étude des fortifications allemandes sur la côte méditerranéenne en France
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
EXPOSITION " CANNES OCCUPEE 1942 -1944 " A CANNES DU 3 OCTOBRE 2017 AU 28 JUIN 2018 A L'ESPACE CALMETTE - ENTREE LIBRE . LES APRES MIDI DU LUNDI AU VENDREDI

Partagez | 
 

 Déminage désobusage après guerre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Admin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 14129
Age : 51
lieu : Le Girmont Val d'Ajol (88) ex : Grasse, Nice, Antibes
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: Déminage désobusage après guerre   Mar 1 Nov 2011 - 4:46

Destruction par la marine nationale (plongeurs demineurs de Toulon) d'une mine anti char francaise reutilisé par les italiens en 1940-1943 pour eviter un debarquement sur cette plage de Corse (golfe de Valinco , prés de Propriano)
A noter , la tres bonne organisation et rapidité pour detruire cet engin dangereus depuis le Cross+ securisation de la plage par les gendarmes,+SNSM + le GPD


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sudwall.superforum.fr
Admin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 14129
Age : 51
lieu : Le Girmont Val d'Ajol (88) ex : Grasse, Nice, Antibes
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: Déminage désobusage après guerre   Mar 1 Nov 2011 - 4:52

Propulseur de torpille trouvé cet été ( 2010) sur une plage du Valinco (Corse) , elle a été eliminée par les plongeurs demineurs de la marine nationale

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sudwall.superforum.fr
Admin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 14129
Age : 51
lieu : Le Girmont Val d'Ajol (88) ex : Grasse, Nice, Antibes
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: Déminage désobusage après guerre   Sam 14 Avr 2012 - 11:15

Au déminage, 10 611 engins explosifs sont extraits du sol de la cité mentonnaise, 10 363 anti-personnel et 248 anti-char.

sources: Société d'Histoire du Mentonnais
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sudwall.superforum.fr
Admin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 14129
Age : 51
lieu : Le Girmont Val d'Ajol (88) ex : Grasse, Nice, Antibes
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: Déminage désobusage après guerre   Jeu 28 Juin 2012 - 14:32

Mais avant de vivre l’envahissement de la presqu’îe par les établissements militaires, il est un épisode du juste aprèsguerre
qu’il est intéressant de mentionner car il a marqué la vie de Saint-Mandrier et de la proche rade jusqu’au début des
années cinquante : il s’agit du chaland de mines du Lazaret.
Les travaux de renflouement dans le port de Toulon, ainsi que la navigation dans la rade des Vignettes et celle d’Hyères
étaient gênés par la présence de nombreuses mines allemandes. Le Groupe de recherches sous-marines participa à leur
inventaire. La première intervention sous-marine consista à sortir deux torpilles d’un sous-marin allemand sabordé et
échoué devant la presqu’île de Saint-Mandrier.
Puis, pendant le nettoyage de la rade de Toulon, au cours d’une plongée sur l’arrière de la coque du croiseur La
Galissonière sabordé au Lazaret, un chaland fut découvert : c’était l’épave du chaland Sainte Geneviève, chargé de vingtsept
mines magnétiques représentant près d’une vingtaine de tonnes d’explosif. Délimité par une ceinture de bouées
pendant huit ans, le chaland ne fut vidé de sa dangereuse cargaison qu’en 1952 et 1953. Les mines furent alors relevées
une par une et transportées suspendues sous un chaland pour être neutralisées en haute mer. L’opération s’effectuait avec
interruption, à chaque fois, de toute circulation maritime, sirène d’alerte aérienne hurlante et évacuation de la population
à proximité, en particulier le long de la corniche de Tamaris


sources: http://www.academieduvar.org/oeuvres/histoire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sudwall.superforum.fr
Admin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 14129
Age : 51
lieu : Le Girmont Val d'Ajol (88) ex : Grasse, Nice, Antibes
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: Déminage désobusage après guerre   Mer 15 Aoû 2012 - 3:23

9 juillet 2012:


Cagnes-sur-Mer (06)
A Cagnes, la plage évacuée après la découverte d'une mine:

Ce dimanche en fin de journée, des baigneurs ont aperçu ce qu’ils estiment être une mine dans les eaux de la plage située en face du Centre Loisir jeunesse de Cagnes.

L’alerte donnée, un périmètre de sécurité a été établi et la plage fermée par mesure de précaution.

Des démineurs étaient attendus dans la soirée sur la zone.

__________________________________________________________________________________


La mine qui a affolé les Cagnois... était un engin scientifique!

La mine découverte sur la plage par des Cagnois n'en était pas une. Il s'agissait en fait du planeur sous-marin SeaExplorer, mis au point par le laboratoire d'océanographie de Villefranche-sur-Mer, en collaboration avec des entreprises de Paca, et mis à l'eau jeudi dernier.

L'engin piloté par satellite, qui ressemble effectivement à une torpille, est muni de capteurs pour pratiquer des relevés: température, salinité, concentration en oxygène, etc.

"Nous avions perdu sa trace. Nous avons eu un problème de communication", expliqué Hervé Claustre, directeur de recherche au CNRS à l'observatoire de Villefranche. "Nous allons le récupérer, tenter de comprendre le problème. Il risque d'être abîmé d'avoir roulé sur les galets", conclut-il.

infos: Nice-Matin


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sudwall.superforum.fr
Admin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 14129
Age : 51
lieu : Le Girmont Val d'Ajol (88) ex : Grasse, Nice, Antibes
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: Déminage désobusage après guerre   Mer 15 Aoû 2012 - 10:05

Dimanche 12 juillet 2012:

Un obus récupéré sur la plage du Soleil à Golfe-Juan:
Les démineurs de Toulon ont procédé à l'enlèvement, samedi vers 23 h, d'un obus de 105 mn, d'une longueur de 60 cm, qui avait été déposé, en fin d'après-midi par un particulier, sur la plage publique du Soleil, à Golfe-Juan.

Alertés par l'homme qui a souhaité rester anonyme, les CRS qui surveillent le site avaient établi un périmètre de sécurité et prévenu les démineurs.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sudwall.superforum.fr
Admin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 14129
Age : 51
lieu : Le Girmont Val d'Ajol (88) ex : Grasse, Nice, Antibes
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: Déminage désobusage après guerre   Mer 15 Aoû 2012 - 10:07

20 avril 2012:
Suite à la découverte, en décembre 2011, des 3 obus éclairants historiques au Nord Ouest de l'ile Ratonneau de l'archipel du Frioul, une opération de dépollution pyrotechnique s'est déroulée ce vendredi 20 avril dans la matinée.

Les engins ont été remorqués par un moyen nautique du Bataillon des Marins Pompiers à une distance de 1000 mètres au Sud Est des iles du Frioul, en dehors du chenal d'accès du port de Marseille et en dehors du parc des Calanques.

Les plongeurs démineurs ont mis en place une procédure d'effarouchement des poissons et des mammifères marins afin de les éloigner du point de pétardement.

La police de plan d'eau et les contrôles visuels ont été effectués par une vedette de gendarmerie maritime avec le concours du Sémaphore de Couronne.

La coordination fructueuse entre les administrations, alliée à des conditions météorologiques favorables, ont permis le bon déroulement de l'opération qui s'est achevée par la destruction de l'engin peu avant onze heure.

________________________________________________________________________________________________

Découverte d’un engin entre le port de Nice et la baie de Villefranche-sur-Mer:

Samedi 11 août, lors d’une plongée d’entrainement, les pompiers de Nice ont découvert un engin entre le port de Nice et la pointe des sans culottes, à 250 mètres de la côte, par 30 mètres de fond.Alertée, la Préfecture maritime de Méditerranée envoie les plongeurs du Groupe des Plongeurs Démineurs (GPD) de Méditerranée de la Marine nationale.

Sur zone, l’équipe de déminage a pu identifier l’engin comme étant un projectile de mortier historique, contenant moins d’1 kg de charge explosive. Après établissement d’un périmètre de sécurité de 700 mètres autour de l’engin, les moyens de la police municipale, des pompiers de Nice et du GPD ont assuré la police du plan d’eau pendant l’intervention des plongeurs démineurs.

L’opération s’' est terminée par la destruction de l’engin peu avant 10h, mardi 14 août.

____________________________________________________________________________

Vendredi 3 août fin en fin d'après midi, un obus a été découvert dans la baie du Niel sur la presqu'île de Giens à Hyères.Après avoir été alerté, la Préfecture maritime envoie sur place les plongeurs du groupe de plongeurs démineurs (GPD) de la Marine nationale qui ont pu identifié l’engin se trouvant à 6m de la côte par 1,50 m de fond.

Il s'agit d’un obus contenant 5kg charge TNT datant de la seconde guerre mondiale.

Après concertation avec la préfecture du Var, la municipalité de Hyères et la police nationale, le groupe de plongeurs démineurs est intervenu vers 20h00.La première crique du port de Niel a été confinée sur 250 m incluant l’hôtel Provençal.

A 21h00, l’opération était terminée et l’obus a été océanisé

sources :Préfecture Maritime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sudwall.superforum.fr
Admin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 14129
Age : 51
lieu : Le Girmont Val d'Ajol (88) ex : Grasse, Nice, Antibes
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: Déminage désobusage après guerre   Mer 15 Aoû 2012 - 10:16

7 février 2012:

Les plongeurs démineurs du chasseur de mines tripartite (CMT) Capricorne de la marine nationale procèderont le mercredi 8 février 2012 entre 09H et 17H00 à la neutralisation d'un engin explosif datant de la deuxième guerre mondiale au large du Pradet.
L'engin est un obus de 240 mm.
Durant la période allant de 09H00 à 17H00, la navigation, le mouillage, la plongée sous-marine et la baignade seront réglementés par un arrêté préfectoral paru le 7 février 2012.

Aucune embarcation ne sera autorisée à sortir ou à rentrer dans le port des Oursinières.

sources: Préfecture Maritime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sudwall.superforum.fr
Admin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 14129
Age : 51
lieu : Le Girmont Val d'Ajol (88) ex : Grasse, Nice, Antibes
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: Déminage désobusage après guerre   Mer 15 Aoû 2012 - 10:18

29 septembre 2011:

Cinq membres du groupement des plongeurs démineurs de la Méditerranée ont procédé ce jeudi 29 septembre au pétardement d'une mine historique datant vraisemblablement de la seconde guerre mondiale à une dizaine de kilomètres au large de Valras (Hérault).

La sphère métallique suspecte avait été découverte le mardi 27 septembre par un apneiste à 400 mètres au large de la plage de Sérignan, immergée par 5 mètres de fond.

Alertée par le nageur, la gendarmerie avait alors contacté la préfecture maritime de la Méditerranée qui a immédiatement mis en oeuvre les plongeurs démineurs de la marine nationale pour identifier l'engin.Un périmètre de sécurité a été mis en place ce matin par les autorités terrestres, nécessitant l'évacuation de près de 2500 personnes durant les opérations de sécurisation et de déplacement de cette mine vers le large, où elle a été pétardée à 13h15.


Sources: Préfecture Maritime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sudwall.superforum.fr
Admin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 14129
Age : 51
lieu : Le Girmont Val d'Ajol (88) ex : Grasse, Nice, Antibes
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: Déminage désobusage après guerre   Mer 15 Aoû 2012 - 10:21

11 mars 2011:

Le vendredi 11 mars 2011, vers 11h20, le Groupe de plongeurs démineurs de la Méditerranée (GPD Méditerranée) de la Marine nationale a procédé à la destruction en mer d'une mine de la dernière guerre à 16 nautiques (environ 30 km) dans l’ouest de Port-de-Bouc. Cette mine à orin d'origine française avait été relevée dans la matinée de la veille dans les filets du chalutier de Sète « Jean-Louis Vincent » qui avait aussitôt alerté le Cross Méditerranée.

Après un premier contact entre le Cross Méditerranée, la Préfecture maritime de la Méditerranée et le GPD Méditerranée, la décision a été prise d’envoyer une première équipe de plongeurs démineurs de la Marine nationale à l’aide du Dauphin de service public de la Marine nationale basé à Hyères ainsi que les vedettes basées à Port-Saint-Louis-du-Rhône, la vedette DF 56 de la douane pour la police du plan d'eau et celle de la SNSM chargée du transfert sur le chalutier des plongeurs démineurs après leur hélitreuillage.

Après l'expertise sur place du chef de mission du GPD Méditerranée et l’évacuation du chalutier, le Préfet maritime de la Méditerranée décide d’autoriser la destruction de la mine à orin. La mine est alors immergée par 15 mètres de fond puis le chalutier est alors autorisé à quitter la zone

Le vendredi matin, les cinq plongeurs démineurs et l'infirmier du GPD Méditerranée se sont rendus sur place pour procéder à la destruction de la mine. Pour cela ils ont été aidés par la vedette de la gendarmerie maritime Maury, chargée d'assurer la sécurité du plan d’eau deux kilomètres autour de l’'engin.

A cette occasion la Préfecture maritime de la Méditerranée rappelle la procédure à suivre en cas de découverte d'engins explosifs en mer ou sur le rivage. Toute personne découvrant un engin suspect a obligation de le signaler sans délai et doit respecter certaines règles de sécurité.

Quand l'engin est découvert en mer, il faut toujours le considérer comme dangereux, éviter les manipulations et tout choc. Si l'engin est remonté à bord : se tenir éloigné des autres navires, ne pas se rapprocher du rivage ni pénétrer dans un port et attendre l'arrivée d’une équipe d'intervention. Si l'engin est immergé : relever les coordonnées géographiques du point d'immersion et si possible, baliser le point de mouillage. Il est nécessaire de signaler immédiatement aux autorités compétentes - le Cross, le sémaphore ou la capitainerie du port les plus proches - en précisant le nom et l'immatriculation du navire, la position et la nature et description de l’engin. La marine nationale est responsable de la neutralisation des engins explosifs découverts en mer et sur l'estran (partie du rivage soumise au balancement des marées).

Si l'engin est découvert sur le rivage, le maire et les services de la sécurité civile sont chargés de la neutralisation des engins explosifs découverts sur le rivage du littoral de leur commune.

Il faut toujours considérer l’engin suspect comme dangereux, s'en tenir éloigné, éviter les manipulations et tout choc. Il est nécessaire de signaler immédiatement aux autorités compétentes – la gendarmerie, le commissariat de police, la mairie, les plus proches ou le Cross en précisant la nature et description de l'engin et le lieu exact où il se trouve.


18 février 2011:

Le vendredi 11 février, des fusées d'obus et quelques obus datant de la dernière guerre, immergés près de l'ïle du Frioul, ont été découverts par des plongeurs et reportés aux gendarmes maritimes de Marseille.

Immédiatement, le Groupement de plongeurs démineurs en Méditerranée (GPD Méditerranée) de la marine nationale a été alerté et a dépêché une équipe de plongeurs-démineurs pour préparer une opération de destruction. Parallèlement la mairie de Marseille a pris un arrêté municipal pour interdire la plongée et la baignade dans un rayon de 50 mètres autour de la zone de découverte.

Jusqu'au jeudi 17 février, l'équipe du GPD Méditerranée était sur zone ainsi que la vedette Bonne Mère du bataillon des Marins pompiers de Marseille pour préparer les opérations de destruction des explosifs découverts.Vendredi 18 février 2011 vers 09h00, les explosifs ont été détruits par le GPD Méditerranée au large de l'île de Ratonneau au Frioul près de Marseille.

Un dispositif adapté de sécurité avait auparavant été mis en place en mer et à terre avec le concours de la gendarmerie maritime et la police nationale. Un arrêté du préfet maritime de la Méditerranée avait été pris pour interdire la navigation et la plongée et la baignade pendant toute la durée des opérations. La mission du GPD Méditerranée s'est terminée vers 11h00 ce matin.Au total, 680 fusées et 2 obus ont été détruits à l'occasion de cette mission.

Les plongeurs-démineurs de la marine ont pu vérifier par la suite quu'aucuns engins explosifs ne subsistaient et qu'aucun impact de cette destruction sur l'environnement n’était visible. Cependant la découverte de nouveaux engins dangereux de même type n'est pas exclue dans la zone. Une mission exploratoire du GPD Méditerranée sera menée ultérieurement dans ce sens. En attendant et par mesure de précaution, l'interdiction de baignade et de plongée autour de la zone de découverte au Frioul reste en vigueur.

Sources: Préfecture Maritime
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sudwall.superforum.fr
Admin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 14129
Age : 51
lieu : Le Girmont Val d'Ajol (88) ex : Grasse, Nice, Antibes
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: Déminage désobusage après guerre   Mer 5 Sep 2012 - 14:20

Le 2 aout 2012 une bombe d'avion de 250 kg aurait été retrouvé en mer à la Seyne sur Mer (83) par 30 mètre de fond face a la batterie St Elme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sudwall.superforum.fr
Admin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 14129
Age : 51
lieu : Le Girmont Val d'Ajol (88) ex : Grasse, Nice, Antibes
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: Déminage désobusage après guerre   Jeu 6 Sep 2012 - 4:58

23 aout 2012:
Corse :découvert mardi près de la plage d’Olmeto en Corse du Sud, deux obus de la dernière guerre ont été neutralisés hier par les plongeurs – démineurs de la Marine Nationale.
Après avoir sécurisé les lieux les militaires ont fait exploser les deux engins.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sudwall.superforum.fr
Admin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 14129
Age : 51
lieu : Le Girmont Val d'Ajol (88) ex : Grasse, Nice, Antibes
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: Déminage désobusage après guerre   Mer 14 Nov 2012 - 10:28

17 août 2011
Menton : Roquebrune: trois blocs d'explosifs retrouvés dans les fonds marins

Ce mercredi, des équipes de plongeurs démineurs de Toulon ont découvert trois blocs d’explosifs et deux cents cartouches 7,5 et 9 mm au fond de l’eau près de Monaco.
Pour écarter tout danger, les explosifs ont été emmenés en pleine mer, bien loin de la zone de découverte. Leur origine pourrait être liée à la construction du tunnel de Monaco et ils auraient pu servir à son édification. En revanche, la provenance des munitions reste étrange
La zone est aujourd’hui hors de danger
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sudwall.superforum.fr
Admin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 14129
Age : 51
lieu : Le Girmont Val d'Ajol (88) ex : Grasse, Nice, Antibes
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: Déminage désobusage après guerre   Dim 23 Juin 2013 - 7:02

Aout 1944 : St Cézaire : les Engineers du 596th Parachute Engineer Company ont retiré 32 Tellermines d'un champ au nord du village

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sudwall.superforum.fr
régis

avatar

Nombre de messages : 340
Age : 65
lieu : frontignan
Date d'inscription : 05/01/2010

MessageSujet: Obus à séte   Lun 5 Aoû 2013 - 16:26

no comment


Sète: trois petits obus retrouvés sur le littoral
Midilibre.fr
04/08/2013, 16 h 31 | Mis à jour le 04/08/2013, 16 h 42


Ce dimanche après-midi, trois petits obus ont été retrouvés sur la plage par des vacanciers. Ils se trouvent à la frontière entre Sète et Marseillan, au niveau du poste de secours n°77. "La première fois en cinq ans", explique Alvarès, chef de secteur. La police nationale de Sète s'est immédiatement rendue sur les lieux, pendant que les secouristes s'occupaient d'évacuer le bassin.

___________________________________________________________________________


Une tonne d'obus a été trouvé sur la plage de Sète ce mardi. La zone est toujours délimitée après l'intervention des démineurs.

Les trois petits obus retrouvés dimanche par des vacanciers sur la plage de Sète à la limite de la commune de Marseillan ont "fait" des petits. Ainsi ce mardi, non loin du premier lieu de découverte, c'est une tonne d'autres obus du même genre qui a été mis à jour. Un périmètre de sécurité a été mis en place. Les démineurs sont intervenus pour prélever quelques munitions. La zone est toujours délimitée. Elle le sera vraisemblablement pour longtemps. Des plongeurs de la Marine Nationale vont, d'ici la fin de la semaine, inspecter la zone concernée car il semble bien que ces obus proviendraient d'un fourneau situé sous les eaux. Un fourneau était une grande excavation dans laquelle on réunissait les munitions pour les faire sauter.

Le diagnostic des plongeurs permettra de déterminer l'étendue de la zone concernée ainsi que la méthode qui sera utilisée pour nettoyer les lieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 14129
Age : 51
lieu : Le Girmont Val d'Ajol (88) ex : Grasse, Nice, Antibes
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: Déminage désobusage après guerre   Dim 1 Déc 2013 - 4:42


Un obus américain découvert dans le Vieux-Port de Cannes
Publié le dimanche 01 décembre 2013



Découverte étonnante dans le fond du Vieux-Port de Cannes: un obus américain datant de la Seconde Guerre mondiale reposait à deux mètres de profondeur parmi les détritus!

C'est une opération de nettoyage entre les pannes A et B menée dans le cadre de la restructuration du plan d'eau qui a révélé avant-hier la présence surprenante de ces antiques munitions.

>> Des obus dans le port de Cannes?

Les services du port ont aussitôt alerté la préfecture, laquelle a dépêché sur place hier matin les démineurs fluviaux. Un barriérage léger a été mis en place en bout de pontons, face à la Pantiero.

Un peu plus d'une heure de plongée a été nécessaire pour immerger deux conteneurs de bromure et une munition de calibre 37 d'origine américaine, dans le port depuis plus de 70 ans !

La munition mise au jour vers midi n'étant pas dangereuse, polices nationale et municipale, ainsi que les pompiers présents, n'ont pas eu besoin de mettre en place de périmètre de sécurité.


http://www.nicematin.com/cannes/un-obus-americain-decouvert-dans-le-vieux-port-de-cannes.1532507.html

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sudwall.superforum.fr
Admin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 14129
Age : 51
lieu : Le Girmont Val d'Ajol (88) ex : Grasse, Nice, Antibes
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: Déminage désobusage après guerre   Jeu 12 Juin 2014 - 10:14

Ces milliers de bombes qui "piègent" le littoral varois


http://www.dailymotion.com/video/x1ueshp_campagne-de-deminage-avant-la-saison-estivale_news?start=19

Campagne de déminage avant la saison estivale par Marine-Nationale

Ah, la côte varoise, ses plages magnifiques, sa mer azur, sa faune sous-marine… et ses munitions de la Seconde Guerre mondiale. Ses tonnes de bombes non explosées. Ses grenades camouflées par les coquillages. Ses mines bourrées d'explosifs. Ses milliers de projectiles d'artillerie allemands, anglais, français, américains, enfouis sous le sable, la vase, refoulés par la houle ou encastrés dans les rochers depuis des dizaines d'années.

Cet aspect du rivage méditerranéen a beau ne pas être le meilleur des arguments touristiques, la préfecture maritime entend pourtant le médiatiser de manière percutante. Une campagne d'information est lancée avant l'été à destination des professionnels de la mer et du grand public. Affiches et flyers sont autant de projectiles didactiques qui remettront à l'honneur les plus belles heures du mois d'août 1944.

Dix tonnes neutralisées l'an passé !

Histoire de faire peur aux estivants ? Plutôt de les rassurer. « Il s'agit de sensibiliser tout le monde, du pêcheur au plongeur, en passant par le simple baigneur, pour cibler les conduites à tenir en cas de découverte d'un engin pyrotechnique », précise Hervé Parlange, adjoint au préfet maritime.

Sans catastrophisme - aucun accident grave n'a été recensé dans le Var ces dernières années -, mais sans non plus minimiser les risques. Stéphane Ortegat, responsable des opérations « guerre des mines » pour la Marine à Toulon, explique ainsi que « plus elles vieillissent, plus elles deviennent instables », les munitions « historiques » de la Seconde Guerre mondiale.

Et si leur nombre diminue chaque année, les découvertes, elles, se multiplient en Méditerranée. Alors que 229 engins sous-marins avaient été identifiés en 2005, ce sont pas moins de 1 215 munitions qui ont été neutralisées l'an passé par la Marine nationale, via le Groupe des plongeurs-démineurs (GPD). Pour un total approchant les dix tonnes d'explosifs… auquel il faudrait encore ajouter l'action des trois Chasseurs de mines tripartites (CMT), l'autre composante militaire du déminage en mer. Bref, la recrudescence est nette. Et tiendrait autant à cette médiatisation grandissante qu'au progrès des technologies de détection.

Encore cent ans de découvertes ?

La Royale entend d'ailleurs faire preuve de son efficacité dès cette semaine, puisqu'elle lance, jusqu'au 13 juin, une opération de sécurisation des côtes sur une dizaine de sites identifiés, afin de neutraliser mines, torpilles ou bombes(1). Quant au protocole, il varie selon la dangerosité des objets trouvés. Mais l'issue est à 99 % la même : « un contre-torpillage », précise le commandant du GPD, Thomas Garcia. Soit un bon vieux pétardage entre deux eaux une fois l'éventuelle population éloignée, la faune effarouchée et, si possible, sans dégrader la flore alentour.

Reste à savoir pour combien d'années encore le GPD continuera à s'éclater au travail (une blague de démineur). « Quand je suis rentré dans la Marine, on m'a dit qu'il y en avait pour cent ans au moins », sourit Stéphane Ortegat. Un conseil pour cet été et les suivants : sortez à couvert, on n'est jamais trop prudent.

1. Un détachement du GPD et les équipages de deux chasseurs de mines interviendront à Ramatuelle, Antibes, au Cap-d'Ail, à Roquebrune-Cap-Martin, Saint-Tropez, Sainte-Maxime, Carqueiranne, Hyères, Porto-Vecchio, Bastia et Bonifacio.

VAR MATIN de ce jour.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sudwall.superforum.fr
maxdelescalette

avatar

Nombre de messages : 139
Age : 48
lieu : Marseille
Date d'inscription : 12/07/2011

MessageSujet: Re: Déminage désobusage après guerre   Mer 18 Juin 2014 - 2:18

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 14129
Age : 51
lieu : Le Girmont Val d'Ajol (88) ex : Grasse, Nice, Antibes
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: Déminage désobusage après guerre   Dim 27 Juil 2014 - 12:02

Une mine de la seconde guerre découverte à la plage à Cannes:

Un baigneur a découvert une mine datant de la seconde guerre mondiale à la plage des Rochers à la Bocca. Un périmètre de sécurité a été mis en place.

Ce dimanche vers 16h, un jeune homme a trouvé dans l'eau un objet cylindrique en métal près des Rochers de la Bocca. Découvert sur la plage des Rochers de La Bocca, près du boulevard du Midi qui relie Cannes à Mandelieu, l'objet a été remis au poste de secours.

Si le nageur ne savait pas vraiment ce qu'il avait sorti de l'eau, les sauveteurs municipaux présents se sont doutés qu'il pouvait s'agir d'un engin explosif de la seconde guerre mondiale. La mine a été isolée au milieu des rochers, la plage a été évacuée et un périmètre de sécurité a été mis en place par la police municipale sur un rayon de 100m.

A 17h, les forces de l'ordre attendaient les démineurs pour faire exploser l'engin.

http://www.nicematin.com/cannes/une-mine-de-la-seconde-guerre-decouverte-a-la-plage-a-cannes.1840636.html


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sudwall.superforum.fr
Admin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 14129
Age : 51
lieu : Le Girmont Val d'Ajol (88) ex : Grasse, Nice, Antibes
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: Déminage désobusage après guerre   Dim 27 Juil 2014 - 12:22

film : déminage en France
http://www.ina.fr/video/AFE86003358

Dans le film on voit des démineurs passer le sol à la poele à frire vers le Cap Martin

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sudwall.superforum.fr
Admin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 14129
Age : 51
lieu : Le Girmont Val d'Ajol (88) ex : Grasse, Nice, Antibes
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: Déminage désobusage après guerre   Lun 28 Juil 2014 - 4:54

Zones encore minées en 1946 dans les AM : zones hachées en rouge


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sudwall.superforum.fr
Admin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 14129
Age : 51
lieu : Le Girmont Val d'Ajol (88) ex : Grasse, Nice, Antibes
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: Déminage désobusage après guerre   Ven 22 Aoû 2014 - 11:58

A Isola 2000 ( 06) , les démineurs font sauter un obus italien de 1939 :

Une explosion retentit dans la vallée de la Tinée. Figeant sur place randonneurs, chamois et marmottes.

Il est environ 10 heures, hier, à Isola 2000. Les démineurs viennent de faire exploser un obus italien datant de la Seconde Guerre mondiale. Un gros obus de mortier de 80 centimètres de long, laissé là depuis 1939.

Trois quarts de siècle plus tard, des Isoliens ont fini par découvrir l'engin explosif, au pierrier de la Tête Mercière.

L'obus se trouvait à proximité d'une piste de ski, en contrebas, discrètement oublié dans son écrin naturel. Fallait-il l'évacuer ? Ou le faire exploser ?

La seconde option a été retenue, à l'occasion de l'opération mise en œuvre à cette fin.

Les spécialistes du centre de déminage des Alpes-Maritimes, basé à Nice, sont intervenus aux côtés des gendarmes.

La communauté de brigades de Saint-Etienne-de-Tinée a reçu l'appui du PSIG de Gilette, afin d'établir un périmètre de plusieurs centaines de mètres autour de l'obus.

Nulle habitation à évacuer à cet endroit. Seul l'accès à un sentier de randonnée voisin a été bloqué.

L'opération a été menée avec succès, sans incident.

NICE MATIN

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sudwall.superforum.fr
Admin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 14129
Age : 51
lieu : Le Girmont Val d'Ajol (88) ex : Grasse, Nice, Antibes
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: Déminage désobusage après guerre   Mer 29 Oct 2014 - 11:55


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sudwall.superforum.fr
jory
Modérateur Languedoc -Bunkerarchéo - Archiviste SHM SHAT
Modérateur Languedoc -Bunkerarchéo - Archiviste SHM SHAT
avatar

Nombre de messages : 569
lieu : Toulouse
Date d'inscription : 07/03/2006

MessageSujet: Re: Déminage désobusage après guerre   Mer 29 Oct 2014 - 12:28

Contenu de l'article paru dans "L 'INDEPENDANT" du 23/10/2014 (réservé aux abonnés):
Appartenant à la Wehrmacht durant la 2e Guerre mondiale, les quatre mines ont été détectées à l’occasion de manœuvres militaires dans la baie de Port-Vendres. La marine nationale contrôle la direction des opérations.
 
Ce ne devait être qu’une simulation grandeur nature d’exercices militaires réalisés par l’Achéron, le Pluton et le Thétis, trois bâtiments de guerre ayant fait escale à Port-Vendres pour cinq jours.
Et puis la réalité a dépassé la fiction quand les plongeurs démineurs de la marine nationale ont détecté dans une crique aux abords du port quatre mines « historiques » de l’armée allemande, datant de la Seconde Guerre mondiale. « Ça n’a rien d’exceptionnel dans ce type d’actions. Quand on opère en Mer du Nord, on en trouve beaucoup plus », informait ce jeudi matin l’officier de communication de l’exercice, sans préciser ni l’endroit ni la date de la découverte.
Si les autorités compétentes du département ont été informées de la nouvelle, l’armée française garde le contrôle des opérations.
Les quatre mines marines vont ainsi être traitées avant le retour au bercail des trois navires, prévu lundi à Toulon et à Brest. L’occasion pour les Port-Vendrais de se souvenir.
Avant de vider les lieux le 19 août 1944, non sans avoir détruit les installations portuaires et les habitations voisines, la Wehrmacht avait semé un peu partout des mines de fond en prévision d’un débarquement allié. Le port eut beau être dragué à maintes reprises, il reste encore des vestiges.
• Attaque fictive du Fort Béar
Soixante-dix ans plus tard, c’est un autre scénario de guerre qui se joue dans la baie portuaire au vu et au su de la population, qui vaque à ses occupations ordinaires. « On avait prévenu les habitants des manœuvres de la marine. Mais c’est vrai qu’entendre tirer les blindés en pleine nuit, ça fait drôle », raconte Lionel Nadal, adjoint à la communication de la mairie.
Les plans de bataille n’ont rien de réel, cependant, ils témoignent de l’ampleur de la mission : reprendre un port dans une situation post-conflit. Les insurgés ont quitté le secteur. La zone doit désormais être sécurisée, sur fond de décor port-vendrais.
Un champ de bataille qui pourrait avoir lieu n’importe où dans le monde.
Ainsi, dans la nuit de mercredi à jeudi, il a fallu s’emparer du Fort Béar. Cent cinquante soldats, dont cent vingt fusiliers marins, et des renforts du 3e RPIMa de Carcassonne ont participé à l’assaut, qui a aussi mobilisé deux avions ayant simulé un bombardement. « C’est la première fois que nous accueillons ce type de manœuvres. Pour la marine, il s’agit d’un excellent test », explique l’adjoint aux affaires militaires, Jean-Marie Leriche, au pied du Thétis.
Ayant accosté samedi dernier avec l’Achéron et le Pluton, cet imposant vaisseau des mers de 60 mètres de long sert de bâtiment de soutien et de guidage. Sa mission fait tristement écho à l’actualité : lutte contre l’immigration, déploiement de guerre des mines visant à expertiser et dépolluer certains pays en confit, comme en 2011 les ports libyens lors de la mission Harmattan.
A Port-Vendres, la répétition générale touche à sa fin. Naturellement, à la fin, l’armée française est sortie vainqueur du conflit. La seule issue qui vaille à balles réelles.
 
Des navires de guerre à visiter
Depuis ce mercredi et jusqu’à dimanche, Port-Vendres accueille trois navires de la marine nationale dans le cadre d’exercices militaires.
L’Achéron (42 mètres, 490 tonnes, 13 nœuds vitesse maximale), basé à Toulon, est doté du matériel permettant une complète autonomie pour des plongeurs allant jusqu’à 80 mètres de profondeur.
Le Pluton (42 mètres, 500 tonnes, 13,5 nœuds vitesse maximale) est également un bâtiment de base des plongeurs démineurs (BBPD).
Enfin le Thétis (59 mètres, 1050 tonnes, 15 nœuds vitesse maximale), basé à Brest, est un bâtiment de soutien dédié à la mise au point et à l’évaluation des systèmes de guerre des mines futurs, ainsi qu’à des missions de service publics. Il peut apporter une aide aux plongeurs mais aussi guider un convoi. Le Thétis participe activement à la représentation de la France dans le monde.
Ces trois navires font l’objet de visites guidées tout le week-end.

Au programme.

Archéron: vendredi de 14h à 17h; samedi de 9h à 11h et de 14h à 17h; dimanche de 9h à 11h.
Pluton: vendredi de 14h à 17h; samedi de 9h à 11h.
Thétis: vendredii de 14h à 17h.

_________________
Jory (Toulouse)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DIE KATZE

avatar

Nombre de messages : 97
Age : 31
lieu : Pas loin
Date d'inscription : 28/08/2013

MessageSujet: OBUS 150mm   Sam 22 Nov 2014 - 1:05

Nice matin :

http://www.nicematin.com/saint-laurent-du-var/un-obus-decouvert-sur-le-chantier-de-cap-3000.1993652.html


Un obus datant de la seconde guerre mondiale a été découvert ce vendredi matin sur le chantier de Cap 3000.

C'est en remuant la terre, en bordure du Var, qu'un grutier, aux commandes de sa pelleteuse, a découvert cet obus de 150 mm.

Une fois l'alertée donnée, les travaux ont aussitôt été stoppés.

Pompiers de Cagnes-sur-Mer, polices nationale et municipale ont établi un périmètre de sécurité.

L'obus, probablement tiré dans les années 1944, 1945 lors du bombardement du pont du Var, a été dégagé puis emporté par les démineurs de Nice.

Les travaux d'extension de Cap 3000 ont repris leur cours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Déminage désobusage après guerre   

Revenir en haut Aller en bas
 
Déminage désobusage après guerre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Collection] Ciné diverses d'après-guerre (1944-1950)
» Sherman Français après guerre
» Plum pudding d’après guerre, sans œufs
» Quid des gmc après-guerre?
» Questions Simca 8 : au cas ou...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sudwall :: LA GUERRE DANS LE SUD DE LA FRANCE (1939-1945) :: La Bataille des Alpes 1944-1945 et l'après guerre.-
Sauter vers: