étude des fortifications allemandes sur la côte méditerranéenne en France
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
EXPOSITION " CANNES OCCUPEE 1942 -1944 " A CANNES DU 3 OCTOBRE 2017 AU 28 JUIN 2018 A L'ESPACE CALMETTE - ENTREE LIBRE . LES APRES MIDI DU LUNDI AU VENDREDI

Partagez | 
 

 Déminage désobusage après guerre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
Admin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 14124
Age : 51
lieu : Le Girmont Val d'Ajol (88) ex : Grasse, Nice, Antibes
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: Déminage désobusage après guerre   Ven 1 Juil 2016 - 2:14

http://france3-regions.francetvinfo.fr/cote-d-azur/toulon-sur-la-plage-abandonnee-torpilles-mines-et-explosifs-que-faire-1038201.html

Toulon : sur la plage abandonnée, torpilles, mines et explosifs... Que faire ?

Sur une plage ou dans l'eau, il n'est pas rare de trouvé quelques souvenirs de la seconde guerre mondiale. Face à une mine... Vous avez une drôle de mine ? Que faire ? Qui prévenir ? La préfecture du Var lance une campagne d'information... explosive !

Ils appartiennent à la force d'action navale. Ils ce sont les plongeurs démineurs spécialisés dans la destruction d'engins explosifs. Des opérations qui sont amplifiées durant l'été avec l'arrivée des nombreux touristes sur notre littoral, des touristes qui parfois, à quelques mètres de nos plages, font de drôles de découvertes.

Un métier d'action et de précision. Eux qui multiplient les interventions tout au long de l'année sur les côtes se doivent d'être zen !
Les démineurs débarrassent notamment les plages de dangereuses munitions de la Seconde Guerre Mondiale.

Comment devenir plongeur démineur ?

Direction l'école de plongée de Saint-Mandrier dans le Var.
C'est un école qui forme une élite, tant sur le plan psychologique que physique. A quelques encablures du port de plaisance de Saint-Mandrier, à l'entrée de la baie de Toulon, elle forme tous les plongeurs de la Marine nationale, délivrant des certificats d’aptitude, des brevets d’aptitude ou des brevets supérieurs.
Depuis sa création, l'école de plongée a formé 10 000 plongeurs de diverses catégories, dont 1800 sont en service actuellement. Chaque année, elle reçoit 450 stagiaires.



_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sudwall.superforum.fr
Admin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 14124
Age : 51
lieu : Le Girmont Val d'Ajol (88) ex : Grasse, Nice, Antibes
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: Déminage désobusage après guerre   Lun 11 Juil 2016 - 3:06

Saint Tropez :
Un obus découvert au fond du port
L'engin trouvé dimanche matin par l'entreprise locale de travaux maritimes a été localisé au niveau du Phare rouge, au bout du Môle Jean-Reveille, à Saint-Tropez
Aussitôt alertée, la gendarmerie maritime des Issambres s'est rendue sur place.
Vers 16 heures, l'obus a été récupéré et déplacé, afin d'être réémergé dans une zone sécurisée, loin de toute activité.
Ce sont les plongeurs démineurs de Toulon qui interviendront ce lundi matin pour sa neutralisation définitive.
Var Matin.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sudwall.superforum.fr
Admin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 14124
Age : 51
lieu : Le Girmont Val d'Ajol (88) ex : Grasse, Nice, Antibes
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: Déminage désobusage après guerre   Dim 13 Nov 2016 - 22:12

http://www.lamarseillaise.fr/herault/societe/54299-palavas-les-flots-les-roquettes-gisaient-au-milieu-des-vestiges

Palavas-les-Flots : Les roquettes gisaient au milieu des vestiges


Mardi matin, le Groupement des plongeurs démineurs a procédé à la neutralisation de trois roquettes au large de Palavas-les-Flots.Le Groupement de recherche archéologique du littoral méditerranéen s’inquiète de l’impact de l’explosion sur les vestiges qui reposent dans cette zone.




A un demi-mille des Roquilles, au large de Palavas, des plongeurs démineurs dépêchés de Toulon, ont procédé mardi matin à la neutralisation de trois roquettes instables. Des munitions qu’ils ont estimées trop dangereuses pour les évacuer comme ils le font habituellement des obus historiques. Après avoir procédé à des mesures d’effarouchement de la faune, les spécialistes ont procédé au contre-minage.

Las, ces roquettes reposaient par 10 mètres de fond sur un site que les archéologues soupçonnent être l’ancien port de Lattara. « Il s’agit d’un lieu où des vestiges archéologiques ont été retrouvés il y a déjà 30 ou 40 ans, précise Jean-Yves Jouvenel, océanographe et secrétaire du Groupement de recherche archéologique du littoral méditerranéen (Grall). C’est dans le cadre de notre mission de prospection que nous avons alerté la préfecture maritime de la présence d’obus le 28 septembre dernier. Au cours d’une plongée, nous avons repéré trois ou quatre groupes de munitions dont des objets que nous pensions être d’anciens canons. »

Dépêchés sur place pour enlever les obus inertes dans le cadre d’un exercice d’entraînement, les plongeurs démineurs se sont rendu compte que ces trois objets étaient loin d’être inoffensifs. « Le Drassm [Département des recherches archéologique subaquatiques et sous-marines Ndlr] a été prévenu et nous leur avons proposé de réaliser une plongée avant l’opération. De toute façon, il n’était pas possible de déplacer ces munitions extrêmement dangereuses, explique-t-on à la préfecture maritime. Heureusement que ces objets ont été découverts avant que des fouilles n’aient commencé sur le site ».

Pour les démineurs, ces roquettes post-1945 pourraient provenir d’un largage d’hélicoptère ou d’avion d’une série dont les charges étaient défaillantes. Quant aux obus que les archéologues du Grall ont signalés dans cette zone, « nous pensons qu’elles sont dues à des opérations de déminage de la plage réalisées juste après la guerre. Les munitions auraient été regroupées et envoyées au large sur un bateau sacrifié. Il y en aurait également quelque part dans le Lez, d’après des témoignages, livre Jean-Yves Jouvenel. Cela expliquerait qu’on les retrouve toutes dans un rayon d’une trentaine de mètres. » Par hasard, ces munitions ont plongé parmi des vestiges gallo-romains.

« Nous pensons que c’est un édifice portuaire qui serait un modèle réduit de celui qui a été découvert en face des Saintes-Maries-de-la-Mer. Il s’agirait d’un avant-poste maritime qui permettait de faire la transition par navettes entre les gros porteurs et le transport par voie terrestre par le Rhône. »

Depuis deux ans, l’association de plongeurs passionnés réalise des cartographies des objets archéologiques apparents et les compare à d’autres cartes, « afin de démontrer qu’ils ne sont pas là par hasard, explique l’océanographe. Les alignements de pierres, certaines de plusieurs tonnes, des dalles, linteaux, pieds de colonnes... sont orientés face à la mer et parallèlement au rivage, ce qui pousse à la réflexion, d’autant que le site se trouve sur le paléo-lit du Lez, c’est-à-dire là où il débouchait à l’époque gallo-romaine ». Une campagne de fouilles archéologiques pourrait débuter prochainement, qui serait menée par le Grall, l’Université de Montpellier et le Drassm.

Hélène Gosselin


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sudwall.superforum.fr
Admin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 14124
Age : 51
lieu : Le Girmont Val d'Ajol (88) ex : Grasse, Nice, Antibes
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: Déminage désobusage après guerre   Jeu 8 Déc 2016 - 3:16

http://france3-regions.francetvinfo.fr/corse/haute-corse/munitions-seconde-guerre-mondiale-decouvertes-miomo-1143939.html

Des munitions de la Seconde Guerre mondiale découvertes à Miomo

Soixante-dix obus de mortier allemands datant de la Seconde Guerre mondiale ont été découverts mardi près de Miomo (Haute-Corse).

Les intempéries du jeudi 24 novembre ont mis au jour les munitions, qui étaient enfouies dans le lit de la rivière Fiumicellu à l’entrée de Miomo.

Une équipe de démineurs est intervenue pour les extraire. Les engins ont été transportés sur un terrain mis à la disposition par la mairie pour être détruits

Ce n’est pas la première fois que des munitions datées de la Seconde Guerre mondiale sont retrouvés sur la commune de San-Martino-di-Lota. En 2013, trois obus de mortier de 81mm avaient été découverts par des vacanciers au bord de la plage de Grisgione.


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sudwall.superforum.fr
Admin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 14124
Age : 51
lieu : Le Girmont Val d'Ajol (88) ex : Grasse, Nice, Antibes
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: Déminage désobusage après guerre   Mar 27 Déc 2016 - 11:07

http://www.laprovence.com/actu/en-direct/4258105/une-mine-anti-char-decouverte-au-frioul.html

Une mine anti-char découverte au Frioul

C’est en allant pêcher qu’un passant, ancien militaire de carrière, a remarqué la présence de ce qui ressemblait fort à une mine, à la surface du sol, à 100 mètres du rivage et tout près d’un blockhaus sur l’île du Frioul, samedi. Les démineurs marseillais ont été contraints de faire le déplacement. Selon eux, l’engin est bien une mine anti-char de la Seconde Guerre mondiale. Inoffensive, elle sera retirée prochainement

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sudwall.superforum.fr
Admin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 14124
Age : 51
lieu : Le Girmont Val d'Ajol (88) ex : Grasse, Nice, Antibes
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: Déminage désobusage après guerre   Lun 13 Mar 2017 - 4:54

Ramatuelle (83) :

Le Capricone, chasseur de mine tripartite, a été affrété ce vendredi matin à 2,5 km au large de la plage ramatuelloise, pour récupérer et faire sauter une torpille historique allemande, d’une charge TNT de 360 kg.

Cette bombe et une autre du même type avaient été repérées par les plongeurs démineurs au mois de décembre dernier, dans le cadre d’opérations de surveillance organisées par la préfecture maritime.

Comme les deux torpilles, distantes d’environ 3 km l’une de l’autre, reposaient par 60 m de fond, les plongeurs démineurs ont estimé qu’elles ne présentaient pas de danger pour la navigation.

VAR MATIN.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sudwall.superforum.fr
Admin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 14124
Age : 51
lieu : Le Girmont Val d'Ajol (88) ex : Grasse, Nice, Antibes
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: Déminage désobusage après guerre   Mer 12 Avr 2017 - 11:21

Saint Laurent du Var (06)

http://www.nicematin.com/faits-divers/deux-obus-decouverts-sur-le-chantier-de-cap-3000-129552

Deux obus découverts sur le chantier de Cap 3000

Deux engins explosifs datant de la 2eme guerre mondiale a été découvert sur le chantier de Cap 3000, en face du restaurant Melodine.

Les services de police ont mis en place un périmètre de sécurité en attendant l'arrivée des démineurs sur la zone.

À 13h00, l'opération et le périmètre de sécurité a été levé.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sudwall.superforum.fr
Admin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 14124
Age : 51
lieu : Le Girmont Val d'Ajol (88) ex : Grasse, Nice, Antibes
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: Déminage désobusage après guerre   Mar 18 Avr 2017 - 3:47

http://france3-regions.francetvinfo.fr/provence-alpes-cote-d-azur/bouches-du-rhone/metropole-aix-marseille/marseille/fermeture-du-centre-deminage-toulon-1002693.html


Fermeture du centre de déminage de Toulon

Basé à la Garde depuis 1945, le centre interdépartemental de déminage de Toulon va fermer. Le service de déminage sera assuré à Marseille et Nice, malgré les réticences des syndicats

Le Ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, l'a confirmé, le centre interdépartemental de déminage de Toulon va fermer.
Basé à la Garde, il avait été créé en 1945. Le service de déminage sera désormais assuré par les centres de Marseille et Nice, quitte à rallonger les délais d'intervention. Une décision contestée par les syndicats de police

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sudwall.superforum.fr
Admin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 14124
Age : 51
lieu : Le Girmont Val d'Ajol (88) ex : Grasse, Nice, Antibes
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: Déminage désobusage après guerre   Sam 6 Mai 2017 - 3:35

http://www.nicematin.com/faits-divers/une-munition-decouverte-a-50-metres-de-la-promenade-des-anglais-134350

NICE :

C'est un plongeur qui a découvert l'engin, ce jeudi, devant la Promenade des Anglais, par douze mètres de profondeur, entre Castel plage et Opéra Plage.

Une munition de bonne taille, d'environ un mètre de long et pesant 250 kilos, dont on ne peut encore indiquer la provenance, mais qui pourrait être de la Seconde guerre mondiale.

"Le plongeur a eu la bonne idée de ne pas la toucher et de nous prévenir directement", a indiqué ce jeudi en fin d'après-midi la préfecture maritime de Toulon, contactée par Nice-Matin.

Selon nos informations, la munition se trouve à 50 mètres -et non 500 mètres comme indiqué dans le tweet- du rivage par 12 mètres de profondeur.

Les pompiers ainsi que la gendarmerie maritime sont sur place.

La police a fait évacuer la plage publique.

Des plongeurs démineurs de la Marine nationale, venus de Toulon, sont actuellement sur place.

"Soit elle est récupérable et déplaçable, et elle sera éloignée puis détruite via une petite charge explosive, soit ce n'est pas possible du fait de sa dangerosité. Dans ce cas, un périmètre de sécurité sera mis en place", indique la préfecture maritime.

Effectivement toute activité nautique dans un rayon de 100 mètres est interdite.

http://www.nicematin.com/faits-divers/on-en-sait-plus-sur-lexplosif-immerge-devant-la-promenade-des-anglais-134371

La préfecture maritime a pu, grâce aux plongeurs de la Marine nationale, effectuer ce jeudi soir une première évaluation de l'engin explosif retrouvé dans la matinée devant la Promenade des Anglais à Nice, par douze mètres de profondeur.

Et les chiffres font froid dans le dos!

La munition, qui pourrait dater de la Seconde guerre mondiale mesure 1,10 mètre pour quarante centimètres de diamètre. Elle pèse 250 kilos.

Selon nos informations, elle enfermerait 130 kilos d'explosifs! Un chiffre non confirmé ce soir par la préfecture maritime, car toujours en cours d'évaluation.

S'il s'avérait impossible de la déplacer pour la pétarder au large, il ne serait pas exclu, selon nos informations, qu'une évacuation du Cours Saleya soit demandée le temps de l'opération.

Le périmètre de sécurité était ce soir surveillé de près, à la fois sur la plage, et en mer.

"Les moyens de la traiter vont dans les prochains jours faire l’objet d’une étude précise", indique ce jeudi soir la préfecture maritime

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sudwall.superforum.fr
Admin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 14124
Age : 51
lieu : Le Girmont Val d'Ajol (88) ex : Grasse, Nice, Antibes
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: Déminage désobusage après guerre   Sam 6 Mai 2017 - 3:38

Selon un intervenant sur ma page FB : " La Cote d'Azur en Guerre " :

Le terrain d'aviation de Nice servit de 1945 à 1947 de lieu de regroupement de toute sorte de munitions. Ces munitions furent immergées dans la baie des anges et effectivement au large d'opéra plage car c'etait les grands fonds les plus accessibles et les plus près.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sudwall.superforum.fr
NIALA
Spécialiste : Marine de guerre
Spécialiste : Marine de guerre
avatar

Nombre de messages : 232
Age : 74
lieu : NEUFCHATEL
Date d'inscription : 21/01/2012

MessageSujet: Re: Déminage désobusage après guerre   Sam 6 Mai 2017 - 7:28

D'accord sauf que cette bombe se trouve par 12 mètres de fonds, à 50 mètres du rivage, on ne peut parler de grands fonds dans ce cas Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 14124
Age : 51
lieu : Le Girmont Val d'Ajol (88) ex : Grasse, Nice, Antibes
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: Déminage désobusage après guerre   Mer 24 Mai 2017 - 0:18

Opération de déminage à Chambéry mardi 30 mai pour neutraliser une bombe de la 2ème guerre

Une opération de déminage est prévue le 30 mai prochain à Chambéry pour neutraliser une bombe américaine de la seconde guerre mondiale. L'engin a été trouvé suite à un chantier. Des évacuations sont prévues, une salle polyvalente accueillera les habitants.

L'opération aura lieu mardi prochain, le 30 mai 2017, dans la matinée dans le secteur Lémenc/Les Monts à Chambéry. Une opération de déminage menée par la sécurité civile pour neutraliser une bombe américaine datant de la seconde guerre mondiale.

L'engin a été retrouvé à l'occasion d'un chantier. Les services de la sécurité civile sont chargés de l'opération de désamorçage.

La Préfecture de Savoie et la mairie de Chambéry prévoient un périmètre de sécurité avec des évacuations pour les habitants les plus proches et des restrictions de circulation et de stationnement.

Deux zones sont concernées :

- Une zone d’évacuation dans un rayon de 110 mètres autour du secteur de l’opération. Ce périmètre sera totalement évacué le mardi 30 mai de 8h à 12h. Le stationnement sur la voie publique sera également interdit dans cette zone.

- Une deuxième zone, plus large, dans laquelle la population sera invitée à rester à l'intérieur des habitations ou locaux de travail de 9h30 à 12h. Vous pourrez vous tenir informé de l'évolution de l'opération en écoutant France Bleu Pays de Savoie (103.9 FM).

La salle du Scarabée, située 145, avenue Daniel Rops, sera mise à disposition pour accueillir la population concernée par l’évacuation. Dans ce périmètre, la circulation sera interdite et des déviations seront mises en place.

Pour les personnes concernées souhaitant des renseignements complémentaires sur cette opération, le numéro vert suivant sera accessible le lundi 29 mai de 14h à 18h et le mardi 30 mai de 07h30 à 12h : 08 11 00 06 73.

http://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-alpes/savoie/chambery/operation-deminage-chambery-mardi-30-mai-neutraliser-bombe-2eme-guerre-1259547.html

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sudwall.superforum.fr
Admin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 14124
Age : 51
lieu : Le Girmont Val d'Ajol (88) ex : Grasse, Nice, Antibes
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: Déminage désobusage après guerre   Jeu 15 Juin 2017 - 12:38

Une mine de la seconde guerre mondiale explosée à La Croix-Valmer

48 heures après sa découverte, il ne reste plus rien de la mine anti-chars positionnée en mer, en bordure de la plage de Gigaro. Une opération rondement menée

Qui sait combien de vestiges explosifs du débarquement de Provence sont encore baladés par les courants en Méditerranée…

Impossible à dire, mais l'opération menée hier matin sur la plage de Gigaro aura au moins permis de se débarrasser d'une mine anti-chars allemande, positionnée dans le secteur il y a plus de 70 ans afin d'empêcher les débarquements.

C'est un baigneur qui, lundi, a prévenu les sauveteurs de la SNSM (Société nationale des sauveteurs en mer) de la présence d'un corps-mort immergé à 1,50 mètre de profondeur à deux pas du rivage, par crainte qu'il blesse les nageurs.

Bien lui en a pris, puisqu'après vérification, les sauveteurs ont vite supposé qu'il s'agissait d'une mine.

Aussitôt, les services de la préfecture du Var, de la préfecture maritime de la Méditerranée et de la municipalité se sont mis en branle. Un groupe de cinq plongeurs-démineurs (GPD) de la Marine nationale basé à Toulon a été dépêché sur place afin de procéder à la levée de doute.

Leurs investigations ont confirmé la présence d'une mine de 32 centimètres de diamètre, répondant au doux nom de Tellermine 35 et à la charge explosive toujours active. « Nous avons constaté que la mine était prise dans la roche. Elle ne pouvait être déplacée sans prendre le risque d'exposer inutilement les plongeurs, expliquait hier le chef de mission. Il a donc été décidé de procéder à sa destruction sur place ».

Quelques réunions de sécurité, arrêtés préfectoraux et municipal plus tard, la procédure était calée.

Nous avons averti les riverains, les transporteurs scolaires, et pris les mesures nécessaires pour la sécurisation de la zone », affirmait mardi le maire, Bernard Jobert.

À partir de 8 h en effet mercredi, les habitants de trois logements situés dans un rayon de moins de 100 m autour de la mine avaient dû quitter les lieux.

Dans un rayon de 250 mètres, ils étaient priés d'ouvrir les fenêtres, fermer les volets - pour éviter les risques de bris de glace consécutifs aux déflagrations - et de rester confinés.

Des agents et nageurs-sauveteurs de la police municipale, emmenés par leur responsable François Truffaut, des gendarmes sous le commandement du major Rivière, et huit bénévoles de la SNSM se chargeaient de sécurirer le périmètre : l'accès à la plage et au boulevard de Gigaro avaient été bouclés, la baignade interdite

élus étaient aussi sur le pont pour s'assurer du bon déroulement des opérations.

Dans la zone désertée, les plongeurs du GPD ont pu se mettre en action, écartant d'abord tout risque de présence d'un autre engin explosif dans un périmètre de 20 mètres autour de l'intéressée.

Une fois la munition balisée, les spécialistes du déminage terrestre et sous-marin ont procédé à l'effarouchement de la faune, à l'aide de petites charges explosives.

Les plongeurs ont ensuite positionné la charge de destruction, un puissant explosif de type plastic d'1 kg, afin d'attiser la réaction de la miWne de 6 kg d'équivalent TNT. Une charge reliée par un câble électrique à deux détonateurs déclenchés à l'aide d'un boîtier électronique.

« Trois, deux, un, mise à feu ! », a-t-on pu entendre vers 8 h 50 par l'intermédiaire du talkie-walkie de la PM.

Après un petit moment de flottement lié à une difficulté sur le câble, rapidement réglée, boum ! Un geyser transperçait la mer d'huile.

Une heure après le début de l'opération, les baigneurs pouvaient reprendre leurs droits, en toute sécurité.

À peine une heure après le début de l'opération, un impressionnant geyser témoin d'une opération réussie réveillait la mer.

http://www.varmatin.com/vie-locale/une-mine-de-la-seconde-guerre-mondiale-explosee-a-la-croix-valmer-146020



_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sudwall.superforum.fr
Admin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 14124
Age : 51
lieu : Le Girmont Val d'Ajol (88) ex : Grasse, Nice, Antibes
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: Déminage désobusage après guerre   Lun 19 Juin 2017 - 5:03

http://www.leparisien.fr/toulouse-31000/pyrenees-orientales-dix-obus-de-la-seconde-guerre-mondiale-decouverts-pres-d-une-plage-17-06-2017-7060020.php#xtor=AD-1481423551


Toreille :

Pyrénées-Orientales: dix obus de la Seconde Guerre mondiale découverts près d'une plage

Dix obus datant la Seconde Guerre mondiale ont été découverts immergés non loin de la plage de Torreilles, dans les Pyrénées-Orientales, et doivent être neutralisés en début de semaine, a-t-on appris samedi auprès de la gendarmerie et de la préfecture.
A la mi-journée vendredi, un maitre-nageur sauveteur de la plage de cette commune littorale proche de Perpignan a "signalé une présence suspecte", selon les gendarmes du département. Peu après, des démineurs venus de Montpellier ont confirmé la présence de dix obus sous l'eau, selon la même source.
Une partie de la plage a été interdite d'accès par arrêté vendredi, jusqu'à la neutralisation des obus en début de semaine prochaine, a indiqué le sous-préfet de permanence, qui précise que des obus sont régulièrement retrouvés dans cette zone.
Cinq obus avaient notamment été découverts à cet endroit en 2014, et un autre en juillet 2016, selon la presse locale

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sudwall.superforum.fr
Admin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 14124
Age : 51
lieu : Le Girmont Val d'Ajol (88) ex : Grasse, Nice, Antibes
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: Déminage désobusage après guerre   Mer 21 Juin 2017 - 3:59

Perpignan: Opération sous haute sécurité pour détruire dix obus de la Seconde guerre mondiale

Les munitions ont été découvertes au large de Torreilles, dans les Pyrénées-Orientales...

De vieilles munitions datant de la Seconde Guerre mondiale ont été retrouvées au large de la plage de Torreilles, dans les Pyrénées-Orientales. Les forces de l’ordre et des baigneurs font régulièrement ce type de découvertes, dans le Roussillon.

Pour détruire ces dix petites bombes, une opération sous haute sécurité va être menée jeudi et vendredi par un groupe de plongeurs démineurs dans cette station balnéaire.

Face à la dangerosité des engins et compte tenu du contexte sécuritaire, les pouvoirs publics ont décidé de traiter au plus vite ce chantier malgré les contraintes occasionnées sur les acteurs économiques et les populations avoisinantes », explique la préfecture.

Les munitions seront transportées par voie maritime et contreminées au large, soit traitées sur place si elles s’avéraient être non déplaçables. Un périmètre de sécurité a été mis en place sur un rayon de 700 mètres autour du site de déminage. Des paillotes et des campings devront notamment être évacués pour éviter tout risque.

http://www.20minutes.fr/montpellier/2091107-20170621-perpignan-operation-sous-haute-securite-detruire-dix-obus-seconde-guerre-mondiale

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sudwall.superforum.fr
Admin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 14124
Age : 51
lieu : Le Girmont Val d'Ajol (88) ex : Grasse, Nice, Antibes
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: Déminage désobusage après guerre   Mar 4 Juil 2017 - 3:51

Var: Ils creusent une piscine et découvrent une bombe de la Seconde Guerre mondiale :

Des centaines de personnes bientôt évacuées. Une bombe américaine datant de la Seconde Guerre mondiale découverte le 29 juin à Cavalaire-sur-Mer (Var) va être désamorcée ce jeudi.L'engin se trouvait sur une parcelle d’une zone résidentielle de la commune de 7.000 habitants. Selon Var-Matin, la bombe aurait été découverte par des ouvriers alors qu'ils creusaient une piscine sur le chantier d'une ville. La bombe nprésente pas de risque d’explosion spontanée et sera désamorcée dans la matinée du 6 juillet. « L’évacuation de la population résidant dans un rayon de 270 mètres autour de l’engin sera nécessaire à compter de 07 heures, pendant une demi-journée », a détaillé le cabinet du préfet dans un communiqué, qui explique que « des mesures de sécurisation » ont été mises en place.« L’évacuation concernera les personnes et les établissements situés sur les terrains se trouvant, intégralement ou partiellement, dans le périmètre figurant sur la carte ci-jointe. Un arrêté municipal précisera la zone d’évacuation et les rues concernées », précise le communiqué. Une réunion à destination de la population se tiendra mardi à la mairie.

En mai dernier, une bombe américaine de 250 kilos datant elle aussi de la Seconde Guerre mondiale avait été retrouvée en mer, près de Nice .

http://www.20minutes.fr/marseille/2098267-20170703-var-bombe-seconde-guerre-mondiale-decouverte

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sudwall.superforum.fr
Admin
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 14124
Age : 51
lieu : Le Girmont Val d'Ajol (88) ex : Grasse, Nice, Antibes
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: Déminage désobusage après guerre   Ven 4 Aoû 2017 - 4:10



Torreilles : un obus de la seconde guerre mondiale découvert immergé en bord de plage

Jeudi 3 août 2017. Un nouvel obus datant de la seconde guerre mondiale a été découvert ce matin sur la plage de Torreilles (Pyrénées-Orientales).

« Un baigneur a trouvé cette bombe dans la matinée, à deux mètres du bord, à un mètre de profondeur, indique Marc Médina, le maire de la commune. Un groupe de plongeurs est arrivé de Toulon, (siège de la préfecture maritime de Méditerranée. NDLR), par hélicoptère. Un périmètre de sécurité de 100 mètres de part et d’autres sur la plage a été mis en place. On attend le verdict des démineurs. C’est assez habituel que l’on retrouve des obus à Torreilles. Il y a un mois il y a en a eu 35. Il y a quinze jours, il y a eu une autre bombe découverte. C’est une réalité de la plage de Torreilles. On est accompagné, par les services de sécurité, la préfecture maritime. Cela ne se gère pas par la mairie toute seule. Mais, avec ces multiples découvertes, les procédures sont rodées. Le problème, c’est quand cela se passe en pleine saison estivale, les dispositifs sont plus compliqués à mettre en place. Cela embête les touristes, les professionnels. Mais on doit accepter les mesures de sécurité mises en place ».

Les opérations de déminage sont assez fréquente en Méditerranée. En 2015, La préfecture maritime de Méditerranée, indique avoir « procédé à la destruction de près de 440 munitions et obus en tous genres, ce qui représente près de 8 900 kg équivalent TNT. Dans le détail de ces opérations, le groupement des plongeurs démineurs de la Méditerranée a « traité » 340 engins explosifs en 2015, ce qui représente près de 2.400 kg de matière explosive active détruite. Sur la même période, les chasseurs de mines tripartite basés à Toulon ont procédé à la neutralisation de 100 engins explosifs, principalement des obus historiques, représentant environ 6.500 kg équivalent TNT ».

https://www.lasemaineduroussillon.com/2017/08/03/torreilles-obus-de-seconde-guerre-mondiale-decouvert-immerge-bord-de-plage/

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sudwall.superforum.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Déminage désobusage après guerre   

Revenir en haut Aller en bas
 
Déminage désobusage après guerre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» [Collection] Ciné diverses d'après-guerre (1944-1950)
» Sherman Français après guerre
» Plum pudding d’après guerre, sans œufs
» Quid des gmc après-guerre?
» Questions Simca 8 : au cas ou...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sudwall :: LA GUERRE DANS LE SUD DE LA FRANCE (1939-1945) :: La Bataille des Alpes 1944-1945 et l'après guerre.-
Sauter vers: