étude des fortifications allemandes sur la côte méditerranéenne en France
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
EXPOSITION " CANNES OCCUPEE 1942 -1944 " A CANNES DU 3 OCTOBRE 2017 AU 28 JUIN 2018 A L'ESPACE CALMETTE - ENTREE LIBRE . LES APRES MIDI DU LUNDI AU VENDREDI

Partagez | 
 

 Le char Jeanne d'Arc (Marseille, 13)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
jeanne d'arc
Spécialiste: Blindés et maquettiste
avatar

Nombre de messages : 1475
Age : 38
lieu : M.A.A 611 Marseille
Date d'inscription : 23/09/2007

MessageSujet: Re: Le char Jeanne d'Arc (Marseille, 13)   Dim 11 Nov 2007 - 12:45

d'ailleur je me demande si la caisse du char actuellement en place, n'est pas celle d'origine qui a vecu les combats scratch regardez l'état de l'arceau de protection du phare ....



le voilà maintenant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kranken/Jean Philippe
Modérateur Provence Ouest / Fouilles Militaria
Modérateur Provence Ouest / Fouilles Militaria
avatar

Nombre de messages : 1746
Age : 49
lieu : Jnf.Div.244
Date d'inscription : 05/02/2007

MessageSujet: Re: Le char Jeanne d'Arc (Marseille, 13)   Dim 11 Nov 2007 - 12:59

salut Jeanne d'arc
je ne suis pas spécialiste de l'us, mais regarde la 1ére photo de vtt13 au niveau de la mitrailleuse de caisse
il me semble que la flasque n'est pas la meme !!?
alors il faudrait voir
a+
kranken
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erkennungsmarken-ww2.highforum.net/
vtt13

avatar

Nombre de messages : 1631
Age : 53
lieu : Marseille
Date d'inscription : 22/06/2007

MessageSujet: Re: Le char Jeanne d'Arc (Marseille, 13)   Dim 11 Nov 2007 - 13:09

Kranken, merci pour l'info sur les canons. Le char s'est effectivement immobilisé plus bas dans le mur de la maison de l'évèque. On voit d'ailleurs le mur défoncé sur les photos.Les témoins disent qu'il a dévalé en flamme la ruelle avant de s'arreter dans le mur
J'ai quand même toujours un doute sur la destruction d'un coup de canon (voir mon post plus haut) même si ton hypothèse est très plausible.

Les premiers sherman (dont fait partie le Jeanne d'Arc) avaient le gros défaut de s'embraser comme un fétu de paille à cause d'une protection insuffisante des réservoirs ainsi que des reserves de munitions. Les versions suivantes ont été équipées de stockage dit "humides" ou Wet en angliche pour éviter ce problème. J'imagine bien un guet apens d'un gars planqué derriere les murs avec un coktail molotov ou une grenade incendiaire générant la mort par brulure des gens dans la tourelle et permettant aux 2 pilotes de s'enfuir. L'incendie faisant ensuite exploser les munitions qui font sauter la tourelle et les barbotins.

Pour le panther, j'ai vérifié que le 11 Panzer Division n'avait pas fait de crochet par marseille et était directement remonté dans le nord donc pas de chatons à Marseille à ce moment là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vtt13

avatar

Nombre de messages : 1631
Age : 53
lieu : Marseille
Date d'inscription : 22/06/2007

MessageSujet: Re: Le char Jeanne d'Arc (Marseille, 13)   Dim 11 Nov 2007 - 13:25

kranken a écrit:
salut Jeanne d'arc
je ne suis pas spécialiste de l'us, mais regarde la 1ére photo de vtt13 au niveau de la mitrailleuse de caisse
il me semble que la flasque n'est pas la meme !!?
alors il faudrait voir
a+
kranken

En fait il ne reste que la base de support sur le char restauré et il manque la mitrailleuse et la flasque supérieure.

C'est vrai que les arceaux de protection du phare gauche sont identiques à 60 ans d'intervalle. Ce qui laisse supposer que le chassis exposé est bien celui du Jeanne d'Arc.
A voir pour la tourelle et le reste, mais si c'est fait à partir d'autres pièces, c'est vraiment bien fait car c'est exactement le même modèle de chenilles et de manteau du canon, alors qu'il y en a eu de différents types
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kranken/Jean Philippe
Modérateur Provence Ouest / Fouilles Militaria
Modérateur Provence Ouest / Fouilles Militaria
avatar

Nombre de messages : 1746
Age : 49
lieu : Jnf.Div.244
Date d'inscription : 05/02/2007

MessageSujet: Re: Le char Jeanne d'Arc (Marseille, 13)   Dim 11 Nov 2007 - 13:53

non, moi je parle de la rotule de la mitrailleuse de caisse
elle parait spherique ( bien ronde ) alors que sur l'actuel char, elle ressemble a un oeil !
a+
kranken
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erkennungsmarken-ww2.highforum.net/
jeanne d'arc
Spécialiste: Blindés et maquettiste
avatar

Nombre de messages : 1475
Age : 38
lieu : M.A.A 611 Marseille
Date d'inscription : 23/09/2007

MessageSujet: Re: Le char Jeanne d'Arc (Marseille, 13)   Dim 11 Nov 2007 - 23:19

kranken a écrit:
non, moi je parle de la rotule de la mitrailleuse de caisse
elle parait spherique ( bien ronde ) alors que sur l'actuel char, elle ressemble a un oeil !
a+
kranken

Oui Oui je vois ce que tu veux dire. Je pense que le bouclier de cette mitrailleuse a été demonté. "L'oeil" que tu vois actuellement était caché par ce bouclier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vtt13

avatar

Nombre de messages : 1631
Age : 53
lieu : Marseille
Date d'inscription : 22/06/2007

MessageSujet: Re: Le char Jeanne d'Arc (Marseille, 13)   Lun 12 Nov 2007 - 0:03

C'est ce que je voulais dire aussi. La rotule mobile est manquante, il ne reste plus que la demi sphère qui est moulée directement sur la caisse. c'est surement pour ça que tu as cette impression. Les phares ont également disparu lors de la restauration, surement la peur que des abrutis les piquent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kranken/Jean Philippe
Modérateur Provence Ouest / Fouilles Militaria
Modérateur Provence Ouest / Fouilles Militaria
avatar

Nombre de messages : 1746
Age : 49
lieu : Jnf.Div.244
Date d'inscription : 05/02/2007

MessageSujet: Re: Le char Jeanne d'Arc (Marseille, 13)   Lun 12 Nov 2007 - 9:10

salut a tous
ah !! et bien nous sommes d'accord !!
mais....... j'ai toujours un doute ( qui peut-etre s'effacera le jour ou j'irai le revoir de plus prés )
( je pense a 99% que c'est le meme, mais.... je sais je me repete !!)
bon, ben en attendant le degel futur, a la
a+
kranken
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://erkennungsmarken-ww2.highforum.net/
jeanne d'arc
Spécialiste: Blindés et maquettiste
avatar

Nombre de messages : 1475
Age : 38
lieu : M.A.A 611 Marseille
Date d'inscription : 23/09/2007

MessageSujet: Re: Le char Jeanne d'Arc (Marseille, 13)   Lun 12 Nov 2007 - 10:00

kranken a écrit:
salut a tous
ah !! et bien nous sommes d'accord !!
mais....... j'ai toujours un doute ( qui peut-etre s'effacera le jour ou j'irai le revoir de plus prés )
( je pense a 99% que c'est le meme, mais.... je sais je me repete !!)
bon, ben en attendant le degel futur, a la
a+
kranken

Oui je le pense aussi malgré ce que l'ont ma dit.

Dans le jargon des collectionneurs militaria... ce sherman est un remontage, il " n'est plus aux memes numéros"

affaire a suivre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vtt13

avatar

Nombre de messages : 1631
Age : 53
lieu : Marseille
Date d'inscription : 22/06/2007

MessageSujet: Re: Le char Jeanne d'Arc (Marseille, 13)   Lun 12 Nov 2007 - 11:24

Je me demande si l'histoire du char sosie monté à Carpiagne n'est pas née de la restauration profonde qu'a subit l'engin il y a une quinzaine d'années.

En tout cas bien Jeanne d'Arc bien vu pour l'arceau de phare parce que je n'avais pas fait gaffe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jeanne d'arc
Spécialiste: Blindés et maquettiste
avatar

Nombre de messages : 1475
Age : 38
lieu : M.A.A 611 Marseille
Date d'inscription : 23/09/2007

MessageSujet: Re: Le char Jeanne d'Arc (Marseille, 13)   Lun 12 Nov 2007 - 11:29

vtt13 a écrit:
Je me demande si l'histoire du char sosie monté à Carpiagne n'est pas née de la restauration profonde qu'a subit l'engin il y a une quinzaine d'années. :

Pourquoi n'auraient'ils pas au passage redresser cet arceau de phare ... ?bizarrerie scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vtt13

avatar

Nombre de messages : 1631
Age : 53
lieu : Marseille
Date d'inscription : 22/06/2007

MessageSujet: Re: Le char Jeanne d'Arc (Marseille, 13)   Lun 12 Nov 2007 - 11:35

En tout cas tant mieux, autrement on se poserait encore la question sur le coup du sosie ou pas.

http://www.slcmaquettes.com/nouveau_fichier48.html

Un site sur notre sherman avec l'histoire précise avec plus de photos et des détails. Il manque aussi les barbotins et les roues tendeuses comme sur les photos d'époque. CQFD. Le site parle d'une première restauration du char en 1946.

PS Si le char exposé est bien le bon, pas de trace d'orifice d'entrée de charge creuse sur les photos ce qui confirme la thèse de la grenade incendiaire du site char français..


Dernière édition par le Lun 12 Nov 2007 - 12:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jeanne d'arc
Spécialiste: Blindés et maquettiste
avatar

Nombre de messages : 1475
Age : 38
lieu : M.A.A 611 Marseille
Date d'inscription : 23/09/2007

MessageSujet: Re: Le char Jeanne d'Arc (Marseille, 13)   Lun 12 Nov 2007 - 11:38

pour le plaisir





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jeanne d'arc
Spécialiste: Blindés et maquettiste
avatar

Nombre de messages : 1475
Age : 38
lieu : M.A.A 611 Marseille
Date d'inscription : 23/09/2007

MessageSujet: Re: Le char Jeanne d'Arc (Marseille, 13)   Lun 12 Nov 2007 - 12:15



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P38-13
Spécialiste radariste et aviation
Spécialiste radariste et aviation
avatar

Nombre de messages : 829
Age : 75
lieu : Eyguières
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Marseille le char jeanne d'arc   Mar 13 Nov 2007 - 11:29

Bonsoir à tous, voici un peu de littérature concernant le Jeanne d'Arc:

Général De Lattre de Tassigny dans Histoire de la 1er Armée Française:
"Les Sherman du peloton Laporte sont en tête, accélérateurs à fond. Touché de plein fouet par un projectile antichar, le Jeanne d'Arc, qui ouvre la marche explose à proximité des degrès du sanctuaire. Les allemands viennent de déclencher le jet de 12 lance-flammes. Le char n°2 Jourdan continue la progression, pas longtemps: une mine lui arrache sa chenille et l'immobilise à son tour"

Et dans "Marseille dans la tourmente" d'André Sauvageot , 1949:
"Le 25, commence l'attaque de Notre-Dame de la Garde. La basilique et ses abords ont été interdits par les allemands dès le débarquement; d'une villa fortifiée, l'Angélus, l'artillerie allemande tient l'assaillant sous son feu. L'affaire est chaude. L'ennemi utilise des lance-flammes; il faut pour le déloger, faire appel aux chars; l'un d'eux, le Jeanne d'Arc, atteint de plein fouet par un obus au pied de l'escalier qui conduit au sanctuaire, flambe comme une torche".

Villa l'Angélus ???? cette villa existe t'elle toujours ? Michel (P38)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vtt13

avatar

Nombre de messages : 1631
Age : 53
lieu : Marseille
Date d'inscription : 22/06/2007

MessageSujet: Re: Le char Jeanne d'Arc (Marseille, 13)   Mar 13 Nov 2007 - 11:49



Pour completer le post, le mur défoncé par le char en perdition et l'équipe qui l'a sorti de là. On voit encore un barbotin. En arriere plan, l'évéché (le vrai pas le commissariat)



Et la première plaque avant la dernière restauration, La légende parle de 2 obus dans la tourelle mais bon je suis comme Saint Thomas, manque les trous.


Dernière édition par le Mar 13 Nov 2007 - 13:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P38-13
Spécialiste radariste et aviation
Spécialiste radariste et aviation
avatar

Nombre de messages : 829
Age : 75
lieu : Eyguières
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Marseille le char jeanne d'arc   Jeu 15 Nov 2007 - 9:52

Bonsoir, lu pour vous: Article du journal le Méridional du 27 juin 1946:
"A la demande du général commandant le 9e Région Militaire, le ministre des Armées fait don à la ville de Marseille du char Jeanne d'Arc; ce char de la 1er DB perpétuera le souvenir d'une des phases glorieuses de la libération de Marseille"
La remise officielle du char à la ville devait avoir lieu au mois d'août suivant au cours de la cérémonie des fêtes commémoratives de la Libération. Michel (P38)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vtt13

avatar

Nombre de messages : 1631
Age : 53
lieu : Marseille
Date d'inscription : 22/06/2007

MessageSujet: Re: Le char Jeanne d'Arc (Marseille, 13)   Jeu 15 Nov 2007 - 11:53

Merci pour l'info P38, par hasard et sans vouloir abuser, tu n'aurais pas l'article fait lors de la cérémonie ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P38-13
Spécialiste radariste et aviation
Spécialiste radariste et aviation
avatar

Nombre de messages : 829
Age : 75
lieu : Eyguières
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Marseille le char jeanne d'arc   Jeu 15 Nov 2007 - 12:54

Bonsoir vtt13, désolé , mais je n'ai pas cet article malheureusement; il y a de la recherche à faire sur le Méridional d'août 1946 pour avoir la relation des festivités...ce que je n'ai pas Michel (P38)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P38-13
Spécialiste radariste et aviation
Spécialiste radariste et aviation
avatar

Nombre de messages : 829
Age : 75
lieu : Eyguières
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Marseille le char jeanne d'arc   Jeu 15 Nov 2007 - 22:46

Bonjour, une autre photo du Jeanne d'Arc non présentée sur le forum Michel

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jeanne d'arc
Spécialiste: Blindés et maquettiste
avatar

Nombre de messages : 1475
Age : 38
lieu : M.A.A 611 Marseille
Date d'inscription : 23/09/2007

MessageSujet: Re: Le char Jeanne d'Arc (Marseille, 13)   Jeu 15 Nov 2007 - 23:17

Encore une fois ... une superbe et nouvelle photo

Quelle est la source de cette photo ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P38-13
Spécialiste radariste et aviation
Spécialiste radariste et aviation
avatar

Nombre de messages : 829
Age : 75
lieu : Eyguières
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Marseille le char jeanne d'arc   Jeu 15 Nov 2007 - 23:37

Cette photo provient de la collection bien connue de Charles Jansana à qui l'on doit la couverture photographique de la libération de Marseille Michel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
P38-13
Spécialiste radariste et aviation
Spécialiste radariste et aviation
avatar

Nombre de messages : 829
Age : 75
lieu : Eyguières
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Marseille le char jeanne d'arc   Lun 19 Nov 2007 - 9:19

Bonsoir à tous; voici quelques éléments complémentaires sur la "fin du Jeanne d'Arc"...C'est un peu long, mais on y trouve quelques détails intéressants. C'est l' extrait d'un article rédigé par l'Aspirant Roger Audibert commandant la 3e section de la 1er compagnie du 7e RTA, paru dans l'ouvrage "Libération et victoire" (mars 1994) sous le titre MA SECTION A LIBERE LA BONNE MERE... et il était derrière le Jeanne d'Arc quand celui ci a été touché par deux obus de 88 (dixit)

"Le 25 août, à 6h00 du matin, l'attaque de la basilique commence. La 1er compagnie du 7e RTA,qui s'est bourrée de munitions, monte jouer sa carte sous les ordres du Lt Pichavant;
Par les escaliers de la rue Abbé Dassy, par la rue Vauvenargues, puis par les jardins côté droit de cette rue, insensiblement, les hommes de ma section, la 3e, progressent. Deux FFI nous accompagnent et livreront en partie le même combat. En contrebas, sur la droite, un bunker est repéré sur le toit de l'hôpital dit "l'Angélus". Un casque et une binoculaire en émergent. Le tireur d'élite de la section, bien camouflé, ajuste lentement et avec dix balles traceuses déchiquette l'instrument, aveuglant ainsi l'observatoire.
Les tirailleurs passent de mur en mur, de jardin en jardin. On nous aide avec des échelles. La section arrive ainsi devant le dernier obstacle. Derrière lui, c'est le jardin de l'évêché, puis le roc nu qui monte vers Notre-Dame. Avec une échelle obligeamment fournie par Mgr l'évêque, la section se glisse sous les frondaisons dans le jardin épiscopal.
Devant nous, la basilique immense et majestueuse. Plus qu'un objectif de choix, c'est un but, un symbole.
Sur sa droite, dans l'épine rocheuse qui descend vers la mer, quelques artilleurs allemands "fignolent" leurs 88. Ils vont des casemates aux canons. Je les observe longuement aux jumelles, pendant que mes hommes préparent leurs tirs. Je fais ouvrir le feu d'un fusil mitrailleur sur les pièces. Des allemands tombent et d'autres se terrent. Du pied de Notre Dame, l'ennemi riposte au petit bonheur. Le rocher est truffé de casemates. On soupçonne des observateurs allemands dans le clocher de la basilique. Les 3 FM tirent sur les embrasures visibles. Les allemands tirent sur les arbres qui nous camouflent. Deux de mes hommes sont blessés aux jambes. Je fais cesser le feu. Celui de l'ennemi se calme aussi. On ramasse les blessés puis, au signal, tout le monde tire et, d'un bond,les blessés sont portés à l'abri, dans la cuisine de Mgr. l'évêque. Impossible de rester dans ce jardin, dominé de toutes parts. Je transforme la résidence en centre de résistance et garni toutes les ouvertures de tireurs.
Vers midi, la résidence est méconnaissable. La superstructure brûle. Les 88 martèlent les murs.
En fin de matinée, deux chars sont venus appuyer l'action de la compagnie. Au début de l'après-midi, le char "jeanne d'Arc" touché par deux 88, alors que je suis couché derrière lui, prend feu et flambe avec une partie de son personnel, sous nos yeux sans que nous puissions secourir ces malheureux. Grimpé sur le char, j'essaie vainement d'ouvrir les panneaux. Le maréchal des logis André Kech, chef de char, le brigadier-tireur Guillot et le chargeur-radio Désiré Clément périront dans le char. Le conducteur Antoine Riquelme ainsi qu'un autre servant peuvent sauter à temps aidés par les tirailleurs de la section Martini.
Le char "Jourdan" s'élance alors vers la montée de l'oratoire, mais saute sur la première rangée de mines et déchenillé, s'immobilise. L'équipage stoïque tire sur les embrasures des blocs allemands. J'apprendrai plus tard que ce faisant, il est en train de nous sauver la vie. En effet, le sous-officier allemand, spécialiste des lance-flammes a le crâne éclaté par un éclat d'obus tiré par le "Jourdan" au moment où il observe par un créneau... etc...

Ce récit, pour ceux qui ne le connaissent pas, est assez édifiant et émane de quelqu'un qui était "sur le terrain".
Bonne lecture Michel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alvin

avatar

Nombre de messages : 376
Age : 57
lieu : Martigues
Date d'inscription : 04/06/2007

MessageSujet: Re: Le char Jeanne d'Arc (Marseille, 13)   Lun 19 Nov 2007 - 10:26

Bonsoir à tous,

merci pour ces quelques lignes Michel,

aux dires d'un de mes parents, l'assaut s'est terminé au corps à corps, et des combattans avaient des trophés pale conservés dans des boites d'allumettes affraid
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vtt13

avatar

Nombre de messages : 1631
Age : 53
lieu : Marseille
Date d'inscription : 22/06/2007

MessageSujet: Re: Le char Jeanne d'Arc (Marseille, 13)   Lun 19 Nov 2007 - 12:12

Merci de nous avoir retrouvé et tapé l'article p38,

hé bé ça a bien l'air d'être des 88 qui ont dégommé le char, mais ça fait des trous gros comme le poing quand ça perfore ces trucs là et 2 coups au but ça aurait du atomiser tout l'équipage. Ils ont tiré à l'obus de flak ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le char Jeanne d'Arc (Marseille, 13)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le char Jeanne d'Arc (Marseille, 13)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» Tourelle R-35 des FLOTS BLEUS
» notre jeanne qui ce fait desabillé
» Avis de marché - Marseille - crypte de l'abbaye Saint Victor - Lot 3 archéologie du bâti, lot 4 conservation-préventive décor
» Les Penderwick, de Jeanne Birdsall
» Char D2.. des variantes ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sudwall :: HIER ET AUJOURD'HUI-
Sauter vers: