étude des fortifications allemandes sur la côte méditerranéenne en France
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
EXPOSITION " CANNES OCCUPEE 1942 -1944 " A CANNES DU 3 OCTOBRE 2017 AU 28 JUIN 2018 A L'ESPACE CALMETTE - ENTREE LIBRE . LES APRES MIDI DU LUNDI AU VENDREDI

Partagez | 
 

 Automitrailleuses Panhard allemandes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 14139
Age : 51
lieu : Le Girmont Val d'Ajol (88) ex : Grasse, Nice, Antibes
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Automitrailleuses Panhard allemandes   Mar 5 Sep 2006 - 9:42

Shocked 3 images trouvées sur le net: montrant des véhicules allemands BEUTEPANZER (panzer de prise), étants des ex-automitrailleuses françaises PANHARD, dénomination allemande Panzerspahwagen 178 -204 (f). Selon Yves Buffeteaux dans ses écrits dans le HORS SERIE HISTORIA MILITARIA N°14 LA FRANCE LIBERE DEBARQUEMENT DE PROVENCE (1994), page 20 il s'agirait de véhicules se trouvant dans le sud de La France, du côté de Toulouze, où stationne la 11 Panzerdivision.

Il y a d'ailleurs 2 autres photos du même reportage dans la revue. Ces engins ont été transformé pour certains par le Kommando Bauer à Paris.




Cette automitrailleuse Panhard a été transfomée en véhicule radio de liaison: Panzerspahwagen (Fu) 178-204 (f) = Fu pour radio. On voit bien au dessus de l'engin l'antenne radio "panier".


Automitrailleuse Panhard sans modification...juste frappée de la croix noire!!!


Cette Panhard a été modifié par l'ajout d'un canon antichar de 50 mm ( 5 cm KwK L/45). La tourelle d'origine a été suprimée. On voit dans la 2eme photo l'arrière ce même véhicule, avec un autre du même type.
Remarquez qu'un des hommes d'équipage tiend dans sa main un fumigène. (????)

J'attend vos commentaires...


FRANXEROX
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sudwall.superforum.fr
chazette A
Spécialiste Bunkerarchéo - Artillerie - Archives Armée Allemande
Spécialiste Bunkerarchéo - Artillerie - Archives Armée Allemande
avatar

Nombre de messages : 1362
Age : 52
lieu : Paris - Nantes
Date d'inscription : 22/02/2007

MessageSujet: Panhard   Jeu 22 Fév 2007 - 16:26

C'est vehicules appartiennent au SR1000 du Generalleutnant Jesser
ce dernier avec cette Aufklarung + ses bataillons d'infanterie à attaqué les maquis du Mont Mouchet, de Correze nord et de Creuse en juillet et aout 1944
A Chazette
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.histoire-fortifications.com
Admin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 14139
Age : 51
lieu : Le Girmont Val d'Ajol (88) ex : Grasse, Nice, Antibes
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: Automitrailleuses Panhard allemandes   Sam 29 Sep 2007 - 6:07

"Les Panhard 178 connurent un épisode original en 1941 et en 1942. En effet, 45 de ces véhicules cachés par la cavalerie française à l'armistice, furent préparé par la Résistance pour être utilisés contre les Allemands. Démunis de tourelles, ils furent dotés de canons de 25 ou 47 mm et/ou de mitrailleuse. Ils furent ensuite passés en zonelibre au nez des occupants. La plupart d'entre eux furent cependant repris par les Allemands lorsqu'ils envahirent la zone libre en novembre 1942."
http://39-45.alliance-francophone.net/Panhard_178.2443.0.html

FX
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sudwall.superforum.fr
Admin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 14139
Age : 51
lieu : Le Girmont Val d'Ajol (88) ex : Grasse, Nice, Antibes
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: Automitrailleuses Panhard allemandes   Jeu 7 Aoû 2008 - 4:10

Autre image surement du même reportage:

(image du net)

Plutot en Mai-Juin 1940...véhicules de prise...les croix noires ne sont pas les même que les véhicules de 1942 vues plus haut...
Ici une autre image de la campagne de 1940:



Fx

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sudwall.superforum.fr
Judex

avatar

Nombre de messages : 56
Age : 54
lieu : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 13/10/2008

MessageSujet: Re: Automitrailleuses Panhard allemandes   Sam 1 Nov 2008 - 2:26

Alain a écrit :

C'est vehicules appartiennent au SR1000 du Generalleutnant Jesser
ce dernier avec cette Aufklarung + ses bataillons d'infanterie à attaqué les maquis du Mont Mouchet, de Correze nord et de Creuse en juillet et aout 1944


Désolé Alain mais je ne suis pas d'accord avec toi. Le Sicherungs-Rgt. 1000 ne possédait pas de Panhard mais en revanche d'une Panzer-Kp. C'est le Sicherungs-Aufklärungs-Abt. 1000 qui possédait des automitrailleuses. Ces 2 unités numérotées en 1000 appartenaient bien à la Brigade Jesser.

Les automitrailleuses Panhard en service au Sicherungs-Aufklärungs-Abt. 1000 sont "des oiseaux rares", car ce sont celles avec la fameuse tourelle CDM. On peut en voir une au cinéma dans le générique du film "La traversée de Paris", à cette époque (début 1943 je pense) l'unité était encore numérotée en 100. Il se trouve que je posséde la seule photo connue à ce jour d'une AMD panhard CDM du Sich. Aufkl. Abt. 1000, je vais la mettre en ligne.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Judex

avatar

Nombre de messages : 56
Age : 54
lieu : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 13/10/2008

MessageSujet: Re: Automitrailleuses Panhard allemandes   Sam 1 Nov 2008 - 2:33

Les deux AMD présentées par Admin datent de la campagne de France et il s'agit de matériel capturé intacte et réutilisé sur le champ.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EKAERGOS
Spécialité: armement
Spécialité: armement
avatar

Nombre de messages : 1922
Age : 58
lieu : Grand Sud
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: Automitrailleuses Panhard allemandes   Mar 4 Nov 2008 - 7:49

Bonjour
Il me semble que la photo n°2 représente une AMD 178 de l'armée d'armistice lesquelles avaient perdus leur canon de 25 mm au profit d'une 2eme mitrailleuse de 7,5mm.
Concernant" la grosse tourelle" dans un vieux numéro de "Militaria" sur l'ABC (Arme Blindée Cavalerie pour les Bleus B....) en Indo on pouvait voir une AMD avec une grosse tourelle abritant un 47mm Français (certainement celui du Somua et pas l'Antichar) Je crois me souvenir que la tourelle provenait des fonderies Fives à Lille sous toutes réserves.
Concernant l'emploi par les allemand; j'ai une cassette VHS intitulée "Ma Guerre à moi" consacrée aux films amateurs de soldats allemands ou l'on voyait un peloton de reconnaissance appartenant à une des "nouvelles" PzDivisionen (20 eme et quelques) équipés de "Panhard Spähwagen" comme le commentateur les désignait certaines équipées par les allemands d'antennes cadres (genre"Sommier de Lits")
En revanche l'armement ne semblait pas avoir été modifié tout au moins le canon de 25 mm je doute tout de meme qu'ils soient partis au fin fond de la Russie avec une Mitrailleuse en 7,5mm ("Chef ,il me faudrait des 7,5 Françaises avant d'attaquer Smolensk !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Judex

avatar

Nombre de messages : 56
Age : 54
lieu : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 13/10/2008

MessageSujet: Re: Automitrailleuses Panhard allemandes   Mar 4 Nov 2008 - 13:46

Absolument, la photo n°2 représente une AMD 178 de l'armée d'armistice récupérée par la Heer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chazette A
Spécialiste Bunkerarchéo - Artillerie - Archives Armée Allemande
Spécialiste Bunkerarchéo - Artillerie - Archives Armée Allemande
avatar

Nombre de messages : 1362
Age : 52
lieu : Paris - Nantes
Date d'inscription : 22/02/2007

MessageSujet: Re: Automitrailleuses Panhard allemandes   Mer 5 Nov 2008 - 16:48

Citation :
C'est le Sicherungs-Aufklärungs-Abt. 1000 qui possédait des automitrailleuses.
bien sur je me suis mal exprimé Very Happy

Voici une partie de mon travail, j'ai travaillé sur ce sujet qui devait etre la suite de l'article paru dans Histoire & Fortifications mag n°7 sur les unités allemandes de lutte anti maquis
texte A. Chazette

Sicherungs-Aufklärungs-Abteilung 1000
Crée en décembre 1943 à partir de la Sicherungs-Aufklärungs-Abteilung 100 (Pz.Späh-Komp und Sich-Komp) et cette unité rejoind Montargis en février 1944, puis en octobre, elle est incorporée à la 189.I.D et en janvier 1945 elle est affectée à la 716.I.D comme Füs.Btl.716.
Kdr : Major Johann Enss né en 1910 (?-11/6/1944)
Kdr : Rittmeister Ruby
Adj : Oberleutnant Gottfried Schuh né en 1913
Stab-Komp (mot) regroupant 3 x Pak et 2 x le.Inf-Geschütz et Nachr Zug
Kdr : Oberleutnant Merkel puis Oberleutnant Klett
Nachrichtenzug : Feldwebel Teisinger
1./ Späh-Komp (mot) dotée de 24 véhicules SdKfz 2/222 et AMD 178 Panhard, soit 24 M.G. et 18 pièces de 2 cm KWK
Kdr :
2./ Komp (mot) totalisant 10 le.MG, 2 s.MG, 1 m.Gr.W, 3 le.Gr.W
Kdr : Oberleutnant Schuh


Le S.R.1000 possède
14.Komp (Späh-Komp)
15. Panzer-Sicherungs.Komp dotée de AMC Schneider avec un canon de 37 SA et une mitrailleuse de 7,5.

Biographie sommaire du Generalmajor Curt von Jesser
Curt von Jesser est né le 4 novembre 1890 à Wadowice en Pologne. Il entre dans l’armée autrichienne le 18 août 1909 et obtient le grade de Leutnant en octobre 1910 au sain du Schützen-Regiment 6. En juin 1917, il est affecté au I.R 157 pour diriger une compagnie de combat. Nommé au grade de Major en juillet 1921 il devient Bataillon-Adjudant au sain de l’Infanterie-Regiment 5. En mars 1933 il commande le Kraftfahr-Bataillon 3 à Stockerau et obtient le grade d’Oberstleutnant en juillet 1937. Il passe à la Reichswehr en mars 1938 et occupe un poste au sain de l’état-major du Panzer-Regiment 2. En aout 1939, il est nommé au grade d’Oberst et dirige, de février 1940 à avril 1942, le Panzer-Regiment 36. Il obtient la croix en or (Deutsches Kreuz in Gold) le 29 novembre 1941 et la croix de chevalier (Ritterkreuz) le 18 janvier 1942. En mai 1942, il dirige les Schnellen-Truppen positionnées dans le Wehrkreis XIII et obtient en décembre le grade de Generalmajor. Il prend en charge la 386.I.D (mot) jusqu’en février 1943, puis il est transféré en France comme officier à disposition du Heeresgruppe D. Du 24 août au 6 septembre 1943, il prend en charge le commandement de la 155.Reserve-Panzer-Division stationnée à Rennes. Placé ensuite de nouveau à disposition de l’O.K.H. (traitement à l’hôpital de Paris en novembre et décembre), il reçoit, en janvier 1944, le commandement de la Schnellen-Brigade 74 en formation dans le secteur de Montargis. Il participe à la tête du Kampfgruppe Jesser à plusieurs actions de lutte anti-maquis en Auvergne et en Limousin, puis retraite en septembre 1944 en direction de Dijon, Mirécourt et Colmar. En janvier 1945, il dirige le Festungsabschnitts Steiermark et le 22 octobre, il est fait prisonnier par les Britanniques. Interné successivement au camp de prisonniers de Saint-Fons (Rhône) et du Larzac, il sera par deux fois inculpé pour crime de guerre devant les tribunaux français. Le 23 septembre 1947, le tribunal militaire de Lyon ordonna son non-lieu, puis le 2 juin 1950 le tribunal militaire de Bordeaux ordonna lui aussi un non-lieu. Enfin le 27 février 1952, le tribunal de Lyon concluait en ordonnant un non-lieu définitif. Relâché le 17 mars 1949, il décède à Vienne en Autriche le 18 août 1950.


Historique réduit des combats du Kampfgruppe Jesser
Le 9 juillet 1944 le Kampfgruppe Jesser, qui vient de d'opérer contre les maquis d'Auvergne, entre en haute Corrèze en provenance de Murat et de St-Flour. Ces deux premières colonnes, totalisant 350 véhicules et des AMD 178 Panhart de la 14.Komp (Späh-Komp) prennent leurs quartiers à Eygurande et à Bourg-Lastic. L'Oberst Georg Coqui, Kdr du Sicherungs-Regiment (mot) 1000, envoie dès le 10 des détachements de reconnaissance en direction de Couffy-Courteix, ainsi que vers la mine de Messeix pour obtenir un contact et débusquer les maquis; mais ceux-ci restent cachés car à cette période ils sont totalement dans l'impossibilité de rivaliser avec des troupes régulières totalisant une puissance de feu aussi importante. Du 10 au 12 juillet de nouvelles reconnaissances sont envoyées en direction de la Creuse. Le Kamfgruppe A pénètre à la Courtine puis bifurque vers St-Oradoux de Chirouze en direction de Magnat alors que le Kamfgruppe B investit les bourg de Herment, St-Merd-la-Breuille, Giat et Crocq. A St-Oradoux de Chirouze est exécuté Jean-Marie Vergne (paysan de 42 ans), Daniel Dufailly (FFI de 22 ans appartenant au Corps Franc du Cmd Jack) est tué au volant de son véhicule et Mr Marandon maire de St-Oradoux est arrêté comme otage.
Le 13 juillet , le Sicherungs-Aufklärungs-Abteilung 1000, placé sous le commandement du Rittmeister Ruby, et fort de 110 véhicules, entre en Corrèze et s'installe à Ussel. Dès le lendemain une importante formation motorisée issue de cette unité (Kamfgruppe C) ratisse la région de la Courtine jusqu'à Clairvaux où un détachement de la 2104e Cie FTP tombe dans une embuscade, il en découle 3 morts et 3 prisonniers. Pendant ce temps d'autres colonnes explorent le plateau de Millevaches, le secteur de Gioux et occupent Aubusson le 15.
Le 14 juillet, la colonne dite lente en provenance de Murat, formée des Kamfgruppen D et E soit 150 véhicules à gazogène et à essence transportant la légion azerbaïdjanaise (Azerb-Legion.804) du Hauptmann Lange et la légion de Tartars de la Volga (Wolga-Tatar-Legion) dirigée par le Rittmeister Siknidef,. Occupe Ussel et Meymac. Dès le 16 juillet le Kamfgruppe D formé de la Wolga-Tatar-Legion patrouille dans le secteur de Bugeat, Marcy, Peyrelevade, et Gentioux. Le 20, la totalité du Kampfgruppe Jesser se déploie à Felletin et Aubusson et dès le 17 juillet différentes colonnes ratissent la région de Bourganeuf.
Au soir du 27 juillet, le Kampfgruppe Jesser reflue vers le Puy-de-Dôme. Dans la nuit du 29 au 30 une compagnie de Tartares de la Volga déserte à Saint-Angel et rejoint les forces de l’Armée Secrète.
Du 17 au 22 août le Kampfgruppe Jesser est chargé de libérer les garnisons allemandes d’Ussel, de Tulle et d’Egletons assiégées par les Maquis de Corrèze.
Le 27 août le Kampfgruppe Jesser quitte Clermont-Ferrand et retraite par Autun, Dijon, Langres et Mirécourt, où ce dernier perd une très grosse partie de son matériel. Engagé ensuite dans les Vosges, l’Oberst Georg Coqui est blessé le 5 septembre 44 et remplacé à la tête de l’unité par le Major Vonalt.


Dernière édition par chazette A le Mer 5 Nov 2008 - 17:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.histoire-fortifications.com
Judex

avatar

Nombre de messages : 56
Age : 54
lieu : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 13/10/2008

MessageSujet: Re: Automitrailleuses Panhard allemandes   Mer 5 Nov 2008 - 17:29

Alain
Voilà un texte vraiment brillant ! Juste une petite remarque, il ne s'agit pas de la Panzer-Sicherungs.Komp.15, mais de la 15. Komp. (Panzer-Sicherungs) car cette compagnie ne forme pas corps mais est la 15e compagnie du régiment.

Voilà des années que je recherche quels engins équipaient cette compagnie... Dés témoignage afirmaient des engins avec des chenilles, je pensais à tout mais pas à des AMC Schneider. En Auvergne, cette unité est plus mystérieuse, car, à priori, jamais engagé dans la région et notamment durant les combats du Mont Mouchet où elle est restée à son cantonnement dans la région d'Issoire.

La photo de l'AMD "armée d'armistice" que tu présentes appartient-elle à l'unité ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Judex

avatar

Nombre de messages : 56
Age : 54
lieu : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 13/10/2008

MessageSujet: Re: Automitrailleuses Panhard allemandes   Mer 5 Nov 2008 - 17:44

Pou la petite histoire, Curt Jesser se fera piquer le fanion de sa voiture en plein Clermont-Fd et par Edmond Leclanché (alias "Tonia") adjoint du commandant des groupes de sabotage d'Auvergne. Il y a quelques années, avant que mon ami Tonio disparaisse, il m'avait remontrer le fameux fanion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chazette A
Spécialiste Bunkerarchéo - Artillerie - Archives Armée Allemande
Spécialiste Bunkerarchéo - Artillerie - Archives Armée Allemande
avatar

Nombre de messages : 1362
Age : 52
lieu : Paris - Nantes
Date d'inscription : 22/02/2007

MessageSujet: Re: Automitrailleuses Panhard allemandes   Mer 5 Nov 2008 - 17:49

ne s'agit pas de la Panzer-Sicherungs.Komp.15, mais de la 15. Komp[quote]

Bien sur j'ai pas relu c'est un texte de 8 ans lol! Very Happy

Citation :
La photo de l'AMD "armée d'armistice" que tu présentes appartient-elle à l'unité ?

oui et j'en ai d'autres
je collectionne la Das Reich , Jesser et Ottenbacher depuis 20 ans car
toutes ses unités sont engagées dans le Limousin (Bref chez moi)
et je parle pas de la Kriegsmarine en Creuse c'est une autre Histoire +
le Sicherungs-Regimenter 95 de l'Oberstleutnant Heinrich Boehmer, le SS-Pz-Gren-Ausb.Btl.18 du SS-Ostubaf Heinrich Kremer et une partie du SS-Polizei-Rgt.19 sous les ordres du Major Otremba. Une grande partie de ses unités participeront aux combats
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.histoire-fortifications.com
Judex

avatar

Nombre de messages : 56
Age : 54
lieu : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 13/10/2008

MessageSujet: Re: Automitrailleuses Panhard allemandes   Jeu 6 Nov 2008 - 0:03

Connais tu mon article dans Militaria, sur le SS-Pz. Gren. Ausb. Btl. 18 lors de la libération de Thiers ? Et celui sur le CF des Truands (Photo à Aurillac du Sicherungs-Regimenter 95. Quant aux SS-Polizei-Rgt.19, j'ai un très bon lot de photo que je compte utiliser pour un article.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EKAERGOS
Spécialité: armement
Spécialité: armement
avatar

Nombre de messages : 1922
Age : 58
lieu : Grand Sud
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: Automitrailleuses Panhard allemandes   Jeu 6 Nov 2008 - 5:32

Bonjour à tous
Dans la derniere photo d'A Chazette il s'agit d'une AMD 178 Panhard ou d'une AMC Schneider (que je ne connais pas bien)?
L'espèce de "moignon" qui sort de la tourelle à notre gauche est elle un tube de canon ou un manchon blindé pour mitrailleuse?
Il a une forme différente du 37 mm du SA 18 Français des Tourelles APX des R35 et H35 et cette forme "en cigare" me fait penser aux 75mm L24 qui armaient les premiers Pz IV et Stu G III ainsi que les automitrailleuses 8 roues que l'on voit dans la region de Tebourba (Tunisie) début 43
Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chazette A
Spécialiste Bunkerarchéo - Artillerie - Archives Armée Allemande
Spécialiste Bunkerarchéo - Artillerie - Archives Armée Allemande
avatar

Nombre de messages : 1362
Age : 52
lieu : Paris - Nantes
Date d'inscription : 22/02/2007

MessageSujet: Re: Automitrailleuses Panhard allemandes   Jeu 6 Nov 2008 - 6:27

Citation :
Connais tu mon article dans Militaria, sur le SS-Pz. Gren. Ausb. Btl. 18 lors de la libération de Thiers ? Et celui sur le CF des Truands (Photo à Aurillac du Sicherungs-Regimenter 95. Quant aux SS-Polizei-Rgt.19, j'ai un très bon lot de photo que je compte utiliser pour un article

non faut que l'on se tel lol!

Citation :
il s'agit d'une AMD 178 Panhard ou d'une AMC Schneider (que je ne connais pas bien)?
L'espèce de "moignon" qui sort de la tourelle à notre gauche est elle un tube de canon ou un manchon blindé pour mitrailleuse?

AMD 178 avec deux mitrailleuses
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.histoire-fortifications.com
chazette A
Spécialiste Bunkerarchéo - Artillerie - Archives Armée Allemande
Spécialiste Bunkerarchéo - Artillerie - Archives Armée Allemande
avatar

Nombre de messages : 1362
Age : 52
lieu : Paris - Nantes
Date d'inscription : 22/02/2007

MessageSujet: Re: Automitrailleuses Panhard allemandes   Jeu 6 Nov 2008 - 6:33

Gliederung de 1944
AC

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.histoire-fortifications.com
EKAERGOS
Spécialité: armement
Spécialité: armement
avatar

Nombre de messages : 1922
Age : 58
lieu : Grand Sud
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: Automitrailleuses Panhard allemandes   Ven 28 Nov 2008 - 13:04

Bonsoir à tous
A votre connaissance les Automitrailleuses Panhard en service dans les PzDivisionen en Russie avaient elles l'armement français d'origine (25mm+7,5mm) ou bien celui ci était il modifié en particulier la mitrailleuse ?
Sachant que celles ci avaient reçu préalablement une" mise à niveau" en particulier pour les transmissions,il serait logique de penser que la mitrailleuse ait été changée pour une en 7,92 mm,non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daffy

avatar

Nombre de messages : 88
Age : 35
lieu : Agde
Date d'inscription : 11/08/2009

MessageSujet: Re: Automitrailleuses Panhard allemandes   Mer 6 Jan 2010 - 9:09

En voici une sur ce journal allemand lors d'un reportage sur la répression contre les maquis et la population à Murat (Cantal) le 24 juin 1944.
96 personnes déportées au cours de cette opération.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Judex

avatar

Nombre de messages : 56
Age : 54
lieu : Clermont-Ferrand
Date d'inscription : 13/10/2008

MessageSujet: Re: Automitrailleuses Panhard allemandes   Ven 10 Oct 2014 - 9:12

Bonjour Daffy, je reviens sur ce post ancien. As-tu la ref de ce journal allemand ? Merci d'avance
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 14139
Age : 51
lieu : Le Girmont Val d'Ajol (88) ex : Grasse, Nice, Antibes
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: Automitrailleuses Panhard allemandes   Dim 12 Oct 2014 - 4:49


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sudwall.superforum.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Automitrailleuses Panhard allemandes   

Revenir en haut Aller en bas
 
Automitrailleuses Panhard allemandes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sudwall :: LA GUERRE DANS LE SUD DE LA FRANCE (1939-1945) :: L'occupation italienne et allemande-
Sauter vers: