étude des fortifications allemandes sur la côte méditerranéenne en France
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 défense de plage anti-débarquement en corse

Aller en bas 
AuteurMessage
nussknacker

avatar

Nombre de messages : 28
Age : 57
lieu : Le Havre
Date d'inscription : 13/05/2012

MessageSujet: défense de plage anti-débarquement en corse   Ven 25 Mai 2012 - 15:29

Bonjour a tous


ci dessous copie du post que j'ai fait sur AW en 2010
bonne lecture

Nuss
-----------------------------------------------------------------------
Hello hello
Je les attire….. les munitions …hélas pas les filles snif !!!
Voila une découverte assez originale que j’ai faite cet été sur la plage ou je passe mes vacances , en Corse chaque année ,depuis …..1968.

C’est en marchant le long de la plage que j’ai fait cette découverte, elle était sous 40cm d’eau et au ¾ sous le sable et à moins de 1metre du bord de plage, et quand je vois de la rouille…je ne peux pas m’en empêcher , il faut que je regarde de plus prés .je m’avance dans l’eau et en quelques secondes j’enlève le sable , je prends dans les mains cette boite a chaussure…et la je me dit…merdum…on dirait une mine anti char française…
Dans le doute , je dépose l’objet un peu plus loin du bord dans 1m50 d’eau. (principe de precaution)

Retour a la maison : allumage du PC et recherche dans mes archives du NET, bingo c’est bien cela.
Je retourne sur place avec un appareil photo sous marin pour immortalisé la decouverte + tel portable pour apeller le Cross Med.

Sans les bottes !!!


avec les poissons !!


A comparer avec l’original…


je téléphone au Cross, pour leur signaler la découverte, en précisant , l’endroit (point GPS) et en précisant le type d’engin, en me permettant d’insister que j’étais sur à 100% et de la dangerosité eventuelle de celui-ci.
Moins de 5 minutes après, appel des gendarmes sur mon portable, quelques explications, et prise en compte de celles-ci.
Voila les gendarmes qui arrivent moins de 30 minutes après l’appel au Cross, évacuation de la plage+ balisage


Entre temps appel des pompiers du secteur , et de l’officier de permanence de la marine nationale de Toulon (lequel me demande si je suis bien la même personne qui a l’habitude de signaler fréquemment des découvertes d’engins…bein oui !

Puis appel des demineurs qui confirme mon diagnostic (par la description de l’engin)

Rdv est pris pour le lendemain matin pour élimination de l’engin

L’Article de journal..(avec quelques erreurs, mais c’est pas grave, j’etais un plongeur a pied !!!)


le matin
les gendarmes ont récupérés les démineurs a l’aérodrome de propriano
les fourgons



préparation du repérage par le GPD (Equipe de Pro, comme à l'habitude que ce soit en mediterrannée ou en Normandie)







Décision de détruire l’engin sur place , car trop dangereux
préparation de la charge destructrice (on devine Nuss dans la dune en arrière plan)





La charge est posée (explosion a venir)



la SNSM a auparavant alerter les plagistes pour qu’il n’y ai pas de baigneur dans l’eau dans un rayon de 800 mètres (onde de choc sous marine, bien plus dangereuse pour les poumons)



l’explosion


les dégâts (faibles) collatéraux (j’ai récupéré avec mon fils tout le poisson mort , pour les cuisiner/manger et éviter un gaspillage inutile) = 3 kilos de petite friture et deux kilos de mulets.





Le film….