étude des fortifications allemandes sur la côte méditerranéenne en France
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 DCA secteur Marseille - Berre (13)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
moulins
Specialiste artillerie et batteries de côtes françaises
Specialiste artillerie et batteries de côtes françaises
avatar

Nombre de messages : 511
Age : 77
Date d'inscription : 21/12/2007

MessageSujet: Re: DCA secteur Marseille - Berre (13)   Lun 19 Jan 2009 - 4:06

Bonjour
Voici une photo du matériel complet, 75 Mle 1897 sur affût CA Mle 1915
JJ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EKAERGOS
Spécialité: armement
Spécialité: armement
avatar

Nombre de messages : 1908
Age : 58
lieu : Grand Sud
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Efficacité ?   Dim 25 Jan 2009 - 7:52

Bonjour
Je sais bien que l'efficacité d'un canon de DCA tient beaucoup à sa conduite de tir mais; le tube restant celui du Mle 1897 :à votre avis quelles étaient les chances d'abattre un avion moderne dépassant les 400 km/h (italiens SM79 et Fiat BR20 ou allemands He 111 ou Do 17 sans parler des Ju 88 !) ?scratch .
En clair cette installation n'était elle pas dépassée en 1940 et a t elle jouée un role lors des bombardements allemands des 1 et 2/06/40 et italien du 21/06/40 ?
Cordialement

Expression répandue en 40:
"Quelle est la différence entre la DCA et les c....... du Pape ?"
Réponse: "Aucune ! toutes les deux ne servent à rien !"
affraid
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
moulins
Specialiste artillerie et batteries de côtes françaises
Specialiste artillerie et batteries de côtes françaises
avatar

Nombre de messages : 511
Age : 77
Date d'inscription : 21/12/2007

MessageSujet: Re: DCA secteur Marseille - Berre (13)   Dim 25 Jan 2009 - 9:30

Bonjour
Portée verticale 5500 mètres, cadence de tir 12 coups à la minute, Vo 555 m/s. Il n'y avait pratiquement aucune chance d'atteindre un avion moderne avec ce matériel compètement dépassé en 1939. La portée verticale passait à 8000 mètres, et la cadence de tir à 20 coups à la minute, pour le tube Mle 28 monté sur les matériels modernes, Mle 17/34, Mle 30 Mle 32 et Mle 33, dotés d'une culasse automatique, avec la munition OEA Mle 28.
JJ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capu Rossu
Spécialiste: artillerie et marine de guerre
Spécialiste: artillerie et marine de guerre
avatar

Nombre de messages : 1857
Age : 68
lieu : Martigues
Date d'inscription : 29/04/2007

MessageSujet: Dans les collines de Septèmes   Dim 25 Jan 2009 - 13:52

Voici l'opinion du vice-amiral Abrial, préfet maritime de la 3ème Région et futur défenseur de Dunkerque:



No Comment

@+
Alain


Dernière édition par Capu Rossu le Lun 26 Jan 2009 - 13:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
EKAERGOS
Spécialité: armement
Spécialité: armement
avatar

Nombre de messages : 1908
Age : 58
lieu : Grand Sud
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: DCA secteur Marseille - Berre (13)   Lun 26 Jan 2009 - 7:48

Trouvé sur le trés bon site "le canon de 75" tout simplement les infos (reprise dans "wikipedia)"et le cliché ci dessous:
Devant ses faibles performance et son poids le CA Mle 1915 est modernisé avec la Plate-Forme Mle 1939 plus légere
En 1939 ils équipent la D.A.T,en gros l'arriere ; la zone des opérations etant couverte par la DCA d'Armée; à raison d'une vingtaine de Mle 1915 et d'une quinzaine sur P-F Mle 1939* (photo)
Spoiler:
 
Concernant les performances à l'époque de leur installation ,soit 1932, je me suis amusé à répertorier les performances des avions de l'époque que se devaient de connaître les responsables:
Pour les chasseurs:
-Dewoitine D27 (1931) Suisse (eh oui!) 312 km/h et 9000 m de Plafond
-Hawker "Fury" MkI (GB) 333km/h 8500 m
Chez les Italiens:
-l'Hydravion Macchi M41bis (1929) 256km/h 7500m
-Fiat CR20 (1926) 275Km/h 7500m
Pour les Bombardiers:
En 1932 ils dépassent presque tous les 200 km/h et les 5000m (LeO 20bis 3) soit les performances des meilleurs chasseurs de 1918 mais le Hawker "Hart" de la R.A.F arrive déja à 296 km/h et 6500m !
Ces chiffres sont à rapprocher des caractéristiques techniques du Mle 1915 fournies par Moulins

Conclusion : Le constat du Préfet Maritime aurait été le même ou presque à l'époque de leur construction (1932) affraid

C'est d'autant plus grave qu'en 14/18 la France avait une certaine avance en la matiere avec ses Autocanons Mle 1913 (dont certains auraient été toujours en service en 39/40) mais surtout avec ses calculateurs de tir (Calculateur Brocq électro-mécanique) de la "Cie des Compteurs" qui furent copiés et améliorés ,par les américains entre autres,et qui permettaient pour la premiere fois le téléaffichage des coordonnées de l'objectif.
NB : Les 75mm Mle 30,32,33,et 34 ont un tube et une munition différente (+puissante)
*Les chiffres cités 20 et 15 me paraissent assez faibles
A+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
agneti
Modérateur général - Archiviste
Modérateur général - Archiviste
avatar

Nombre de messages : 1767
Age : 47
lieu : Marseille 14ème
Date d'inscription : 29/11/2007

MessageSujet: Re: DCA secteur Marseille - Berre (13)   Lun 26 Jan 2009 - 23:25

Sur une remarque de titou qui en a vu d'autres dans le secteur : c'est un abri pour quoi ? projecteur ?

176ème Septèmes :
cplk a écrit:





190ème Petite Bourdigue :
guytas13 a écrit:

http://i21.servimg.com/u/f21/10/09/29/14/dsc05111.jpg

Plan de Fossan :
Alvin a écrit:

De cette position, on peut apercevoir un abris d'une batterie Française, tiens tiens study le même qu'aux Ventrons.


Présent aussi :
- 179ème batterie, Grande Colle / col de l'assassin (Cadeneaux),
- 184ème Les Ventrons,
- 194ème Rassuens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fortificationsdemarseille.lefrioul.fr/
JPAlvery



Nombre de messages : 7
Age : 55
lieu : Ardèche
Date d'inscription : 03/08/2010

MessageSujet: Re: DCA secteur Marseille - Berre (13)   Mar 3 Aoû 2010 - 16:20

Message à Capu Russu

Tu indiques :

--------------------------------------------------------------------------------

Pour ceux qui sont intéressés, je peux fournir pour la période 39-42, la liste des batteries de côtes et de DCA de la côté méditerranéenne France métropolitaine, Corse et AFN puisque je possède les Caroff relatifs à ce théâtre.

Cela m'intéresse. En dépouillant le livret militaire de mon père, je constate qu'il aurait été affecté du côté de Toulon à la 16e batterie (6e groupe) du 405e RADCA entre le 7 avril et 23 août 1939 et ensuite à la 192e batterie (60e groupe) du même régiment à Miramas du 24 août 1939 au 25 avril 1940. Ensuite, il s'est retrouvé en COA-DCA à la 79e brigade (j'ignore où ?) du 26 avril au 3 mai 1940. Il rejoindra ensuite la zone des armées (Alsace et Ardennes) en renfort au 145e FTA pour toute la durée de la bataille de France.

Pouvez-vous me confirmer les affectations en particulier pour la première partie de ce parcours ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JPAlvery



Nombre de messages : 7
Age : 55
lieu : Ardèche
Date d'inscription : 03/08/2010

MessageSujet: Re: DCA secteur Marseille - Berre (13)   Ven 6 Aoû 2010 - 4:47

Bonjour,

Je suis à la recherche de l'identification des matériels de DCA figurant sur ces photos. Pouvez-vous me renseigner, SVP ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
moulins
Specialiste artillerie et batteries de côtes françaises
Specialiste artillerie et batteries de côtes françaises
avatar

Nombre de messages : 511
Age : 77
Date d'inscription : 21/12/2007

MessageSujet: Re: DCA secteur Marseille - Berre (13)   Ven 6 Aoû 2010 - 6:30

Bonjour
Il s'agit la d'un PC de batterie de DCA de la Guerre. C'est une installation sommaire, protégée par des caisses de cartouches. On y trouve deux des instruments classiques d'une batterie de DCA, l'indicateur de gisement et le calculateur, entouré de ses nombreux servants. Un autre instrument indispensable, le télémètre, doit être installé dans l'emplacement du même type, que l'on distingue à l'arrière-plan. J'ignore le type exact de ces matériels.
On peut constater l'atmosphère "bizarre" de la "Drôle de guerre", avec les servants décontractés, dont il semble que pas deux ne soient vétus de la même manière...
Comparer avec le matériel bien plus moderne des batteries de la Marine, PCCA Mle 30 et télépointeur CA Mle 30, figurant au début du sujet.
JJ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JPAlvery



Nombre de messages : 7
Age : 55
lieu : Ardèche
Date d'inscription : 03/08/2010

MessageSujet: Re: DCA secteur Marseille - Berre (13)   Ven 6 Aoû 2010 - 7:50

Il s'agit en effet de photos prises pendant la drôle de guerre, a priori à Miramas dans le cadre de la 192e batterie du 405e RADCA. Et d'après les infos que l'on m'a délivré sur les forums, il s'agirait d'une batterie dotée de canon de 75 mm CA PF Mle 15/34...

Je suis personnellement totalement néophyte et c'est en fouillant les papiers de mon père que j'ai retrouvé ces photos. Si je comprends bien, le matériel de la 1ere photo (avec un seul homme) serait l'indicateur de gisement (avec son 2e canonnier servant a priori) celui de la seconde le calculateur ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
moulins
Specialiste artillerie et batteries de côtes françaises
Specialiste artillerie et batteries de côtes françaises
avatar

Nombre de messages : 511
Age : 77
Date d'inscription : 21/12/2007

MessageSujet: Re: DCA secteur Marseille - Berre (13)   Ven 6 Aoû 2010 - 8:04

Ce sont, en effet, des instruments tout à fait adaptés à ce genre de batterie, équipée de matériel ancien modernisé.
Sur vos photos, on voit deux indicateurs de gisement, dont un est placé à côté du calculateur, et un isolément. Ce dernier doit être celui situé normalement à côté de la table traçante, non figurée sur vos photos.
Voici les instruments manquants sur vos documents, télé-altimètre et table traçante. On peut voir que la conduite de tir de ce type de batterie nécessite un personnel important.
JJ

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JPAlvery



Nombre de messages : 7
Age : 55
lieu : Ardèche
Date d'inscription : 03/08/2010

MessageSujet: Re: DCA secteur Marseille - Berre (13)   Ven 6 Aoû 2010 - 8:34

Merci pour cette grande connaissance sur les matériels. Grâce à vous, je peux avancer sur le chemin de mes découvertes...

J.P.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capu Rossu
Spécialiste: artillerie et marine de guerre
Spécialiste: artillerie et marine de guerre
avatar

Nombre de messages : 1857
Age : 68
lieu : Martigues
Date d'inscription : 29/04/2007

MessageSujet: DCA secteur Marseille - Berre (13)   Dim 8 Aoû 2010 - 12:52

Les Régiments d’Artillerie de DCA sont au nombre de sept (401ème à 407ème) et sont regroupés en deux brigades : 31ème à Paris et 32ème à Dijon. Une particularité de ces régiments est d’être cantonnée dans plusieurs garnisons installées en divers points du territoire. La mission de ces régiments est d’assurer la formation des futurs servants de l’artillerie antiaérienne et l’entretien des emplacements des batteries installées près des points sensibles (programme de 1932). Ces emplacements, relativement sommaires comme on peut le voir à travers de différents post de ce forum, comprennent généralement quatre cuves hémisphériques, quelques soutes à munitions, un emplacement maçonné pour l’installation de la conduite de tir et un baraquement destiné à abriter les gardiens du site. Le matériel de combat, canons et appareils de conduite de tir n’est pas forcement en place dès le temps de paix.
En cas de crises internationales et avant la mobilisation, ces emplacements sont occupés par des détachements précurseurs venus de la garnison la plus proche. Au fur et à mesure de l’incorporation des réservistes, ces détachements précurseurs sont portés théoriquement à l’effectif de guerre et la totalité des emplacements définis par le programme 1932 occupés. J’ai indiqué dans mon post sur la DCA de Marseille que l’effectif théorique de celle-ci n’avait pas été atteint.
Le 405ème Régiment appartenait à la 32ème Brigade d’Artillerie de DCA (Dijon) et dont la portion centrale se trouvait à Sathonay près de Lyon en XIVème Région Militaire. Ce régiment avait un détachement à Dijon (VIIIème Région) et à Toulon (XVème Région).
Au 7 avril 1939, ton Père est alors affecté à la 16ème Batterie du 6ème Groupe à Toulon pour y suivre ses classes et sa formation de spécialiste.
Lors des prémices de la crise germano-polonnaise, le 405ème arme alors les batteries de combat de sa responsabilité dont celle du secteur de l’Etang de Berre.
Ton Père est alors affecté à la 192ème Batterie du 60ème Groupe en place à Miramas. Cette batterie et une section de mitrailleuses de 13,2 mm ont pour mission principale la défense antiaérienne de la gare de triage et du dépôt de locomotives de Miramas, nœud ferroviaire très important.
Le 402ème Régiment implanté à Tours (garnison principale) et Reims en VIème Région appartenait à la 31ème Brigade (Paris).
Le 404ème Régiment implanté à Metz (garnison principale) en IXème Région, Bourges en Vème Région et Toulouse en XVIIème Région appartenait à la 31ème Brigade (Paris). Compte tenu du manque total d’intérêt stratégique de Port Baccares, le fait que la 244ème Batterie du 96ème Groupe s’y trouve en juin 1940, est synonyme de base de repli pour cette batterie. Après l’Armistice, les unités rescapées ayant rejoint la Zone Libre ont été regroupées dans leurs garnisons pour celles originaires du Sud de la France, dans des cantonnements disponibles ou de circonstances pour les autres en attendant la fin des opérations de démobilisation et la dissolution des unités ne devant pas figurer dans l’ordre de bataille de l’Armée d’Armistice. Cette batterie a probablement été dissoute le 30 octobre et le personnel non encore libéré a été alors affecté au 2ème RIC jusqu’à sa démobilisation.
RSC : je ne connais pas ce terme.
COA 214 : Centre Organisateur de l’Artillerie 214, en 1944, on trouve des COI, COA, COC et COG suivant l’arme, infanterie, artillerie, cavalerie ou génie, je suppose que ces organismes avaient remplacé les Centres Mobilisateurs de 1939 qui avaient été dissous en 1940 puisque l’Armée d’Armistice était une armée d’engagés de 100.000 hommes et ne devait pouvoir être renforcée par le rappel des réservistes. Je n’ai pas de renseignements sur ce sujet mais les CM ont été remplacés par les CO qui avaient pour mission officielle l’organisation de l’arme dont ils dépendaient et comme mission secrète de tenir à jour le fichier des réservistes pour le cas où la guerre avec l’Axe aurait reprise. Cette seconde mission ne devait pas transparaitre pour ne pas être connue des commissions d’Armistices et même de certaines autorités de Vichy. Pour la petite histoire le CM d’artillerie n° 214 était à Grenoble avec une antenne à Mont Dauphin.

Pour la partie Campagne de France, je n’ai pas les photocopies des tomes II et III de « L’Historique Succinct des Grandes Unités Françaises », ceux qui traitent des divisions, secteurs fortifiés et secteur de défense, de ce fait je ne saurai dire à quelle grande unité appartenait la 145ème Batterie. Deux solutions, soit tu fais un saut au SHD de Toulon, ils ont les tomes I à III, soit tu patientes car on doit me les faire passer d’ici la fin de l’année.


@+
Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JPAlvery



Nombre de messages : 7
Age : 55
lieu : Ardèche
Date d'inscription : 03/08/2010

MessageSujet: Re: DCA secteur Marseille - Berre (13)   Lun 9 Aoû 2010 - 15:44

Merci pour l'ensemble de ces précisions. Pour l'instant, je n'ai pas forcément le temps de faire un tour par Toulon. Donc, au cas où je n'aurais pas trouvé la réponse plus précise d'ici là en ce qui concerne la campagne de France, je reste preneur de ce que tu peux récupérer même si cela est effectivement dans plusieurs mois.
Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: DCA secteur Marseille - Berre (13)   

Revenir en haut Aller en bas
 
DCA secteur Marseille - Berre (13)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Cachet poste 412 Marseille
» Avis de marché - Marseille - crypte de l'abbaye Saint Victor - Lot 3 archéologie du bâti, lot 4 conservation-préventive décor
» Chargeur très simple sur secteur pour picooz
» Crypte de l'abbaye Saint-Victor de Marseille
» Campagne du secteur Veil- Glossaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sudwall :: PROVENCE OUEST-
Sauter vers: