Sudwall
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


étude des fortifications allemandes sur la côte méditerranéenne en France
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
VEUILLEZ AUSSI NOUS RETROUVER SUR FACEBOOK AVEC LES PAGES PERSO ET DE GROUPES : "ATLANTIKWALL- SUDWALL " - " LA COTE D'AZUR EN GUERRE 1939 -1945 " - " FMBR FORTIFICATIONS DE MARSEILLE ET DES BOUCHES DU RHONE 1942 1944 " - "AGDE SOUS L'OCCUPATION " - " BUNKER 638 TAMARISSIERE AGDE HISTOIRE 39-45 " - " RIVIERA 44 " - " SUD FORTIF " - " SECTEUR FORTIFIE DES ALPES MARITIMES OFFICIEL " - " LA BATAILLE DES ALPES JUIN 1940 " - " LIBRAIRIE HISTOIRE ET FORTIFICATIONS "
NOUVEAUX LIVRES : " MUR DE L 'ATLANTIQUE - LES CLES DE LA BUNKERARCHEOLOGIE " N° 19 - DECEMBRE 2020 : 96 PAGES , ARTICLES INEDITS, TOUT EN COULEURS ( SUDWALL : COLLIOURE ET CEPET ) . COMMANDES A PASSER SUR HISTOIRE ET FORTICIATIONS . COM - AGDE SOUS L 'OCCUPATION ALLEMANDE 1942-1944 PAR DAVID MALLEN A COMMANDER SUR HTTP://ADGEOCCUPATION.FREE.FR
-35%
Le deal à ne pas rater :
-35% sur les lunettes de soleil audio Bose Frames Rondo
149.99 € 229.99 €
Voir le deal

 

 Lgs 022, Fort Béar (Port-Vendres, 66)

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
DB601

DB601

Nombre de messages : 12
lieu : Munich
Date d'inscription : 31/01/2007

Lgs 022, Fort Béar (Port-Vendres, 66) Empty
MessageSujet: Lgs 022, Fort Béar (Port-Vendres, 66)   Lgs 022, Fort Béar (Port-Vendres, 66) EmptyMer 31 Jan 2007 - 6:40

Salut,

my name is Lino, historian from Munich/Germany. I'm doing research since some years about german missing airplanes in southern french, so i'm also interested in pictures and details about airports, Flak stations and coast forts.

I have some old pictures taken by an german soldier at Port Vendres - Fort Bear.

Lgs 022, Fort Béar (Port-Vendres, 66) Distance2

So if anybody is interested in more pictures, please let me know.

P.S. I'm loking for old pictures about the submarine bunker in Marseille.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.abtauchen.com
Admin
Admin
Admin
Admin

Nombre de messages : 14474
Age : 54
lieu : Le Girmont Val d'Ajol (88) ex : Grasse, Nice, Antibes
Date d'inscription : 06/03/2006

Lgs 022, Fort Béar (Port-Vendres, 66) Empty
MessageSujet: Re: Lgs 022, Fort Béar (Port-Vendres, 66)   Lgs 022, Fort Béar (Port-Vendres, 66) EmptyMer 31 Jan 2007 - 10:36

Hello and welcome on this forum.

Thanx Lino....CONGRATULATIONS!!!!Marvellous picture of german servants in the Festung Bear!!!Shocked :)

Also, you can found more informations on this site about all the german fortifications on the south coast of France in 1944 and now.

A voir aussi:
Le Fort Bear:
http://www.fortiff.be/iff/index.php?p=1044

FX
Revenir en haut Aller en bas
https://sudwall.superforum.fr
jory
Modérateur Languedoc -Bunkerarchéo - Archiviste SHM SHAT
Modérateur Languedoc -Bunkerarchéo - Archiviste SHM SHAT
jory

Nombre de messages : 750
Age : 51
lieu : Toulouse
Date d'inscription : 07/03/2006

Lgs 022, Fort Béar (Port-Vendres, 66) Empty
MessageSujet: Re: Lgs 022, Fort Béar (Port-Vendres, 66)   Lgs 022, Fort Béar (Port-Vendres, 66) EmptyMer 31 Jan 2007 - 11:51

Marvellous Testimony!!
Welcome with us!
Can you tell us more about this german soldier?
Revenir en haut Aller en bas
DB601

DB601

Nombre de messages : 12
lieu : Munich
Date d'inscription : 31/01/2007

Lgs 022, Fort Béar (Port-Vendres, 66) Empty
MessageSujet: Re: Lgs 022, Fort Béar (Port-Vendres, 66)   Lgs 022, Fort Béar (Port-Vendres, 66) EmptyVen 2 Fév 2007 - 1:47

Salut,

i speak french very well, but i can't write your language, so i try my best in english.

for my current research, i was looking for pictures about german troops at the coast of southern france. In germany, there aren't many people researching for the period 1940-1944 in southern france, so we don't have also many publications about this matter. To get more pictures, i was looking in old "propaganda" newspapers and also private photo collections.
Last week, i have been in the north of germany, to visit some military antique shops, and found some private picture collections with interesting material. This photo is from one of this collections. For research purposes, i was allowed to make some pictures from severall interesting pictures, instead of buying the hole collection. (The prices for collections like this is awfully high.)
This collection was made by an german soldier, i'm not sure, if he belongs to the marine (Coast Artillery) or to the "Luftwaffe" (Luftnachrichtentruppe). I will check details of the the uniform.

You can find some details of our research in france (I#m working together with two great french guys) also in french language:

http://www.immadras.com/5ex/index.htm

Section DB601

Greetings from Munich to my favourite region in europe: southern france
Revenir en haut Aller en bas
http://www.abtauchen.com
DB601

DB601

Nombre de messages : 12
lieu : Munich
Date d'inscription : 31/01/2007

Lgs 022, Fort Béar (Port-Vendres, 66) Empty
MessageSujet: Re: Lgs 022, Fort Béar (Port-Vendres, 66)   Lgs 022, Fort Béar (Port-Vendres, 66) EmptyVen 2 Fév 2007 - 2:41

According to my documents, this base was operated by the 7. Flugmelde-leit-Kompanie II./Ln.-Rgt. 51, wich was part of the Luftwaffe.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.abtauchen.com
fredo

fredo

Nombre de messages : 152
Age : 45
lieu : haut var 83 et aix 13
Date d'inscription : 11/09/2006

Lgs 022, Fort Béar (Port-Vendres, 66) Empty
MessageSujet: Re: Lgs 022, Fort Béar (Port-Vendres, 66)   Lgs 022, Fort Béar (Port-Vendres, 66) EmptyVen 2 Fév 2007 - 16:02

great picture
give us more like that

sorry but my english is out at this time ( 00h00 ) and me too
thanks
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin
Admin
Admin

Nombre de messages : 14474
Age : 54
lieu : Le Girmont Val d'Ajol (88) ex : Grasse, Nice, Antibes
Date d'inscription : 06/03/2006

Lgs 022, Fort Béar (Port-Vendres, 66) Empty
MessageSujet: Re: Lgs 022, Fort Béar (Port-Vendres, 66)   Lgs 022, Fort Béar (Port-Vendres, 66) EmptyDim 4 Fév 2007 - 4:11

Jory

Toi qui a fait un photo reportage complet sur le Fort Bear...as tu trouvé cette position du Kommandogerät vu sur cette image, et as tu une photo du même lieu 62 ans après????Wink

FX
Revenir en haut Aller en bas
https://sudwall.superforum.fr
jory
Modérateur Languedoc -Bunkerarchéo - Archiviste SHM SHAT
Modérateur Languedoc -Bunkerarchéo - Archiviste SHM SHAT
jory

Nombre de messages : 750
Age : 51
lieu : Toulouse
Date d'inscription : 07/03/2006

Lgs 022, Fort Béar (Port-Vendres, 66) Empty
MessageSujet: Re: Lgs 022, Fort Béar (Port-Vendres, 66)   Lgs 022, Fort Béar (Port-Vendres, 66) EmptyDim 4 Fév 2007 - 4:47

Négatif: aprés analyse de la photo,l'emplacement du Kommandogerät se trouve dans l'enceinte du fort qui n'est pas ouvert au public.
Je n'ai pu photographier que la périphérie du fort.
Dommage car à l'intérieur il a surement des choses à voir.
Si quelqu'un a pu y rentrer?
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Admin
Admin
Admin

Nombre de messages : 14474
Age : 54
lieu : Le Girmont Val d'Ajol (88) ex : Grasse, Nice, Antibes
Date d'inscription : 06/03/2006

Lgs 022, Fort Béar (Port-Vendres, 66) Empty
MessageSujet: Re: Lgs 022, Fort Béar (Port-Vendres, 66)   Lgs 022, Fort Béar (Port-Vendres, 66) EmptyDim 4 Fév 2007 - 5:47

En effet c'est vrai l'appareil de télémètrie est bien dans l'enceinte du vieux fort français...

2 images du même télémètre juste devant le PDT français en 1943 ( sources 39 45 Magazine N° 205 Heimdal)
Lgs 022, Fort Béar (Port-Vendres, 66) Fortbear1od0

Lgs 022, Fort Béar (Port-Vendres, 66) Fortbear3fh3

Et apparement la plate forme bétonnée de soutien existe encore.

FX
Revenir en haut Aller en bas
https://sudwall.superforum.fr
DB601

DB601

Nombre de messages : 12
lieu : Munich
Date d'inscription : 31/01/2007

Lgs 022, Fort Béar (Port-Vendres, 66) Empty
MessageSujet: Re: Lgs 022, Fort Béar (Port-Vendres, 66)   Lgs 022, Fort Béar (Port-Vendres, 66) EmptyMer 7 Fév 2007 - 3:48

Salut, another pictures of the fort. I have another one, where you can see the Wuerzburg appareill, but this one i will keep for my planed book, so i can't publish it before.
Lgs 022, Fort Béar (Port-Vendres, 66) Fort2

Greetings to france

Lino
Revenir en haut Aller en bas
http://www.abtauchen.com
a200tq1977

a200tq1977

Nombre de messages : 207
Age : 44
lieu : Fontenay-sous-Bois (94) - Sète (34)
Date d'inscription : 02/10/2006

Lgs 022, Fort Béar (Port-Vendres, 66) Empty
MessageSujet: Re: Lgs 022, Fort Béar (Port-Vendres, 66)   Lgs 022, Fort Béar (Port-Vendres, 66) EmptyMer 7 Fév 2007 - 4:26

Thx for these pix, Lino 8)
Revenir en haut Aller en bas
jory
Modérateur Languedoc -Bunkerarchéo - Archiviste SHM SHAT
Modérateur Languedoc -Bunkerarchéo - Archiviste SHM SHAT
jory

Nombre de messages : 750
Age : 51
lieu : Toulouse
Date d'inscription : 07/03/2006

Lgs 022, Fort Béar (Port-Vendres, 66) Empty
MessageSujet: Re: Lgs 022, Fort Béar (Port-Vendres, 66)   Lgs 022, Fort Béar (Port-Vendres, 66) EmptyMer 7 Fév 2007 - 5:21

Dear Lino,
I'm sorry to inform you that this picture has not been taken at Fort Bear.
Two reasons for that:
1 The house built on your picture don't looks like a fort built in 1883.
2 According to the books and all articles published: there was no 95 mm Lahitolle gun used at Fort Bear as you see it on your picture.

Greetings
Revenir en haut Aller en bas
DB601

DB601

Nombre de messages : 12
lieu : Munich
Date d'inscription : 31/01/2007

Lgs 022, Fort Béar (Port-Vendres, 66) Empty
MessageSujet: Re: Lgs 022, Fort Béar (Port-Vendres, 66)   Lgs 022, Fort Béar (Port-Vendres, 66) EmptyMer 7 Fév 2007 - 6:52

Dear Jori,

perhaps you are right. I have about 7 pictures of this area.
On one picture, there was the entrance to Fort Bear, so i thought, all old pictures in this area of this collection should be about the same place.
As far as i know, there have been severall fortifications in this area. I have included a picture, where i combined some pictures of the region:
Lgs 022, Fort Béar (Port-Vendres, 66) Region

left: Entrance to Fort Bear (So i thought, all images should be about this fort.)
The picture on the right shows an building on the top of the hill, similar to the picture.
In the Middle, theres a building on the cap, wich could also correspond well.

Greetings

Lino
Revenir en haut Aller en bas
http://www.abtauchen.com
Admin
Admin
Admin
Admin

Nombre de messages : 14474
Age : 54
lieu : Le Girmont Val d'Ajol (88) ex : Grasse, Nice, Antibes
Date d'inscription : 06/03/2006

Lgs 022, Fort Béar (Port-Vendres, 66) Empty
MessageSujet: Re: Lgs 022, Fort Béar (Port-Vendres, 66)   Lgs 022, Fort Béar (Port-Vendres, 66) EmptyJeu 8 Fév 2007 - 9:34

Sur Port Vendres il y avait en 1944 des canons de 95 mm Lahitolle ( 3X 95) à la Redoute Mailly (Wn 032) 2/MMA 615. Est ce celà?

FX
Revenir en haut Aller en bas
https://sudwall.superforum.fr
jory
Modérateur Languedoc -Bunkerarchéo - Archiviste SHM SHAT
Modérateur Languedoc -Bunkerarchéo - Archiviste SHM SHAT
jory

Nombre de messages : 750
Age : 51
lieu : Toulouse
Date d'inscription : 07/03/2006

Lgs 022, Fort Béar (Port-Vendres, 66) Empty
MessageSujet: Re: Lgs 022, Fort Béar (Port-Vendres, 66)   Lgs 022, Fort Béar (Port-Vendres, 66) EmptyJeu 8 Fév 2007 - 12:18

Ce serait une possibilité mais les photos sont rares car l'ouvrage fut en partie detruit en 1944.Lors de mon passage sur le Wn032 Redoute Mailly en Novembre dernier on a du mal à reconnaitre l'ancien fort.
Si quelqu'un a d'autres infos?
Revenir en haut Aller en bas
Cotesued



Nombre de messages : 6
Age : 50
lieu : pres de Karlsruhe
Date d'inscription : 20/02/2007

Lgs 022, Fort Béar (Port-Vendres, 66) Empty
MessageSujet: Radar a Fort Bear   Lgs 022, Fort Béar (Port-Vendres, 66) EmptyMar 20 Fév 2007 - 17:08

Salut,

il y a une faute, le 7. Flugmelde-leit-Kompanie II./Ln.-Rgt. 51 N'a pas ete a Fort Bear, elle a ete a Cap Leucat, dans une station radar qui s'appelle Leuchtkäfer.

Le radar au Cap Bear n'a pas ete de la Luftwaffe mais je crois que c'etait une station radar de la marine. Je vais chercher dans mes documents pour verefier cette information.

Pour Leuchtkäfer je suis sure que c'etait le the 7. Flugmelde-leit-Kompanie II./Ln.-Rgt. 51 a Cap Leucate.

Saluts,
Torsten
Revenir en haut Aller en bas
chazette A
Spécialiste Bunkerarchéo - Artillerie - Archives Armée Allemande
Spécialiste Bunkerarchéo - Artillerie - Archives Armée Allemande
chazette A

Nombre de messages : 1359
Age : 55
lieu : Paris - Nantes
Date d'inscription : 22/02/2007

Lgs 022, Fort Béar (Port-Vendres, 66) Empty
MessageSujet: Redoute Mailly   Lgs 022, Fort Béar (Port-Vendres, 66) EmptyJeu 22 Fév 2007 - 15:13

j'ai un gros doute sur la photo du fort avec le 95 mm car les canons de la redoute sont en avant du fort et pas dessus car c'est une batterie basse!!!!
A Chazette

https://2img.net/r/ihimizer/img139/4863/1012redoutemaillyredimecu7.jpg

https://2img.net/r/ihimizer/img139/4666/1013redimensionnerhl2.jpg

https://2img.net/r/ihimizer/img139/7392/1014redimensionnerlw4.jpg
Revenir en haut Aller en bas
http://www.histoire-fortifications.com
jory
Modérateur Languedoc -Bunkerarchéo - Archiviste SHM SHAT
Modérateur Languedoc -Bunkerarchéo - Archiviste SHM SHAT
jory

Nombre de messages : 750
Age : 51
lieu : Toulouse
Date d'inscription : 07/03/2006

Lgs 022, Fort Béar (Port-Vendres, 66) Empty
MessageSujet: Re: Lgs 022, Fort Béar (Port-Vendres, 66)   Lgs 022, Fort Béar (Port-Vendres, 66) EmptyJeu 22 Fév 2007 - 15:33

Je comprends mal:Tu veux dire que cette photo de Lino ne se situerait pas non plus à la Redoute Mailly?
Revenir en haut Aller en bas
chazette A
Spécialiste Bunkerarchéo - Artillerie - Archives Armée Allemande
Spécialiste Bunkerarchéo - Artillerie - Archives Armée Allemande
chazette A

Nombre de messages : 1359
Age : 55
lieu : Paris - Nantes
Date d'inscription : 22/02/2007

Lgs 022, Fort Béar (Port-Vendres, 66) Empty
MessageSujet: Re: Lgs 022, Fort Béar (Port-Vendres, 66)   Lgs 022, Fort Béar (Port-Vendres, 66) EmptyJeu 22 Fév 2007 - 15:36

et oui c'est pas là
AC
Revenir en haut Aller en bas
http://www.histoire-fortifications.com
Cotesued



Nombre de messages : 6
Age : 50
lieu : pres de Karlsruhe
Date d'inscription : 20/02/2007

Lgs 022, Fort Béar (Port-Vendres, 66) Empty
MessageSujet: Re: Lgs 022, Fort Béar (Port-Vendres, 66)   Lgs 022, Fort Béar (Port-Vendres, 66) EmptyJeu 22 Fév 2007 - 15:42

Bonsoir,

j'etait a la Redoute il y a deux ans et je peux confirmer que les canons n'etaient pas si proche d'un batiment parce que j'ai trouve les places ou ils etaient installes comme on peut voir sur les photos de monsieur Chazette.

Saluts,
Torsten
Revenir en haut Aller en bas
chazette A
Spécialiste Bunkerarchéo - Artillerie - Archives Armée Allemande
Spécialiste Bunkerarchéo - Artillerie - Archives Armée Allemande
chazette A

Nombre de messages : 1359
Age : 55
lieu : Paris - Nantes
Date d'inscription : 22/02/2007

Lgs 022, Fort Béar (Port-Vendres, 66) Empty
MessageSujet: Re: Lgs 022, Fort Béar (Port-Vendres, 66)   Lgs 022, Fort Béar (Port-Vendres, 66) EmptyJeu 22 Fév 2007 - 16:32

cela ressemble plus au fort de Bouc (fort Vauban) golf de Fos
mais bon la photo est pa top alors pour identifier à 100% c'est Hard
A Chazette
Revenir en haut Aller en bas
http://www.histoire-fortifications.com
chazette A
Spécialiste Bunkerarchéo - Artillerie - Archives Armée Allemande
Spécialiste Bunkerarchéo - Artillerie - Archives Armée Allemande
chazette A

Nombre de messages : 1359
Age : 55
lieu : Paris - Nantes
Date d'inscription : 22/02/2007

Lgs 022, Fort Béar (Port-Vendres, 66) Empty
MessageSujet: Le Fort Béar et sa batterie.   Lgs 022, Fort Béar (Port-Vendres, 66) EmptyJeu 22 Fév 2007 - 17:31

Le Fort Béar et sa batterie.

Texte Alain Chazette et Christian Xancho

La période du XIXe siecle.
Poursuivant son œuvre de refonte des fortifications de l’ensemble de nos frontières, le Comité de Défense préconisa pour la défense du Roussillon la construction d’une quinzaine de forts et d’ouvrages secondaires, que les inévitables restrictions budgétaires laissèrent pour la plupart à l’état de projet jamais réalisé (1). La petite place maritime de Port-Vendres n’échappa pas à cette règle : des cinq forts détachés prévus pour moderniser les défenses de la ville, seul celui du cap Béar fut construit. Edifié de 1879 à 1883 comme l’attestent les plaques de baptême disposées sur les piliers monumentaux encadrant la porte de l’ouvrage, le Fort Béar est davantage une grosse batterie qu’un fort proprement dit, principalement en raison de l’absence de tout aménagement pour le combat d’infanterie. Il occupe le sommet d’un éperon rocheux qui culmine à 200 m au dessus de la mer, dominant ainsi la ville de Port-Vendres et l’anse de Paulilles. Par son implantation et par ses missions, Il relève à la fois de la fortification côtière - un phare est même implanté en son centre et de la fortification de montagne, ce qui le rend singulièrement intéressant. Son tracé est particulier : c’est un vaste pentagone irrégulier, dont les remparts épousent les emplacements semi-circulaires de la batterie principale, ce qui donne à l’ouvrage des formes arrondies très originales. Son emprise foncière est de 10.000 m² environ. L’enceinte est protégée par un fossé discontinu, contrescarpe non revêtue, creusé aux endroits jugés les plus menacés, le ravin constituant par ailleurs un obstacle tout à fait acceptable. Ainsi, le fossé est continu tout au long de la gorge et du front nord, puis s’interrompt à trois reprises sur les fronts est et sud. De plus, à l’exception de ceux rencontrés au niveau de la porte, le fort ne comporte aucun dispositif de défense rapprochée: pas de caponnière ni de créneaux de pied flanquant les courtines. Le seul aménagement contre un assaut d’infanterie se résume en réalité au chemin de ronde en haut du rempart, protégé par un parapet en maçonnerie. La porte d’entrée est encadrée par deux piliers décoratifs, une fantaisie commune aux autres constructions de la place de Port-Vendres de la même période(2). Elle est protégée par un pont basculant enjambant le fossé profond à cet endroit de 3 mètres environ, lui-même battu par un créneau de pied percé dans la façade nord du corps de garde, situé immédiatement à droite en entrant dans le fort. En continuant notre chemin, on découvre successivement disposés à la gorge de l’ouvrage les casernements des officiers et des sous-officiers, le magasin aux vivres, le magasin à poudre (prévu pour 31 tonnes) et les quatre casernements de la troupe, le tout protégé par 2 mètres de terre. Devant les casernements, enterrées sous la petite place d’armes, on trouve les quatre citernes de l’ouvrage. Par un passage voûté formant poterne, on accède aux différents locaux pour le service de l’artillerie (magasins aux artifices et aux gargousses et les ateliers de chargement). Au sortir de la poterne, on débouche logiquement sur les emplacements de tir. L’artillerie principale du fort se compose de 8 pièces de marine de 19 cm G modèle 1878, disposées face à la mer dans des emplacements semi-circulaires séparés par 4 traverses-abris. La batterie secondaire est elle disposée sur le front sud de l’ouvrage, c’est-à-dire en position de flanquement de l’anse de Paulilles, en mission d’interdiction. Les canons sont installés classiquement sur une plate-forme séparée par deux traverses-abris. L’artillerie prévue à l’origine pour cette batterie consistait en 4 pièces de 12 de Siège. Cet armement, déjà démodé à l’époque de la construction du fort, fut rapidement remplacé (vers 1900) par 4 pièces de 120 mm de Bange modèle 1878.

Notes :
(1) Perpignan se voyait ainsi pourvue de trois forts détachés, tandis que la place de Mont-Louis, créée ex nihilo par Vauban de 1679 à 1682 pour contrôler le Conflent, le Capcir et la Cerdagne, était renforcée par pas moins de 5 forts et d’1 batterie annexe ! De tout cela, à l’exception du fort Serrant d’en Vaques à Perpignan, rien ne fut construit, les faibles menaces pesant sur la frontière des Pyrénées ne justifiant pas l’effort financier correspondant.
(2) Si les quatre autres forts projetés à Port-Vendres furent ajournés, les ouvrages secondaires prévus sur le front terrestre furent en revanche tous construits. Il s’agit des batteries 500, Taillefer et de La Galline.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.histoire-fortifications.com
chazette A
Spécialiste Bunkerarchéo - Artillerie - Archives Armée Allemande
Spécialiste Bunkerarchéo - Artillerie - Archives Armée Allemande
chazette A

Nombre de messages : 1359
Age : 55
lieu : Paris - Nantes
Date d'inscription : 22/02/2007

Lgs 022, Fort Béar (Port-Vendres, 66) Empty
MessageSujet: Fort Bear partie 2   Lgs 022, Fort Béar (Port-Vendres, 66) EmptyJeu 22 Fév 2007 - 17:35

La période du XXe siecle.
L'ancienne batterie de côte du fort Béar fut laissée en service par l'armée française après l'armistice de juin 1940. Elle était équipée de 4 pièces de 105 mm Ehr SF, soit d'anciens canons de sous-marin datant de la première Guerre Mondiale. Dès l'arrivée des premières troupes allemandes à Port Vendres, les artilleurs français quittent le fort pour rejoindre un camp de prisonniers. La position ayant été abandonnée intacte, la Kriegsmarine conserve la batterie et l'affecte à la M.A.A. 610. Codifiée en WN 022, elle demeure pour les Allemands Batterie Fort Béar. L'unité reçoit alors le numéro de secteur postal 40 837 F. Les quatre pièces maintenant désignées en 10.5 cm Uto C/17 (f) sont installées en plein air, sans aucune protection particulière. Elles sont boulonnées à une dalle bétonnée servant de plateforme de tir. L'absence de bouclier, ou de tout autre dispositif protecteur, agravés par l'extrême dégagement des emplacements, exposent dangereusement les servants et compromettrait la tenue de la batterie sous un feu adverse. La vulnérabilité de la position est quelque peu compensée par une situation géographique très favorable qui permet de battre un secteur très large avec la possibilité de couvrir tout l'ensemble portuaire. Au cours de l'été 1943, un photographe militaire allemand a réalisé un reportage lors d'un exercice de tir. Le cliché suivant en est un extrait. Il permet d'appréhender le caractère "léger" de la batterie, les quatre pièces se présentant de manière identique . Le camouflage consiste en une carcasse amovible en bois recouverte d'un grillage dans lequel sont glissés des branchages. La création du nouveau groupe d'artillerie de marine MAA 615 en juillet 1943 n'amène aucun changement, excepté l'affectation d'un nouveau numéro de secteur postal FpNr 57 466 F. Peu de modifications ont été apportées au fort qui est réutilisé quasiment tel quel par la Kriegsmarine. Seule sa défense rapprochée a été réétudiée et renforcée :
- Construction de deux Tobrouks pour leMG : l'un protège l'entrée du fort, bloque la route et contrôle le versant Ouest. Le second surplombe le cap Béar et interdit les pentes menant au fort. On y accède depuis l'intérieur du fort grâce à un escalier prolongé à l'extérieur par une tranchée.
- Installation de deux canons d'origine française, classés Pak par les Allemands. Le premier, un 4,7 cm SK M02 (f), très judicieusement positionné, prend la route d'accès en enfilade dans son passage encaissé, interdit la naissance du ravin de Paulilles et permet, plus bas encore, de battre les premières centaines de mètres de la route du fort depuis la N 114 (y compris le col de Las Portas). Le modèle et l'emplacement du second ne sont pas connus.
- ça et là dans le fort des embrasures ont été perçées pour permettre le tir d'armes légères. Ces aménagements sont complétés par un champ de mines antipersonnel de type Schumine 42 , et un réseau barbelé ceinturant le fort. Les 96 hommes constituant la garnison, sont dotés, au titre de l'armement individuel de : 93 fusils et de 6 pistolets-mitrailleurs (les armes de poing ne sont pas comptabilisées). En outre, les armes collectives renforcent le potentiel défensif du fort. La troupe dispose à cet effet de 4 mortiers , 4 s.MG et 7 leMG. Enfin, la couverture antiaérienne repose sur 3 mitrailleuses de 25 mm ex-françaises, matériel désigné en 2.5 cm Flak Hotchkiss (f) par l'armée allemande. La situation géographique dominante du fort Béar (c'est la première hauteur si près de la mer à 206 mètres d'altitude), conduit la Marine à y implanter une station de radio-detection. Les premiers mois de l’année 1944 sont consacrés à la réalisation des aménagements bétonnés et au montage des appareils. Elle sera équipée d'un radar Würzburg See Riese et d'un appareil de radio-observation "Chinesenstand". Le radar Würzburg Riese 5 est un appareil initialement destiné à la détection aérienne. Il mesure la distance, le relèvement et le site des avions et permet, grâce à l'acquisition des ces données, d'organiser une riposte soit de diriger la chasse ou bien de renseigner les batteries de Flak. Le radar installé au fort Béar correspond à une version légèrement modifiée pour l'adapter à la surveillance maritime. Dans cette configuration, l'appareil prend la désignation de Würzburg See Riese , ou Fumo 215 selon la nomenclature militaire. Cette version a une portée maximale théorique de 80 kilomètres. Le second appareil, appelé "Chinesenstand", ou Fum B (abréviation de Funkmess-beobachtungsgerät ), est un récepteur qui permet d'enregistrer les fréquences radio ennemies. Grâce à la hauteur de la fréquence, il est possible de déterminer la nature de l'émetteur (navire, avion). Il est en outre équipé d'une parabole rectangulaire. La toute proche batterie "Sémaphore" étant opérationnelle depuis le début mars 1944, la MKB "Fort Béar" qui assurait la couverture du secteur le temps des travaux, fait désormais double emploi. Les moyens engagés au sud sont maintenant trop importants alors qu'inversement les parrages de Collioure ne seront bientôt plus protégés, dès que l'artillerie principale de "Cap Gros" aura été placé sous casemate. La batterie 1./ M.A.A. 615 reste alors secondaire en dépit des possibilités offertes par un site remarquable et peut-être même trop ! Faut-il voir ici une circonstance aggravante ayant contribué à son abandon ? La Kriegsmarine a pu juger que le fort visible de trop loin constituait une cible de choix pour l'adversaire; risque inacceptable pour une batterie côtière . Fin mars 1944, le fort Béar ne fait plus partie des batteries affectées à la M.A.A. 615. La position est démantelée, les canons démontés et la garnison quitte les lieux. Les artilleurs et leur armement sont alors transférés à Collioure sur le site nouvellement créé de la Batterie du Fort Carré. Seules des munitions y sont encore stockées. Walter Behrensmeier s'en souvient : "Il y avait un blockhaus rempli de munitions de 10.5 cm ; il était fermé à clef et personne ne pouvait y rentrer". Lors de l'évacuation, le dépôt a été abandonné intact; les munitions n'étant plus sous la responsabilité de l'unité alors présente et aucun ordre n'ayant été reçu, il n'a pas été procédé à leur destruction . Un point demeure mystérieux : pourquoi avoir continué à entreposer ces munitions dans le fort après le départ de la M.A.A. 615 alors que le stockage s'effectue généralement à proximité des pièces devant les utiliser ? Avant de clore la période d'emploi du fort comme Marine Küsten Batterie, j'avancerai une hypothèse personnelle : les canons de 105 mm français ont dû être remplacés au cours du second semestre 1943, à une date indéterminée, par des canons allemands du même calibre, des 10.5 cm Tbtsk C/16, anciens canons de torpilleur de la première Guerre Mondiale, ceux que l'on retrouvera en 1944 au fort Carré. Cette batterie reprenant exactement l'armement secondaire du fort Béar, les 10,5 cm pourraient de la même manière en provenir. Plusieurs indices me poussent dans cette direction. En effet, les éléments de munitions que j'ai collecté sont allemands, or les canons français de 105 mm ne sont pas chambrés pour tirer une munition de 10.5 cm allemande. D'autre part, j'ai relevé un poinçon de la Reichmarine (II. Reich) sur une protection d'étoupille attestant de l'ancienneté de certaines munitions . Elles peuvent donc correspondre aux Torpedobootskanonen C/16 adoptés en 1916. Enfin, les sources écrites consultées sont insuffisantes pour apporter la lumière. Le seul document pour la période considérée, un inventaire réalisé le 25 septembre 1943, mentionne seulement 4 canons de 10,5 cm sans plus de précisions, ce qui n'en constitue pas moins une information ! Un matériel pour lequel aucune mention de nationnalité n'est faite a les plus grandes chances d'être allemand . Malgré de sérieuses présomptions, tout cela reste encore aléatoire. Seule la consultation de nouvelles archives en Allemagne, permettra de vérifier cette hypothèse. Lorsque le fort cesse d’être une Marine Küsten Batterie, un faible détachement constitué de 12 hommes, de la M.A.A. 615, sous les ordres d'un Obermaat (second-maître de 2ème classe), avec pour tous moyens leur armement individuel et un canon de 2 cm Flak, assure la garde du site. Début mars 1944, un détachement de la 51.Funkmesskompanie de Marseille arrive sur les lieux : trois Funkmaten (seconds-maîtres radio de 2ème classe) et douze Funkobergefreiten (quartiers-maîtres radio de 2ème classe) et Funkgefreiten (radios brevetés) sous les ordres de l'Oberfunkmeister Walter Behrensmeier. Durant les trois semaines suivantes s'ajoutent encore des radiotélégraphistes, des cuisiniers et des membres de l'administration. Le fort ayant été quasiment désaffecté depuis le départ de la M.A.A. 615, tout le mobilier a disparu, réemployé ailleurs. La première tâche de Walter Behrensmeier fut donc de remeubler les pièces vides . Les hommes étant installés, les travaux d'aménagement de la station, de détection commencent sans délai. Au mois de mai commence le réglage du "Riese". Walter Behrensmeier, responsable de la station, constate que l'Agregat du générateur électrique est défectueux. Il confie la remise en état de la pièce à l'entreprise Charles de Rosen de Perpignan et reste sur place les 14 jours que dure la réparation. La mise au point des appareils se poursuit jusqu'au mois de juin, mais de nouvelles difficultés retardent les essais et réglages. Au moment de l'abandon du fort, le FuMO 215 et le Fum B sont montés mais non encore aptes au service . Les appareils sont finalement sabotés . Malgré cinq mois de préparatifs, la station radar du fort Béar ne fut jamais opérationnelle, alors que comparativement les batteries d'artillerie côtières du secteur avaient été érigées avec la plus grande célérité. Pourquoi cet échec ? la Kriegsmarine manquait de moyens, et plus encore dans le secteur de pointe qu'était à l'époque la radio-détection. Dès lors, les difficultés devaient se cumuler, se combiner et finir par paralyser l'effort mené au fort Béar ou sur d'autres stations tardives comme celle de Sète qui ne fut pas plus fonctionnelle. Au premier lieu de ces difficultés, la 51.Funkmesskompanie est trop dispersée, elle fournit toutes les équipes de détection jusqu'à la frontière espagnole. Ses deux détachements de Port Vendres (les plus éloignés) sont à 350 kilomètres de leur état-major marseillais. Isolés par la distance, les hommes doivent faire face seuls aux problèmes qui se présentent. Ainsi par exemple, lorsque survinrent des disfonctionnements sur le radar FuMO 215, Walter Behrensmeier en référa à ses supérieurs; l'ordre fut d'attendre une unité spéciale qui viendrait réparer les appareils. Cette unité ne vint jamais . C'est aussi un problème de personnel, les opérateurs (Funkmeßsoldaten) étaient insuffisamment formés. Achevée, la station aurait dû ensuite accorder à ses techniciens un temps de familiarisation au matériel, sans quoi tout radar aussi performant soit-il est inopérant. En définitive, au 19 août 1944, un bon mois manquait encore pour qu'elle puisse être opérationnelle et put servir correctement.

Sources:
- SHM Vincennes
- Bundes-Archiv Koblenz et Friburg
-Archives du Génie
- “2 000 ans de fortification française”. Pierre Rocolle. Ed. 1989. Lavauzelle
Revenir en haut Aller en bas
http://www.histoire-fortifications.com
chazette A
Spécialiste Bunkerarchéo - Artillerie - Archives Armée Allemande
Spécialiste Bunkerarchéo - Artillerie - Archives Armée Allemande
chazette A

Nombre de messages : 1359
Age : 55
lieu : Paris - Nantes
Date d'inscription : 22/02/2007

Lgs 022, Fort Béar (Port-Vendres, 66) Empty
MessageSujet: Re: Lgs 022, Fort Béar (Port-Vendres, 66)   Lgs 022, Fort Béar (Port-Vendres, 66) EmptySam 24 Fév 2007 - 17:38

voici une vue aérienne renseignée par mes soins
AC

Lgs 022, Fort Béar (Port-Vendres, 66) 07_for10
Revenir en haut Aller en bas
http://www.histoire-fortifications.com
jory
Modérateur Languedoc -Bunkerarchéo - Archiviste SHM SHAT
Modérateur Languedoc -Bunkerarchéo - Archiviste SHM SHAT
jory

Nombre de messages : 750
Age : 51
lieu : Toulouse
Date d'inscription : 07/03/2006

Lgs 022, Fort Béar (Port-Vendres, 66) Empty
MessageSujet: Re: Lgs 022, Fort Béar (Port-Vendres, 66)   Lgs 022, Fort Béar (Port-Vendres, 66) EmptyDim 25 Fév 2007 - 4:02

Voici ce qu'il est possible de voir a l'exterieur du fort Bear Wn 022 à Port Vendres:
Plateforme du 4,7 cm:
https://i.servimg.com/u/10/08/50/91/wn022p10.jpg
https://i.servimg.com/u/10/08/50/91/wn022p11.jpg
Le socle du Fumo:
https://i.servimg.com/u/10/08/50/91/wn022s10.jpg
Le Tobrouk n°1 a l'entree du fort:
https://i.servimg.com/u/10/08/50/91/wn022t10.jpg
Le tobrouk n°2 avec sa tranchée (notez le passage a travers le rempart du fort):
https://i.servimg.com/u/10/08/50/91/wn022t11.jpg
https://i.servimg.com/u/10/08/50/91/wn022t12.jpg
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Lgs 022, Fort Béar (Port-Vendres, 66) Empty
MessageSujet: Re: Lgs 022, Fort Béar (Port-Vendres, 66)   Lgs 022, Fort Béar (Port-Vendres, 66) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Lgs 022, Fort Béar (Port-Vendres, 66)
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sudwall :: LANGUEDOC -ROUSSILLON " Wn Barberousse"-
Sauter vers: