étude des fortifications allemandes sur la côte méditerranéenne en France
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
EXPOSITION " CANNES OCCUPEE 1942 -1944 " A CANNES DU 3 OCTOBRE 2017 AU 28 JUIN 2018 A L'ESPACE CALMETTE - ENTREE LIBRE . LES APRES MIDI DU LUNDI AU VENDREDI

Partagez | 
 

 Fort de Méjean (Ensuès la Redonne, 13)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
moulins
Specialiste artillerie et batteries de côtes françaises
Specialiste artillerie et batteries de côtes françaises
avatar

Nombre de messages : 513
Age : 78
Date d'inscription : 21/12/2007

MessageSujet: Re: Fort de Méjean (Ensuès la Redonne, 13)    Sam 1 Aoû 2015 - 10:08

Bonjour JP
Et merci pour ton intérêt pour ce sujet...
Effectivement, la construction de l'édifice en question semble postérieure à 1952, mais ce n'est pas certain, la photo n'est pas nette. Et il y a cette ombre portée de l'arbre...
De toutes façons, cela n'enlève rien à l'intérêt de la position que je suggère.
La position que tu proposes, qui situe la batterie vers l'issue est du tunnel VF, correspond au plan dont j'ai parlé, et que voici:


Mais, si j'en juge par la photo ci-dessus, je ne vois vraiment pas où elle aurait pu être positionnée.
Ce qu'il faudrait connaître, et que j'ignore, c'est la mission de cette sacrée batterie.
Deux possibilités:
- interdiction de la calanque de Méjean. Dans ce cas, ma suggestion garde sa valeur
- couverture des filets de protection mouillés entre Ratonneau et, sensiblement, la hauteur de l'Erevine.
Cette seconde hypothèse a ma préférence, car il s'agit d'une des missions dévolues habituellement aux batteries d'artillerie légère. Dans ce cas, la batterie ne pouvait se situer que dans la zone figurée sur la photo, et la "vigie" avait certainement une mission de surveillance de ces filets.
Un projecteur de 60 cm, de modèle ancien, était prévu pour Méjean, dans le programme de 1936. Sa position n'est pas précisée, poste photo-électrique où batterie. Mais les faibles performances de ce type d'engin ne lui auraient pas permis d'éclairer le barrage sur plus de 3 000 mètres. Je pense donc qu'il était plutôt destiné à l'ancien poste photo-électrique.
JJ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capu Rossu
Spécialiste: artillerie et marine de guerre
Spécialiste: artillerie et marine de guerre
avatar

Nombre de messages : 1862
Age : 68
lieu : Martigues
Date d'inscription : 29/04/2007

MessageSujet: Re: Fort de Méjean (Ensuès la Redonne, 13)    Sam 1 Aoû 2015 - 10:36

Bonsoir Jean Jacques,

J'ai arpenté ce terre plein le long de la voie ferrée : nada de nada !

Pour la mission, je pense aussi à la protection des filets ASM et de la porte qui est située près du rocher du Moulon.

@+
Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kranken/Jean Philippe
Modérateur Provence Ouest / Fouilles Militaria
Modérateur Provence Ouest / Fouilles Militaria
avatar

Nombre de messages : 1746
Age : 49
lieu : Jnf.Div.244
Date d'inscription : 05/02/2007

MessageSujet: Re: Fort de Méjean (Ensuès la Redonne, 13)    Sam 1 Aoû 2015 - 11:24

ici


_________________
" Mais moi les dingues, j'les soigne, j'm'en vais lui faire une ordonnance, et une sévère, j'vais lui montrer qui c'est Raoul.
Aux quatre coins d'Paris qu'on va l'retrouver, éparpillé par petits bouts façon puzzle...
Moi quand on m'en fait trop j'correctionne plus, j'dynamite... j'disperse... j'ventile..."
- Les Tontons Flingueurs -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erkennungsmarken-ww2.highforum.net/
frankdrebin

avatar

Nombre de messages : 409
Age : 48
lieu : Arles
Date d'inscription : 11/06/2010

MessageSujet: Re: Fort de Méjean (Ensuès la Redonne, 13)    Sam 1 Aoû 2015 - 14:07

Bonsoir,
effectivement sur le terre plein il s'agissait d'un ouvrage (cabanon) civil sans doute sncf dont il reste quelques parpaings et une petite dalle beton..
De plus la colline a l'est est très élevée et empêcherait probablement  les tirs vers cette direction.

Pour l'emplacement vers le pont j'ai dans un premier temps écarté cette possibilité car le champ de tir me semble très réduit surtout vers l'ouest en raison du relief....mais ça ne coûte rien d'aller faire un tour pour vérifier.

Pour l'instant la position que j'ai décrite ci dessus me semble la plus probable, avec un champ de tir dégagé sur toute la rade, un fonctionnement probablement lié au pdt du signal  et au projecteur situé dans le fort, avec aussi ce qui ressemble a un monte charge...

On avance...
On y arrivera!

Bonne soirée !

Jean Marc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
frankdrebin

avatar

Nombre de messages : 409
Age : 48
lieu : Arles
Date d'inscription : 11/06/2010

MessageSujet: Re: Fort de Méjean (Ensuès la Redonne, 13)    Lun 3 Aoû 2015 - 15:06

Bonsoir,


voici quelques photos de ma visite de vendredi sur le site (désolé pour la qualité, je n'avais que le téléphone).


Tout d'abord, le rond visible depuis Google, je ne sais pas de quoi il s'agit (couverture pour projecteur? phare? vigie? telemetre?....) l'objet se trouve dans un vallon au bas de la pente au dessous du signal.....

Sur les photos de 52 la structure sur le toit est encore visible, plus tard, elle ne l'est plus...

N'hésitez pas à me donner votre avis!

" />

Ensuite, le terrain plat en contrebas du signal  (3 minutes à pied), en visibilité parfaite de ce PDT probable, avec champ de tir dégagé, hypothèse d'installation de la section des 75G (photo prise depuis le signal)

" />

Ce premier plateau est relié à un second en contrebas par le sentier muletier et par ce qui pourrait être une rampe monte charge rustique

" />
" />

En remontant sur le premier plateau, une fois passée la paroi la plus raide , la "rampe" continue avec une inclinaison moindre, elle est dans un meilleur état

" />

Elle aboutit à un emplacement assez plat et deux creux envahis par la végétation
" />..
" />.

Le second plateau (le plus bas) est encaissé et donc  protégé de tous les côtés par des parois calcaires, il aurait pu servir de stock pour les munitions" />

Le sentier muletier et la "rampe" en vue aérienne...
" />

Je ne vois pas d'autre utilité à ce type de rampe dans ce lieu désertique.


Bonne soirée à tous.

Jean Marc


Dernière édition par frankdrebin le Lun 3 Aoû 2015 - 15:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
frankdrebin

avatar

Nombre de messages : 409
Age : 48
lieu : Arles
Date d'inscription : 11/06/2010

MessageSujet: Re: Fort de Méjean (Ensuès la Redonne, 13)    Lun 3 Aoû 2015 - 15:24

Re-bonsoir,

j'oubliais.

En revenant de la construction vue par Jean Jacques (en bord de voie ferrée) j'ai vu deux petits ouvrages construits sur le sentier muletier.

Un tout petit abri bétonné creusé dans la roche et pouvant au maximum accueillir deux hommes couchés (ou des munitions)

" />

Une petite dalle béton, la paroi a du être creusée car le terrain est très en pente

" />

Cette petite plateforme devait permettre de couvrir l'entrée de la calanque de Méjean, avec une pièce de petit calibre (je ne sais pas si c'était allemand ou français?), le terre plein de la voie ferrée est visible sur la droite.

" />

Bonne soirée!

Jean Marc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
moulins
Specialiste artillerie et batteries de côtes françaises
Specialiste artillerie et batteries de côtes françaises
avatar

Nombre de messages : 513
Age : 78
Date d'inscription : 21/12/2007

MessageSujet: Re: Fort de Méjean (Ensuès la Redonne, 13)    Mar 4 Aoû 2015 - 2:21

Bonjour à tous
Jean-Marc, merci pour tes reconnaissances, mais tout cela ne me paraît pas convainquant.
Il me paraît hautement improbable que l'on ait installé des canons de 75 G dans de telles conditions.
Par contre, le "chapeau" en tôle est intéressant. Il s'agit, peut-être, de la protection du télémètre qui, à cette altitude, était un modèle "à dépression", donc peu encombrant.
Je le répète, à cette hauteur, pas de projecteur envisageable.
Cette batterie reste un mystère, mais elle n'est pas la seule. Celle de Mangues, dans l'île de Ratonneau, est dans le même cas.
Je possède une note de service, qui décrit avec une grande précision l'affectation des télémètres pour toutes les batteries, de Métropole et d'AFN.
Elle date de mai 1938, et mentionne les batteries en service, et celles en projet.
Hors, pour Marseille, toutes les batteries connues y figurent, y compris le projet "sud de Marseille", mais pas Mangues, ni Méjean...
J'ai parcouru le site de Mangues dans tous les sens, mais je ne me rappelle pas y avoir vu la moindre plateforme susceptible d'accueillir un 75 G.
JJ

Exemple de plateforme pour 75 G réalisée dans le cadre du programme de 1936, celle de la batterie de la Pointe de Conguel, à Quiberon.
Il s'agit là d'un terrain sablonneux. En terrain rocheux, la plateforme est réduite à la partie centrale, mais quand même, elle se remarque...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capu Rossu
Spécialiste: artillerie et marine de guerre
Spécialiste: artillerie et marine de guerre
avatar

Nombre de messages : 1862
Age : 68
lieu : Martigues
Date d'inscription : 29/04/2007

MessageSujet: Re: Fort de Méjean (Ensuès la Redonne, 13)    Mar 4 Aoû 2015 - 2:30

Bonjour Jean Marc,

J'ai déjà évoqué cet abri (pour qui, pourquoi ?) et la petite dalle de béton juste au dessus en conversation privée avec Jean Jacques. On est arrivé à la conclusion que cela n'était pas militaire. Pour ne défense rapprochée de Méjean, le site ne convient pas car le champ de tir est trop étroit et masqué côté sud par la crête qui descend jusqu'au cap. En outre la dalle est très peu épaisse et ne présente aucune trace de goujon pour ancrer une pièce quelconque.
S'il avait fallu protéger la crique, l'emplacement du fort aurait parfaitement fait l'affaire soit en y remettant deux 47 TR soit une pièce supérieure 65 ou 75 après réaménagement. Or ça n'a pas été fait.
Pour les 75, je suppose qu'un emplacement logique est celui qui bénéficierait de la proximité de la voie ferré si on tient compte que les deux pièces et leurs munitions ont été démontées et évacuées en quelques jours en juin 1940.

Bizarre ta pièce de métal que rien ne peut justifiait à priori dans le coin car même si elle provient de la vigie, elle en est assez loin. J'avais vu la rampe en pierre et je ne me l'explique toujours pas compte tenu de sa position à l'écart du sentier. Il ne faut oublier que celui-ci accuse une pente certaine (et bien raide) en partant de la dalle en béton que l'on évoque pour grimper au dessus du tunnel de Méjean. D'où difficultés pour monter les deux pièces et tout le fourbi qui va avec.

@+
Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
frankdrebin

avatar

Nombre de messages : 409
Age : 48
lieu : Arles
Date d'inscription : 11/06/2010

MessageSujet: Re: Fort de Méjean (Ensuès la Redonne, 13)    Mar 4 Aoû 2015 - 2:56

moulins a écrit:


Exemple de plateforme pour 75 G réalisée dans le cadre du programme de 1936, celle de la batterie de la Pointe de Conguel, à Quiberon.
Il s'agit là d'un terrain sablonneux. En terrain rocheux, la plateforme est réduite à la partie centrale, mais quand même, elle se remarque...

Bonjour Jean Jacques et merci pour ta réponse,

vu le peu de temps d'utilisation de la batterie et le lieu relativement escarpé, je pensais plus à des plateformes provisoires en bois.....


Bonne journée.

Jean Marc.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
frankdrebin

avatar

Nombre de messages : 409
Age : 48
lieu : Arles
Date d'inscription : 11/06/2010

MessageSujet: Re: Fort de Méjean (Ensuès la Redonne, 13)    Mar 4 Aoû 2015 - 3:10

Capu Rossu a écrit:


Pour les 75, je suppose qu'un emplacement logique est celui qui bénéficierait de la proximité de la voie ferré si on tient compte que les deux pièces et leurs munitions ont été démontées et évacuées en quelques jours en juin 1940.

Bizarre ta pièce de métal que rien ne peut justifiait à priori dans le coin car même si elle provient de la vigie, elle en est assez loin.  J'avais vu la rampe en pierre et je ne me l'explique toujours pas compte tenu de sa position à l'écart du sentier. Il ne faut oublier que celui-ci accuse une pente certaine (et bien raide) en partant de la dalle en béton que l'on évoque pour grimper au dessus du tunnel de Méjean. D'où difficultés pour monter les deux pièces et tout le fourbi qui va avec.

@+
Alain

Bonjour Alain,

la pièce de métal a pu chuter jusque là en 70 ans...la pente est très forte...Elle s'est arrêtée dans le premier espace moins pentu.

Effectivement le déménagement rapide de la section et de ses munitions pose problème pour valider cet emplacement éloigné de la voie, par contre le fait d'y installer deux pièces à dos de mules ne semble pas insurmontable, surtout si on le compare à tout ce qui a été monté bien plus haut pour construire la vigie (pierres taillées, gros IPN, Béton, groupe électrogène,...).

Reste à ce jour à explorer la position proposée par Jean Philippe, j'irai la voir à l'occasion.

Bonne journée.

Jean Marc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
moulins
Specialiste artillerie et batteries de côtes françaises
Specialiste artillerie et batteries de côtes françaises
avatar

Nombre de messages : 513
Age : 78
Date d'inscription : 21/12/2007

MessageSujet: Re: Fort de Méjean (Ensuès la Redonne, 13)    Mar 4 Aoû 2015 - 12:30

Bonsoir à tous
Comme je n'ai pas grand-chose à faire ces jours-ci, je phosphore...
Si j'avais mieux lu mon Caroff, je me serais aperçu qu'une partie de la réponse y figure.
Il y est indiqué, tome I, page 162, que la "vigie" de Méjean est en fait le PER (Poste d'Entrée de Rade) ouest de Marseille.
Soit le poste de reconnaissance chargé de surveiller et d'autoriser l'entrée et la sortie des navires, entre les îles du Frioul et le continent.
Ce passage était barré par un filet d'une longueur de 7563 mètres, doté de deux portes, de 175 et de 80 mètres.
Pour communiquer avec les navires, le PER était, bien entendu, équipé d'un projecteur de signalisation.
Donc, contrairement à mes affirmations (je ne pensais qu'à un projecteur d'éclairage), l'équipement installé sur le toit de la vigie était bien un projecteur.
Et le chapeau de tôle, sa protection.
En ce qui concerne la batterie de 75 de Méjean, je suis désormais persuadé qu'elle devait assurer la couverture de la porte nord du filet d'arrêt, de concert avec celle de Mangues, située à l'autre extrémité du filet, et chargée de la porte sud. Et je ne vois pas d'autre emplacement, pour son installation, qu'un endroit à découvrir le long de la voie ferrée.
Mais ces deux batteries ont-elles  été vraiment installées?
Si elles l'ont été, ce ne peut-être que sur des emplacements sommaires, plateformes en chêne, caissons métalliques, ou autre.
Caroff affirme que ces batteries ont été placées "en réserve", dès décembre 1939.
Je pense maintenant que, si ces installations ont été réalisées, les matériels ont été déposés dès décembre 1939, ou janvier 1940, et stockés, pour les soustraire à l'agression des éléments, et ne pas avoir à les surveiller (Caroff parle de 2 x 75 G de Niolon-Bas, mais il s'agit évidemment d'une erreur, il veut dire Méjean).
Il est possible, sinon certain, que les matériels des sections éclairantes des batteries de Fort-Napoléon et de Caveaux, qui n'avaient plus d'utilité depuis l'installation de projecteurs de 150 GP, et étaient donc également classées "en réserve", aient été également déposés et stockés.
Ce qui expliquerait la disponibilité immédiate de tous ces matériels, le 22 juin 1940, pour être embarqués à destination de l'Algérie.
En ce qui concerne les autres matériels embarqués pour l’Algérie le 22 juin:
- batterie de Corbière, classée « armée » en décembre 1939, mais peut-être classée  " en réserve" plus tard, et  ses matériels déposés
- batterie d’Endoume. N’y a t’il pas confusion avec la batterie de Croix, classée "en réserve en décembre 1939 ? Ses matériels peut-être également déposés. Et la batterie ne possédait pas de  47 Mle 1902
- batterie du Château d’If, deux 47 Mle 1902 ? Sûrement une erreur…
- Fort-Vauban. On n’imagine pas que l’on ait démonté la conduite de tir, uniquement pour l’envoyer en Algérie ! Il s’agit vraisemblablement d’un calculateur destiné à cette batterie, et stocké en attente.
Une chose me paraît évidente, c’est que les matériels embarqués le 22 juin 1940 pour l’Algérie étaient disponibles en magasin. On ne voit pas comment, dans l’agitation qui régnait à Marseille à cette époque, quelqu’un aurait pris l’initiative de faire déposer ces matériels, de les rapatrier sur le port, avec leurs munitions, et de les faire expédier en Algérie…
JJ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capu Rossu
Spécialiste: artillerie et marine de guerre
Spécialiste: artillerie et marine de guerre
avatar

Nombre de messages : 1862
Age : 68
lieu : Martigues
Date d'inscription : 29/04/2007

MessageSujet: Re: Fort de Méjean (Ensuès la Redonne, 13)    Mer 5 Aoû 2015 - 13:54

Bonsoir Jean Jacques,

Tes hypothèses me semblent correspondre à ce qui a dû effectivement se passer à l'époque.

Pour la section de 75, il va falloir explorer un secteur compris entre la passerelle de l'Erevine et le rocher du Moulon soit environ 876 mètres en tenant compte de l'îlot de l'Erevine pour éliminer les positions à angles morts trop importants.
En espérant que les traces sur le terrain soient suffisantes.

@+
Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capu Rossu
Spécialiste: artillerie et marine de guerre
Spécialiste: artillerie et marine de guerre
avatar

Nombre de messages : 1862
Age : 68
lieu : Martigues
Date d'inscription : 29/04/2007

MessageSujet: Re: Fort de Méjean (Ensuès la Redonne, 13)    Mar 1 Sep 2015 - 14:14

Bonsoir,

J'ai passé cette dernière quinzaine deux après-midi à explorer le secteur compris entre la passerelle de l'Erevine et la calanque du même nom.
Rien...! Nada de nada...!
Dans toute la bande comprise entre la voie ferrée et la mer, si on trouve un secteur plat, il ne présente qu'un champ de tir médiocre et très étroit. Et de plus sans le moindre élément artificiel suggérant une implantation humaine.
Et si on a le champ de tir étendu, la pente accuse un 40% minimum, donc impropre à toue installation. En dehors des ruines de l'usine à soude et d'une baraque en brique complètement rasée, je n'ai vu qu'un peu de barbelé, probablement teuton  puisqu'ils avaient axé la défense de cette partie de la Côte Bleue sur les barbelés et les mines.
Je suis aussi remonté au PER de Méjean, appelé "signal ruiné" sur les cartes IGN et j'ai revu le petit plateau au sommet de la rampe de Jean Marc, là aussi aucune trace humaine et de plus cet emplacement est loin de la côte. J'ai poussé jusqu'à la vigie mais pour voir le secteur qui est immédiatement à la droite du bâtiment (quand on regarde la mer) : RAS.
J'en suis arrivé à penser, comme Jean Jacques me l'avais suggéré dans un échange de mails persos, que cette batterie n'a jamais dépassé le stade de l'avant-projet et n'a jamais reçu le moindre commencement d'implantation. Quelqu'un avait cependant fait parvenir à Marine Marseille les deux pièces devant l'armer et elles avaient été stockées dans un hangar quelconque appartenant à la Marine. Ce qui explique qu'en juin 1940, ces deux pièces ont pu facilement être embarquées sur un cargo destination l'Algérie.

@+
Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
frankdrebin

avatar

Nombre de messages : 409
Age : 48
lieu : Arles
Date d'inscription : 11/06/2010

MessageSujet: Re: Fort de Méjean (Ensuès la Redonne, 13)    Mar 1 Sep 2015 - 15:35

Capu Rossu a écrit:
Bonsoir,

J'ai passé cette dernière quinzaine deux après-midi à explorer le secteur compris entre la passerelle de l'Erevine et la calanque du même nom.
Rien...! Nada de nada...!


@+
Alain

Bonsoir Alain,

merci pour ce retour, finalement j'étais en voyage, je ne suis donc pas retourné sur place. Et ce n'est plus la peine que j'y aille (si ce n'est pour une "ballade" normale...) .

Autant que je me souvienne, ce secteur est en effet très pentu et difficile d'installer des pièces dont le champ de tir est potentiellement limté par l'ile de l'érevine, le Cap Méjean et/ou le moulon.
L'absence de restes, l'absence d'indices sur les photos IGN, et la faible durée de vie potentielle de l'installation semblent en effet plaider pour une installation avortée, peut être faute de temps et dans un terrain difficile....

Le plateau que j'ai vu n'a effectivement aucune trace d'installation formelle de pièces d'artillerie (seulement une mystérieuse rampe), il me semblait cependant avoir un champ de tir intéressant (très ouvert, autant à l'Ouest qu'à l'Est: côté Méjean et côté entrée de rade), peux tu me présicer en quoi il est "loin de la côte" (c'est par rapport à la position du filet ASM? de celle de la "porte" de la rade? de la portée des 75? .....) n'étant pas du tout spécialisé en artillerie de marine, il me semblait que ce site en balcon sur la mer permettait de couvrir correctement le secteur.

Bonne fin de soirée.

Cordialement.


Jean Marc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capu Rossu
Spécialiste: artillerie et marine de guerre
Spécialiste: artillerie et marine de guerre
avatar

Nombre de messages : 1862
Age : 68
lieu : Martigues
Date d'inscription : 29/04/2007

MessageSujet: Re: Fort de Méjean (Ensuès la Redonne, 13)    Mer 2 Sep 2015 - 1:37

Bonjour Jean Marc,

Frankdrebin a écrit:
peux tu me préciser en quoi il est "loin de la côte"

Tout simplement parce qu'un navire rasant la côte se retrouverait masqué et ne pourrait être engagé par la batterie.

@+
Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
frankdrebin

avatar

Nombre de messages : 409
Age : 48
lieu : Arles
Date d'inscription : 11/06/2010

MessageSujet: Re: Fort de Méjean (Ensuès la Redonne, 13)    Mer 2 Sep 2015 - 5:15

Bonjour Alain,

Merci pour cette precision...en effet un bateau pourrait etre engage devant la calanque de mejean et devant l'entrée du filet mais la paroi masque une partie de la côte, côté sud..

Bonne journée.

Jean Marc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
frankdrebin

avatar

Nombre de messages : 409
Age : 48
lieu : Arles
Date d'inscription : 11/06/2010

MessageSujet: Re: Fort de Méjean (Ensuès la Redonne, 13)    Mer 9 Sep 2015 - 15:56

Capu Rossu a écrit:
Bonsoir,

J'ai passé cette dernière quinzaine deux après-midi à explorer le secteur compris entre la passerelle de l'Erevine et la calanque du même nom.
Rien...! Nada de nada...!


@+
Alain

Bonsoir Alain,

finalement j'ai pu faire un saut rapide dans le secteur, en particulier pour explorer le vallon à l'est du Signal de Méjean....Et rien non plus là bas: le vallon arrive en face de l'île de l'Erevine et a une belle vue sur mer mais il est beaucoup trop encaissé pour offrir un champ de tir intéressant....

Sinon, le seul espace relativement grand que j'ai pu voir est le terre plein à la sortie immédiate du tunnel de Méjean donc au bord de la voie ferrée, des pièces situées là auraient pu engager un bateau non autorisé par le PER à entrer dans le port....Mais le champ de tir est réduit (impossibilité de tirer côtés sud et Ouest, à cause du Cap).

Cordialement.


Jean Marc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fort de Méjean (Ensuès la Redonne, 13)    

Revenir en haut Aller en bas
 
Fort de Méjean (Ensuès la Redonne, 13)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» FORT DE LIOUVILLE, journées du patrimoine !
» Fort Boyard 2002 - Émission 02 - Équipe Jean-Marie Bigard
» Mas Amiel et chateau Jean Faure
» Fort Boyard/Intervilles/Koh Lanta, des divertissement ;)
» Liste : Vos émissions "Fort boyard"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sudwall :: PROVENCE OUEST-
Sauter vers: