étude des fortifications allemandes sur la côte méditerranéenne en France
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Indochinois, Malgaches et autres sur le Südwall

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 13964
Age : 50
lieu : Le Girmont Val d'Ajol (88) ex : Grasse, Nice, Antibes
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Indochinois, Malgaches et autres sur le Südwall   Jeu 21 Déc 2006 - 8:25

La petite histoire des travailleurs indochinois "indigènes", pendant la période d'occupation sous Vichy dans les rizières de Camargue puis à la coupe des Forets en Provence, puis pour l'occupant...et notamment pour l'Organisation Todt sur les Chantiers du Mur de la Méditerrannée:

http://www.travailleurs-indochinois.org/emplois.htm

Des extraits:

"

En Camargue, la 25ème compagnie est affectée à la réimplantation de la riziculture.

"Aux Salins de Giraud et du Relais, deux, puis quatre compagnies firent plusieurs récoltes du sel, dans des conditions de vie extrêmement pénibles.,L’été, le soleil produisait une réverbération intense sur les collines de sel d’un blanc immaculé ; nul travailleur ne perçut les lunettes noires indispensables sur les salines à cette saison. L’hiver, le vent glacial soufflait librement à travers la plaine de Camargue, perçant les vêtements les plus chauds ; mais le travail continuait quand même, et l’employeur ne se résolut jamais à doter les Indochinois des bottes en caoutchouc qu’il avait en magasin et que tous les travailleurs européens de l’usine avaient reçues. Le travail continuait dans l’eau glaciale où il fallait patauger toute la journée. Les rapports indignés des commandants de compagnie se succédèrent pendant deux années, mais les trois dernières compagnies ne furent soustraites à cette malheureuse vie qu’en décembre 1943. Un petit cimetière commémore le passage des Indochinois aux salines de la société Péchiney.

Mais la plus grande partie des effectifs fut affectée aux travaux forestiers.

"La pénurie de combustible, et celle de l’essence, avaient donné à l’industrie du bois et du charbon de bois un grand essor. Les coupes forestières et les chantiers de carbonisation se multiplièrent à mesure que les voitures automobiles utilisèrent des appareils gazogènes et qu’augmenta la demande de bois de chauffage.
En avril 1942, 36% de l’effectif faisait du forestage. Il y avait 25 compagnies dans les forêts de l’Aveyron, des Cévennes, du Ventoux, des Monts de Provence, de la Drôme et des Alpes Maritimes, disséminées en détachements et à la disposition de multiples employeurs."


Cette période sylvestre se prolongera jusqu'à l'invasion de la zone libre en novembre 1942. La conséquence la plus importante de cet envahissement fut la mise à disposition progressive de la main-d'oeuvre indochinoise au service de l'effort de guerre allemand. "



"La réquisition au profit de l'Organisation TODT

"Ce fut chose faite en janvier 1944, après plusieurs mois de négociations.

Une dizaine de compagnies venant du Languedoc, de Sorgues, des Salines de Camargue sont égrenées le long de la côte méditerranéenne à Antibes, Théoule, Fréjus, Toulon, La Ciotat, Marseille, Port de Bouc, Sète, pour y construire en hâte la réplique du fameux « mur de l’Atlantique » qui doit briser tous les assauts.




FX
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sudwall.superforum.fr
Admin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 13964
Age : 50
lieu : Le Girmont Val d'Ajol (88) ex : Grasse, Nice, Antibes
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: Indochinois, Malgaches et autres sur le Südwall   Jeu 21 Déc 2006 - 8:35

Africains et magrebins aussi:

http://www.histoire-immigration.fr/index.php?lg=fr&nav=19&flash=0

"Selon les chiffres du sous-secrétariat d’État aux Anciens combattants, 21 500 Africains et Malgaches, et 16 600 Maghrébins sont tués entre 1939 et 1945. Environ 25 000 Africains et Malgaches et 18 000 Algériens sont fait prisonniers et restent bloqués en métropole durant toute la durée de la guerre, d'abord dans des frontstalag allemands en France, puis transformés en “travailleurs libres”, et enfin “recrutés” par l'organisation Todt pour construire des fortifications sur la côte méditerranéenne. "

FX
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sudwall.superforum.fr
Admin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 13964
Age : 50
lieu : Le Girmont Val d'Ajol (88) ex : Grasse, Nice, Antibes
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: Indochinois, Malgaches et autres sur le Südwall   Dim 20 Jan 2008 - 4:50

Ne pas oublier que certains indochinois ont rejoint la résistance: notamment des tirailleurs du Tonkin bloqués en France depuis 1941
Des exemples:
à Aix en Provence les sous-officiers Vinth, Thuy et dap font partie de l'ORA.; Dans l'Isère la 14 eme comp du GMICR1 en 1944 (137 hommes) est intégrée au dispositif départemental de l'Armée secrète. Combats autour de Vizille en juillet 1944 avec les FFI locaux de l'Oisans contre les Gebirjager. ( 13 indochinois tués).

Combats aussi autour de Toulon: dés ce 15 aout 1944 des ouvriers indochinois de la 73eme Compagnie aident les para américains, tandis que que ceux des 15e, 27e et 46e Compagnies se mettent à la disposition de la 9e division d'infanterie coloniale lors de la libération de Toulon. Pendant les combats pour la prise de la ville, les tirailleurs des 17e et 18e compagnies du GMICR N)2 du capt Taxil s'emparent d'un convoi allemand.
Dans la Drome: d'autres indochinois combattent avec les FFI, ils libèrent Nyon et Montélimar.
Dans le Vaucluse: dans le maquis de Sorgues.
Le 24 aout 1944 250 tirailleurs et leur gradés du GMICR N°4 aident les FFI de l'Hérault à attaquer un important convoi de 2200 caucasiens.

A la fin de 1944: les "indos" sont regroupés au sein de groupements de sécurité ( Bataillons de sécurité): 1e Reg Colonial FFi à Toulouse, Bataillon "Félix" à Marseille, bataillon "Viet nam" à Nimes, 4e, 6e et 10e Regiment rapatriables à Montpelier, agen et Marseille.

Sources: Raphael Schneider: Les tirailleurs indochinois au Combat 1940 -1945 , 39-45 Magazine N°239 nov 2006 Page 40

Fx
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sudwall.superforum.fr
agneti
Modérateur général - Archiviste
Modérateur général - Archiviste
avatar

Nombre de messages : 1767
Age : 47
lieu : Marseille 14ème
Date d'inscription : 29/11/2007

MessageSujet: Re: Indochinois, Malgaches et autres sur le Südwall   Dim 20 Jan 2008 - 14:55

Ce que tu rapportes sur les indochinois aux salins de Giraud en dit long sur la manière dont certains traitaient les "indigènes".
Heureusement que des auteurs écrivent leurs histoires, au moins nous ne les oublieront pas.

Un indochinois, engagé dans la résistance dans un groupe MOI (main d'oeuvre immigré), a été mortellement blessé par une mine près de Fos vers la mi-août 1944.
Peut-être était-il passé par les salins ?

Concernant les malgaches, plusieurs d'entre eux ont été tués début août 1944 dans un bombardement dans le secteur de l'aérodrome de Salon de Provence.
Je suppose qu'ils construisaient des forfifications de la base.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fortificationsdemarseille.lefrioul.fr/
P38-13
Spécialiste radariste et aviation
Spécialiste radariste et aviation
avatar

Nombre de messages : 829
Age : 75
lieu : Eyguières
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Les indochinois sur le Südwall   Dim 20 Jan 2008 - 23:37

Bonjour,
En ce qui concerne les Malgaches, 34 d'entre-eux, affectés à la 32e compagnie, furent tués lors du bombardement du terrain d'aviation d'Istres le Tubé le 17 août 1943 ( le 1er bombardement américain de la zone sud.
Ce jour là, une importante formation de B-17 du 301st bomb group, provenant d'Oudna en Tunisie, largua sur le terrain, vers 13h50, un tapis de bombes à fragmentation de 20 livres.
Les conséquences corporelles furent importantes:21 travailleurs français, 3 russes prisonniers de guerre, 3 soldats italiens et bien sûr 34 malgaches furent tués; comme d'habitude, on ne connaît pas le nombre de soldats allemands tués.
Ces chiffres ont été relevés sur le registre des actes de décès de la Mairie d'Istres.
Bonne journée
Michel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nico..!
Spécialiste radariste et aviation
Spécialiste radariste et aviation
avatar

Nombre de messages : 178
Age : 44
lieu : Mornas (84)
Date d'inscription : 06/12/2007

MessageSujet: Indochinois en Vaucluse..!   Mer 7 Mai 2008 - 15:12

Nico..! :
Malheureusement, je ne pourrais pas mieux faire pour la qualité de l'image, c'est déjà un détail de photo qui n'est pas très grande elle même.
Peut-être que ce schéma et quelques explications feront l'affaire ?

le camp est constitué de plusieurs baraquements, dont une cuisine, l'organisation est semblable au camp "Bihr Hakeim" de Sorgues 84.
Un mat est planté au milieu de la cour, pour rappeler son appartenance à l'armée française et certainement aussi pour éviter de se faire canarder par les chasseurs - Bombardiers alliers qui venaient arroser l'immense base aérienne dans laquelle ils se retrouvaient implantés (Orange Plan de Dieu / Caritat).
Un rapport d'attaque mentionne qu'un drapeau français a été vu dans un cantonnement, il faut dire que les "straffing" (Attaques à grande vitesse avec toutes les armes de bord en rase motte) permettent ce genre d'observation, certains ont même ramené des branches avec eux.
Ce genre d'attaque ("FireBall"Boule de Feu) surprenaient les soldats allemands qui n'avaient pas le temps de protéger les matériels, cela occasionnait de lourdes pertes.
Le revers de la médailles était que ces avions devenaient des cibles faciles pour les armes de petits calibres. 5 P-38 Lightnings américains et 2 P-47 Thunderbolt furent abattus de cette façon, 1 autre P-38 sera abattu en combat aérien. Soit un total de 6 Morts (5 Américains et 1 Français) 1 Pilote Français gravement blessé et 1 Pilote Américain (Cheville cassée) recueillit par les Indochinois.
Ce pilote américain, Elmer TORGESSEN, bien que la légende locale le dise exfiltré par le maquis, n'apparaît plus nulle part. Il est cependant déclaré (P.O.W.) Prisonnier de Guerre, par les allemands, dont un télégramme radio est intercepté et décrypté par les services secrets militaires américains.
http://img181.imageshack.us/img181/268/sanstitrexo5.png

Zaoky:
La présence d'un médecin militaire pourrait faire penser au fait que ces "travailleurs" auraient pu être en réalité, eux-mêmes des militaires démobilisés. J'en parle dans le site :
http://www.travailleurs-indochinois.org/emplois.htm;
hormis les travailleurs civils concernés par mes recherches, il y avait en France des militaires indochinois (ceux qui n'ayant pas été faits prisonniers ne se trouvaient pas dans des frontstalags) en zone sud. La M.O.I. avait été sollicitée pour en assurer la gestion eu égard à son expérience avec les civils. Ils restaient cependant sous encadrement militaire (G.M.I.C.R. indochinois et malgaches) et séparés des civils en ce qui concernait les cantonnements même si ceux-ci pouvaient se trouver dans les mêmes lieux.
En appui de cette thèse, je trouve sur le livre de Maurice RIVES "Les Linh Tap" en page 135 une situation des compagnies indochinoises au 1er juin 1944 qui mentionne la présence de la 20ème compagnie du G.M.I.C.R. n° 3 à Violes. Ce groupement avait son "siège" à Villeneuve les Avignon.
Je présume que l'on peut trouver des renseignements plus précis aux archives de la Défense à Vincennes.

je vous adresse un scan de la page du livre "Les Linh Tap" où figurent les positions des compagnies GMICR au 1er juin 1944.
http://img181.imageshack.us/img181/144/scan0024zk1.jpg

je pense que le nom pourrait être :
DO HUU VI
du nom d'un célèbre militaire indochinois.
Voir :
http://www.rcooper.0catch.com/edohuuvi.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pak 88
Spécialiste Bunkerarchéo
Spécialiste Bunkerarchéo
avatar

Nombre de messages : 524
Age : 50
lieu : Montpellier
Date d'inscription : 07/03/2006

MessageSujet: Les indochinois à Lattes un recit méconnu   Mar 21 Avr 2009 - 13:35

Nico avait fait un reportage sur des baraquement d'indochinois aux Saintes Maries de la Mer durant la guerre... Cette main d'œuvre travaillait sans nul doute aux salins, mais par la suite progressivement cette masse de travailleurs fut mise à disposition de l'effort de guerre nazi, et de l'organisation Todt

Prés de Montpellier ces Indochinois sont localisés à Lattes, sans doute au départ pour des travaux ruraux puis par la suite pour la construction des fortifs sur place...

Mais bien peu sont ceux qui s'en souviennent

Un bon lien :

http://www.travailleurs-indochinois.org/emplois.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jubilee
Modérateur 2 Languedoc - Bunkerarchéo
Modérateur 2 Languedoc - Bunkerarchéo
avatar

Nombre de messages : 1718
Age : 36
lieu : 11220 St Laurent de la Cabrerisse
Date d'inscription : 25/06/2006

MessageSujet: Re: Indochinois, Malgaches et autres sur le Südwall   Mar 21 Avr 2009 - 13:46

Interessant tout plein tout çà

_________________
Sylvain alias Jubilee


                2000               -                2010

Un comprimé n'est pas forcément un imbécile récompensé

Bon de commade du livre "L'aérodrome de Lézignan, Toute une Histoire !" : http://www.aerostories.org/~ext/commandes/LezignanComm.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David Mallen
Histoire locale d'Agde
Histoire locale d'Agde
avatar

Nombre de messages : 2104
Age : 43
lieu : AGDE
Date d'inscription : 31/05/2006

MessageSujet: Re: Indochinois, Malgaches et autres sur le Südwall   Mar 21 Avr 2009 - 14:27

Ils étaient aussi au camp d'agde dont certain encore de nos jours à Agde ainsi que des tchèques, belges, Juifs et Républicains Espagnols et Républicains Espagnols Catalan comme mon Grand Père Maternel .

A Agde en sept 1940, le camp n°1 est affecté à la 1er Légion de travailleurs indochinois, ils seront environ 3300
Venus volontairement pour travailler à la défense de la mère patrie dans les établissements de l'Etat, ou ils recevaient une prime de 2 à 5 francs par jours selon leur rendement ou spécialité, ils ne touchent qu'une prime de chômage d'un franc. Ils ressentent de plus en plus le mal du pays.Les compagnies de 80 hommes sont commandés par un sergent indochinois et un surveillant. Les cadres sont des anciens officiers.
Ils sont d'habiles artisans, participants à divers travaux agricoles. Leurs gouts culinaires surprennent la population et notamment celui prononcé pour les bourgeons de vignes, n'est pas apprécié!!
Ils apportent un brin d'exotisme à la vie de plus en plus pénible de la population agathoise, qui appréciera durant leur séjour deux fêtes du Tet, avec la danse du Dragon.



voici les Tcheques lors d'un défilé en 39 dans le camp



Dernière édition par Stützpunktgruppe Agde le Mar 21 Avr 2009 - 22:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EKAERGOS
Spécialité: armement
Spécialité: armement
avatar

Nombre de messages : 1904
Age : 57
lieu : Grand Sud
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Belges en 39 ?   Mar 21 Avr 2009 - 21:04

Stützpunktgruppe Agde a écrit:
Ils étaient aussi au camp d'agde dont certain encore de nos jours à Agde ainsi que des tchèques, belges, Juifs et Républicains Espagnols et Républicains Espagnols



voici les Belges lors d'un défilé en 39 dans le camp


Des Belges? En 1939? de plus équipés à la française?
Il n'y a pas un problème car en 1939 la Belgique espère rester en dehors du conflit et n'aurait pas autorisé la mise sur pied d'unités 'belges" en France
A moins qu'il ne s'agisse d'anciens des "Brigades Internationales" engagés ans la Légion au même titre que les ex-républicains espagnols ou que la photo se situe en Mai,Juin 40 après l'invasion de la Belgique le 10 Mai 40 ???
A part çà je ne vois pas
Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David Mallen
Histoire locale d'Agde
Histoire locale d'Agde
avatar

Nombre de messages : 2104
Age : 43
lieu : AGDE
Date d'inscription : 31/05/2006

MessageSujet: Re: Indochinois, Malgaches et autres sur le Südwall   Mar 21 Avr 2009 - 22:34

Autant pour moi rectification faite mais c'est bien les Tcheques arrivés sur Agde le 20 sep 39 équipés de matériels français ils participeront à la campagne de France avec un effectif de 11000 hommes

voici un quart de ma collection d'un tchèque passé au camp d'agde avec ces campagnes




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loïc

avatar

Nombre de messages : 24
Age : 40
lieu : Auvergne
Date d'inscription : 09/07/2008

MessageSujet: Re: Indochinois, Malgaches et autres sur le Südwall   Jeu 23 Avr 2009 - 10:35

Bonjour, à noter tout de même que les Belges qui formaient la 4e communauté étrangére de France vont être d'une part mobilisés dans leur Armée et d'autre part avec l'invasion de leur pays vont se repliés en France, en particulier en Languedoc, où non seulement des Compagnies de Travailleurs Belges mais aussi 30 Bataillons de Pionniers Belges vont être levés.

Quant à la 1ére Division d'Infanterie Tchécoslovaque de France formée au camp d'Agde, à la différence des 1ére et 2e Divisions Polonaises elle n'a pu être complétée à temps pour être engagée en tant que Division sur le front, ses 2 Régiments d'Infanterie ont néanmoins fait une partie de la campagne au sein de Divisions Françaises.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pak 88
Spécialiste Bunkerarchéo
Spécialiste Bunkerarchéo
avatar

Nombre de messages : 524
Age : 50
lieu : Montpellier
Date d'inscription : 07/03/2006

MessageSujet: Re: Indochinois, Malgaches et autres sur le Südwall   Ven 24 Avr 2009 - 7:37

Certes certes mais mes indochinois dans tout ça ?
Et lattois de qui plus est...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
zaoky



Nombre de messages : 1
Age : 65
lieu : lyon
Date d'inscription : 24/05/2009

MessageSujet: Re: Indochinois, Malgaches et autres sur le Südwall   Dim 24 Mai 2009 - 11:38

je voulais vous signaler la sortie d'un livre consacré à cette histoire des travailleurs indochinois pendant la seconde guerre mondiale :

http://www.actes-sud.fr/ficheisbn.php?isbn=9782742782222

et aussi

http://www.travailleurs-indochinois.org/livre_pierre_daum.htm

.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SIDI BRAHIM

avatar

Nombre de messages : 73
Age : 62
lieu : DRAGUIGNAN (VAR)
Date d'inscription : 17/05/2009

MessageSujet: Re: Indochinois, Malgaches et autres sur le Südwall   Dim 24 Mai 2009 - 12:03

Dans le Var, dans la région de Puget sur Argens et Frejus on a gardé le souvenir des Indochinois et des Malgaches... Soldats d'abord puis organisés en compagnies de travailleurs avec encadrement militaire..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
agneti
Modérateur général - Archiviste
Modérateur général - Archiviste
avatar

Nombre de messages : 1767
Age : 47
lieu : Marseille 14ème
Date d'inscription : 29/11/2007

MessageSujet: Re: Indochinois, Malgaches et autres sur le Südwall   Lun 31 Aoû 2009 - 6:53

Des infos détaillées avec les dates et les lieux sur les Indochinois en Provence résistants ou dans les troupes alliées :
http://www.anai-asso.org/NET/document/le_temps_de_la_guerre/le_temps_de_la_guerre_19401955/2_en_europe/les_indochinois_de_loperation_dragoon_1944/index.htm

_________________
Membre de l'association Fortifications de Marseille et des Bouches-du-Rhône
http://www.fortificationsdemarseille.lefrioul.fr/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fortificationsdemarseille.lefrioul.fr/
Admin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 13964
Age : 50
lieu : Le Girmont Val d'Ajol (88) ex : Grasse, Nice, Antibes
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: Indochinois, Malgaches et autres sur le Südwall   Sam 12 Sep 2009 - 3:40

Image déjà vue sur le forum:




Notez: malgré les travaux de fortification...il y a encore des baigneurs sur la plage dans l'eau !!!


ZONE LIBRE SOUS SURVEILLANCE - Le long des côtes des Bouches-du-Rhône entre La Ciotat et Les Lecques, des soldats de l’infanterie coloniale prisonniers de guerre effectuent des travaux de fortification sous l’oeil d’un sous-officier français. En ce printemps-été 1943, il s’agit de s’opposer à un éventuel coup de force allié qui ne se produira qu’un an après, avec le débarquement en Provence. Division du travail : le gradé français surveille de près les manoeuvres indochinois à la tâche tandis que la sentinelle allemande regarde dans le lointain. (ECPAD)

FX
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sudwall.superforum.fr
dpipet

avatar

Nombre de messages : 923
lieu : BDR
Date d'inscription : 02/08/2008

MessageSujet: Re: Indochinois, Malgaches et autres sur le Südwall   Mer 27 Oct 2010 - 6:12

expo gratuite sur les travailleurs indochinois à la poudrerie de St-Chamas (1939-1952), le jeudi et le vendredi, jusqu'au 29/10, de 14h à 17h, au musée municipal Paul Lafran (Place des Pénitents, 13250 St-Chamas)


___________________________________________________________________________


en ce qui concerne la période d'occupation, juste deux photocopies d'une correspondance au sujet de la mise à disposition au bénéfice des allemands, de main d'œuvre indochinoise féminine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 13964
Age : 50
lieu : Le Girmont Val d'Ajol (88) ex : Grasse, Nice, Antibes
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: Indochinois, Malgaches et autres sur le Südwall   Lun 6 Fév 2012 - 9:04

Des Indochinois aussi dans l'OT à Fréjus en janvier 1944 (75 ème compagnie de travailleurs indochinois) logés au Camp Galieni

Les travailleurs Indochinois réquisitionnés à la déclaration de guerre pour être employés dans les usines d'armement en Métropole. Ces quelque 20.000 "requis" dépendaient du Service de la Main d'Oeuvre Indigène (MOI), rattaché au Ministère du Travail. Ils étaient organisés quasi militairement en "compagnies" et "légions", chaque compagnie (environ 250 hommes) ayant à sa tête un encadrement européen, assisté d'un "surveillant major"/interprète indigène.

Fx
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sudwall.superforum.fr
Admin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 13964
Age : 50
lieu : Le Girmont Val d'Ajol (88) ex : Grasse, Nice, Antibes
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: Indochinois, Malgaches et autres sur le Südwall   Lun 13 Fév 2012 - 9:48

Indochinois au travail pour l'AR 242 région de Toulon-Hyères:

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sudwall.superforum.fr
Admin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 13964
Age : 50
lieu : Le Girmont Val d'Ajol (88) ex : Grasse, Nice, Antibes
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: Indochinois, Malgaches et autres sur le Südwall   Lun 23 Avr 2012 - 12:00

ebay .de:

Frankreich-Soldaten-Stadt-Neger-Meldestelle-Avignon-Freiwillige-Wehrmacht

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sudwall.superforum.fr
régis

avatar

Nombre de messages : 340
Age : 65
lieu : frontignan
Date d'inscription : 05/01/2010

MessageSujet: Re: Indochinois, Malgaches et autres sur le Südwall   Dim 10 Mar 2013 - 15:20


bonsoir

je vous l'ai déjà dit je reprends ma modeste participation au forum study
en espérant que les sujets restent d'actualité lol!

indochinois devant leur cabane "chemin de la coste" à Frontignan

ils ont pas l'air trop malheureux quand même ils avaient de vélos car derrière la photo

le "réparateur" de l'époque l'a mentionné


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David Mallen
Histoire locale d'Agde
Histoire locale d'Agde
avatar

Nombre de messages : 2104
Age : 43
lieu : AGDE
Date d'inscription : 31/05/2006

MessageSujet: Re: Indochinois, Malgaches et autres sur le Südwall   Dim 10 Mar 2013 - 15:41

Superbe Régis !!!! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Indochinois, Malgaches et autres sur le Südwall   

Revenir en haut Aller en bas
 
Indochinois, Malgaches et autres sur le Südwall
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Karen Blixen : Out of Africa ... Et autres oeuvres
» Contes (Perrault et autres)
» [Big Brother] Périclès espionne (entre autres) FaceBook
» Shinobi, le jeu : discussions et autres blablas
» Moi je, etc ... et autres bd de filles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sudwall :: L'ORGANISATION TODT, LE R.A.D SUR LA COTE MEDITERRANEENNE-
Sauter vers: