initialement destinée à l'artillerie de côte, adaptée à l'usage terrestre et au transport en plusieurs "fardeaux", fut fabriquée en plusieurs versions M 14, M 16 et M 17 pour le compte de l'armée austro-hongroise pour un total de 8 exemplaires seulement.
A noter que le dernier modèle, le M 17, ne put être mis en service avant l'Armistice de 1918 et qu'il échut à la nouvelle armée tchécoslovaque avant de servir à partir de 1939 dans la Wehrmacht que ce soit en France contre la ligne Maginot ou en URSS contre Sébastopol.
Pour les pièces en service en Italie après 1918, je n'en ai pas le nombre mais celui-ci ne pourrait être donc au maximum que de 7 exemplaires (M 14 et M 16).

En attendant les précisions d'ALVF je vais essayer de recenser les tirs d'artillerie lourde sur les lignes françaises en juin 1940.

@+

PS :
- L'ordre de bataille du XVème corps d'armée italien (Menton) mentionne "1 batterie de gros calibre d'armée" sans plus de précisions.
Selon l'E.M français, il s'agirait d'une batterie de 320 mm au Monte Grosso.
- Dans le même secteur lors de la "bataille de Menton" en particulier autour de l'ouvrage de Pont Saint Louis, les Français citent fréquemment l'emploi de 210 mm... (?)

Enfin un lien avec de nombreuses photos sur l'emploi par les Allemands de leur unique 42 cm M 17 Skoda de prise sur la ligne Maginot en juin 1940.
Très instructif et souvent surprenant.
www.lignemaginot.com/ligne/ouvrage/histoire/skoda1.htm+%2242+cm+Skoda%22&cd=3&hl=fr&ct=clnk&gl=fr" class="postlink" target="_blank" rel="nofollow">http://209.85.229.132/search?q=cache:F2SkZMF7UgQJ:www.lignemaginot.com/ligne/ouvrage/histoire/skoda1.htm+%2242+cm+Skoda%22&cd=3&hl=fr&ct=clnk&gl=fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rankki

avatar

Nombre de messages : 89
Age : 51
lieu : Gray
Date d'inscription : 15/07/2008

MessageSujet: Re: Mortier lourd Skoda tirant sur Briançon (05) 1945   Mar 29 Déc 2009 - 15:01

Bonsoir,

En réponse à FX sur le 420 mm côté italien :

Il a été pris, en mai 1945, par les alliés entre Bardonèche et Suze et saboté.

Voici deux clichés : l'un du tube avec la grue de montage en arrière de la photo




Puis celle-ci de l'affût, ou ce qu'il en reste :



Dans les pruneaux envoyés deux sont identifiés avec certitude (selon mes tablettes) : un à l'Olive tombé à proximité sans faire de dégâts

(photo prise depuis Plampinet)

et un autre sur le Gondrans C et éventrant une voûte.

Les pruneaux en question faisaient 950 kg pour 1,60 mètres de long. L'un d'entre eux, non éclaté a été trouvé le 25 avril 1945 :



Le poste d'observation des artilleurs allemands était situé à l'Aiguille Rouge au dessus du col de l'Echelle. Il s'agit de la 5ème division de Montagne (5 Gebirgs Division - Generalmajor Steets). En avril 1945, sont installés deux PC à Bardonèche : celui du 100° régiment de chasseurs de montagne (colonel Richard Ernst) et celui du 96° régiment d'artillerie de montagne (chef d'escadron autrichien Goriany)

J'ai un petit topo sur les derniers mois de guerre vus côté allemand du général Steets lui-même si cela intéresse ...

Rankki
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EKAERGOS
Spécialité: armement
Spécialité: armement
avatar

Nombre de messages : 1911
Age : 58
lieu : Grand Sud
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: Mortier lourd Skoda tirant sur Briançon (05) 1945   Mer 13 Jan 2010 - 6:13

Bonjour,

Du nouveau sur les emplacements grâce à Giuseppe :
http://italie1935-45.forumactif.org/le-regio-esercito-f1/mortiers-lourds-ex-austro-hongrois-t1042.htm
On y apprend qu'en juin 1940 les Italiens ont formé 4 batteries avec leurs 4 pièces disponibles sur les 7 dont ils disposaient (2 en réparation, 1 hors service).
Sur ces 4 batteries une (263ème) est située vers Suse (Susa) dans le secteur du mont Cenis sans autre précision.

En revanche 2 autres (261 et 262ème) sont situées dans la Haute Vallée de Suse vers le Montgenèvre (Cesana et Clavière) et sont réutilisées par les Allemands
Cela semble coller...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EKAERGOS
Spécialité: armement
Spécialité: armement
avatar

Nombre de messages : 1911
Age : 58
lieu : Grand Sud
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: Mortier lourd Skoda tirant sur Briançon (05) 1945   Mer 27 Jan 2010 - 12:01

Bonsoir

En regardant des photos de la Résistance je suis tombé sur "çà" intitulé "Caisson d'Artillerie italien détruit 1945"
http://3945.chez.com/lafranceetlesfra/page13.html
Vous ne trouvez pas qu'il y a comme un "air de famille "?
La plupart de ces photos proviennent de l'Ain et de la région de Bourg en Bresse , j'avais pensé à une photo prise lors de la "descente en Italie" par d'ex FFI combattant sur les Alpes ?
Sinon d'autres "affuts" voisins auraient ils été abandonné en France lors de la retraite allemande ?


Dernière édition par EKAERGOS le Jeu 28 Jan 2010 - 11:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
agneti
Modérateur général - Archiviste
Modérateur général - Archiviste
avatar

Nombre de messages : 1767
Age : 47
lieu : Marseille 14ème
Date d'inscription : 29/11/2007

MessageSujet: Re: Mortier lourd Skoda tirant sur Briançon (05) 1945   Jeu 28 Jan 2010 - 10:39

Bien vu.
A priori c'est le même que la deuxième photo de rankki.

_________________
Membre de l'association Fortifications de Marseille et des Bouches-du-Rhône
http://www.fortificationsdemarseille.lefrioul.fr/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fortificationsdemarseille.lefrioul.fr/
ALVF
Specialiste artillerie
Specialiste artillerie
avatar

Nombre de messages : 35
Age : 71
lieu : Le Mans
Date d'inscription : 30/12/2008

MessageSujet: Mortier lourd Skoda   Sam 30 Jan 2010 - 10:38

Bonsoir,

Je réponds avec du retard à vos interventions.Je ne pourrai pas ajouter de détails supplémentaires à ceux de Rankki et Ekaergos, car, si je suis assez "riche" en documents relatifs à l'emploi des mortiers lourds Skoda en 1914-1918, je n'ai pas trouvé grand chose sur l'emploi en 1944-45 sur le front des Alpes.
A noter que l'état-major français connaissait dès 1936 la mise sur pied à la mobilisation italienne de 4 mortiers lourds de 42 cm Skoda.
La dernière photographie venant de la Résistance montre bien la même plateforme de 42 cm M 14 que les précédentes.Les différentes photos de mon article et de Rankki montrent que ce 42 cm M 14 était en cours de démontage (présence d'un pont roulant saboté près de la plateforme).
A noter aussi que la capture de tous ces matériels lourds Skoda date d'octobre 1918 seulement lors de la décomposition de l'armée autrichienne consécutive à la victoire de Vittorio-Venetto et à l'armistice sur le front italien.
Cordialement,
Guy François.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EKAERGOS
Spécialité: armement
Spécialité: armement
avatar

Nombre de messages : 1911
Age : 58
lieu : Grand Sud
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: Mortier lourd Skoda tirant sur Briançon (05) 1945   Dim 31 Jan 2010 - 9:16

rankki a écrit:

Les pruneaux en question faisaient 950 kg pour 1,60 mètres de long. L'un d'entre eux, non éclaté a été trouvé le 25 avril 1945 :


J'ai un petit topo sur les derniers mois de guerre vus côté allemand du général Steets lui-même si cela intéresse ...
Rankki

Bonjour

J'avoue avoir été trés impressionné par cette photo car vu la trace on dirait que l'obus a dévalé les combes neigeuses derrière comme une vulgaire luge !
On peut même se demander s'il a amorcé sa descente après l'impact ; ou si c'est au dégel après la fonte de sa carapace de neige ( ...à moins que la "belle équipe" n'ait décidé de le ramener en le faisant glisser dans la pente ? affraid )

Je profite de l'intervention d'ALVF pour lui demander son avis sur celà car la tête ne parait pas abimée et je suis vraiment surpris qu'un "pruneau "de ce poids ;qui de plus arrive avec un angle proche de la verticale ; ait subi aussi peu de dégats (je me suis même demandé un moment si ce n'était pas un container de larguage allemand ?).
Peut on penser qu'il soit arrivé sur une contre-pente bien neigeuse qui l'aurait ainsi freiné ?

Encore un grand merci à rankki pour ces superbes photos d'une "guerre oubliée" Crying or Very sad ....et c'est avec grand plaisir que je lirai tous documents sur celle ci même sous forme de résumé.
Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rankki

avatar

Nombre de messages : 89
Age : 51
lieu : Gray
Date d'inscription : 15/07/2008

MessageSujet: Re: Mortier lourd Skoda tirant sur Briançon (05) 1945   Dim 31 Jan 2010 - 17:00

Bonsoir,

Il n'est pas rare de trouver des obus intacts, avec une fusée à peine éraflée. Cela m'est arrivé à plusieurs reprises dont un pruneau de 149 du Chaberton.

Bien sur, ce n'est pas moi qui était derrière l'objectif et je ne peux affirmer que ce ne soit pas un container. J'ai retranscrit la légende au dos.

Le poste d'observation allemand était donc à l'Aiguille Rouge.
Ci-dessous deux clichés : l'un montre les échelles pour y monter (aujourd'hui perilleux !!!), l'autre l'abri aménagé par les allemands dont on parle dans le texte qui suit. L'auteur est le dernier chef de corps le Gal Steedt, traduit de l'allemand par un de mes amis, le Col Bottet : (Certains noms de lieux et orthographes sont erronés)






Extrait de « La 5° Division de Montagne dans les derniers mois de la guerre » par le Général STEEDT, ancien Commandant de la Division

A environ 100 km de Turin se trouve la petite localité de BARDONECHE, tout près de la frontière franco-italienne.

Y sont installés en avril 1945 deux PC, celui du 100° Régiment de chasseurs de montagne, commandé parle Colonel Richard ERNST, et celui du 96° Régiment d’artillerie de montagne, commandé par le jeune Chef d’Escadron autrichien GORIANY. Ceux-ci sont à environ 40 km de leur Comandant de Division. Le PC divisionnaire a donné au secteur autour de Bardonèche l’appellation de « cuvette de Bardonèche ».
Le village de montagne est entouré sur un demi-cercle d’imposantes montagnes jusqu’à une altitude de 3000 mètres. Plusieurs cols mènent en France dans le bassin de Bardonèche. Les plus importants sont les cols du FREJUS et du RHO (col de la Roue ?). Entre les deux passe le tunnel du Mont-Cenis (en fait le tunnel du Fréjus, ndlr) long de 13 kilomètres en direction de la France. En 1945 il est interdit de façon durable par l’eau, la glace et la neige, si bien qu’aucun danger n’est à redouter de ce côté.
Tout près au Sud-Ouest de Bardonèche, se dresse la « Guglia Rossa » (Aiguille Rouge) à 2542 m. Du sommet on a la vue sur la vallée de Briançon et de la Maurienne (Clarée ?), une vue lointaine sur le massif sauvage du Pelvoux et des Ecrins (4103 m.) et sur la Meije (3983 m.) au sud du col du Lautaret.
En dessous, depuis la vallée de l’Arc tenue par l’ENI, le Commandant de la 7° Demi-Brigade de Chasseurs Alpins, le Lieutenant-Colonel Le RAY exerce son commandement dans le secteur de la Maurienne.
Les principaux points d’appui au pied de l’Aiguille Rouge sont les villages de Termignon, Sollières, Monda. Là s’est retiré le 6° BCA du Commandant COSTA de BEAUREGARD.
Les Français sont avantagés par le terrain. Du côté français s’étendent de vastes pentes skiables jusque sous la cime. Du côté italo-allemand, ce sont des à-pic entaillés de façon désordonnée jusque dans la vallée.
Les chasseurs alpins français et les chasseurs de montagne allemands se préparent en avril 1945 pour l’assaut de ce sommet dominant.
De l’Aiguille Rouge, on a une vue d’ensemble sur ami et ennemi. Cette montagne est la pierre d’angle de la cuvette de Bardonèche. C’est pourquoi le Commandant de la Division ordonne l’occupation du sommet. Il impose à ses chasseurs une tâche difficile en haute montagne. Dans la vallée de l’Arc, le Lieutenant-Colonel Le Ray fait de même. Lui aussi lance ses chasseurs sur l’Aiguille Rouge.
Le Colonel Ernst envoie ses éclaireurs, des alpinistes et skieurs confirmés, sur cette montagne. Elle semble inaccessible. Le guide militaire Adjudant Winkler trouve une voie susceptible d’être équipée. Les chasseurs s’attèlent aussitôt à ce travail pénible. Des cordes de maintien sont tirées dans le couloir étroit encore très enneigé. Sur le dernier tronçon, une longueur de corde de 160 mètres accède au sommet. Tout là-haut, on aménage un emplacement avec un observatoire d’artillerie.
Il s’avère bientôt que l’itinéraire de montée des français à travers les « casses » se trouve dans l’angle mort du sommet. Les chasseurs sont aveugles vis-à-vis de tout ce qui se passe en dessous de l’Aiguille Rouge. Ils doivent rester en alarme permanente. De plus les Français appliquent de temps en temps un tir d’artillerie sur le sommet dégagé, ce qui contraint les chasseurs à chercher un abri à contre-pente.
Aussi se mettent-ils à creuser une caverne à 10 mètres en dessous du sommet de la montagne, d’abord avec un outillage à main, puis avec des pics à air comprimé. Les chasseurs s’y réfugient quand les obus français commencent à hurler autour du sommet. Ils poussent une galerie en direction de la face frontale, travail qui restera inachevé en raison de la succession rapide des évènements.
Les chasseurs inventèrent une nouvelle tactique. Ils avaient fabriqué des mines roulantes, de la taille d’un fromage de Hollande, chargées d’un explosif particulièrement brisant. En cas de menace ennemie, les chasseurs les faisaient rouler dans la pente.
Les chasseurs alpins du Commandant Costa de Beauregard essayèrent par trois fois de gagner le sommet. Une fois, ils faillirent le tenir. Ils avaient blessé grièvement et mis hors de combat la sentinelle. Les chasseurs de montagne sortirent aussitôt de leur caverne pour une contre-attaque immédiate et rejetèrent les chasseurs alpins au bas de la montagne.
Les chasseurs étaient relevés tous les trois jours. Le ravitaillement leur était amené par le Commandant de Compagnie en personne, aidé de ses secrétaires, chauffeurs et de la « valetaille de train régimentaire ». C’est ce qu’il appelait une « excursion d’entreprise ».
Le Commandant de la Division fut tellement impressionné par le comportement de ses chasseurs qu’il décida de remettre personnellement et sur place les Croix de Fer méritées par l’équipe sommitale. Le Dr PRECHTL, juge militaire de la Division, accompagnait le Général. Il décrivit trente ans plus tard cette grimpée en ces termes :
« Je me souviens dans tous les détails de cette grimpée le 29 mars 1945, quand vous (le général) êtes monté avec le colonel Ernst à l’Aiguille Rouge pour remettre au sommet aux 10 hommes occupant la position les Croix de Fer qu’ils avaient gagnées en repoussant les attaques françaises. Nous sommes montés dans la neige et la glace par un étroit couloir, en crampons et au piolet, vous devant, moi derrière, et le colonel Ernst fermant la marche. Ce fut la course la plus dure de ma vie. En haut, j’étais hors d’haleine et totalement KO pour une bonne heure. » …
Le Colonel Richard Ernst raconte :
« La Guglia Rossa devint si célèbre que le Commandant de la Division décida de remettre les Croix de Fer au sommet même, où tous les décorés seraient rassemblés. A cette occasion, le Général ne manifesta aucun intérêt pour les beautés de la nature, le magnifique panorama du Pelvoux avec les Ecrins et la Meije, dont les vastes glaciers étaient surmontés d’un magnifique ciel bleu, mais porta son intérêt sur les objectifs identifiés et les possibilités d’action à partir de cet observatoire, avec les batteries disponibles sur zone des I°, III° et IV° Groupes d’Artillerie de montagne.
Le Général ne se priva pas de contrôler lui-même le feu des batteries sur différents objectifs.
Pendant la remise de décorations qui suivit, on put entendre l’Officier Observateur de l’artillerie, sans doute interrogé par son Commandant de Régiment sur les raisons d’une certaine pagaille dans les tirs, répondre au micro : « ah, mon Commandant, c’est le Général qui a voulu jouer un peu à l’artilleur ! ».


Rankki
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rankki

avatar

Nombre de messages : 89
Age : 51
lieu : Gray
Date d'inscription : 15/07/2008

MessageSujet: Re: Mortier lourd Skoda tirant sur Briançon (05) 1945   Sam 13 Mar 2010 - 14:35

Bonsoir,

En grattant bien on finit toujours par trouver quelque chose : voici un autre cliché de 420 tombé à proximité du Gondran C. Lui aussi est parfaitement intact et la vue de profil permet d'en apprécier la masse !!



Rankki
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yokai66



Nombre de messages : 2
Age : 51
lieu : Draveil
Date d'inscription : 05/06/2012

MessageSujet: Photos du bombardement du Fort de Gondran en 1945   Mar 5 Juin 2012 - 15:35

Bonsoir,

Je vous soumets quelques photos du bombardement de Fort de Gondran trouvées parmi des photos de famille.
Cela pourra peut-être en interesser quelques-uns.


Commentaire au dos de la photo : "En route pour le fort de Gondran Mars 1945"


Commentaire au dos de la photo : "Explosion d'un 420 sur le fort de Gondran
1 mort 15 blessés 30 commotionnés
4 avril 1945
"


Commentaire au dos de la photo : "Quelques instants plus tard"


Commentaire au dos de la photo : "Endroit de l'explosion.
Un éclat de l'obus a été retrouvé 3km plus loin.
4 avril 1945
"


Commentaire au dos de la photo : "Vue du fort de Gondran (2.500m)
Avril 1945
"


Commentaire au dos de la photo : "Ce qui fut Cervières (H.A)
Mars 1945
"


Commentaire au dos de la photo : "Doctoresse Marie Tatar Goldberg
Lieutenant major de notre compagnie
sur un obus de 420 non éclaté.
Mars 1945
"

Par contre, je n'ai aucune information sur les personnes se trouvant sur les photos.

[b]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rankki

avatar

Nombre de messages : 89
Age : 51
lieu : Gray
Date d'inscription : 15/07/2008

MessageSujet: Re: Mortier lourd Skoda tirant sur Briançon (05) 1945   Mer 6 Juin 2012 - 7:59

Bonjour,

Merci de partager ces splendides photos. Connait-on l'auteur ?

Bien cordialement,

Rankki
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yokai66



Nombre de messages : 2
Age : 51
lieu : Draveil
Date d'inscription : 05/06/2012

MessageSujet: Photos du bombardement du Fort de Gondran en 1945   Mer 6 Juin 2012 - 8:12

Bonjour,

Non, malheureusement, je ne sais pas qui a pris ces photos. J'ai quelques photos de militaires dans mes photos de famille (WWI et WWII) mais peu ont pu être identifiées (les personnes les plus à même de m'aider à ces identifications étant décédées).
Par contre, j'ai retrouvé une des photos quasi identique du bombardement de Gondran sur la page memoire-des-alpins.com/historique-des-troupes-alpines/1944-1945-2/bataille-des-alpes/brianconnais-queyras-ubaye/ donc j'en saurai peut-être un peu plus, du moins sur le contexte.

Cordialement,

Ph. Defosse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Manuferey

avatar

Nombre de messages : 334
Age : 54
lieu : Virginie, USA
Date d'inscription : 06/01/2012

MessageSujet: Re: Mortier lourd Skoda tirant sur Briançon (05) 1945   Mar 10 Sep 2013 - 19:40

Une autre photo de l'affût (cf. photo en page 1):


Source: http://3945.chez.com/laliberationenph/page4.html

Emmanuel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mortier lourd Skoda tirant sur Briançon (05) 1945   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mortier lourd Skoda tirant sur Briançon (05) 1945
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» la 2ème de marine dans le pacifique
» Question sur canon russe ?
» [C'est du lourd !] Angele Lombard ne vous laissera pas "indifférente"...
» Skoda Felicia 1.3 MPi 55 cv
» mortier 81mm

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sudwall :: LA GUERRE DANS LE SUD DE LA FRANCE (1939-1945) :: La Bataille des Alpes 1944-1945 et l'après guerre.-
Sauter vers: