étude des fortifications allemandes sur la côte méditerranéenne en France
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
VEUILLEZ AUSSI NOUS RETROUVER SUR FACEBOOK AVEC LES PAGES PERSO ET DE GROUPES : "ATLANTIKWALL- SUDWALL " - " LA COTE D'AZUR EN GUERRE 1939-1945 " - " FMBR FORTIFICATIONS DE MARSEILLE ET DES BOUCHES DU RHONE 1942 1944 " - "AGDE SOUS L'OCCUPATION " - " BUNKER 638 TAMARISSIERE AGDE HISTOIRE 39-45 " - " RIVIERA 44 " - " LIBRAIRIE HISTOIRE ET FORTIFICATIONS "
Le deal à ne pas rater :
Nike FR : 25 % sur tous les articles
Voir le deal

 

 Le B26 de Mollières

Aller en bas 
AuteurMessage
FisH

FisH

Nombre de messages : 101
Age : 47
lieu : France
Date d'inscription : 26/05/2019

Le B26 de Mollières Empty
MessageSujet: Le B26 de Mollières   Le B26 de Mollières EmptyDim 8 Déc 2019 - 3:16

Le 4 août 1944. La seconde mission de bombardement effectuée par le groupe de bombardiers moyens français B-26 Marauder II/52 Franche Comté au départ de Villacidro, en Sardaigne.
Objectif : la France, avec l'attaque du pont ferroviaire Charles-Albert (a Gillette), localisé à une dizaine de km au nord de l'embouchure du fleuve Var (ouest de Nice).

Le flight est composé de 5 Marauder du Franche-Comté (intégré au sein d'une formation de plusieurs autres bimoteurs).

Peu avant l'arrivée sur l'objectif, les B-26 français ne peuvent éviter une importante masse nuageuse qui leur barre la route, en y étant littéralement happés.

Quelques minutes plus tard, et de nouveau dans le ciel bleu, il apparaît que l'objectif est dépassé, et c'est sans avoir largué les 4 bombes de 500 kg qu'emportait chaque avion, que le Franche-Comté rentre à sa base. Mais un problème important est apparu : un avion est porté manquant!

C'était le B-26 C 45-MO, serial 42-107726.

L'enquête menée sur les causes de la disparition de cet avion fit savoir que durant la traversée de l'imposante masse nuageuse, le groupe dut réduire sa vitesse de vol, amenant à ce que l'avion du capitaine Cartier, qui se trouvait en dernière position, fut malheureusement victime d'un décrochage... ne laissant aucune chance à son jeune équipage.

Les restes du B-26 et de ses hommes seront retrouvés à 2300 mètres d'altitude, reposant dans un éboulis rocheux par un berger local, au mois d'octobre 1944, côté nord de la combe de Scluos localisée entre les cols Mercière et de Saléze (Parc national du Mercantour), non loin de la frontière italienne.

sur place , il ne reste qu'une stalle (le lieu a était nettoyer...) , il y a aussi une stalle dans le Boréon et une autre a ST Dalmas

https://www.google.fr/maps/place/44%C2%B009'24.3%22N+7%C2%B011'43.6%22E/@44.1567528,7.1932593,811m/data=!3m2!1e3!4b1!4m6!3m5!1s0x0:0x0!7e2!8m2!3d44.1567487!4d7.195448?hl=fr

GPS: 44.156749, 7.195448

Le B26 de Mollières 06ug
Revenir en haut Aller en bas
EKAERGOS
Spécialité: armement
Spécialité: armement
EKAERGOS

Nombre de messages : 1986
Age : 60
lieu : Grand Sud
Date d'inscription : 27/10/2008

Le B26 de Mollières Empty
MessageSujet: Re: Le B26 de Mollières   Le B26 de Mollières EmptyMer 29 Jan 2020 - 1:11

FisH a écrit:
Le 4 août 1944. La seconde mission de bombardement effectuée par le groupe de bombardiers moyens français B-26 Marauder II/52 Franche Comté au départ de Villacidro, en Sardaigne.
Objectif : la France, avec l'attaque du pont ferroviaire Charles-Albert (a Gillette), localisé à une dizaine de km au nord de l'embouchure du fleuve Var (ouest de Nice).

Le flight est composé de 5 Marauder du Franche-Comté (intégré au sein d'une formation de plusieurs autres bimoteurs).

Peu avant l'arrivée sur l'objectif, les B-26 français ne peuvent éviter une importante masse nuageuse qui leur barre la route, en y étant littéralement happés.

Quelques minutes plus tard, et de nouveau dans le ciel bleu, il apparaît que l'objectif est dépassé, et c'est sans avoir largué les 4 bombes de 500 kg qu'emportait chaque avion, que le Franche-Comté rentre à sa base. Mais un problème important est apparu : un avion est porté manquant!

C'était le B-26 C 45-MO, serial 42-107726.

L'enquête menée sur les causes de la disparition de cet avion fit savoir que durant la traversée de l'imposante masse nuageuse, le groupe dut réduire sa vitesse de vol, amenant à ce que l'avion du capitaine Cartier, qui se trouvait en dernière position, fut malheureusement victime d'un décrochage... ne laissant aucune chance à son jeune équipage.

Les restes du B-26 et de ses hommes seront retrouvés à 2300 mètres d'altitude, reposant dans un éboulis rocheux par un berger local, au  mois d'octobre 1944, côté nord de la combe de Scluos localisée entre les cols Mercière et de Saléze (Parc national du Mercantour), non loin de la frontière italienne.
Le B 26 Marauder était surnommé "Le Fer à repasser volant"....
Revenir en haut Aller en bas
FisH

FisH

Nombre de messages : 101
Age : 47
lieu : France
Date d'inscription : 26/05/2019

Le B26 de Mollières Empty
MessageSujet: Re: Le B26 de Mollières   Le B26 de Mollières EmptyLun 3 Fév 2020 - 10:28

le B26 n'était un un mauvais avion , a l'époque même les formateurs n'avaient pas une formation sur cette appareil ... c'est vais que même des prototypes ce sont écrasés dés le début des tests ... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Le B26 de Mollières Empty
MessageSujet: Re: Le B26 de Mollières   Le B26 de Mollières Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Le B26 de Mollières
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sudwall :: EPAVES DE GUERRE ( AVIONS, NAVIRES, CHARS)-
Sauter vers: