étude des fortifications allemandes sur la côte méditerranéenne en France
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Souvenirs de guerre...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
Admin


Nombre de messages : 13827
Age : 50
lieu : Le Girmont Val d'Ajol (88) ex : Grasse, Nice, Antibes
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Souvenirs de guerre...   Lun 16 Avr 2007 - 10:14

Avec vous connaissance des souvenirs de vos grand-parents ou arrière- grand-parents durant la période 39-45???

Fx
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sudwall.superforum.fr En ligne
Admin
Admin
Admin


Nombre de messages : 13827
Age : 50
lieu : Le Girmont Val d'Ajol (88) ex : Grasse, Nice, Antibes
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: Souvenirs de guerre...   Mar 17 Avr 2007 - 11:51

Moi perso: mon grand père paternel (que je n'ai pas connu) a été maquisard en 1944 dans le maquis du Haut du Bois dans la forêt vosgienne près d'Eloyes. Les Vosges était le département où il y avait le plus de maquis organisés. Son maquis fut encerclé par les Allemands suite à une dénonciation fin août 1944, certains résistants ont pu s'enfuir après quelques combats, d'autres ont été fusillé dans une clairière. Mon grand-père lui a eu de la chance, il n'était pas au camp du maquis ce jour là, et s'est fait oublier jusqu'à la Libération en se cachant. Il s'engagea ensuite en septembre 1944 dans l'Armée B de De Lattre venue de Provence et fit la campagne d'Alsace et d'Allemagne comme chauffeur de camions GMC.

Mon autre grand père a lui été aussi au maquis, mais je n'en sais pas plus... Il disait souvent qu'il avait garder ses armes de maquisard : une mitraillette et quelques grenades... à sa mort en 1981, on a fouillé le grenier sans rien trouver.

FX
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sudwall.superforum.fr En ligne
NicNic



Nombre de messages : 1026
Age : 40
lieu : var
Date d'inscription : 14/06/2006

MessageSujet: Re: Souvenirs de guerre...   Jeu 19 Avr 2007 - 9:34

Ma grand mère maternelle ne veut pas parler de cette période , tout ce que je sais c'est qu'elle était a Marseille le mauvais jour au mauvais endroit .
Pour mon grand père je sais pas ce qu'il faisait ni ou il était , je sais seulement que dans les années 50 il a fait l'indochine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
brit



Nombre de messages : 608
lieu : Hyères les Palmiers
Date d'inscription : 08/03/2006

MessageSujet: Re: Souvenirs de guerre...   Jeu 19 Avr 2007 - 11:29

Mes grand-parents paternels et maternels faisaient partie de la majorité de la population française de l'époque, c'est à dire subir l'occupation avec tout ce que cela comportait de craintes, de restrictions etc... dans une zone côtière de Bretagne. Pas d'exploit particulier à leur crédit, si ce n'est d'avoir échappé à une dénonciation pour recel d'essence, volée aux Allemands. Boucher-Charcutiers de leur état, il leur fallait faire tourner les machines, si ce n'est à la main, avec quand c'était possible, de l'essence, et c'était plutôt à la main en ces temps-là, car l'essence était plutôt une denrée rare. Ainsi, grace à la complicité d'un transporteur local, ils arrivaient à s'en procurer de temps à autre, mais il valait mieux taire et garder secret la provenance de ce produit introuvable, surtout lorsque la quantité dépassait ce que l'on pouvait justifier comme étant normal en cas de contôle à l'époque. Et c'est ainsi, que suite à un vol important de carburant dans un dépôt, pourtant distant de chez eux, ils se virent proposer quelques bidons de plus qu'à l'accoutumée par l'entremise de leur fournisseur attittré, sans facture, comme vous pouvez l'imaginer!! Quelle aubaine, mais aussi quel souci pour dissimuler ces bidons encombrant. Cette fois la cache aménagée au fond d'une citerne d'eau de pluie contenait avec peine le stock.
Cette affaire de vol de carburant dû défrayer la chronique à l'époque dans le journal local, au point de sensibiliser toute la population à ce sujet.
Ce qui devait arriver arriva! Est-ce une indiscrétion, est-ce un riverain intrigué par un quelconque manège inhabituel? Même si ma grand-mère a toujours eu sa "petite idée", le dénonciateur ne fut jamais trouvé.
Les gendarmes et la police allemande se présentèrent sans crier gare, et passèrent au crible et le commerce et l'habitation et les environs immédiats, sans toutefois ne rien trouver. Ils semblaient pourtant si sûrs d'eux! Ce qu'ils trouvèrent sur place n'avait pas de quoi rameuter toute l'armée allemande, ni de les accuser d'avoir un lien de près ou de loin avec les vols de carburant. La quantité en question représentait la quantité officielle que l'on pouvait se procurer au compte goutte.
Que s'était-il passé? Nos amis postiers à l'époque, se permettaient quelques entorses avec le règlement quant au respect du secret du courrier. Ainsi, ils n'étaient pas dupes pour détecter un courrier "suspect" par son anonymat, adressé aux autorités et transgressaient les règles pour lire subrepticement le contenu. C'est ce qui c'était passé. Le postier indiscret, après l'avoir lue et connaissant les incriminés, avait laissé partir la lettre de dénonciation avec quelque retard organisé, et avait pris sur lui de faire un long détour à bicyclette pour venir prévenir mes grand-parents du forfait qui se tramait. On imagine la panique! Les bidons d'essence incriminés furent évacués nuitamment et très discrètement dans une ferme amie, puis ce fut l'angoisse de l'attente de la visite. Le bidon d'essence officiel, celui dont la possession était justifiée, fut remisé dans la cache sous la citerne, car il y restait l' odeur d'essence, et il ne manqua pas d'être découvert, mais sans conséquence aucune.

Ainsi allait la vie à l'époque avec ses lâches et ses héros anonymes. Difficile de l'imaginer!

Brit Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kequiya



Nombre de messages : 139
Age : 46
lieu : les milles (13)
Date d'inscription : 17/04/2007

MessageSujet: Re: Souvenirs de guerre...   Jeu 19 Avr 2007 - 12:29

Salut !

ma grand-mére me disait que pendant les bombardements ils priaient que se soit les Anglais plutot que les Américains, qui larguaient de bien trop haut et etaient bien moins precis....
un jour une bombe a traverser plusieurs etage de son immeuble jusqu'a s'immobiliser entre un plancher et un plafond sans exploser !!!

si c'est pas de la chance....

il lui arriva de traverser Paris sous l'occupation a pied pour mettre en sureter une petite fille juive,Bravo grand-mere !!!

Que se passerait-il si nous entrions en guerre aujourd'hui ???
y'en aurait-il beaucoup des gens bien ???

cordialement Phil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chazette A
Spécialiste Bunkerarchéo - Artillerie - Archives Armée Allemande
Spécialiste Bunkerarchéo - Artillerie - Archives Armée Allemande


Nombre de messages : 1362
Age : 51
lieu : Paris - Nantes
Date d'inscription : 22/02/2007

MessageSujet: Re: Souvenirs de guerre...   Jeu 19 Avr 2007 - 14:43

Désolé les gars mon père (et oui il m'a eu très tard !), né en 1922
devait partir au STO, mais réfractaire il se cache chez ses cousins en Creuse (maquis AS), de retour à Paris il se fait piquer puis envoyer dans un camp en Allemagne, il s'échappe puis est repris. Libéré à la fin de l'année 1944, il s'engage pour le restant de la guerre dans le régiment américain de Louisiane car les officiers parlent le français.
Il ne me parlait jamais de cette époque même si il savait que cela m'intéressait car il préférait parler de son père qui avait fait 14-18.
Les seules choses qu'il m'a lâché un jour, c'est qu'il tirait de nuit et au matin il avançait et en face c'était des gamins de 15-16 ans qui étaient au tapis. La seconde, c'est que les Allemands faisait un gros tas avec les armes, puis les Shermans passaient dessus pour tout broyer.

A Chazette
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.histoire-fortifications.com
Admin
Admin
Admin


Nombre de messages : 13827
Age : 50
lieu : Le Girmont Val d'Ajol (88) ex : Grasse, Nice, Antibes
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: Souvenirs de guerre...   Ven 20 Avr 2007 - 10:59

Mon father m'avait raconté une fois une anecdote marrante sur un de ses oncles, paysan des hautes Vosges, au moment de la Libération en septembre 1944.
Depuis la fenêtre de chez lui, notre grand oncle observait le cadavre d'un officier allemand tué sur la route d'Eloyes, près d'une voiture.

L'officier mort, très élégant dans son uniforme portait une belle paire de bottes montantes en cuir. Personne aux alentours, ni sur la route, notre grand oncle se décide bon gré mal gré d'aller piquer les bottes au "schleu" gisant sur la route.
Il s'approcha doucement en vérifiant que personne ne le voyait, et commença à tirer sur la 1ère botte qui offrait une certaine résistance...

....à ce moment le "mort" se réveilla en poussant un râle... ce qui fit déguerpir notre apprenti maraudeur ! Laughing Laughing

FX


Dernière édition par Admin le Mer 9 Juil 2008 - 11:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sudwall.superforum.fr En ligne
Admin
Admin
Admin


Nombre de messages : 13827
Age : 50
lieu : Le Girmont Val d'Ajol (88) ex : Grasse, Nice, Antibes
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: Souvenirs de guerre...   Mer 9 Juil 2008 - 11:00

D'autres récits???

FX

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sudwall.superforum.fr En ligne
Capu Rossu
Spécialiste: artillerie et marine de guerre
Spécialiste: artillerie et marine de guerre


Nombre de messages : 1829
Age : 67
lieu : Martigues
Date d'inscription : 29/04/2007

MessageSujet: Souvenirs de guerre...   Mer 9 Juil 2008 - 14:02

A la fin août 1939, mon Père était matelot sur l'Ipanema de la SGTM, ligne Marseille - Oran. Au matin du 29, un gendarme maritime était au pied de la coupée et distribua à l'équipage des fascicules de mobilisation avec la mention "affecté spécial" . La situation internationale se dégradant, personne ne fut surpris. Mais par contre personne ne comprenait pourquoi l'appareillage pour Oran était annulé. Le 2 septembre, la même scène se répète et cette fois l'équipage reçoit un nouveau fascicule de mobilisation sur lequel était porté la mention "à la disposition de l'Ipanema". Il avait pour mission de conduire le navire à Brest, l'Ipanema étant requis comme bâtiment- base auxiliaire pour sous-marins. Le 12 après l'arrivée à Brest, l'équipage se retrouva classé en trois catégories : une petite partie, non mobilisable, fut remise à la disposition de la compagnie pour aller remplacer à bord des autres navires ceux qui ralliaient leur affectation de mobilisation, une autre partie mobilisable embarqua sur différents navires de guerre, et le reste, dont mon Père fut mobilisé sur place et demeura à bord.
Le 10 novembre, le bâtiment équipé pour sa mission est envoyé à Oran où il relève le Jules Verne, navire de la Royale spécialement construit pour ce rôle. Le Jules Verne rallie Casablanca où une forte escadrille de sous-marins est positionnée.
En janvier 1940, il est envoyé avec la 15ème Division de Sous-Marins à Fort de France où cette division assurera des missions de recherche des navires de commerce allemands réfugiés dans la mer des Antilles. Rentré à Toulon, début juin dans le cadre de la concentration de nos forces navales en Méditerranée devant la menace d'une déclaration de guerre prochaine de l'Italie.
Il était alors prévu de l'envoyer à Alexandrie avec la Force X mais il ne put appareiller avant le 10 et cette mission est alors annulée.
Après les bombardements italiens et allemands sur Marseille, il est envoyé le 14 juin dans ce port pour renforcer une DCA peu efficace (on déjà parlé de la DCA de Marseille dans d'autres posts).
Le 22 juin, après avoir été complété ses approvisionnements à Toulon, il fait partie de l'escorte d'un important convoi qui rallié Oran. Il a à son bord 253 passagers évacués de Toulon dont des candidats à l'Ecole Navale et des élèves de l'Ecole des Mécaniciens et des Chauffeurs.
Le 29 juin, il s'amarre l'arrière à quai à la grande jetée d'Oran.
Le 3 juillet, rappel aux postes de combat quand l'escadre anglaise se présente devant Oran. Le commandant obtient alors le débarquement des 226 élèves de l'EMC et de l'EN que l'on avait conservé à bord car Marine Oran ne savait où les loger.
Le 26 juillet, les réservistes de l'Ipanéma, dont mon Père sont rapatriés sur Toulon pour être démobilisés.
Après, mon Père reprend ses embarquements sur d'autres navires de la SGTM jusqu'au 19 octobre date à laquelle quelques officiers et matelots de la SGTM, dont mon Père, embarquent à Alger sur l'Ipanéma qui vient d'être déréquis. Les travaux de remise en état se poursuivront jusqu'à la fin janvier 1941. L'Ipanéma fera alors un voyage sur les Antilles et quelques rotations Marseille - Oran jusqu'au mois de juin avant d'être désarmé dans l'Etang de Berre pour économiser le mazout : étant à propulsion turbo-électrique, il ne pouvait être reconverti à la chauffe au charbon. L'équipage venait à Marseille par moitié un week-end sur deux et, l'Etang de Berre n'étant pas pollué comme de nos jours, rapportait des cageots entiers de moules qui amélioraient l'ordinaire des familles.
Durant l'été 1942, il effectue un voyage sur l'AOF. Présent à Marseille en novembre 1942, il est saisi par les Allemands le 16 décembre. L'équipage a une demi-heure pour boucler ses sacs et évacuer le bord. Mon Père rentrera le pavillon français et l'emportera. J'ai toujours ce pavillon à la maison.
Durant le reste de la guerre, mon Père sera placé par la Marine Marchande à divers travaux puis embarqué sur les citernes à eau qui ravitaillaient les îles du Frioul. Comme les Hafenschuts de Marseille grenadaient régulièrement la rade par crainte des nageurs de combats britanniques, l'équipage ramassait à l'épuisette de nombreux poissons qui en ces périodes de restrictions faisaient le bonheur des familles.
Mors de combats de la Libération, mes parents trouvèrent refuge dans le tunnel du tramway de la gare Noailles ou comme disaient les Marseillais de la gare de l'Est.
Après, il fit partie des équipages de relève des navires marchands au fur et à mesure de leur touchée à Marseille.
@+
Alain


Dernière édition par Capu Rossu le Mer 9 Juil 2008 - 14:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PZIV



Nombre de messages : 3252
lieu : Rognac (13)
Date d'inscription : 13/08/2007

MessageSujet: Re: Souvenirs de guerre...   Mer 9 Juil 2008 - 14:05

Et bien mon père fut raflé pour le STO, il a pu sortir de la gare Saint Charles grâce au docteur qui le connaissait... mais dû s'enfuir de Marseille à pieds vers les Alpes de haute Provence où le maquis de Bayons l'a accepté...
Il participe à un parachutage d'armes ainsi qu'à quelques coup de mains contre les Allemands... mais le coin étant pauvre, ils avaient surtout des difficultés pour se ravitailler...
Ils ont tenté la pêche à la dynamite avec des résultats peu probants ainsi que la chasse à la Sten avec encore moins de résultat...
Il a eu la chance d'échapper à l'attaque du maquis par les Allemands même si son camarade fut blessé...
Il était à 2 km de Sisteron quand les Américains ont bombardé le tunnel avec des résultats effroyables pour la population...
Il est retourne chez lui à pieds, affamé et très amaigri.

Ouila.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PZIV



Nombre de messages : 3252
lieu : Rognac (13)
Date d'inscription : 13/08/2007

MessageSujet: Re: Souvenirs de guerre...   Mer 9 Juil 2008 - 14:14

Par contre il était à Sainte Tulle peu de temps après qu'un P 47 D américain en train de mitrailler sur la longue ligne droite de Manosque vers Sainte Tulle... est passé sous les câbles électriques de la centrale EDF (sauf la verrière ainsi que le sommet de la gouverne de direction)...
Il est tombe dans la chambre d'eau et a coulé instantanément... Les Américains arrivent... Ils ont vidé la chambre d'eau et récupéré le pauvre gars... ainsi que l'épave de l'avion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pak 88
Spécialiste Bunkerarchéo
Spécialiste Bunkerarchéo


Nombre de messages : 524
Age : 49
lieu : Montpellier
Date d'inscription : 07/03/2006

MessageSujet: Re: Souvenirs de guerre...   Mer 9 Juil 2008 - 14:39

Mes parents ont connu cette époque douloureuse qui se répercute encore aujourd'hui..

A montpellier mon grand père est régisseur dans un mas qui abrite la Wermacht, un corps de commandement avec des officiers et des intendants,

L'un d'eux s'appelle Werner, pas nazi pour deux sous, il languit juste de rentrer au pays pour retrouver sa femme et ses deux filles. il parle un peu français et répète ce que disent tous les allemands des environs : guerre grand malheur ( cela dit ils disent aussi Hitler grand papa ce qui fait beaucoup moins rire )

1944 vint et c'est la défaite qui souffle sur les rangs des envahisseurs

Ils l'ont mauvaise mais Werner lui a surtout peur. peur d'y rester de ne jamais revoir son pays,

Un jour de juillet ils plient boutique dans un vent de panique,
Werner se met à genoux dans la cour devant ma grand mère, devant ses officiers si rigide, devant toute le troupe...
Dans un grand silence
il prend la main de ma grand mère et lui dit Merci dans un français approximatif, il lui dit adieu entre deux sanglots,
il l'appelle Mutter
s'il ne doit pas revoir les siens qu'elle transmette cet Adieu à ceux qu'il n'aura pas eu le temps de revoir...

Personne ne bronche, l'air est grave

Werner sourit en montant dans le camion plein de branchage qui démarre
il fait des signes de la main en s'éloignant

Tous ceux de cette colonne savent que la route de Nimes est un enfer,
Que peu d'entre eux survivront, les Jabos ont laissé des dizaine d'épaves noircies le long des platanes,

C'est la dernière image de ce type inconnu qui se perd dans l'histoire,
personne n'a jamais su ce qui lui était arrivé par la suite,

J'espère qui il est parvenu chez lui, mais souvent en passant sur la 113 je pense à ce type gentil que la guerre ne concernait pas et qui faisait des au revoirs de la main comme s'il il disait Adieu à sa propre mère...

Tu disais juste Werner la guerre est un grand malheur
tu dois marcher en Paix à présent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bolmont



Nombre de messages : 1
Age : 38
lieu : remiremont
Date d'inscription : 09/09/2012

MessageSujet: Re: Souvenirs de guerre...   Dim 9 Sep 2012 - 7:15

Admin a écrit:
Moi perso: mon grand père paternel (que je n'ai pas connu) a été maquisard en 1944 dans le maquis du Haut du Bois dans la forêt vosgienne près d'Eloyes. Les Vosges était le département où il y avait le plus de maquis organisés. Son maquis fut encerclé par les Allemands suite à une dénonciation fin août 1944, certains résistants ont pu s'enfuir après quelques combats, d'autres ont été fusillé dans une clairière. Mon grand-père lui a eu de la chance, il n'était pas au camp du maquis ce jour là, et s'est fait oublier jusqu'à la Libération en se cachant. Il s'engagea ensuite en septembre 1944 dans l'Armée B de De Lattre venue de Provence et fit la campagne d'Alsace et d'Allemagne comme chauffeur de camions GMC.

Mon autre grand père a lui été aussi au maquis, mais je n'en sais pas plus... Il disait souvent qu'il avait garder ses armes de maquisard : une mitraillette et quelques grenades... à sa mort en 1981, on a fouillé le grenier sans rien trouver.

FX
bonjour moi mon grand père originaire du val d'ajol y a laissé la vie.
je suis a la recherche de toutes informations concernant ce maquis;
merci d'avance......
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Revan



Nombre de messages : 11
Age : 27
lieu : Fréjus
Date d'inscription : 28/10/2013

MessageSujet: Re: Souvenirs de guerre...   Mer 30 Oct 2013 - 4:06

Bonjour !
Pour ma part mon grand-père paternel était anglais, mais trop jeune je pense (je ne sais pas sa date de naissance) pour combattre. Peut-être a-t-il connu l'Angleterre assiégée, je devrais me renseigner.
Ma grand-mère maternelle était en Bretagne et était une enfant, mais elle m'a souvent raconté quelques petites anecdotes :
Au début de l'occupation certains Allemands étaient gentil et un officier l'aurait laissé monter sur son cheval, et aurait été sympa.
Vers la fin ils auraient été bien moins sympa, ils auraient arrété et tuer une femme enceinte.
Lors de leur retrait de la ville de Plozévet (finistère), pendant leur fuite en camion, des hommes leur aurait jeter des pierres, les Allemands auraient apparemment riposter au fusil.
Je devrais l'interroger plus précisément désormais.

Autre anecdote plus sympa, le grand père maternel de ma copine étant slovène, enfin tchecoslovaque, a servi en tant que pilote dans les forces de l'Axe. Son grand-père paternel a servi dans l'armée de l'air mais dans les DCA, des forces alliées. Tout deux ont survécu et se sont rencontrés par la suite. Je n'en sais pas plus mais là encore je vais mener mon enquête :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
captainmarseille



Nombre de messages : 42
Age : 51
lieu : marseille
Date d'inscription : 29/12/2013

MessageSujet: Re: Souvenirs de guerre...   Sam 1 Mar 2014 - 4:28

bonjour mon grand pere etait mecano sur ms 406
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fan83



Nombre de messages : 156
Age : 29
lieu : Toulon
Date d'inscription : 12/01/2015

MessageSujet: Re: Souvenirs de guerre...   Mar 13 Jan 2015 - 5:16

Salut.

J'étais jeune quand j'ai demande a mon grand père de me raconter. Je ne me souviens donc pas de tout. J'ai demande dernièrement a ma mère (c'était mon grd père maternel) des infos mais elle ne se souvient plus trop, et a mon père car il l'avait aide a faire ses papiers d'ancien combattant.

Donc mon grand père était dans le 54eme RA de Hyères (405eme RA durant la guerre je crois). Il était artilleur a pied.
Il s'est fait attrapé par les allemands a bourbon l'archambault. Je ne sais pas l'annee. J'ai regarde dans les listes officielles des prisonniers des 1940 a juin 1941 mais il n'y figure pas. Mon père pense que c'était en 44 ou 45.

Il s'est évadé par les égouts. Il suivait les rats car il se disait qu'ils connaissaient la sortie.

Ensuite les résistants l'ont aidé et lui ont donne des faux papiers. Je me rapelle qu'ilme disait qu'il était cache dans les vosges dans une ferme. Et que les résistants lui disaient par ou aller.

Âpre je ne me rappelle plus et je suis tellement degoutee de ne pas me rappeler notre d'avoir enregistré ce moment.

J'aimerai bien pouvoir retrouver des infos sur ce que mon grand père a fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Souvenirs de guerre...   Aujourd'hui à 3:46

Revenir en haut Aller en bas
 
Souvenirs de guerre...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Souvenirs de guerre !
» L TRITSCHLER - Vanités / souvenirs de guerre d'un jeune FFL
» Les films sur la guerre du Vietnam
» Le Temps passe, mais les Souvenirs restent.
» Notre Mère la guerre de Kris et Maël

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sudwall :: DISCUSSION GENERALE - LE BAR DU FORUM-
Sauter vers: