étude des fortifications allemandes sur la côte méditerranéenne en France
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
EXPOSITION " CANNES OCCUPEE 1942 -1944 " A CANNES DU 3 OCTOBRE 2017 AU 28 JUIN 2018 A L'ESPACE CALMETTE - ENTREE LIBRE . LES APRES MIDI DU LUNDI AU VENDREDI

Partagez | 
 

 Déminage désobusage après guerre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Admin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 14129
Age : 51
lieu : Le Girmont Val d'Ajol (88) ex : Grasse, Nice, Antibes
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Déminage désobusage après guerre   Lun 3 Déc 2007 - 10:21

A lire:
http://www.philippe.tailliez.net/article30.html

scratch Quelqu'un à une idée du 'Grand abri bétonné"  à Toulon???
http://www.philippe.tailliez.net/IMG/batiment_du_grs.jpg

actions du GNR en Avril 1945: Récupération de torpilles allemandes.
Elle participe à l’expertise des épaves sabordées et coulées en 1942 dans la rade de Toulon.Elle assure également la destruction de nombreuses mines allemandes

Le déminage n’est pas dans le programme initial des activités du G.R.S, mais les états- major ont une manière persuasive de poser des problèmes nouveaux aux unités placées sous leurs ordres. Les travaux de renflouement dans le port de Toulon, ainsi que la navigation dans la rade de Hyères étaient gênés par la présence de nombreuses mines allemandes. Le G.R.S. est invité à se joindre aux efforts des services spécialisés. C’est ainsi que le G.R.S. commença la chasse aux mines.

La première intervention sous-marine consista à sortir deux torpilles d’un sous-marin allemand sabordé et échoué devant la presqu’île de Saint Mandrier, mission sur mesures pour l’état major, car le commandant TAILLIEZ était officier torpilleur. Ces torpilles acoustiques intéressaient vivement les services des constructions navales.

Ensuite ce fut les mines, beaucoup de mines !
Pendant le nettoyage de la rade de Toulon, au cours d’une plongée, un chaland fut découvert par des scaphandriers avec dans son fond 27 cylindres alignés. Ce chaland allemand matérialisé par une bouée rouge, coulé non loin de la passe principale de Toulon était un danger permanent pour la navigation. Ordre fut donné de détruire cet obstacle et l’ingénieur maritime chargé de ce travail, prudent, fit surseoir au dynamitage et demanda une visite du site suspect par les plongeurs du G.R.S.

TAILLIEZ, COUSTEAU et DUMAS plongèrent donc sur l’épave et trouvèrent un grand chaland chargé de réservoirs couverts d’une végétation neuve. Après photographies de la cargaison insolite et examen de ces gros cylindres en aluminium, ils remontèrent à la surface avec une certitude : « Ce sont des mines ! ». Après examen des photos par les spécialistes de l’arsenal ingénieur du génie maritime, les mines empilées dans le chaland étaient parmi les plus diaboliques : acoustiques et magnétiques.

C’était l’épave du chaland « Sainte Geneviève » coulé devant le Lazaret et chargé de 27 mines du type L.M.B représentant près d’une vingtaine de tonnes d’explosif. La décision prise fut de délimiter une zone d’interdiction à la navigation. Le chaland sera balisé et protégé par une ceinture de bouées pendant huit ans avant d’être traité par une entreprise civile. (Société GRANDMANCHE).


http://www.philippe.tailliez.net/IMG/explosion_deminage.jpg

A la libération, la tache était immense, il fallait déblayer les eaux maritimes des mines de toute sorte semées par les belligérants. L’ordre d’urgence était : de sécuriser la navigation commerciale, indispensable à la vie du pays, par le déminage des ports et le dragage des routes océaniques et côtières jusqu’à la profondeur de 100 mètres. De détruire les engins contre le débarquement, infestant les plages et menaçant les pêcheurs côtiers.

Cette équipe de Méditerranée a successivement nettoyé les ports de Port-Vendres, Port la Nouvelle, Marseille. Il s’agissait de repérer, de repêcher si possible puis de détruire tous les engins dangereux : mines / projectiles, etc. enfouis dans la vase et présentant un danger pour les navires de commerce.

Cette mission cessa après deux années d’activité à la fin de 1947, se replia à Toulon et fut mise en veilleuse. Elle continuait cependant à exister sur le papier.


FX


Dernière édition par Admin le Jeu 12 Juin 2014 - 10:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sudwall.superforum.fr
Admin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 14129
Age : 51
lieu : Le Girmont Val d'Ajol (88) ex : Grasse, Nice, Antibes
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Déminage d'après guerre.   Lun 3 Déc 2007 - 10:26

Extrait de :
http://www.philippe.tailliez.net/article30.html

Toutes les zones dangereuses étaient interdites à la navigation. C’est pour ne pas s’être conformé à ce règlement qu’à l’été 1948 un chaland du port de SETE sauta sur une mine. Le chaland coula et fit trois morts. Cet accident fut à l’origine de la mission de déminage du LANGUEDOC

Déminage des cotes du LANGUEDOC
Le 5 mars 1949 la préfecture maritime de Toulon était informée par l’État Major Général de Paris, qu’à la suite de l’accident survenu devant Sète en 1948, la Marine Nationale était sollicitée par le M.R.U. pour prendre à son compte le nettoyage des dernières zones interdites, à savoir :

Zone du GRAU du ROI et SAINTES MARIE de la MER
Zone de FRONTIGNAN, SETE et embouchures de L’HERAULT
Zone du CANNET dans les Pyrénées Orientales

Le M.R.U. s’engageait à rembourser à la Marine, les dépenses de la mission de déminage de la 3ème Région Maritime. Paris demandant en conséquence une évaluation approximative des dépenses avant de donner son accord au M.R.U. Des visites des sites eurent lieu : Sète / Montpellier / Grau d’Agde / Grau du Roi / Saintes Marie de le Mer, en compagnie d’une équipe d’artificiers de la Pyrotechnie de Toulon.


Les Inscriptions Maritimes et Ponts et Chaussées signalèrent que depuis trois ans, plusieurs entreprises avaient commencé le déminage, détruisant un nombre considérable de mines. Le déminage et la destruction des mines étaient réalisés sans méthode aucune, de telle sorte qu’il n’y avait pas de certitude sur le déblaiement correct des zones. Sur 1400 mines mouillées (référence, archives allemandes) plus d’un millier avait été détruites, sans compter celles qui avaient pu sauter spontanément. Il fallait donc tout ratisser, cela représentait 250 kilomètres carrés par fonds divers dont une trentaine de kilomètres carrés par fonds de roche. Pour ces fonds rocheux il fallait aller voir en utilisant des scaphandriers, parmi lesquels, seuls les PLONGEURS AUTONOMES, pouvaient avoir un rendement efficace.


etc...

Fx


Dernière édition par Admin le Sam 3 Juil 2010 - 5:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sudwall.superforum.fr
P38-13
Spécialiste radariste et aviation
Spécialiste radariste et aviation
avatar

Nombre de messages : 829
Age : 75
lieu : Eyguières
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Déminage du Languedoc   Lun 3 Déc 2007 - 10:53

Bonsoir, il en restait et il en reste encore...pour preuve ces vues montrant l'explosion d'une mine marine à Agde Rochelongues en 1970 et bien sûr les résultats propres à améliorer l'ordinaire quotidien. Michel



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David Mallen
Histoire locale d'Agde
Histoire locale d'Agde
avatar

Nombre de messages : 2108
Age : 44
lieu : AGDE
Date d'inscription : 31/05/2006

MessageSujet: Re: Déminage désobusage après guerre   Lun 3 Déc 2007 - 11:59

Rectification ce n'est pas AGDE rochelongue mais Cap d'agde le môle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P38-13
Spécialiste radariste et aviation
Spécialiste radariste et aviation
avatar

Nombre de messages : 829
Age : 75
lieu : Eyguières
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Déminage du Languedoc   Lun 3 Déc 2007 - 13:01

Pris acte, j'y étais, mais ma mémoire, après plus de trente ans, me fait peut être défaut maintenant; j'étais persuadé que la mine que j'avais trouvé se situait à Rochelongue Merci Michel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
a200tq1977

avatar

Nombre de messages : 207
Age : 40
lieu : Fontenay-sous-Bois (94) - Sète (34)
Date d'inscription : 02/10/2006

MessageSujet: Re: Déminage désobusage après guerre   Sam 15 Déc 2007 - 7:19

Je me souviens que sur les côtes de l'étang de Thau, au lieu dit que l'on appelait "l'appontement de le Bordelaise" (ancienne usine de produits chimiques) entre Sète et Balaruc, il y avait encore il y a une 15aine d'années des enveloppes de mines sur le rivage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David Mallen
Histoire locale d'Agde
Histoire locale d'Agde
avatar

Nombre de messages : 2108
Age : 44
lieu : AGDE
Date d'inscription : 31/05/2006

MessageSujet: Re: Déminage désobusage après guerre   Sam 15 Déc 2007 - 14:51

david j'irai faire un tour avec l'appareil à photo d'ici qques jours car j'y bosse de temps en temps à l'usine
pour renseignements elle existe toujours cette usine mais elle fabrique des engrais depuis ces débuts
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NEDEX

avatar

Nombre de messages : 9
Age : 55
lieu : SUD OUEST
Date d'inscription : 02/11/2008

MessageSujet: Camion du service de déminage des Bouches du Rhône (13)   Dim 2 Nov 2008 - 4:59

bonjour a tous

service du déminage à Marseille

amicalement

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David Mallen
Histoire locale d'Agde
Histoire locale d'Agde
avatar

Nombre de messages : 2108
Age : 44
lieu : AGDE
Date d'inscription : 31/05/2006

MessageSujet: DEMINAGE APRES GUERRE   Sam 10 Jan 2009 - 6:16

Bonjour,

Savez vous s'il existe des documents ( photos ou rapport...etc...) sur le déminage des plages et champs du Languedoc Roussillon??
Pour ma part j'ai des photos des démineurs "prisonniers Allemands" sur Agde et Sète MAIS pas d'infos sur leurs nombres, temps de travail, lieux,champs de mines,logements ?? Qui faisait l'encadrement?
Au sujet de l'encadrement mon oncle maintenant décédé était en 1946 encadrant il faisait détecter des groupes de prisonniers Allemands avec des détecteurs US de type SCR-625 dans la région de Lattes, Pérols, Palavas.
Seul défaut trop jeune pour lui avoir demander toutes ces infos et s'il était toujours dans l'armée pendant cette période d'après guerre maintenant c'est trop tard Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 14129
Age : 51
lieu : Le Girmont Val d'Ajol (88) ex : Grasse, Nice, Antibes
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: Déminage désobusage après guerre   Sam 10 Jan 2009 - 6:27

Voir aux archives départementales les dossiers" déminage et reconstruction après guerre". Ils ont surement des docs.

Fx
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sudwall.superforum.fr
David Mallen
Histoire locale d'Agde
Histoire locale d'Agde
avatar

Nombre de messages : 2108
Age : 44
lieu : AGDE
Date d'inscription : 31/05/2006

MessageSujet: Re: Déminage désobusage après guerre   Sam 10 Jan 2009 - 6:36

en effet il va falloir que j'y retourne study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jubilee
Modérateur 2 Languedoc - Bunkerarchéo
Modérateur 2 Languedoc - Bunkerarchéo
avatar

Nombre de messages : 1719
Age : 37
lieu : 11220 St Laurent de la Cabrerisse
Date d'inscription : 25/06/2006

MessageSujet: Re: Déminage désobusage après guerre   Sam 10 Jan 2009 - 10:31

En effet les archives départementales sont de vrais mines de trésor

_________________
Sylvain alias Jubilee


                            2000                            -                           2010                            -                           2016

Un comprimé n'est pas forcément un imbécile récompensé

Bon de commade du livre "L'aérodrome de Lézignan, Toute une Histoire !" : http://www.aerostories.org/~ext/commandes/LezignanComm.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 14129
Age : 51
lieu : Le Girmont Val d'Ajol (88) ex : Grasse, Nice, Antibes
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: Déminage désobusage après guerre   Sam 3 Juil 2010 - 5:02

Création dune 'école de déminage:

MARSEILLE :crée en octobre 1944 par le Service Régional du matériel , l’instruction vise à former le personnel d’encadrement des équipes (souvent des prisonniers allemands) qui procèdent aux travaux de déminage.

Une école exitait aussi à Montpelier.

Avril 1945: Les Représentants avaient créé dès leur nomination des écoles un peu partout. On en comptait 33 localisées à :
Toulouse – Pavalas les flots – Marseille – Hyères – Cannes – Antibes – Nice – Menton

sources: deminex
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sudwall.superforum.fr
Admin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 14129
Age : 51
lieu : Le Girmont Val d'Ajol (88) ex : Grasse, Nice, Antibes
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: Déminage désobusage après guerre   Ven 13 Aoû 2010 - 5:05

2001: Plusieurs obus dans l’enceinte du centre hospitalier de Digne-les-Bains (04) sont transportés jusqu’à la déchetterie où les démineurs les feront exploser ; sur cette zone avait été installé un dépôt italien de munitions pendant la 2ème guerre.

http://www.robindesbois.org/dossiers/munitions_guerres_1103.pdf


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sudwall.superforum.fr
EKAERGOS
Spécialité: armement
Spécialité: armement
avatar

Nombre de messages : 1910
Age : 58
lieu : Grand Sud
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Papa,Maman la Bonne ....et l'Obus   Ven 13 Aoû 2010 - 21:56

Salut les Nissartes
Vous n'aviez rien oublié chez Mémé ?

http://www.laprovence.com/actu/region-en-direct/un-obus-charge-decouvert-dans-une-chambre-de-bonne

C'est hier soir en débarassant la chambre de bonne d'un appartement dont il venait de faire l'acquisition qu'un Niçois a découvert, derrière une armoire, à côté d'une affiche de la France libre, un obus chargé. Les pompiers ont alors fait évacuer l'immeuble, le tramway a été arrêté et le périmètre a été bouclé, informe Nice-Matin. En une demi-heure, les démineurs venus sur place parviennent à neutraliser l'engin, identifié comme étant un obus plein, français, phospho-éclairant. Prêt à exploser, il aurait soufflé la chambre de bonne. Selon les voisins, l'ancienne propriétaire de la chambre était "une vieille dame dans les 80 ans sans histoire".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 14129
Age : 51
lieu : Le Girmont Val d'Ajol (88) ex : Grasse, Nice, Antibes
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: Déminage désobusage après guerre   Sam 14 Aoû 2010 - 3:19

Une mémé explosive... ca doit ètre de ce genre là:




FX
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sudwall.superforum.fr
deminex



Nombre de messages : 17
Age : 58
lieu : Colmar
Date d'inscription : 14/12/2010

MessageSujet: c'est un peu mon sujet   Sam 18 Déc 2010 - 10:43

Je suis à la recherche des lieux de mémoire dédiés au démineurs, afin de compléter le site www.deminex.net
Pour d'autres interrogations, je suis à votre disposition.

Les démineurs n'ont pas de vocation répressive mais bien de sécurité.
Donc, si l'un des membres souhaite signaler un objet trouvé suceptible d'être dangeureux, la meilleure procédure consiste à marquer discrètement l'endroit, de relever le point au GPS et d'informer soit votre serviteur qui vous guidera vers le centre compétent et la personne compétente ou mieux, la commune sur laquelle la trouvaille a été effectuée.

Enterrer la découverte, ou la jetter dans un cours d'eau n'est pas une solution définitive: Notre objectif reste, dans la lignée de ceux qui nous ont précédé, de rendre le pays plus sûr pour nos enfants.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.deminex.net
deminex



Nombre de messages : 17
Age : 58
lieu : Colmar
Date d'inscription : 14/12/2010

MessageSujet: commentaire sur la photo   Sam 18 Déc 2010 - 10:48

Cette photo, plus haut, montre des démineurs de Marseille avec leur véhicule, mais à lyon;
Photo prise lors du Congès National du Syndicat des démineurs qui s'est tenu dans cette ville (dernier congrès avant liquidation du serrvice en 1947)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.deminex.net
agneti
Modérateur général - Archiviste
Modérateur général - Archiviste
avatar

Nombre de messages : 1767
Age : 47
lieu : Marseille 14ème
Date d'inscription : 29/11/2007

MessageSujet: Re: Déminage désobusage après guerre   Sam 18 Déc 2010 - 14:20

deminex a écrit:
Je suis à la recherche des lieux de mémoire dédiés au démineurs, afin de compléter le site www.deminex.net

Anse de Saint Estève sur l'île de Ratonneau à Marseille : la photo est sur le site mais je ne sais pas où.

_________________
Membre de l'association Fortifications de Marseille et des Bouches-du-Rhône
http://www.fortificationsdemarseille.lefrioul.fr/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fortificationsdemarseille.lefrioul.fr/
deminex



Nombre de messages : 17
Age : 58
lieu : Colmar
Date d'inscription : 14/12/2010

MessageSujet: Re: Déminage désobusage après guerre   Sam 18 Déc 2010 - 16:05

Je recherche sur le site, merci!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.deminex.net
kranken/Jean Philippe
Modérateur Provence Ouest / Fouilles Militaria
Modérateur Provence Ouest / Fouilles Militaria
avatar

Nombre de messages : 1740
Age : 49
lieu : Jnf.Div.244
Date d'inscription : 05/02/2007

MessageSujet: Re: Déminage désobusage après guerre   Sam 18 Déc 2010 - 23:32

ici : http://sudwall.superforum.fr/t2922-publications-de-photos-de-fouilles

Je regarderai si j'ai pas une meilleure photo ...

_________________
" Mais moi les dingues, j'les soigne, j'm'en vais lui faire une ordonnance, et une sévère, j'vais lui montrer qui c'est Raoul.
Aux quatre coins d'Paris qu'on va l'retrouver, éparpillé par petits bouts façon puzzle...
Moi quand on m'en fait trop j'correctionne plus, j'dynamite... j'disperse... j'ventile..."
- Les Tontons Flingueurs -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erkennungsmarken-ww2.highforum.net/
Admin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 14129
Age : 51
lieu : Le Girmont Val d'Ajol (88) ex : Grasse, Nice, Antibes
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: Déminage désobusage après guerre   Sam 22 Jan 2011 - 5:44

Le 19 juillet 1944, la flottille 6.FE, qui en novembre 1943 a été armée aux États-Unis sur PBY Catalina, vient rejoindre l’escadrille 4.S à Aspretto.
Sous le commandement du LV de Lévis de Mirepoix, cette flottille participe en août 1944 au débarquement de Saint-Tropez. Pendant ces opérations elle effectue 48 missions de recherche de mines et perd un de ses appareils (chef de bord : LV Lemeur ) en baie de Saint-Tropez


sources: BAN Aspretto
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sudwall.superforum.fr
pbel06

avatar

Nombre de messages : 188
lieu : SFAM
Date d'inscription : 20/01/2007

MessageSujet: Re: Déminage désobusage après guerre   Dim 23 Jan 2011 - 11:29

un guide très illustré par la préfecture de la meuse
www.meuse.pref.gouv.fr/securite/civile/demin3.pdf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 14129
Age : 51
lieu : Le Girmont Val d'Ajol (88) ex : Grasse, Nice, Antibes
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: Déminage désobusage après guerre   Lun 14 Mar 2011 - 11:07

Déminage à Menton du 14 Mai 45 au 1er Avril 1946:
http://eodnedex.blog4ever.com/blog/lire-article-420240-1837479-deminage_a_menton_1945_46_pg_allemands.html
Démineurs français et ...allemands ( PG)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sudwall.superforum.fr
Admin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 14129
Age : 51
lieu : Le Girmont Val d'Ajol (88) ex : Grasse, Nice, Antibes
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: Déminage désobusage après guerre   Mar 1 Nov 2011 - 4:39

Dans un village du sud de la France, les Allemands ont quitté la zone en laissant derrière eux de nombreuses Tellermine (littéralement "mine assiète" en Allemand, un type de mine antichar très puissant).
Deux villageois et un déserteur de l'armée allemand de nationalité Tcheque décidèrent de déblayer les mines, leur noms étaient Edmond "Monmon" Roux, Antoine Colmars, et Ferdiand Klobaz. Un autre jeune, Marcel Martinetti les regardait faire.
Tout se passa bien jusqu'à ce que Edmond Roux souleva une Tellermine piegé avec un détonateur ZZ42 placé sous la Tellermine.... Les anciens retournent sur les lieux et racontent la suite, avec de nombeux détails morbides et beaucoup d'émotions.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sudwall.superforum.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Déminage désobusage après guerre   

Revenir en haut Aller en bas
 
Déminage désobusage après guerre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Collection] Ciné diverses d'après-guerre (1944-1950)
» Sherman Français après guerre
» Plum pudding d’après guerre, sans œufs
» Quid des gmc après-guerre?
» Questions Simca 8 : au cas ou...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sudwall :: LA GUERRE DANS LE SUD DE LA FRANCE (1939-1945) :: La Bataille des Alpes 1944-1945 et l'après guerre.-
Sauter vers: