étude des fortifications allemandes sur la côte méditerranéenne en France
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Bor 003, M.K.B 3./627, Mauvanne (Hyères, 83)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Admin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 14061
Age : 51
lieu : Le Girmont Val d'Ajol (88) ex : Grasse, Nice, Antibes
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Bor 003, M.K.B 3./627, Mauvanne (Hyères, 83)   Mar 7 Mar 2006 - 11:39

Laughing 2 liens sur la Batterie de Mauvanne près de Hyères (Colline du Galoupet): Dec 1943 3/MAA 627 4 X 15 cm C/36

http://pageperso.aol.fr/necropolesvar/837.html
http://membres.multimania.fr/barkmann/document/militaria/mauvanne.html

FX


Dernière édition par Admin le Mer 26 Nov 2008 - 5:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sudwall.superforum.fr
Bruno44

avatar

Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 07/03/2006

MessageSujet: Re: Bor 003, M.K.B 3./627, Mauvanne (Hyères, 83)   Mar 7 Mar 2006 - 16:01

simpa tes liens

merci beaucoup pour ces pages qui sont vraiment interessant et qui donnent bien envie d'aller le visiter!


amicalement

Bruno Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MDS

avatar

Nombre de messages : 157
lieu : Seillans (Var )
Date d'inscription : 07/03/2006

MessageSujet: Re: Bor 003, M.K.B 3./627, Mauvanne (Hyères, 83)   Mer 8 Mar 2006 - 6:57

Bonjour,
la dernière fois que j'ai voulu revoir ces ouvrages, le chemin était barré et privé... dommage...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.wanadoo.fr/museedusouvenir/
Admin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 14061
Age : 51
lieu : Le Girmont Val d'Ajol (88) ex : Grasse, Nice, Antibes
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: Bor 003, M.K.B 3./627, Mauvanne (Hyères, 83)   Mer 8 Mar 2006 - 11:21

Effectivement depuis peu le chemin en terre qui mème à la batterie est fermé d'une chaine. Il fo laisser sa voiture en bordure et monter à pince par le chemin (800 m de bonne marche..une, deux...une... deux...!!!). Eviter de traverser tout droit à travers les vignes, les proprios du domaine vinicole "DOMAINE DE MAUVANNE" = bon pif rosé du Var drunken ) vont pas trop aprécier si ils vous chopent au milieu des plantations Mad . La Batterie qui était encore il y a quelques années domaine militaire de la Marine Nationale, a été cédé ya pas trop longtemps à la ville de Hyères pour faire un "centre de rééducation pour la jeunesse délinquante" (ouvert le week end et jours férié). Sinon le reste du temps le site est vide de tout ame...

FX
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sudwall.superforum.fr
Admin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 14061
Age : 51
lieu : Le Girmont Val d'Ajol (88) ex : Grasse, Nice, Antibes
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: Bor 003, M.K.B 3./627, Mauvanne (Hyères, 83)   Jeu 23 Mar 2006 - 14:22





Kelkes images biens connues illustrant la prise héroique de la Batterie de Mauvanne par les Commandos d'Afrique le 17 Août 1944...sauf que celles ci ont été prises lors d'une scène de reconstitution pour le Service Cinématographique des Armées... en janvier 1945 (en même temps qu'un film pour illustrer les combats des unités françaises pendant le Débarquement de Provence= la même chose pour les scènes de reconstitution de la prise du Cap Nêgre). Rolling Eyes Pour preuve les uniformes portés ici par les Commandos (surtout le casque) ne correspondent pas à la tenue de combats d'Août 1944 qu'avaient les hommes de Ducourneau lors cette action d'éclat.

FX
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sudwall.superforum.fr
Admin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 14061
Age : 51
lieu : Le Girmont Val d'Ajol (88) ex : Grasse, Nice, Antibes
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: Bor 003, M.K.B 3./627, Mauvanne (Hyères, 83)   Sam 6 Mai 2006 - 9:13

2 nouvelles images de Mauvanne:

Casemate M 272 pour 150 mm:


L'arrière du PDT M 262a:


FX
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sudwall.superforum.fr
Admin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 14061
Age : 51
lieu : Le Girmont Val d'Ajol (88) ex : Grasse, Nice, Antibes
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: Bor 003, M.K.B 3./627, Mauvanne (Hyères, 83)   Ven 7 Juil 2006 - 8:56

Extrait de"LES COMMANDOS D'AFRIQUE" du général Bouvet, article paru en 1966 dans la revue HISTORIA MAGAZINE 2EME GUERRE MONDIALE N°74:


"..j'apprend la présence à quelques centaines de mètres au de la route, sur un terrain appartenant à l'actrice de cinéma Simon Berriau (le terrain de Mauvannes), d'un batterie côtière de la Kriegmarine, entièrement sous béton et entourée d'un champ de mines. Elle serait fortement occupée et est dominée par la crête que doivent enlever les américains.

Il est donc normal, avant de poursuivre l'exploitation, de la faire reconnaitre par Ducourneau. Ce dernier ne devra, en aucun cas, l'attaquer.

Or, à 15 heures, mon bouillant capitaine entrainé dans son élan, l'attaque par surprise. Avec son remarquable sens du terrain et son intrépidité, il la contourne, évite miraculeusement les mines avec une soixantaine d'hommes qu'il a pris avec lui.

Il surprend la première casemate, enlève la deuxième, mais, un instant surpris, les allemands du poste de tir et des deux dernières casemates se ressaisissent.

Le combat est violent, les corps à corps ne sont pas rares. Vers 17 heures, la situation de Ducourneau devient critique. Les chars maéricains me refusent l'appui que je sollicite (...).

Je fonce pour le féliciter et l'attraper en même temps pour cette imprudence... Mes commandos, déchainés, poussent devant eux une centaine de colosses blonds, les mains derrière la nuque. C'est la moitié de la garnison de mauvannes. L'autre est morte...

Chez Ducourneau, une trentaine de pertes, dont 15 morts, mais les pièces d'artillerie de gros calibres sont tombées intactes entre nos mains et leurs gueules puissantes, sortant des embrasures, ne sont plus dangereuses pour l'escadre alliée.

Je sà l'intérieur des ouvrages, au milieu des éclats de mortiers que ces messieurs d'Hyères nous jettent à la figure et qui me tuent, non loin de moi, un photographe américain.

Je pénètre dans une casemate. Un grand corps allongé se soulève à peine à mon entrée. C'est le commandant allemand de l'ouvrage, un capitaine de frégate, étendu avec une horrible blessure au ventre...Il me demande alors un dernier service: faire dire à sa fille en allemagne que son honneur de marin est sauf. il me félicite sur la valeur de la troupe que je commande et qui l'a vaincu.

Je ne peux me défendre d'une profonde émotion devant cet ennemi qui sait mourir en soldat et en gentleman, et je lui fais rendre les honneurs devant ses hommes lorqu'il s'éteint sans une plainte, quelques minutes après ma visite.

Comme je l'avais promis, je lui ai rendu le service demandé. quelques 7 années plus tard, passant à Mauvannes, je n'ai pu résister au désir d'aller me recueillir sur la tombe de cet adversaire et, en entrant dans la batterie abandonnée et sans canon, j'ai recherché vainement, dans la végétation qui en couvre les pentes, la tombe du capitaine de frégate de la Kriegmarine..."


FX
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sudwall.superforum.fr
Admin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 14061
Age : 51
lieu : Le Girmont Val d'Ajol (88) ex : Grasse, Nice, Antibes
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: Bor 003, M.K.B 3./627, Mauvanne (Hyères, 83)   Ven 3 Nov 2006 - 15:24

La Batterie de Mauvanne en 2005 (cliquer sur les photos pour agrandir):

http://www.fortiff.be/iff/index.php?p=2239

On y découvre l'ancienne batterie française d'avant 1914 et la batterie cotière allemande de 1944.

Fx
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sudwall.superforum.fr
rommel

avatar

Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 10/01/2007

MessageSujet: Re: Bor 003, M.K.B 3./627, Mauvanne (Hyères, 83)   Mer 10 Jan 2007 - 8:17

Admin a écrit:
Effectivement depuis peu le chemin en terre qui mème à la batterie est fermé d'une chaine. Il fo laisser sa voiture en bordure et monter à pince par le chemin (800 m de bonne marche..une, deux...une... deux...!!!). Eviter de traverser tout droit à travers les vignes, les proprios du domaine vinicole "DOMAINE DE MAUVANNE" = bon pif rosé du Var drunken ) vont pas trop aprécier si ils vous chopent au milieu des plantations Mad . La Batterie qui était encore il y a quelques années domaine militaire de la Marine Nationale, a été cédé ya pas trop longtemps à la ville de Hyères pour faire un "centre de rééducation pour la jeunesse délinquante" (ouvert le week end et jours férié). Sinon le reste du temps le site est vide de tout ame...

FX

slt, j'aimerais aller fair un peu d'air soft avec mon équipe et je me demander si je pouvais aller a la batterie pour en fair mais la tu me dit qu'il y a des jeunes Crying or Very sad Crying or Very sad Crying or Very sad y en a t'il souvent ?? parce que le site est superbe. Dans l'équipe nous sommes tous un peu pationné par la seconde guerre est nous allons surtout pas détruire c'est antiquité. La mairie de hyere devrait plutot les restaurers car il y a beaucoupe de visiteur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MB

avatar

Nombre de messages : 30
Age : 44
lieu : Carcassonne
Date d'inscription : 13/03/2006

MessageSujet: Re: Bor 003, M.K.B 3./627, Mauvanne (Hyères, 83)   Jeu 11 Jan 2007 - 8:09

Voici quelques clichés perso tirés cet été :


http://www.wistiti.fr/developpement-photo/galerie/criteres-nivo2.asp?choix=theme&theme=4

Entrez mauvanne dans la recherche de galerie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rommel

avatar

Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 10/01/2007

MessageSujet: Re: Bor 003, M.K.B 3./627, Mauvanne (Hyères, 83)   Lun 15 Jan 2007 - 8:40

c'est vraiment un trés beau site !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 14061
Age : 51
lieu : Le Girmont Val d'Ajol (88) ex : Grasse, Nice, Antibes
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: Bor 003, M.K.B 3./627, Mauvanne (Hyères, 83)   Lun 15 Jan 2007 - 10:13

Effectivement ce site est un des plus beau du Südwall....et surtout un des plus émouvant quand on pense a ce qui s'est passé sur place (les traces de combats le prouvent encore = impacts de mitraillages sur les casemates)...voir l'historique des comabts pour Mauvanne.

Il mériterait un classement aux monuments historiques. Je fantasme un peu drunken en imaginnant un mémorial sur le débarquement de Provence...bien autre chose que celui du Faron (un peu désuet tout de même).

Quand vous irez sur place visiter la batterie, ayez une pensée pour les Commandos d'Afrique qui sont tombés là...pour un objectif qui était nullement prioritaire. Un monument avec plaque est implanté devant une casemate...un autre similaire est au bord de la route nationale.

Fx
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sudwall.superforum.fr
chazette A
Spécialiste Bunkerarchéo - Artillerie - Archives Armée Allemande
Spécialiste Bunkerarchéo - Artillerie - Archives Armée Allemande
avatar

Nombre de messages : 1362
Age : 51
lieu : Paris - Nantes
Date d'inscription : 22/02/2007

MessageSujet: La batterie de Mauvanne   Jeu 22 Fév 2007 - 18:33

Combat pour la prise de la batterie de Mauvanne.
Par A Chazette

Beaucoup d’écrits, traitant à la fois du débarquement en Normandie et des défenses côtières allemandes, ont déjà été publiés par le passé et notamment sur la seule position encore équipée actuellement de ses canons, la non moins célèbre batterie de Longues sur mer. Si ce débarquement attire le plus souvent auteurs et lecteurs, il ne faut pas occulter le débarquement de Provence, qui permit en août 44 d’accentuer la pression des alliés sur les forces allemandes et ainsi de les pousser à une retraite rapide. Dans le domaine de la fortification la batterie de Longues sur mer construite en Normandie, avait aussi une petite sœur jumelle installée quant à elle à Mauvanne près de Toulon et qui fut attaquée le 18 août 1944 par les forces françaises appartenant aux commandos d’Afrique. Nous allons, dans les lignes qui suivent, vous narrer cette histoire dont l’action permit d’ouvrir la route de Toulon à l’armée française.

La batterie de Mauvanne au début du XXe siècle.

La rade d’Hyères, permettant d’abriter une escadre navale ou bien un débarquement de troupes hostiles, devait en ce début de siècle être protégée par un certain nombre de positions défensives devant battre à la fois le large et les abords de la côte. Dans ce but plusieurs batteries vont ainsi voir le jour dans les îles d’Hyères et dans la presqu’île de Giens. La batterie de Mauvanne, érigée à la fin du XIXe siècle, fut de celle-là. Cette batterie, d’une centaine de mètres de longueur sur cinquante mètres de large, abritait en 1904 trois mortiers de 270 mm Mle 1889 montés sur des plates-formes. Entre la première et la deuxième pièce un puits de monte charge permet d’alimenter les canons en munitions provenant du magasin inférieur. Ce dernier, dont l’entrée est située en arrière des emplacements de tir, comporte une galerie centrale desservant quatre salles voûtées en maçonnerie affectée en tant que magasin aux amorces, magasin aux détonateurs, d’atelier de chargement et magasin à poudre. Entre la deuxième et la troisième pièce se tient le magasin de combat bétonné ménagé dans la traverse, puis un peu plus loin se dresse une citerne, un second magasin et le poste de conduite de tir. Enfin une enceinte maçonnée en front de gorge assure la protection extérieure de la batterie. A la fin du premier conflit mondial la batterie de mortiers de 270 mm de Mauvanne à complètement été désarmée.

La marine allemande s’installe à Mauvanne.
Le Détachement d'Artillerie de Marine n° 627 Marine-Artillerie-Abteilung 627 est constitué le 16 décembre 1943 sur la côte d'Azur, puis subordonné au "commandant de la défense maritime de la Riviera française". Le PC de l'état-major du groupe s'installe alors dans la presqu'île de Giens, mais au printemps 1944 ce dernier est transféré à San Salvadour sur le mont des Oiseaux (code : Tor 051). Cette formation, qui est chargée à la fois de la protection lointaine de la rade et des îles d’Hyères, du Golf de Giens et par delà même de Toulon, dispose pour se faire de cinq batteries regroupées au sein du Untergruppe "Hyère". Ce dispositif comporte alors les positions d’artillerie suivantes réparties comme suit : A l’ouest une batterie de 13,8 cm SKC/10 KL/40, provenant de Giens, a été réinstallée près de San Salvadour, au centre une batterie de 12 cm C/78-16 (f) se dresse à la Badine près de Giens, au nord l’ancienne batterie de Mauvanne est réarmée par des canons de 15 cm TbKC/36 et à l’est sur le Cap Bénat s’échelonne une batterie de 10,5 cm K445 (f). Enfin la MAA 627 a détachée sa cinquième batterie au cap Dramont près de St-Raphaël. La batterie de Mauvanne 3./MAA 627 est dirigée par l’Oberleutnant MA d.R Ernst Gfrörer en poste du 16 décembre 1943 au 28 août 1944 date de sa captivité ; en outre il aura pour adjoint le Leutnant MA d.R Hubert Kirchner en place du 20/6/44 au 28/8/44. Sur place les Allemands édifient un important poste de conduite de tir type M262 avec observatoire inférieur et salle de télémétrie à l’étage, quatre casemates type M 272 abritant les pièces de 15 cm TbKC/36, une soute à munitions bétonnée réalisée près de l’éperon ouest, une plate-forme pour canon antiaérien de 2 cm Flak, ainsi qu’une plate-forme d’artillerie installée dans l’enceinte même de l’ancienne batterie française permettant d’extirper une des pièces de 15 cm hors de sa casemate. En outre en dehors du fort, servant au logement des artilleurs de marine, certains locaux ex-français sont aussi réemployés comme par exemple le magasin de combat ou la citerne alimentant toujours la batterie en eau potable. Du coté du plan de feu la batterie est axées en direction des îles d’Hyères pour battre la totalité de la rade de Gien au Lavandou, hormis bien sur la possibilité de tir sur tout l’horizon pour la seule pièce pouvant être positionnée sur la sellette de sa plate-forme. Comme chacun peu le constater cette batterie tardive n’est pas proprement dit un point d’appui important de par sa conception même, mais un maillon défensif muni de canons modernes, qui va jouer un rôle primordial dans la défense de Toulon, car sa présence à l’est protège le principal nœud routier permettant d’accéder à la ville. C’est cette histoire que nous allons maintenant vous dévoiler.
Attention si vous voulez visiter le site de la batterie, la position est toujours actuellement gardiennée par la Marine nationale et son accès réglementé, nécessite une autorisation officielle.

Les combats pour la prise de la batterie.
Comme nous l’avons déjà précisé la position stratégique de la batterie de Mauvanne lui permet d’une part de couvrir la rade d’Hyères et le Golfe de Giens et d’autre part de contrôler le principal accès Est menant à Toulon. La batterie, gênant très sensiblement l’avancée française pour la prise de Toulon, doit à tout pris être enlevée. Cette mission revient donc aux Commandos d’Afrique du lieutenant-colonel Bouvet déjà très expérimentés dans les actions coups de poing comme par exemple les combats pour Pianosa et leur participation à la prise de l’île d’Elbe. Cette unité formée le 12 décembre 1942, participe aux combats de Bizerte, libère la Corse et participe à divers actions en Italie. Le 14 août 1944 la formation embarque sur le « Prince David », le « Prince Albert » et le « Princess Beatrix » pour se diriger vers les côtes du Lavandou en tant que force de frappe préliminaire. Dans la nuit du 14 au 15 août 1944 une des unités débarque à 0h10 sur la plage de Rayol sous le commandement du chef de bataillon Rigaud ; elle est suivit à 0h30 par le 1er Commando du capitaine Ducournau au pied du cap Nègre, puis du gros de l’effectif sur la plage du Canadel à 1h40. Au matin l’ensemble des troupes alliées débarque en force en Provence et c’est le début de la reconquête du territoire national pour de nombreux soldats français. Les jours suivant les Commandos d’Afrique progressent le long de la côte et le 17 au matin ils font leur entrée au Lavandou. Le lieutenant-colonel Bouvet établit son poste de commandement au Lavandou avec la structure d’état-major, le 1er Commando du capitaine Ducournau se positionne en pointe à La Londe les Maures, le 2ème Commando du capitaine d’Armagnac cantonne à Bormes les Mimosas et le 3ème Commando du capitaine Bonnard s’installe au cap Bénat. Au matin du 18 août, Bouvet donne l’ordre au capitaine Ducournau de pousser une reconnaissance au-delà de La Londe pour rejoindre et relever une unités appartenant au 7th Infantery Regiment du Col.Wiley H. O’MohundroTank, qui est appuyée par un char Destroyer M10 et trois Stuart M3A5. Sur place un lieutenant américain explique à Ducournau que des obus de 150 mm tombe régulièrement dans les environs en provenance d’une position allemande importante appelée Mauvanne. En outre le matin même, la tentative américaine pour réduire la batterie à échouée et le lieutenant américain ne veut plus faire prendre aucun risque à ses hommes et de ce fait refuse un appui feu au capitaine Ducournau. Ce dernier décide donc de faire une reconnaissance sur place après avoir rendu compte au lieutenant-colonel Bouvet. L’unité constituées de la 2ème section de choc (aspirant Maury), de la section de reconnaissance (aspirant Jeannerot), le service de santé (médecin Plancke) et la section de mortiers (sous-lieutenant Ducay) s’élancent tandis que la 1ère section de choc (aspirant Massé) et la section d’accompagnement (lieutnant Chochon) sont laissées en arrière. En tout près de 80 hommes progressent au milieu des vignes sous un soleil de plomb. Sur place les commandos tombent nez à nez sur des pancartes « Achtung Minen » et Ducournau décide alors de contourner le danger éventuel en progressant dans un fossé plein de ronces. Après une courte halte à mis pente le lieutenant-colonel Bouvet appel Ducournau à la radio « Pégase ici Soleil attention Mauvannes est un très gros morceau, il y a du béton partout » ; après quelques explications Bouvet donne le feu vert pour une mission d’attaque alors que celle-ci initialement n’était qu’une mission de reconnaissance. « Bon allez y lui dit Bouvet mais attention, faites au mieux des circonstances ». La section de mortier restée en arrière comme appui feu, la troupe repart de l’avant. Non loin de là elle se heurte au premier réseau de fils de fer barbelés. Les cisailles pratiquent des brèches puis la troupe s’avance sans bruit. Le capitaine Ducournau donne alors l’ordre de passer à l’attaque à droite s’élance, en tirant vers la batterie, la 2ème section de choc de l’aspirant Maury tandis qu’à gauche c’est la section de reconnaissance de l’aspirant Jeannerot qui fait le coup de feu. De leur coté les Allemands, alertés par les tirs, ripostent avec leurs armes automatiques. A gauche à vingt mètres de la première casemate M272 les commandos subissent leur premières pertes : l’aspirant Jeannerot est touché par une balle tandis que le sergent Moiselet en compagnie du caporal Boisdron sont fauchés à leur tour en tentant d’escalader la casemate. Du coté de la section Maury cela ne va mieux plusieurs soldats, dont le sergent chef Portejoie, s’effondrent sous le tir des mitrailleuses et les explosions des grenades à manche. La situation devenant rapidement critique Ducournau envoie un message radio au sous-lieutenant Ducay commandant la section de mortiers pour les appuyer d’un tir de barrage. Celui-ci s’exécute et les bombes de mortiers explosent sur et autour des casemates allemandes. L’effet est immédiats des soldats allemands sortent de la première casemate les bras en l’air en criant « Kamarad », toutefois la seconde résiste encore et c’est au corps à corps que les commandos d’Afrique vont l’enlever. Et là stupéfactions deux autres casemates, arborant leur canon de 150 mm pointé vers le large, se présentent face à eux. Sur ordre de Ducournau le sous-lieutenant Ducay envoie des fumigènes à l’aide de ses mortiers pour couvrir la progression des commandos. Partout le combat fait rage le plus souvent au corps à corps et à l’arme blanche. Les hommes, exténués par l’ascension et le combat, sont très irrités par les explosions, la poudre et la fumée qui se dégagent d’un peu partout. Le combat reste confus et il faut beaucoup de ténacité pour que les commandos viennent à bout des dernières casemates allemandes qui résistent encore. De nombreux marins se rendent en criant le peu de mots français qu’ils connaissent. La batterie est elle au mains des français ? Non car résiste encore le poste de direction de tir placé un peu plus bas sur la droite. Ducournau s’élance avec dix hommes dont l’aspirant Arnoult. Là aussi le corps à corps est inévitable, quelques marins se rendent rapidement mais quelques furieux irréductibles contre attaque avec fougue obligeant le capitaine à sortir de cette souricière. Entre temps les quelques marins prisonniers se sont fait la malle car leur gardiens ont été touché par des éclats de grenades à manche. Dans un dernier baroud les commandos s’élancent une seconde fois semant la mort sur leur passage. Il est 17h30 quand les derniers artilleurs de marine se rendent à leur infatigable adversaire.
A la fin du combat l’effectif des sections d’assaut des commandos a fondu de moitié, seul trente hommes sont encore valides alors que dans les rangs allemands on dénombre plus de quarante morts. Pendant que se déroulait les combats pour la prise de la batterie Mauvanne, le chef de bataillon Ruyssen (commandant en second des Commandos d’Afrique) se porte en jeep au devant des chars américains stationnés en attente en contrebas. Il exige que les blindés appuient l’attaque des commandos. Le lieutenant US s’exécute et fait avancer ses chars jusqu’à Saint-Nicolas, mais là il est pris à parti par des tirs de 150 mm provenant de Mauvanne. Ce dernier malgré les invectives de Ruyssen n’ira pas plus loin. Quelques minutes après les combats le lieutenant-colonel Bouvet arrive sur place. Sous la chaleur il parcours le site au milieu des cadavres et des arbustes en flamme puis arrivé auprès de Ducournau, le félicite pour son action tout en lui passant un savon car se dernier n’avait pas d’ordre formel ! Mais dans les Commandos les ordres formels sont de la pure théorie, alors que la pratique … !!!
Enfin tout est bien qui finit bien. Bouvet est ravi, de Lattre tout en étant surpris l’est aussi, alors que du coté américain c’est l’étonnement général ; comment quelques commandos ont pu venir à bout d’une très importante batterie d’artillerie côtière alors que même les blindés US n’ont pas voulu s’y engager.
Suite à cette histoire les américains décerneront même cinq Bronze Star Medals aux Commandos d’Afrique.

Photos :








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.histoire-fortifications.com
Admin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 14061
Age : 51
lieu : Le Girmont Val d'Ajol (88) ex : Grasse, Nice, Antibes
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: Bor 003, M.K.B 3./627, Mauvanne (Hyères, 83)   Dim 25 Fév 2007 - 9:19

Chaque fois que je me rend à Mauvanne ( déjà 5 visites), j'ai toujours une drole de sensation, un malaise et en même temps un apaisement...

...en pensant aux événements tragiques qui se sont déroulés sur ce site grandiose en août 1944. Les combats au corps à corps, les cris d'effroits des hommes fâce à la violence des armes et du bruit assourdissant des mitraillettes se répondant et des grenades pétantes dans les bunkers...et puis les morts au combat des deux camps, chacun ayant lutté pour défendre sa vie ou sa liberté. Et puis aujourd'hui sur place...un silence étrange, presque froid, inquiétant..;comme si il y avait des fantomes encore présents sur les lieux.

Fx
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sudwall.superforum.fr
chazette A
Spécialiste Bunkerarchéo - Artillerie - Archives Armée Allemande
Spécialiste Bunkerarchéo - Artillerie - Archives Armée Allemande
avatar

Nombre de messages : 1362
Age : 51
lieu : Paris - Nantes
Date d'inscription : 22/02/2007

MessageSujet: Re: Bor 003, M.K.B 3./627, Mauvanne (Hyères, 83)   Mer 18 Avr 2007 - 13:48

quelques plans de la batterie
AC



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.histoire-fortifications.com
Admin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 14061
Age : 51
lieu : Le Girmont Val d'Ajol (88) ex : Grasse, Nice, Antibes
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Mauvanne...coup au but!!!!   Mar 24 Avr 2007 - 10:20

Le PDT de la batterie de Mauvanne ( Leitstand M262) est toujours meutrie d'un impact trés important sur le devant de la toiture du poste de télémètrie.


photo de 1990 ( Franck HOUOT)

Impact surement fait par un obus d'un assé gros calibre ( obus de marine tiré par un navire allié croisant en rade d'hyères ou obus d'artillerie de campagne???).

Quelqu'un en sait un peu plus sur ce tir??? Je n'ai personnellement pas lu study quelque part que la batterie MKB Mauvanne ait eu à subir un bombardement naval... scratch

FX
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sudwall.superforum.fr
Dragoon

avatar

Nombre de messages : 146
Age : 49
lieu : Hérault
Date d'inscription : 30/12/2006

MessageSujet: Re: Bor 003, M.K.B 3./627, Mauvanne (Hyères, 83)   Dim 6 Mai 2007 - 8:29

Grâce au plan d'Alain Chazette, merci Alain, j'ai pu atteindre la casemate à munitions. Très difficile à trouver et accès pas facile, mais tant mieux car au moins elle reste en bon état et quel plaisir d'y trouver les portes d'origines.



Et oui la porte est complètement rouillée, dans un sale état et fermée par dessus le marché.

Est-ce que je rebrousse chemin :?:

Non, j'ai mis trop de temps à la trouver Mad

Et puis cela ne coûte rien d'essayer de l'ouvrir Rolling Eyes

cheers et là miracle, la poignée tourne comme dans du beurre et la porte s'ouvre du bout des doigts cheers à croire que les allemands l'ont graissée la veille. Une chose tout aussi incroyable, il reste une bonne partie des joints d'étanchéité. J'ai pieusement refermé la porte après mon passage.





A l'intérieur de l'ancien fort Français j'ai aussi trouvé une casemate qui n'apparait pas sur le plan d'Alain



J'ai d'abord pensé à un abri pour personnel mais compte tenu de l'épaisseur des racks à l'intérieur je suppose qu'il s'agit d'une soute à munitions



Dragoon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chazette A
Spécialiste Bunkerarchéo - Artillerie - Archives Armée Allemande
Spécialiste Bunkerarchéo - Artillerie - Archives Armée Allemande
avatar

Nombre de messages : 1362
Age : 51
lieu : Paris - Nantes
Date d'inscription : 22/02/2007

MessageSujet: Re: Bor 003, M.K.B 3./627, Mauvanne (Hyères, 83)   Dim 6 Mai 2007 - 11:14

mais si mais si c'est le magazin de combat n°I
AC
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.histoire-fortifications.com
chazette A
Spécialiste Bunkerarchéo - Artillerie - Archives Armée Allemande
Spécialiste Bunkerarchéo - Artillerie - Archives Armée Allemande
avatar

Nombre de messages : 1362
Age : 51
lieu : Paris - Nantes
Date d'inscription : 22/02/2007

MessageSujet: Re: Bor 003, M.K.B 3./627, Mauvanne (Hyères, 83)   Dim 6 Mai 2007 - 11:15

Et le plan de la soute allemande il est où le modele !!!?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.histoire-fortifications.com
Dragoon

avatar

Nombre de messages : 146
Age : 49
lieu : Hérault
Date d'inscription : 30/12/2006

MessageSujet: Re: Bor 003, M.K.B 3./627, Mauvanne (Hyères, 83)   Lun 7 Mai 2007 - 2:48

Moultes excuses Alain, je n'avais imprimé que le premier plan avec les batteries allemandes.
Au fait c'est quoi au juste un magasin de combat Suspect
Dragoon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 14061
Age : 51
lieu : Le Girmont Val d'Ajol (88) ex : Grasse, Nice, Antibes
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: Bor 003, M.K.B 3./627, Mauvanne (Hyères, 83)   Lun 7 Mai 2007 - 4:08

On en a déjà parler sur le forum ( voir pour la batterie Russe de Nice): un magasin de combat français de l'ex batterie française dâte des années 1930 ( obus et gargouses, avec un passe-munition).
A voir de semblables magasins de compbat à La Batterie du Cimetière Russe à Nice, à la batterie du Cap Brun à Toulon, à la batterie du Pin de Galle Toulon, à la batterie de Caveau sur l'ile de Pomègue à Marseille...

FX

Ps: Sympatoche le gnome en tenue camo... ton gamin???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sudwall.superforum.fr
Dragoon

avatar

Nombre de messages : 146
Age : 49
lieu : Hérault
Date d'inscription : 30/12/2006

MessageSujet: Re: Bor 003, M.K.B 3./627, Mauvanne (Hyères, 83)   Mar 8 Mai 2007 - 3:05

Et oui c'est mon petit soldat, le second est hors champ mais lui aussi était en tenue camouflage.
Dragoon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chazette A
Spécialiste Bunkerarchéo - Artillerie - Archives Armée Allemande
Spécialiste Bunkerarchéo - Artillerie - Archives Armée Allemande
avatar

Nombre de messages : 1362
Age : 51
lieu : Paris - Nantes
Date d'inscription : 22/02/2007

MessageSujet: Re: Bor 003, M.K.B 3./627, Mauvanne (Hyères, 83)   Mar 8 Mai 2007 - 15:48

C'est marant on a les mêmes !!!! Soldats cheers sunny
ici à Royan !
AC

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.histoire-fortifications.com
Admin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 14061
Age : 51
lieu : Le Girmont Val d'Ajol (88) ex : Grasse, Nice, Antibes
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: Bor 003, M.K.B 3./627, Mauvanne (Hyères, 83)   Lun 27 Aoû 2007 - 11:01

M272 en plan 3 D et images exemples de Mauvannes:
http://www.fortiff.be/regelbau/index.php?p=63

Fx
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sudwall.superforum.fr
Pilou

avatar

Nombre de messages : 42
Age : 45
lieu : Opio (06)
Date d'inscription : 27/08/2007

MessageSujet: Re: Bor 003, M.K.B 3./627, Mauvanne (Hyères, 83)   Mar 28 Aoû 2007 - 6:45

Quand-est-ce que l'on fonde une association et que l'on s'achète un petit Bunker dans le même genre... Bon, les hivers sont froids, mais à restaurer et à remettre sur pied c'est sympa....

Non ,???




Ok, je sors...

Pilou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bor 003, M.K.B 3./627, Mauvanne (Hyères, 83)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bor 003, M.K.B 3./627, Mauvanne (Hyères, 83)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 6Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Demande info secteur La Londe Les Maures (Var)
» a voir dans le var ?
» SUDWALL: Batt. Mauvanne
» Expo HYERES 16/17 OCT 2010
» [Collection] Audacieuse / E.D.I.C.A.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sudwall :: PROVENCE EST-
Sauter vers: