étude des fortifications allemandes sur la côte méditerranéenne en France
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
EXPOSITION " CANNES OCCUPEE 1942 -1944 " A CANNES DU 3 OCTOBRE 2017 AU 28 JUIN 2018 A L'ESPACE CALMETTE - ENTREE LIBRE . LES APRES MIDI DU LUNDI AU VENDREDI

Partagez | 
 

 Six Fours (83) Le Clafard

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 14129
Age : 51
lieu : Le Girmont Val d'Ajol (88) ex : Grasse, Nice, Antibes
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Six Fours (83) Le Clafard   Jeu 7 Déc 2006 - 11:29

Extrait du site: http://six-fournais.com/fichiers/martin/martin.htm concernant la période de guerre à Six Fours (occupation et la libération)..; avec un petit sujet sur les travaux de fortifications allemandes dans ce secteur



LES ALLEMANDS A SIX FOURS:

Et les Allemands s'installèrent à Six Fours et dans ses environs. La kommandantur, dont le rôle était de servir de trait d'union entre l'armée d'occupation, avec ses besoins divers et les autorités civiles du village, avait élu domicile à la sortie de l'agglomération dans la direction des

Sablettes, à proximité immédiate du Monument aux Morts. Suprême avanie ! Ceux dont les noms étaient gravés dans la pierre pour avoir donné leur vie en protégeant la Patrie contre l'envahisseur ne se seraient jamais douté, de leur vivant, que leurs ennemis viendraient un jour lire leurs noms sur le monument élevé à leur gloire.

Mais le bruit des bottes soviétiques couvrant de plus en plus nettement celui des bottes nazies et les besoins en effectifs sur le front de l'est étant de plus en plus pressants, ceux de Six Fours, par contre-coup, diminuaient. Certes les artilleurs anti-aériens du fort étaient toujours aussi nombreux, ils avaient même installé deux alvéoles de plus que celles qui avaient été occupées par les canons anti-aériens de 75 m/m ou 90 m/m de la marine nationale française. A cette occasion, nous avions pu voir des tracteurs d'artillerie, qui nous parurent énormes, tractant des pièces de 88m/m Flak, grimper sur la route du fort. Cette route témoin de nos escapades de jeunes écervelés, qui nous était désormais interdite.

De même, ils avaient réactivé les ouvrages fortifiés couronnant Le Clafard, promontoire du haut duquel la vue portait jusqu'à la Ciotat et qui commandait les baies de Sanary et de Bandol. Ayant creusé un tunnel donnant accès à un blockhaus protégé par les quinze mètres de rocher qui lui servaient de toit et dont le créneau balayait toute cette zone, ils ne tardèrent pas à y installer un énorme canon de marine d'un calibre de l'ordre du 140 m/m. (????scratch )

Un ouvrage fortifié tel que le fort doit être protégé à distance par de l'infanterie. A cet effet, ils réquisitionnèrent la maison Simonet sur la face sud autour de laquelle prit position une compagnie de Wehrmacht. Sur la face nord, la ferme de la Pétugue subit le même sort. Dans le voisinage immédiat de ces bâtisses, il fallut creuser et aménager des bunkers à l'usage de lieux de repos pour certains, de réserves de ravitaillement ou de soutes à munitions pour les autres. La main d'œuvre militaire étant nettement insuffisante pour accomplir ces travaux, la kommandantur fit appel, par le truchement de la mairie, qui fournit des listes d'hommes valides en âge de travailler, à de la main d'œuvre locale qui fut bien sûr baptisée S.T.O. service du travail obligatoire. L'absence de l'intéressé ayant reçu sa réquisition au lieu dit et au jour indiqué était sévèrement punie, donc, bon gré, mal gré, les hommes de la commune de 17 à 65 ans, peu désireux de se voir déportés en Allemagne pour un S.T.O. autrement contraignant, répondirent aux convocations. Dire que les ampoules attrapées lors du maniement des pelles, pioches, barres à mines et brouettes furent nombreuses relèverait de la plus haute fantaisie, de même que les maux de reins. Mais, vaille que vaille, il fallait bien que le travail avance car chaque chantier était sous la surveillance d'un responsable, sergent ou feldwebel, accompagné de quelques gardiens, mauser à la bretelle, masque à gaz et casque au ceinturon. Eux tentaient de faire accélérer la cadence. Les requis, de leur côté, déployaient des prouesses d'ingéniosité pour trouver des arguments les plus convaincants possibles afin d'expliquer leur faible rendement (…)



DESTRUCTIONS






(…)Le commandement allemand, prévoyant la probabilité d'un débarquement sur les côtes atlantiques, avait massé ses meilleures forces à l'ouest de la France, au détriment du sud, qui n'apparaissait que comme une deuxième urgence. Si, le long de l'Atlantique, la construction du fameux mur, imaginé et conçu par le maréchal Rommel, allait bon train, sur les côtes méditerranéennes, l'organisation du terrain en vue d'un autre possible débarquement avait contribué à bouleverser totalement le paysage.

Dès le début de l'année 1943, les habitations individuelles et les fermes sur une profondeur allant, par endroits, du littoral jusqu'à quatre kilomètres, avaient été évacuées sur ordre de l'occupant. Toutes les constructions avaient été dynamitées et les décombres aplanis, pour permettre une plus longue portée aux éclats des mines antipersonnel, dites mines asperges ou asperges Rommel, constituées d'un cylindre de béton creux armé de billes d'acier et mises en oeuvre par un allumeur à traction  ( de quoi parle 'til?  L'auteur confond cet engin et l'asperge de rommel: pieux antiplaneur). Dans le même but, toute la végétation, vignes, oliviers, canniers, haies de clôture ou de séparation de champs, avait été rasée à même le sol.

Les forêts intérieures s'étaient vues délestées de leurs pins les plus droits et les plus beaux, qui, une fois tronçonnés entre trois et quatre mètres de longueur, taillés en pointe d'un côté, étaient enfoncés dans le sable des plages, à quelques mètres du bord, le haut affleurant à peine au niveau moyen de la mer. Ceci devait empêcher l'approche des plages et la mise à terre des fantassins par les péniches de débarquement. Les plages et les bords des routes les longeant étaient décorés par une multitude de dents de dragon, tétraèdres de béton d'environ un mètre de haut, dont le but était, parait-il, de déséquilibrer les chars lors d'un débarquement.

De Saint-Mandrier à Bandol, un petit train à voie étroite, le Décauville, desservait en matériaux de construction divers les chantiers de fabrication de tous ces éléments défensifs, sable, gravier, ciment, fer à béton. Pour parfaire ces défenses, qui le moment venu se sont avérées très illusoires, tous les cinq ou dix mètres, un cylindre creux de béton de deux mètres de haut, muni d'un créneau tourné vers la mer, était supposé, en cas d'alerte, abriter un tireur. (l'auteur parle là du ringstand-tobruk pour mg...)

Cela n'alla pas, bien sûr, sans la construction de blockhaus, dont certains gigantesques existent encore aujourd'hui, leur destruction ayant été estimée trop onéreuse après la fin des hostilités. La plupart de ces blockhaus étaient camouflés en maisons d'habitation avec portes et fenêtres, de véritables œuvres d'art, du style des trompe-l'œil que l'on voit fleurir depuis quelques années sur certains murs de maisons ou d'édifices.


Shocked(voir sur le site une image montrant la plage de Bonnegrâce barrée par un mur antichar)

http://six-fournais.com/fichiers/martin/martin.htm






Lieu dit « le rayon de soleil » à l'entrée de la plage de Bonnegrâce, fortifications antichars, fossé inondé et mur en béton armé. Sur la droite on peut voir un morceau du petit train Décauville qui desservait les chantiers de construction du « mur » de la Méditerranée. Au deuxième plan ce qui reste du quartier des Lônes et au fond, le Gros et le Petit Cerveau.

© Collection de l'auteur





FRANXEROX


Dernière édition par Admin le Dim 4 Oct 2015 - 2:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sudwall.superforum.fr
NicNic

avatar

Nombre de messages : 1026
Age : 40
lieu : var
Date d'inscription : 14/06/2006

MessageSujet: Re: Six Fours (83) Le Clafard   Jeu 7 Déc 2006 - 15:39

Sympa ce lien .
En fouillant sur le site j'ai trouvé cette page :
http://six-fournais.com/fichiers/GUERRE%2039%2045/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 14129
Age : 51
lieu : Le Girmont Val d'Ajol (88) ex : Grasse, Nice, Antibes
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: Six Fours (83) Le Clafard   Ven 8 Déc 2006 - 9:50

De L'EXTRA BALLE !!!affraid Bravo pour la fouille aprofondie!!!

Voyez les photos d'époque pris par les habitants de Six Fours et du Brusc à le libé...de la doc inédite!!!

Avec en visue un mur antichar (panzermauer) sur le plage du Brusc un peu spécial "dentelé": ce sont des dés en béton qui sont alignés pour faire barrage.

En revers de couverture du bouquin de Chazette AOK 19, on peut voir des grenadiers de la 148 Res.Div à l'entrainement au maniemement du mauser derrière un semblable mur antichar ( celui ci était positioné sur la Croisette à Cannes...exactement en fàce de l'HOTEL MARTINEZ pour faire barrer de la plage l'accés au vieux port..;aujourdhui à la place il y a les marches du nouveau Palais des Festivals...après les bottes cloutées des hordes teutonnes...les talons aiguilles des Starlettes!).

Un autre mur semblable tout en place tout le long du bord de mer de Fréjus-Plage à St Raphael. Je pense que ce type de mur est ypique au Südwall: jamais vu ni en phto ni sur place sur le Mur de l'Atlantique ( à confirmer)

FX
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sudwall.superforum.fr
Admin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 14129
Age : 51
lieu : Le Girmont Val d'Ajol (88) ex : Grasse, Nice, Antibes
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: Six Fours (83) Le Clafard   Ven 8 Déc 2006 - 10:24

Concernant la prise du FORT DE SIX FOURS en aout 1944 par les Spahis:

http://www.memoire-net.org/article.php3?id_article=169


et puis survol du fort en 2006:
http://wikimapia.org/95693/


Faire un agrandissement.
On remarque que l'ancienne batterie allemande de FLAK a totalement disparue, quand on compare avec une photographie prise d'avion après guerre dans le livre de Paul Gaujac "La Bataille et la Libération de Toulon vers la page 258. Les cuves de 88 et la cuve de télémètre ont été remblayées ou détruites et de nouveaux batiments les remplacent.



Fx


Dernière édition par le Sam 9 Déc 2006 - 7:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sudwall.superforum.fr
fredo

avatar

Nombre de messages : 152
Age : 41
lieu : haut var 83 et aix 13
Date d'inscription : 11/09/2006

MessageSujet: Re: Six Fours (83) Le Clafard   Ven 8 Déc 2006 - 17:10

MERCI POUR LES LIENS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 14129
Age : 51
lieu : Le Girmont Val d'Ajol (88) ex : Grasse, Nice, Antibes
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: Six Fours (83) Le Clafard   Lun 11 Déc 2006 - 14:49

Voilà une image du fameux mur antichar en domino de la Croisette à Cannes:


Fx
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sudwall.superforum.fr
Admin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 14129
Age : 51
lieu : Le Girmont Val d'Ajol (88) ex : Grasse, Nice, Antibes
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: Six Fours (83) Le Clafard   Lun 16 Avr 2007 - 12:09

scratch " les ouvrages fortifiés couronnant Le Clafard, promontoire du haut duquel la vue portait jusqu'à la Ciotat et qui commandait les baies de Sanary et de Bandol. Ayant creusé un tunnel donnant accès à un blockhaus protégé par les quinze mètres de rocher qui lui servaient de toit et dont le créneau balayait toute cette zone, ils ne tardèrent pas à y installer un énorme canon de marine d'un calibre de l'ordre du 140 m/m."

Quelqu'un connait " Le Clafard" et c'est où celà se trouve??? A chercher lors de la sortie du 8 mai.

FX
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sudwall.superforum.fr
NicNic

avatar

Nombre de messages : 1026
Age : 40
lieu : var
Date d'inscription : 14/06/2006

MessageSujet: Re: Six Fours (83) Le Clafard   Mar 17 Avr 2007 - 6:07

J'ai trouvé sur google un"chemin du clafard" et ca se situe au pied du fort de six fours .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 14129
Age : 51
lieu : Le Girmont Val d'Ajol (88) ex : Grasse, Nice, Antibes
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: Six Fours (83) Le Clafard   Mar 17 Avr 2007 - 11:33

Est ce en zone militaire???...car le FORT DE SIX FOURS est inaccessible (Armée de l'Air).

Fx
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sudwall.superforum.fr
MB

avatar

Nombre de messages : 30
Age : 44
lieu : Carcassonne
Date d'inscription : 13/03/2006

MessageSujet: Re: Six Fours (83) Le Clafard   Mar 17 Avr 2007 - 13:27

Une partie du chemin du clafard est accessible au public pour preuve il est à ce jour l'enjeu d'une bataille politique locale quant à un élargissement.
Le fort et sa périphérie reste inaccessible sans autorisation spécifique ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mer-terre

avatar

Nombre de messages : 17
Age : 62
lieu : toulon
Date d'inscription : 05/03/2011

MessageSujet: fort de six fours les plages, le clafard   Sam 12 Mar 2011 - 6:32

Au sujet des ouvrages du clafard, l'avatar que j'ai mis sur mon profil est un ouvrage allemand appuyé contre une falaise.Par contre j'ignore le terme de ce blocklaus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jean.ciabattini83@orange.fr
NicNic

avatar

Nombre de messages : 1026
Age : 40
lieu : var
Date d'inscription : 14/06/2006

MessageSujet: Re: Six Fours (83) Le Clafard   Sam 12 Mar 2011 - 11:16

Bonjour,
Pourriez vous situé ce blockhaus sur google earth ?
@+
Nico
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mer-terre

avatar

Nombre de messages : 17
Age : 62
lieu : toulon
Date d'inscription : 05/03/2011

MessageSujet: Réponse à nico (nic nic)   Mar 15 Mar 2011 - 12:45

Salut nico cet ouvrage se trouve au pied de la falaise sous le rocher du clafard, ce rocher est pratiquement rond. Plus loin dans le maquis se trouve deux gros morceaux de la culasse du canon de marine installé sur l'ancienne position française du clafard.Les allemands l'ont fait sauter. Dans vos photos, numéro 9, se trouve mes deux grands oncles. Je tâcherais de prendre quelques photos. A bientôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jean.ciabattini83@orange.fr
NicNic

avatar

Nombre de messages : 1026
Age : 40
lieu : var
Date d'inscription : 14/06/2006

MessageSujet: Re: Six Fours (83) Le Clafard   Mar 15 Mar 2011 - 15:38

Bonsoir,
Merci pour ces indications , le rocher c'est ici ?



@+
Nico
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mer-terre

avatar

Nombre de messages : 17
Age : 62
lieu : toulon
Date d'inscription : 05/03/2011

MessageSujet: le clafard   Mer 16 Mar 2011 - 12:21

Bonsoir, affirmatif. Désolé mais sur la carte google je ne sais pas faire le marquage d'où mes explications. Si vous devez vous rendre sur les lieux je peux vous conduire sur place. Cdlt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jean.ciabattini83@orange.fr
david

avatar

Nombre de messages : 578
Age : 45
lieu : la valette du var
Date d'inscription : 07/04/2009

MessageSujet: Re: Six Fours (83) Le Clafard   Mer 23 Mar 2011 - 14:48

salut à tous
j'y suis allé avant hier donc je vous fais profiter des photos
la stèle située juste à côté de la Collégiale commémorant le fait d'armes


la batterie à l'extérieur du fort

un poste d'observation tout en haut


l'intérieur désolé mais il y avait du barbelé de partout mais on aperçoit le toit en tôle métro qui a été recouvert de ciment ensuite

sa porte d'accès

un abri tôle métro et ciment encore un peu plus loin bien délabré

une tôle métro juste en dessous du bunker du Clafard

et le bunker


un panoramique de la vue pris sur la petite plate forme entre le poste d'observation et la roche protégeant le bunker

et une situation sur google earth

bon visionnage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NicNic

avatar

Nombre de messages : 1026
Age : 40
lieu : var
Date d'inscription : 14/06/2006

MessageSujet: Re: Six Fours (83) Le Clafard   Mer 23 Mar 2011 - 16:08

Salut David,
Merci pour ce reportage , on peut entrer dans le blockhaus ?
@+
Nico
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
david

avatar

Nombre de messages : 578
Age : 45
lieu : la valette du var
Date d'inscription : 07/04/2009

MessageSujet: Re: Six Fours (83) Le Clafard   Mer 23 Mar 2011 - 16:19

No hélas non Nico
un joli grillage surmonté de jolis barbelés t'attendent au cas où tu souhaiterais y pénétrer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gilou

avatar

Nombre de messages : 4
Age : 57
lieu : toulon
Date d'inscription : 23/01/2014

MessageSujet: fortifications du Claffard   Mer 16 Avr 2014 - 12:50

Bonjour à tous,

Les photos de David sont sympas mais attention ce type de prises de vues sont interdites et si la patrouille de fusiliers marins qui tourne régulièrement dans le Claffard vous voit, vous risquez des ennuis. Je parle en connaissance de cause puisque je travaille depuis 12 ans au fort en tant que civil de la défense.
Pour plus de précision sur ces fortifications, il faut savoir qu'elles ont été construites en 1880 pour pallier à un angle mort, causé par le mur rocheux ou se trouve le blockhaus, et qui était impossible à défendre du fort. Au fil des années, des canons de différents calibres ont été installés sur cette batterie. Un souterrain et des locaux enrochés servaient d'abri. Les murs de pierres (photo 3) servaient d'abri à munitions et permettaient la circulation des soldats à l'abri d'éventuels tirs (comme des tranchées inversées). La position des différents éléments n'est pas mauvaise.
Quant à la stèle, celle ci pose problème car ce qui est inscrit dessus n'est pas, d'après des sources sures, tout à fait véridique, certes c'est bien le peloton du SLt Caniot (une cour du fort porte son nom) qui a réceptionné les allemands à leur sortie du fort après la reddition mais toutes les tractations et la reddition en elle même ont été réalisées par le Lieutenant Colonel Van Hecke, chef du 7ème RCA , assisté par 2 civils suisses allemands M. Roethlesberger et M. Muhlethaler. Le nombre d'allemands se trouvant dans le fort à ce moment dépassait à peine la centaine (ils était plus de 500 avant le débarquement mais ont été envoyés au devant des troupes alliées au fur et à mesure de l'avancée de celles ci, il ne restait plus sur le fort que le régiment d'artillerie). Ceci se passait le 26 août 1944, Six Fours ayant été libéré la veille.
Restant à votre disposition pour plus d'informations
Cordialement

Gilou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jcdu13400

avatar

Nombre de messages : 779
Age : 54
lieu : Aubagne (13)
Date d'inscription : 20/01/2008

MessageSujet: Re: Six Fours (83) Le Clafard   Mer 16 Avr 2014 - 12:57

Merci pour ce complément d informations gilou   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Six Fours (83) Le Clafard   

Revenir en haut Aller en bas
 
Six Fours (83) Le Clafard
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Types de fours
» Dinette : Petit-fours en Feutrine pour Débutante
» petits fours de noel......
» petits fours aux amandes
» Feuilletés salés

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sudwall :: PROVENCE EST-
Sauter vers: